spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Elections Présidentielles en République manioc, pour quoi faire ? PDF Print E-mail
Analyses et Opinions
Written by BDP   
Mardi 10 Mai 2005 à 07:48


Tsir?Ella-Nguéma
BDP-Bordeaux

Le droit peut-il devenir illégal?

La réponse est oui !

Depuis Aristote dans ?Politique? jusqu?à J.J. Rousseau dans ?le contrat social? en passant par Montesquieu et 'L?Esprit de loi', la sémiologie
du droit et l?acception de la politique en prennent un coup. Elles qui qualifient le droit comme étant l?essence même ou l?ascendant de la légalité pour asseoir la force du politique dans la cité.

Oui, le droit peut devenir illégal.

Car dans une communauté où règnent l?arbitraire au nom de la loi et un déficit immanent des intellectuels libres, les institutions et les valeurs fondamentales de la république peuvent avoir un autre sens et susciter des déviances dangereuses dans la tête des gens qui sont en leur charge. D?autant pire que ces derniers n?ont eu aucune lecture ni audience de ces choses trop savantes pour leur piètre formation.

C?est pourquoi une enquête de moralité est indispensable pour désigner ou élire un homme d?Etat.

Pour mieux comprendre, nous vous faisons remarquer que : dans des pays où ces processus sont bien huilés, chaque fois qu?un citoyen honnête postule à une quelconque responsabilité dans une quelconque entreprise ou administration honnête ou malhonnête, on lui demande son identifiant vital, son curriculum vitæ (cv). Autrement dit, il est impératif de savoir et d?exposer à la connaissance officielle d?où il vient, comment a-t-il été élevé et par qui ? Qu?a-t-il réalisé dans son adolescence ? à sa majorité ? est-il marié et avec qui ? A-t-il des enfants? Combien ? Ses loisirs ? Et passons.

Tout ce questionnaire est établi pour avoir le profil psychologique et connaître les capacités morales et intellectuelles de celui à qui on va confier des responsabilités. C?est donc un drame que d?élire aux responsabilités de l?Etat, c?est-à-dire confier l?avenir de plusieurs générations à des individus ou un individu dont ces identifiants sont plus qu?indéfinis, nous dirions même obscurs. Ne nous étonnons donc pas de la situation chaotique de ce pays appelé Gabon.

J?aime la biologie médicale car elle nous enseigne que c?est à l?organique que viennent s?ajouter la psyché et le mental pour accomplir, ou non, un être humain. Ainsi, dans la graine, le biologiste discerne déjà la plante épanouie. C?est donc à partir de la cause finale que le biologiste tire ses lois. Autrement dit, quelles sont les conditions pour que la graine atteigne sa fin, ce pourquoi elle a été faite : la plante ? Telle est la question qu?un père et une mère de famille doivent résoudre pour l?enfant dont ils ont décidé la naissance, ou encore, qu?un homme d?Etat doit s?astreindre à cogiter pour son pays avant et durant son mandat politique.

Si les institutions régissent l?Etat, on peut alors se demander ce qu?est l?Etat par rapport à la société d?hommes libres ? Je pourrais m?inspirer des interrogations ô combien différentiées d?Eikath Ndama de son vivant, ou encore, plus académiques, des questions tant posées par Aristote (dans Politique,III, 6) à son siècle à savoir: Quelle est la raison d?être de la vie sociale ?

Il est, pourtant, fondamentalement défini que l?Etat n?est autre qu?une communauté d?hommes libres. C?est donc le considérer comme sa finalité ou cause finale. On peut l?appeler ?le bien commun?. Ce bien est distinct des biens individuels de chacun des membres du corps social, et ce bien leur est objectivement supérieur : le bien de tout vaut mieux que le bien de chacune des parties. Et la patrie vaut mieux que mon village, qui que je sois et où qu?il soit. D?autant plus que le bien commun s?inscrit dans la logique du bien particulier, chaque citoyen doit pouvoir profiter personnellement de ce bien qui est à tous, sinon il ne serait pas commun. Ce bien est un patrimoine construit par la volonté d?esprits élevés et ne doit pas être l?héritage d?un clan.

On pourrait donc définir le bien commun comme l?ensemble des conditions qui permettent à chaque citoyen d?obtenir, au sein de son Etat, son épanouissement personnel sans entraver celui d?autrui. Les hommes s?unissent entre eux non seulement pour vivre, c?est l?instinct grégaire, mais encore pour mieux vivre, c?est le décalage entre l?animal et l?homme. C?est-à-dire, donc, que les hommes s?assemblent pour obtenir des conditions de vie optimales pour chacun des membres de la communauté citoyenne. Ces conditions sont certes, en partie, réunies lorsque la société parvient, grâce à l?effort de tous, à une situation matérielle ou économique qui apporte, pour chacun, un minimum d?aisance ; Encore faut-il donner aux membres de la société la liberté de leurs intelligences créatrices ! Mais, même pauvre, une société obtient ce pourquoi elle est faite pourvu qu?il y règne, entre autres, trois éléments fondamentaux et radicalement constitutifs du bien commun que sont : la paix, la justice et l?amitié.

1- S?agissant de la Paix, elle peut être considérée comme l?absence de conflits au sens le plus large du terme, ce qui suppose donc l?absence de violences (guerres, arbitraire de la loi, dictature, détournements, mauvaise gestion, censure, criminalité, insécurité, etc.) entre les membres de la communauté (paix à l?intérieur de l?Etat) et l?absence d?agression étrangère (paix dans les relations extérieures). Est-ce le cas du Gabon ? NON !

Mais distinguons entre violence d'état et état de droit. Car les 2 aspects de paix extérieure et paix intérieure sont principalement assumés par deux institutions fondamentales pour toute vie authentiquement sociale que sont la police et l?armée, c?est-à-dire les forces de l?ordre qui garantissent l'état de droit par une combinaison d'actions entre la justice. la loi et les instruments dont la justice se sert pour garantir l'obéïssance à la loi (armée et police). Chacune de ces insritutions armées exerce par définition une certaine violence, mais cette violence, nécessaire, est soit passive (pour dissuader le potentiel hors la loi), soit active pour ramener coercitivement la tranquillité des citoyens quand ils sont pris en otage par des malfrats du bien commun. Cette violence est donc justifiée que par la nécessité de maintenir la paix qui, elle-même, est un bien commun dans un Etat (communauté d?hommes libres). Drame est de voir ces outils fondamentaux des sociétés évoluées à la solde d?un dictat et soumises à la volonté d'un seul homme.

2- S?agissant de la justice, c?est la situation dans laquelle tous et chacun des membres (citoyens) de la communauté possèdent effectivement les biens qui leur sont dus : Ceux pour lesquels ils ont droit et ont travaillé. S?ils les ont déjà, il ne faut pas les leur enlever ; s?ils ne les ont pas encore, il faut les leur donner. C?est la mission du législateur. Ainsi, les forces de l?ordre et la justice constituent, donc, un moyen essentiel de réalisation du bien commun. Viol et crime contre l?Etat sont établis lorsque ces moyens sont détournés et apprivoisés par un culte, le culte de la longévité du pouvoir. Une illusion qui est propre aux citoyens qui n?ont rien compris à la loi naturelle des générations qui doivent se succéder inéluctablement, et à la seule volonté de l?incontournable : la mort

3- L?amitié, quant à elle, correspond à une bienveillance réciproque entre citoyens et gouvernants. Autrement dit, dans une communauté d?hommes libres, dans un Etat digne, le citoyen veut du bien au citoyen, et vice versa. Le citoyen veut du bien au gouvernant, et vice versa. Mais pour que cette volonté soit réelle, elle doit se traduire par des actes, et non par des sempiternels discours fleuves et vides de suites. Cette volonté peut aboutir ainsi à renoncer à son propre bien (individu) afin de promouvoir au bien physique et moral de sa communauté (l?Etat).

De ces 3 valeurs (paix, justice, amitié) constitutives du bien commun, l?amitié sert de ligand aux deux autres. En effet, qu?adviendrait-il d?une société dans laquelle un minimum d?amitié, de concorde, entre les citoyens n?existerait plus ? Ce ne serait tout simplement plus une société. Car ces valeurs auront été transgressées et violées par ceux qui étaient investis à les promouvoir : des piètres dirigeants. Dans ce semblant de société, donc fausse, les hommes et les femmes, citoyens et gouvernants, vivent peut-être ensemble, mais cette apparente convivialité ne serait tout au plus qu?une juxtaposition. C?est-à-dire que chacun y poursuit ses intérêts (assassinat du bien commun et enrichissement personnel) sans se soucier des autres citoyens sauf pour leur réclamer l?exécution de leurs devoirs (incarcération arbitraire pour des prétendus troubles à l?ordre publique) ou pour éviter la lésion de leurs « droits illégaux ». Est-ce la volonté méphistophélique d?une génération d?hommes à bout de souffle, qui plus est, dont l?inventaire de l?actif est plus qu?une exécution physique et morale de plusieurs générations puînées ?

La réponse est : oui !

Oui, car ils n?ont de vie que la leur. Les enfants qu?ils n?arrêtent d?essaimer çà et là ne sont que le déchet d?une satisfaction purement bestiale et charnelle : pauvres enfants ! Vos parents qui dirigent votre pays ne vous aiment pas. Vous n?êtes que la conséquence de leur envie effrénée d?assouvir une pulsion primaire, celle d?une sexualité animale et donc sans projection : triste espèce que celle-là pour prétendre à un Etat.

Sans aucune dose des valeurs sus citées, la société est ce qu?elle reflète aujourd?hui au Gabon, c?est-à-dire une juxtaposition d?individus aux intérêts personnels et méprisant le bien commun. Il n?y a donc pas d?Etat au Gabon.

Dire qu?il n?existe pas d?Etat au Gabon n?est pas une contradiction sémantique ; en revanche, vanter qu?il en existe un au Gabon est une véritable confusion dans l?esprit du législateur gabonais. Une société qui n?est pas ce qu?elle devait être dans le sens de l?Etat à savoir une pluralité ordonnée où chacun concourt au développement harmonieux du corps social ; Où est, aujourd?hui, le prétendu débat contradictoire parlementaire quand tous les indifférenciés ont avoué leur défet mental et leur déférence au maître incompétent ? Or la cité, telle que nous voulons l?emprunter à l?occident, est une pluralité qui, par le moyen de l?éducation, doit être ramenée à une communauté d?individus libres. Autrement dit:

- Pères et mères de famille,
- Professeurs,
- Maires,
- Parlementaires,

Monsieur Bongo, méditez !

Méditez, car il est du ressort du rôle que vous jouez illégitimement aujourd'hui que de veiller au sens de l?Etat, sinon ABANDONNEZ et ne vous représentez plus à la moindre élection dont la finalité serait de VOUS SERVIR au lieu de SERVIR. Il faut répondre au bien commun, c?est-à-dire au bien de l?Etat. Car Paix, Justice et Amitié constituent, entre autres, les conditions sine qua non de la réalisation d?un authentique bien commun : un Etat digne. Et en ce sens ils sont de droit naturel.

Parmi ces trois valeurs fondamentales du bien commun, la justice occupe une place centrale car elle constitue l?essence même de la communauté politique : ce par quoi une société se constitue comme telle. L?injustice, l?arbitraire et l?obstination au pouvoir (38 ans aujourd'hui, demain 45 ans) sont le propre d?un Etat incompétent c?est-à-dire une dictature, un NON-ETAT. Remarquons que ces trois déterminants sont en collusion étroite. En effet, la Paix n?est pas seulement l?absence de troubles sociaux ; elle ne prend tout son sens que par rapport à la justice (transparence et protection de la liberté d?élire ses dirigeants, droit au bien-être, etc.). La véritable paix n?existe que lorsque chacun a ce qui lui est dû en justice (dire basta à un système sénile et surtout incompétent). Sans cela, une certaine tranquillité peut bien apparaître extérieurement, mais en réalité elle n?est que le résultat de la peur d?un chaos inéluctable et imminent : Celui que les brigands politiques ont fomenté au rythme de leur sempiternelle incompétence.

D?où les interrogations suivantes :

- Elections présidentielles pour quoi faire dans une dictature soutenue par une opposition déficiente ? (collusion des partis politiques du ventre avec celui du roi incompétent)

- Elections présidentielles pour quoi faire dans un système qui s?est assigné la mission d?Euthanasier les intelligences ? (traitement de mépris et soumission de l?intellect au viol des valeurs cardinales d?un Etat)

- Elections présidentielles pour quoi faire, quand on sait que la candidature d?un seul individu est perpétuellement assignée à la pérennité dans un contexte où il y a déficit cruel des intelligences ? Notons-le bien: Quand un handicapé mental fait des enfants, ses enfants n?héritent pas forcément du même handicap. Mais si, malgré leur instruction et leur niveau présumé d?études, les enfants soumettent leurs acquis intellectuels aux inepties injustifiées de leur père géniteur ou politique, alors ils sont doublement handicapés mentaux (le PDG et ses petits pdg qui ont foisonné depuis là, la projéniture ventrue du chef, l'entourage vampire, etc.).

Ces élections 2005 serviront, une fois de plus, à rajouter au palmarès déjà tristement très célèbre le crime de l'absolutisme bongoïste sur d?autres générations gabonaises à venir (lire la lettre du continent du 10-03-05 qui parle d?emblée de chiens de garde des perpétuelles (ré)-élections).

Alors, pour nos arrières petits-enfants, il est de notre devoir et de notre droit naturel de ne pas contribuer à cette volonté politique infâme. Dans une communauté d?hommes, les erreurs sont possibles certes, mais y persévérer relève de l?idiotie collective, voire du satanisme.

Vu l?héritage satanique que cette génération de leader, d'Omar Bongo à Mba Abessole, laisse à nos enfants, et par conséquent à leurs petits-enfants et arrières petits-enfants, il y a va du devoir de chacun d'entre-nous de dire, dès maintenant, NON!

Non, les élections prévues décembre prochain en République manioc n?ont aucun contrat, ni aucune correspondance avec les valeurs cardinales qui garantissent la bonne marche de la société, et donc aucun sens de l?Etat.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 15 Réactions
1. SILENCE
Posté par: MOIGABONAISE le 28-11-2005 03:54
LE SILENCE N EST PAS MUET! A VOS GABONAIS DE FRANCE QUI HARCELEZ VOS COMPATRIOTES A KI VOUS NE DITES MEME PAS "BONJOUR" A VOTER LA CANAILLE DE BONGO 
NOTRE SILENCE A NOUS LES MARGINALISES FERA DU BRUIT UN JOUR ET VOUS SAUREZ KIL NYA PAS QUE DES TEKE ET DES FANG AU GABON QUE bongo CONTINUE DE FRAUDER CA FINIRA UN JOUR!
2. SILENCE
Posté par: Kadosh le 27-11-2005 18:11
Bonjour cher Ella, 
 
Bien que d'accord sur le fond avec vous et comprenant l'amertume qui ronge vos entrailles, lorsque vous entendez la mère patrie en pleurs, parce que le fils d'Ondimba a décidé de la violer à volonté, je suis en revanche très réticent vis à vis de votre analyse trop théorique et trop idéaliste. Je vais en venir: le Gabon est un Etat. Certes pas au sens de la philosophie aristotélicienne, ni kantienne, mais au sens du droit international. La philosophie n'est pas une source de droit positif. Vous voulez savoir ce qu'est un Etat? lisez Nguyen Quoc Dinh, droit international public. 
Vous êtes des messieurs respectables par le sens de votre engagement, mais evitez des discours tels "vous êtes le résultat d'un assouvissements de pulsions primaires et bestiales" "vos parents ne vous aiment pas". Vous parlez de probité. Avez vous tjrs été correct?  
Votre texte est tantôt tripe, tantôt cérébral ou intellectuel. Je vous conselle vivement de rester uniquement cérébral. L'amertume gardez-la au fond du coeur, elle vous nourrira. Mais ne la donnez jamais en spectacle comme vous venez de le faire sur un site qui se veut hautement intellectuel. Surtout que vous êtes membres du BDP Bdx. 
Nous sommes légion à vouloir le départ de OB. "Si tu ne peux être fort, sois malin". En plus cesse de parler d'un droit illégal. C'est un contresens. Je suis docteur en droit et mon poli s'hérisse lorsque je lis certains de vos passages, je pourrai m'étendre, mais je ne veux pas monopoliser l'écriture. 
 
Fraternellement, Kadosh
3. SILENCE
Posté par: Visiteur le 21-11-2005 12:01
Je tiens tout d'abord à féliciter cette initiative et me joindre à cette idéologie car trop c'est trop.Nous devons nous mobiliser pour que ce qui sont au pays donne des informations concernant la mauvaise gestion de notre très chèr pays.Je suis un partisant du changement et je soutiens toute initiative allant dans ce sens.Mwane Mussavu J B alliace DECKO.
4. l'heure est grave
Posté par: michaël le 21-11-2005 08:21
Je pense que les gabonais qui comme moi actuellement se trouvent hors du territoire devraient réagir,s'organiser,et mener une action collective afin de rendre les populations étrangères sensibles à notre cause.Je suis en ce qui me concerne présent dur le territoire français;et même si notre action ne peut être que symbolique,rien n'est pire que de se taire lorsqu'au fond de nous....ça BOUILLONNE!!! 
J'ai découvert il y quelques jours de cela,dans un kioske perdu au fin fond de Paris,un journal nommé "Le GRIGRI" qui semble être la nouvelle "Griffe",je vous invte à vous renseigner et à l'acheter régulièrement car nous nous devons en tant que patriotes de soutenir ce genre de collectifs journalistiques autrefois BANNIS du territoire national...car trop encombrants! 
Notre pays a suffisement été pillé 
La jeunesse gabonaise suffisament a été dupée 
Il est tps qu'il y ait du changement 
Je fais appel à tous les patriotes,nous devons nous rassembler,car nous survivrons à tous ces BOUFFEURS,c'est par notre action que viendra le changement 
Je félicite le travail du BDP,sachez qu'il reste des opposants virulents dans notre pays,à nous dde reprendre le flambeau!!!! 
 
Gabao n'est pas mort,au contraire,il va bientôt renaitre...et le processue de démocratisation dont on nous parle temps pourra enfin etre entamé 
 
Pensez à des gens tels que Joseph Rendjembé(qui y a laissé sa vie...paix à son âme) ou à Benoît Joseph Mouity Nzamba(qui poursuit sa lutte tant bien que mal)....méritent-ils que nous noius contentions de critiquer sans jamais penser à agir..? 
 
Réagissons,c'est pas que la bouche hein!!!!!!!! 
 
J'espère vous avoir convaincus,je referai un tour de tps en tps sur ce site,en espérant avoir des réactions à ma "note"...et si c'est le cas,il sera tps qu'on s'organise,car pour ma part,une fois mes études finies,je rentrerai au pays pour poursuivre la lutte,notre pays,nos parents,nos ancêtres ne métient pas que nous décidions de nous résigner en prononçant l'éternelle "de toute façon c'est déjà joué" 
 
Gabon...nous voilà 
 
GABON D'ABORD
5. bongo doit laisser le pouvoir
Posté par: jeff le 24-10-2005 12:56
 
il es temps que les choses changes dans ce petit pays riche qui est le Gabon. Mr Bongo et sa bande ont fait leur temps près de 40 ans que le bon Dieu ecoute la prière des Gabonais svp mes frères et soeurs n'allez pas aux urnes car Mr bongo fera encore à sa tête.
6. ne laissons pas les mèmes toute la vie!!
Posté par: alban le 13-10-2005 12:55
moi je dis qu'il faut changer ces dirigeants qui pillent notre gabon tous les jours.... si dieu m'entend qu'il vienne trancher.. on en à assez!!!! assez!! bongo et sa clique nous ont trahis et vendues... assez!! :zzz :zzz
7. Sans les armes au Gabon........!!!!!!!!!
Posté par: Maestro Bonano le 10-10-2005 06:53
Chers amis sans nous voiler la face,rien ne se fera pour le Gabon de demain sans les armes. Il faut un bain de sans pour que notre Gabon redemarre.
8. Sans les armes au Gabon........!!!!!!!!!
Posté par: Visiteur le 09-08-2005 16:09
très chers frères, je vous dis mes remerciments sur la pertinence de votre analyse quoique partisane. d'ailleurs, il faut bien que les faits soient restitués de cette manière pour que les ignorants ou ceux qui se font ignorants comptrennent une fois pour toute que : qu'il pleuve ou qu'il nège le reste du temps, l'usure biologique entame d'une manière irréversible et imputoayable le personnage Bongo. il a fait son temps, malheureusement en bafouant le notre. il faut maintenant que nous sommes aidés par la nature que nous ajoutons notre apport pour que le Gabon renaisse. 
il n'est pas acc^ptable que cette arogance de s'approprier le Gabon persiste. bon ou mauvais, un souffle nouveau. SVP.  
Koussou.
9. question
Posté par: Visiteur le 17-06-2005 19:51
quel est le nombre actuel de candidats ???
10. Ne parle pas comme cela !
Posté par: Visiteur le 07-06-2005 11:23
toi aussi tu sais que s'ils vont au Gabon ,il vont finir en silence ,c'est a dire que personne ne saura meme pas ou seront enterres leurs corps . Ne parle pas comme ignorant . Tout individu qui essaye de frappe le regime bongo en plein coeur ,ce dernier a fini dans un cercueil . La vie ne vaut rien mais rien ne vaut l'avis . Mengara est un intellectuel qui a besoin de vivre longtemps et de jouir des bienfaits de ses etudes , Tsira aussi ! :grin
11. Election avec l'ONU
Posté par: Visiteur le 18-05-2005 07:27
Les elections avec l'aide de l'ONU ne sont pas toujours souhaitables dans un pays independant ou les institutions fonctionnent normalement. 
Les institutions politiques fonctionnent elles bien au Gabon? 
Y at-il urgence aujourd'hui a faire participer l'ONU dans le processus electoral au Gabon? 
Bongo est-il le seul a tricher aux elections? 
Quels moyens pouvons nous mettre en action pour reduire la fraude electorale chez nous? 
Je crois que la reponse tient a peu de choses, l'amour du pays. 
Si nous aimons vraiment notre pays nous devons refuser de vendre nos voix pendant le vote. 
Nous devons resister a la tentation du vote clanique. 
Si nous aimons notre pays, nous pouvons voter les programmes et les gens les plus aptes a les mettre en application. 
Si nous aimions notre pays, nous ne serons pas devenus les mendiants du Fonds monetaire International, 
Triste pays ou signer avec le Fond devient une victoire politique mais c'est la demonstration eclatante de tous nos echecs. 
Nous avons echoue a faire du Gabon un eldorado. 
Nous sommes desormais les derniers de la CEMAC. 
Les premiers ne seront-ils pas les derniers.Si nous aimions notre pays, nous rendrions grace a Dieu qui a benit notre pays avec tant de ressources. 
Le vrai mal de notre pays c'est le diable. 
Nous avons tourne le dos a Dieu pour les Biens terrestres. Pire nous avons vendons nos ames pour leur acquisition. 
Nous sommes payes en retour. 
12. Oui cher compatriote Tsir?Ella-Nguéma
Posté par: Visiteur le 12-05-2005 06:35
EN AFS la politique "aprtheid" est un exemple de droit d'usurpateur... et par conséquent d'illégal. 
 
Princesse de lagaffe.
13. Très bien...
Posté par: Visiteur le 12-05-2005 06:25
Aux urnes organisées par l'ONU et les organisations internationales neutres econnues par leur impartialité: Ouiiiiiiiii. 
 
à une parodie d'election organisée par Albert Bongo.NON. ça ne sert à rien d'aller se ridiculiser... cher ami tu as suivis ce qui s'est passé au togo? 
 
je crois que la démarche du BDP n'est pas à "se la mettre dans les poches". C'est pas la politique du ventre et de la reconnaissance qu'il s'agit ici. C'est la politique, la vrai pour la cité et tous ces habitant. 
 
Vu que Bongo est déclaré vainqueur d'avance, il a ralié avec lui Mba KDO. Pourquoi aurait-il peur de laisser l'organisation par une entité neutre? a-t-il les couilles comme dirait-l'autre? 
 
Bref, je n'ai pas à parler à la place du BDP. Encore une gaffe, pardon. 
 
Princesse de la gaffe,  
Reine de toutes les Gaffes. 
Princesse, reine de toutes les gaffes.
14. Très bien...
Posté par: Visiteur le 12-05-2005 06:24
Aux urnes organisées par l'ONU et les organisations internationales neutres econnues par leur impartialité: Ouiiiiiiiii. 
 
à une parodie d'election organisée par Albert Bongo.NON. ça ne sert à rien d'aller se ridiculiser... cher ami tu as suivis ce qui s'est passé au togo? 
 
je crois que la démarche du BDP n'est pas à "se la mettre dans les poches". C'est pas la politique du ventre et de la reconnaissance qu'il s'agit ici. C'est la politique, la vrai pour la cité et tous ces habitant. 
 
Vu que Bongo est déclaré vainqueur d'avance, il a ralié avec lui Mba KDO. Pourquoi aurait-il peur de laisser l'organisation par une entité neutre? a-t-il les couilles comme dirait-l'autre? 
 
Bref, je n'ai pas à parler à la place du BDP. Encore une gaffe, pardon. 
 
Princesse de la gaffe,  
Reine de toutes les Gaffes. 
Princesse, reine de toutes les gaffes.
15. C'est bien Tsira!
Posté par: Visiteur le 10-05-2005 09:07
 
J'adère totalement à votre discours politico-philosophique. Ce dernier peut succiter une grande reflexion de la part du pouvopir actuel si évidemment celui-ci n'était pas né avant la honte. 
Mais hélas, le pouvoir Bongo s'en moque éperdument , tout simplement parce qu 'il traite le BDP de petit groupe de Bavards sur internet. 
Pour cette raison M. TSIRA ELLA, le moment est venu plus que jamais pour que le BDP puisse se présenter aux prochaines élections pour qu'enfin vous sortiez de l'ombre. Je pense que vous ètes des intellectuels, par ricochet vous avez le devoir de proposer une autre alernative au peuple gabonais d'une manière concrète.  
Le gabonais de la rue a faim de connaitre le visage personalisé du BDP, pas sur internet mais sur le terrain. Certes, la mission est plus que compliquée mais il faut un début que rien. 
Alors, décidez vous rapidement et en connaissance de cause. Elaborez un programme d'action pour les présidentielles et battez campagne, vous verez se ne sera pas un combat vain. 
Bon courage TSIRA !

Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 2543 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Juillet 2022
L M M J V S D
272829301 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.