spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Gabon-Côte d'Ivoire: Quelle mouche a donc piqué Laurent Gbagbo? PDF Print E-mail
Afrique
Contributed by L'Union   
Mercredi 08 Juin 2005 à 07:14

A la tête d'un pays coupé en deux depuis novembre 2002, le chef de l'Etat ivoirien s'isole de Imageplus en plus sur la scène internationale faute de réelle politique étrangère. Son ultime dérapage dans les colonnes de France-Soir contre la personne du président Bongo Ondimba, dont il n'avait de cesse de vanter le rôle de «Grand frère» ci chaque venue à Libreville où le numéro un gabonais lui a toujours offert le gîte et le couvert au plus fort de ses malheurs récurrents en politique, risque de lui aliéner un vieil ami et le peuple frère du Gabon.

J-C KOMBILA

TANDIS QUE la Côte d'Ivoire éprouve les plus grandes difficultés à se stabiliser nonobstant les efforts considérables de l'Union africaine veillant à son chevet, comme l'indique la réussite exceptionnelle de la réunion historique du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA organisée en terre gabonaise, le 10 novembre 2004, et essentiellement dominée par la crise ivoirienne, le président Laurent Gbagbo donne l'impression de se couper désormais des traditionnels alliés de son pays.

Moins qu'un simple sentiment volontiers pudique, c'est davantage une conviction partagée à l'intérieur même de la Côte d'Ivoire, naguère «vitrine» de l'Afrique francophone sous le long règne paisible de feu le président Félix Houphouët-Boigny, aujourd'hui coupée en deux et au bord du chaos. Pour preuve, il n'y a qu'à se référer à l'ultime sortie publique que Laurent Gbagbo a faite dans les colonnes du quotidien France-soir paru il y a quelques Jours et qualifiée à l'unisson de «dérapage dangereux» dans la capitale française.

Piqué au vif par une question pointue sur le «concept» d'ivoirité sorti d'une lecture maladroite inspirée des institutions nationales ivoiriennes prétendues «républicaines» par son propre camp déterminé à ne rien céder dans la lutte à mort pour l'exclusivité du pouvoir suprême dans laquelle l'étau se resserre autour de lui, le président Gbagbo a perdu son sang froid pour s'en prendre curieusement au chef de l'Etat gabonais, M. Omar Bongo Ondimba.

En effet, la question qui lui a été posée est «l'ivoirité ?» Elle aurait mérité une réponse mieux inspirée et digne de la part d'un dirigeant qui prétend incarner le renouveau de son pays, par contre elle traduit plutôt le malaise d'un président de plus en plus à l?étroit et conscient que sa marge de man?uvre dans l'instrumentalisation de la nationalité et de la citoyenneté pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir :
« Aucun Etat africain n'a condamné cette Constitution parce que beaucoup des leurs sont marquées du sceau du nationalisme et rédigées de la même façon» Et de s'enfoncer : « regardez le Gabon : le père Bongo veut donner des leçons. C'est un r... Pour être candidat à l'élection présidentielle, il faut être Gabonais depuis au moins quatre générations». Plutôt que cet intérêt fallacieux porté à la Constitution de la République gabonaise attachée aux principes sacrés d'unité et d'indivisibilité de la nation, la réponse de M. Gbagbo n'est rien d'autre qu'une habile tentative de dérobade et de fuite en avant.

Au fond derrière celle-ci, sa volonté de botter en touche cache en vérité une certaine malice dont il est coutumier pour «rouler ses interlocuteurs dans la farine» et cachant mal son engagement à s'inscrire dans le droit fil de l'Accord de paix de Pretoria dont il est signataire et qui l'a obligé à lever le verrou de l'article 35 de la Constitution de son pays sur lequel il s'est longtemps appuyé pour accéder et s'asseoir à la tête de la Côte d'Ivoire en excluant son adversaire le plus crédible, l'ex-Premier ministre d'Houphouët-Boigny, le charismatique Alassane Dramane Outtara, le leader du Rassemblement des républicains (RDR).

Aussi bien ce dernier, que l'ancien président de la République Henri Konan Bédié, voire d'autres présidentiables éventuels, à eux de noter en filigrane que leur adversaire pourrait renier ses engagements pris en paraphant sous la pression de la médiation de l'UA l'accord signé sous l'égide du président sud-africain Thabo Mbéki. Ce faisant, le moment choisi par le président ivoirien pour s'attaquer au président de tous les Gabonais qui dirige majestueusement un pays stable et uni depuis des décennies, où les étrangers vivent en paix et se considèrent conséquemment comme des Gabonais d'adoption est politiquement douteux, ses conséquences surtout sont incalculables et imprévisibles.

Partout où ces propos ont été relayés, rares sont ceux qui prennent au sérieux le chef de l'Etat ivoirien. Ce d'autant que nul n'ignore que s'il est une capitale du continent qui s'est toujours montrée disposée à défendre la cause e la Côte d'Ivoire à l'échelon international c'est bien Libreville. A ce titre, depuis que ce pays s'est coupé en deux en grande partie a cause de sa classe politique et des revanchards du régime en place longtemps restés dans l'opposition, les efforts de la diplomatie gabonaise ont consisté à être attentive et prévenante envers le président Laurent Gbagbo pour ses débuts hésitants sur la scène africaine et au-delà.

CECITE POLITIQUE  Dans ses moments de lucidité avant la crise, le chef du FPI n'a jamais raté une occasion de confesser publiquement à Libreville que «le président Bongo Ondimba est mon grand frère». Les journalistes gardent vivace à l'esprit ce voyage effectué à la hâte en terre gabonaise avant de se rendre à un Sommet des chefs d'Etat d'Afrique et de France à Yaoundé.

Cette réunion devait être son baptême du feu au plus haut niveau, lui-même avait confié qu'il était mal préparé et avait nécessairement besoin d'être aiguillonné par le «doyen». Avant de gagner la capitale camerounaise, Laurent Gbagbo ne s'était pas gêné d'avouer à la presse nationale que tout au long de sa difficile carrière politique, le président gabonais lui a offert le gîte et le couvert au plus fort de ses malheurs récurrents.

S'il n'y avait que le président Bongo Ondimba connu pour sa sollicitude, jamais il lui serait venu à l'idée de le révéler à ses compatriotes d'autant qu'il considère tout à fait naturel d'être au chevet de quiconque est dans le malheur. Cette démarche du chef de l'Etat n'est pas circonstancielle, c'est un axe fondamental de sa politique extérieure fondée sur la sagesse bantue et dont le leitmotiv souligne avec force que «Lorsque la maison du voisin brûle, il faut arrêter les flammes afin qu'elles ne se propagent pas plus loin».

En ce qui concerne la crise ivoirienne, le chef de l'Etat s'est employé à le faire chaque fois que c'était nécessaire et que les acteurs de ce conflit le lui demandaient. Maintenant qu'une relative accalmie est revenue dans ce pays, le président Laurent Gbagbo fait preuve d'une ingratitude rare en ignorant l'impact de la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'UA en fin d'année 2004 à Libreville.

Placée sous les auspices du chef de l'Etat gabonais, ce Sommet aura tracé la voie à suivre au médiateur de l'UA dans ses efforts diplomatiques. Les résultats, à ce jour, sont appréciables. Mieux c'est à Libreville seulement que Laurent Gbagbo perçu comme un pestiféré dans la sous-région d'Afrique de l'Ouest avait repris langue avec ses pairs avant d'être reconnu par eux après avoir renié spectaculairement les Accords de Linas Marcoussis conclus en sa présence en France. Il est évident que sa malencontreuse sortie dans la presse française est non seulement malheureuse, mais elle ne grandit pas son auteur. Pour un homme qu'on s'accorde, généralement, à reconnaître intelligent, une question se pose : quelle mouche a piqué Laurent Gbagbo ?

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 77 Réactions
1. la vérité
Posté par: sm1966 le 12-03-2008 06:45
A la vérité, je pense que Monsieur Oumar Bongo est plus le Maire du Gabon qui est département d'outre-mer de la france qui le président d'un pays africain. Donc à ce titre il n'a pas le droit de s'ingérer dans les affaires des pays Africains. 
 
S'il Monsieur Bongo se préoccupe des affaires Africaines, qu'il rapatrie tout l'argent qu'il a volé au brave peuple Gabonais avant toute chose. 
 
Monsieur Gbagbo a bien fait de l'envoyer balader.
2. Le WOODI de Mama GBAGBO
Posté par: Visiteur Ivoirien le 21-01-2008 09:33
Malgré vos venins vous avez vu ce dont woodi est capable? La guerre en CI c'est une injustice. Grace au woodi nous commençons à sortir de la crise le sacrifice qu'il a fait pour donner la paix à son pays, je ne pense pas qu'un autre président africain en soit capable. Sa résistance face à la france dans un environnement plein des vallets de france est historique. Sa sortie de crise doit être un cas de référence pour nos president africain. Pour nous ivoirien c'est un symbole. Pour vous qui vous nourissez des infos de RFI c'est un poison qui pourrait vous tuer. Dieu bénisse la CI, son président GBAGBO et son peuple.
3. honte d'etre gabonaise
Posté par: Blue-Mash le 01-04-2007 15:08
les gabonais ne font que reculer alors que les autres africains ne font qu'avancer pour obtenir de la lumiere. bongo, si tu dis que tu es un vrai musulman, arrete de faire souffrir le peuple gabonais et quitte le pouvoir mais quand meme il faut de l'opposition, tu n'es pas le seul president du gabon il faudra que la jeunesse gabonaise avance. tous les jours que dieu fait tu dis que la jeunesse est sacree la ou des milliers des jeunes gabonais sont entrain de mourrir comme des rats. j'ai honte d'etre gabonaise, les gabonais sont malvues a l'etranger a cause de toi. il y'a maintenant plus de 300 milles gabonais residents a l'etranger parce que tu nous sequestres jours et nuits. qu'est que nous t'avons fait pour que tu nous fasse du mal? mais sache que le jour ou tu vas partir du pouvoir il y'aura du sang qui va couler a cause de toi et sache que ta famille et descendants vont souffrir comme les rats..... 
 
Une Gabonaise depuis le sultana d'Oman(Sanaa).null
4. honte d'etre gabonaise
Posté par: Visiteur X le 19-03-2007 02:26
MONSIEUR au MADAME ; 
que la grace de notre seigneur JESUS CHRIST ,soit avec vous. 
 
Moi ,je suis Pasteur SAIDI MARCEL ISAAC.de l'eglise;communauté des eglise pentecote de jerusalem.( CEPJ ) 
au Congo ( RDC ) 
 
nous voulons travaillez avec vous. 
nous gardons toute les cordonneé recus,et nous attandons votre bonne reponse. 
 
QUE DIEU VOUS BENISSES.
5. conscientisons nous...
Posté par: dinguènze le 01-03-2007 07:44
Chers intervenants, 
A defaut de vous agreesser verbalement,je vous suggère plutot d'apporter des idées construictives,lesquelles permettrons le rayonnement des deux pays.Le plus indispensable dans nos differents analyse ne doit pas etre le fait de savoir "qui de Bongo ou de Gbabo"a tort ,ou encore de" faire des analyses peremptoire sur la situation economique et sociale des deux pays,mais plutot d'etre capable de creer un projet de societe qui contribuera au devellopement et donc au bien etre social(ethique=regles de conduite des hommes=positif).Pensons donc plutot à "comment progresser?" et non à "comment faire pour detruire?"Quant à toi prétendu "maire",ne recidive plus en insultant les gabonais,car le peuple gabonais comme le peuple ivoirien... 
Bon stop!j'ai deja trop dit.si t'es pas content...COUYON(=???)
6. présenter la vérité a mes freres africains
Posté par: moupse le 17-02-2007 21:14
je suis gabonais et je suis très choqué par tout ce que je venais a peine de lire :franchement je réfuse que certains gabonais bongoistes puissent provoquer un conflit avec un peuple frere africain qui est la cote d'ivoire en défendant ce ditacteur de bongo;très cher gabonais il est unitile que nous soyons intellectuel d'essayer de nous comparer aux ivoriens c'est un peuple digne que tout pays africain devait respecter par l'autrichement de leur president bagbo qui a dit non a chirac et sachez une chose c'est que tout pays africain qui voudraient des indépendances totalitaires passeraient obligatoirement par la situation que vit les ivoirients ;alors gabonais taisons nous parlons du roi bongo qui va nous laisser avec son fils nigerien au pouvoir ;respectons les ivoirients qui se battent pour etre libre et nous gabonais que faisons nous? pereux que nous sommes meme pour soutenir un opposant nous sommes incapable je vais vous dire la vérité mes freres gabonais j'ai honte d'etre gabonais je ne me reconnais pas en vous quand je vous vois défendre un dictateur comme bongo face a bagbo
7. Mr Mangara,le chef reste le chef......
Posté par: Visiteur Xadouma le 30-01-2007 13:49
aujourd'hui OBO est notre PR Nous lui devons respect malgré tout.Mr le premier Ministre en exil, je ne vous crois pas capable de diriger notre pays , alors silence ici on pense.......au fait les vrais opposants st au gabon.....:) :grin ;) 8) :p :sigh :zzz :upset :roll :? :( :( :x
8. Ignorance
Posté par: m2005 le 16-08-2006 14:15
Dans ces messages, on a vraiment tout et nimporte quoi. Je me contenterai de répondre à Empana. 
 
Qui dit je ne sais pas n'a oas tort, qui dit je sais n'a pas tort non plus. A tort celui qui je sais alors qu'il ne sait pas. 
 
Ceux ne sont pas les conflits ethniques qui ont fait la guerre congolaise. 
 
Sans pétrole, elle n'aurait jamais eu lieu.
9. Déshonneur et incompétence
Posté par: Empana le 14-08-2006 11:07
Je suis vraiment sidéré du comportement néolithique de l?opposition gabonaise. Il est anormal d?approuver les propos outrageux d?un chef d?état irresponsable à la dérive abreuvé d?une incompétence génétiquement incontestable dont le seul but est de se maintenir au pouvoir par la force ce qui n?est pas le cas pour le Président O. Bongo. Car nous savons tous que Laurent Bagbo est un dictateur en herbe qui utilise sa jeune milice pour éviter les urnes qui mettraient en peril ses agissements séquentiels qui sont contraires au souhait de la communauté internationale et celui de la majorité des ivoiriens. Les ivoiriens ne souhaitent que vite retrouver la paix et le sens de l?hospitalité qui est l?une de leurs vertus historiques et aussi de toute l?Afrique entière. Si l?opposition gabonaise parle du Président Bongo en faisant référence à son ethnie c?est qu?elle est immature et qu'ellen?a aucune connaissance historique des conflits douloureux qui ont secoués et continuent de secouer et de contribuer à l?appauvrir de notre continent depuis les années soixante jusqu?à ce jour. L?heure est l?unité du peuple noir dans son ensemble. Il faut arrêter de jouer avec ce feu qui est l?origine de l?effondrement de l?entité "état" au Congo Brazzaville et qui en phase d?implantation dans le sud de la RDC et le nord de l?Angola englobant l?enclave du Cabinda.  
Si j?ai un conseil à donner à mes frères ivoiriens, il faudrait qu?ils sachent que nul ne peut construire un pont sans une main d??uvre qualifiée même si l?on possède une quantité et une qualité de béton requis pour le faire. A bon entendeur salut.  
10. quelle mouche a piqué gbagbo
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 13:30
A l'exemple des jeunes port-gentillais lors de la visite de Pierre Mamboundou en campagne électorale,je dirais:(Bongo rigolo Gbagbo avait raison)  
CHANT TRES CONNU A POG
11. merde a la fin!
Posté par: kelkun le 03-10-2005 12:57
je vs emmerde!!!lol c po vrè!jdoi fr un exposé é je cherche une carte de l'afrique mé jen trouve po c pour sa ke je vs è di sa!TCHO! :upset :(
12. salut
Posté par: Visiteur le 26-09-2005 01:14
c'est ma première visite sur ce site et j aimerais tout simplement dire aux créateurs de ce site que vous n'en valez pas mieux. je ne fais pas de la politique Dieu m'en préserve, je n'en ferai jamais. Vous semez le trouble et la haine dans la vie des gabonais pendant que vous êtes tranquillement assis à l'étranger.Bongo n'a surement rien fait dans le pays mais vous pourrez-vous faire mieux? j,ai la reponse et c'est bien sûr NON, vous êtes tous pareils vous faites du bruit et quand vous aurez atteind votre but ce sera pareil, vous recherchez vos intérêts personnels et après ce sont des pauvres innocents qui paient le cas de paul mba qui a fait du tapage pendant longtemps à cause de lui plusieurs ne vivent plus ou ont perdu leurs emplois et aujourd'hui où est ce qu'il est et je lisais tout à l'heure sur le site africatime.com le grand titre est bongo veut faire taire l'opposition et on dit il a même pris des photos avec des membres du bdp svp les gabonais reveillez vous ce sont tous les mêmes ne croyons pas à leur bleuf comme des moutons ils sont tous assoiffés de pouvoir prenez l exemple de la cote d ivoire ne faisons pas en sorte que notre pays devienne pareil.ouvrons les yeux ne nous laissons pas berner par tous ces politiciens à la con.en tout cas Dieu ne dort pas ce que vous cherchez vous allez le trouver.
13. "Jésus est la solution"
Posté par: BenHelohim le 24-09-2005 08:36
Shalom alecha,  
 
Je suis peut-être pas très politique, mais bon je sais une chose, un marin a besoin d'une boussole pour trouver son chemin, ses repères, alors pour se retrouver dans ce bas monde, nous avions tous besoin de la Bible pour nous guider. 
Ça fait pas longtemps que je parcours ce site, mais c'est désolant d'entendre toutes ces choses. Je ne suis pas pour le parti de Mr Bongo et ni du votre.  
Mais je voudrai vous dire une chose à vous tous qui écriviez ici pour réagir et surtout à vous monsieur Mengara, vous n'êtes pas sage. Si un homme se croit sage dans ce monde alors, qu'il devienne fou afin de devenir sage/....  
Et enfin, monsieur Mengara, vous avez besoin de Jésus... Il n'est pas exclu que le scandale arrive, mais malheur par qui il arrive !!!  
Heureuse la nation dont l'Eternel est Dieu. Tous les gabonais doivent recourir à Jésus.  
Pourquoi chercher tant de haine dans le coin de votre coeur et le faire subir au peuple? Ce n’est pas déjà trop ce que nous endurons ici ? A vous qui lisez ce message sachez que vous avez besoin de recourir à la prière car seul Jésus détient la clé de secours pour ce pays. L'homme est mauvais dans sa nature, et je ne crois pas en vos motivations monsieur Mengara et à votre système, arrêtez de distraire les gens pour des fins personnels, vous aurez des comptes à rendre à Dieu. Et je suis également désolé pour tous ceux là qui réagissent de façon mal poli sur ce site, pas besoin de sortir des injures comme vous le faite ici. Bien qu'Il soit( Monsieur Bongo) à vos yeux rien du tout, Il reste le président et votre président que vous le vouliez ou pas! respectez les autorités et à Dieu la vengeance, si vous voulez un changement je vous supplie de vous tournez vers Jésus, et Il mettra l'homme qu'il faut à la place qu’il faut. Vos propos provoque la haine dans les coeurs, c'est ce que vous voulez? C'est ça votre sagesse? Vous n'êtes pas au Gabon et vous voulez provoquer des troubles depuis votre écran comme un pirate Inter, s'il vous plaît, je vous respect, mais quand même!!! 
Il y a des familles ici qui souffrent énormément et si cela s'ajoutait à une guerre, vous ne quitterez pas votre aisance pour venir au secours de ceux qui chercheront à se frayer un chemin pour sauver leurs vies.  
Votre sagesse est une folie pour Dieu. Vous avez fait des propositions à monsieur Myboto pour prouver sa crédibilité et ben moi également je vous fais une proposition Recevez Jésus dans votre vie maintenant et vous serez sauvé. Quelque soit vos débats politique, je sais que c’est important pour le pays, mais sachez une chose, celui qui bâti sans l’aide de Dieu, bâti en vain….. Celui qui s'imagine connaître quelque chose ne connaît pas encore comme il devrait connaître. 
 
 
« Eternel, tu es celui qui règne dans les cieux et sur la terre, le seul créateur du souffle humain, je te présente maintenant toute cette organisation BDP, si cela ne vient point de toi, toi qui EST un feu dévorant et une tempête déchaînée, renverse par ton souffle toute cette organisation afin qu’ils sachent que tu es Dieu, que la confusion soit leur partage au nom de Jésus. Je crois en ta Toute puissance, et que tu es celui qui détient le cœur du roi entre tes mains, et tu peux l’incliner comme un courant d’eau selon ton bon plaisir. Maintenant Adonaï, vient au secours de ce peuple sans berger, sans connaissance et sauve-le, tu as dit dans ta parole, si mon peuple s’humilie, prie et se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je pardonnerai son péché et je guérirai son pays ; Alors Seigneur, que ta parole ne retourne pas à toi sans avoir accomplit ce pourquoi elle a été libérée au nom de Jésus-Christ. Change maintenant ces cœurs assoiffés de haine, et renverse toutes œuvres démoniaques orchestrés au nom de Jésus. Je déprogramme maintenant tout ce que l’ennemi aurait programmé contre ce pays le Gabon au travers ce site au nom de Jésus. Je scelle maintenant cette prière sur la terre et dans les cieux au nom de Jésus. QU’IL EN SOIT AINSI…. » 
Jésus vous aime, et le commencement de la sagesse, c'est la crainte de Dieu... 
Que Dieu vous bénisse... 
 
 
- Pour information, je suis gabonais âgé de 24 ans.- 
 
 
14. le pygmée laisse le peuple de gabao tran
Posté par: amour le 18-07-2005 09:22
c'est ma première visite et je suis très content que Bagbo traite ce pygmé(babongo chez nous) de l'afrique centrale de "rigolo" Bagbo tu es un Garçon ,bongo a vendu notre beau pays au français sans se soucier des générations futures depuis sa prise du trône.gabao n'est plus un état mais un royaume.nous savons tous qu'il prépare sa succèssion depuis le jour où il a confié le portefeuille de la défence à son fils Biaffra Ali venu du Nigeria avec sa grande guelle de merde,Biaffra tu peux repartir chez toi et laisse les gabonais en paix avec ton congolais de père.le peuple gabonais souffrent depuis trente huit ans ,ce pygmé de bongo et tous les sorciers qui l'entourent ne se soucient pas de l'avenir de ce beau pays. Nul n'est eternel sur terre,Dieu notre Père viendra délivrer le peuple de Gabao.Bravo Bagbo!!!,et bonne continuation dans ta politique et continu à dire la vérité à ce nullard de bongo.
15. le pygmée laisse le peuple de gabao tran
Posté par: TITA ABESSOLO le 11-07-2005 19:58
:grin SALUT LE GARS, 
 
L'AFRIQUE FAIT HONTE SAUVER L'AFRIQUE
16. Soyons logique.
Posté par: Visiteur le 03-07-2005 12:04
Moi je crois que que bagbo n'est pas digne d'etre intellectuel.Meme si Bongo l'a traité d'etre tout sauf un homme de parole,la reponse immediate ne devrait pas etre celle la.En tant k'intellectuel,il ose parler à son homologue comme si s'adressait à son pote de la rue.C vraiment desolant.En plus,bagbo croit t-il etre mieux ke bongo.On l'a toujours dit,ivoirien et gabonais c 6 et 9.Meme mentalité meme façon d'etre.Donc moins de bruit et laissez nous vivre.
17. Le rigolo
Posté par: Le gaboul le 25-06-2005 11:13
Le rigolo s'occupera désormais de sa maison. Ce n'est pas le peuple gabonais qui l'a envoyé régler les problèmes de la Côte d'Ivoire. En outre les gabonais ont d'autres problèmes que les élucubrations infantiles de deux chefs d'Etat. Ils devraient s'offrir des playstations s'ils veulent jouer à la guéguerre !
18. DANS LE MEME SENS QUE BIYA
Posté par: Leprophete le 21-06-2005 13:12
Pour appuyer ce que dit Biya voici un site francais (sources : Affaires Etrangeres) qui parle du Gabon. 
 
Certains du clan de Bongo pensent que nous exagerons lorsque nous disons qu'on ne veut plus de Bongo. Ce que vous allez lire, dans ce site ci-joint, n'est pas ecrit par le BDP, ni par les partisans du BDP, mais par bien des Francais visitant ou vivant au Gabon, afin de prevenir leurs compatriotes de la salle vie du Gabon, et du danger qui les attend en allant dans un tel pays. Bonne lecture! 
 
http://www.medisite.fr/Gabon.html 
 
Leprophete
19. CE QUE J'EN DIS (PAUL BIYA)
Posté par: PAUL BIYA le 17-06-2005 08:59
BONGO EST PROBABLEMENT LE PLUS IMBECILE DES INDIVIDUS QU'ON PUISSE AVOIR A CROISER. CE TYPE A PROPREMENT ET METHODIQUEMENT CONTRIBUE A LA PUTREFACTION DU GABON. ENCORE 5 ANS, ET LE GABON SERA DEVENU AUSSI PAUVRE QUE LA SOMALIE : NI ROUTES, NI ECOLES, NI HOPITAUX, SANS PETROLE, AVEC EN PRIME A SA TETE UNE BANDE DE JOYEUX INCOMPETENTS. LE GRAND GACHIS DU MILLENAIRE, ET CELA GRACE A QUI ? CET AMUSEUR PUBLIC, ICONE DE L'INCOMPETENCE QU'ON NOMME BONGO. UN VRAI SALAUD CE BOUT D'HOMME. LA HONTE DE TOUT UN PAYS.
20. BONGO LA HONTE
Posté par: PAUL BIYA le 17-06-2005 08:56
BONGO EST PROBABLEMENT LE PLUS IMBECILE DES INDIVIDUS QU'ON PUISSE AVOIR A CROISER. CE TYPE A PROPREMENT ET METHODIQUEMENT CONTRIBUER A LA PUTREFACTION DU GABON. ENCORE 5 ANS, ET LE GABON SERA DEVENU AUSSI PAUVRE QUE LA SOMALIE : NI ROUTES, NI ECOLES, NI HOPITAUX, SANS PETROLE, AVEC EN PRIME A SA TETE UNE BANDE DE JOYEUX INCOMPETENTS. LE GRAND GACHIS DU MILLENAIRE, ET CELA GRACE A QUI ? CET AMUSEUR PUBLIC, ICONE DE L'INCOMPETENCE QU'ON NOMME BONGO. UN VRAI SALAUD CE BOUT D'HOMME. LA HONTE DE TOUT UN PAYS.
21. COMMENT DEFINIT-ON LE TERME RIGOLO?
Posté par: Visiteur le 16-06-2005 11:35
 
UN CLWON? 
UN MOINS QUE RIEN? 
UN VA NU PIED? 
UN AMUSEUR? 
22. LE GABON A BESOIN DES COURAGEUX COM
Posté par: Visiteur le 16-06-2005 11:33
BONGO DOIT REALISER QU'IL N'EST PAS CE QU'ON LUI FAIT COMPRENDRE;  
NI DEMI DIEU, NI LE FAMEUX MEDIATEUR INTERNATIONAL; 
 
BONGO VA PARTIR; GBAGBO N'A FAIT QUE DIRE L A VERITE. 
23. BONGO N'EST-IL PAS L'EGAL DE GBAGBO ?
Posté par: Visiteur le 16-06-2005 11:28
 
RIGOLO OU PAS, Bongo devrait commencer à comprendre que sa politique n'est plus celle du 21è siècle. 
 
MOI GABONAIS, SOUTIENS LA DETERMINATION DE BAGBO QUI A SU TENIR TETE AU CALCUL MACHIAVELIQUES DES POLITICARDS DONT BONGO FAIT PARTIE; 
 
BONGO rigolo ou pas, je crois qu'il a tout intérêt de pouvoir réaliser que l'afrique d'aujourd'hui n'est plus celle des dirigeant qui cherchent à maintenir le néo-colonialisme sur le continent.  
 
BRAVO BAGBO POUR CETTE MARQUE DE COURAGE MEME SI C'EST UN PEU DE TROP ET SOUVENT SANS ELEVATION EN ESPRIT 
 
C'EST LA AUSSI UN AUTRE PECHE POUR L'AFRIQUE; LE FAIT D'AVOIR A LA TETE DES ETATS DES BOULAGERS COMME BAGBO SANS INSTRUCTION; NI A LA TRADITION, NI A L'ECOLE MODERNE; 
 
ON N'A PAS BESOIN DES DIRIGEANTS INCULTES EN AFRIQUE , SANS ESTHETIQUE. LA COTE D'IVOIR AUJOURD'HUI EST DETRUITE A CAUSE DES IGNORANTS COMME BAGBO 
 
 
 
24. Solidarité
Posté par: Visiteur le 15-06-2005 18:06
Jamais les européens ne se sont désolidarisés face à un pays non européen,surtout qd il s'agit de l'Afrique.Face à ce qui s'est passé en octobre 2004 à Abidjan,aucun pays européen n'a eu à décrier ce qui s'y est passé et l'acte qu'a posé Chirac en donnant l'ordre de détruire la flotte de l'armée ivoirienne sans en informer auparavant Kofi Annan et sans l'aval du conseil de sécurité.Se moquant ainsi de l'autorité de l'ONU,lui qui fustige la politique de Bush en Irak. 
Aucun pays africain n'a soutenu la Côte d'Ivoire,eux qui sont plus instruits de la politique de la France en Afrique et dans ce pays.Au contraire,ils ont appuyé la décision de l'instauration d'un embargo et d'autres ont simplement suggéré que Gbagbo soit renverser par les français en l'occurence Bongo lui le démocrate."LES GENS N'AIMENT PAS LES GENS" comme le dit Gbagbo.On parle de xénophobie en CI mais tt le monde le sait(les ressortissants d'Afrique central pourront témoigner),le Gabon (qui contrairement à la CI qui a 35% d'étrangers sur son sol) est un pays très fermé aux étrangers. 
Il serait temps que les lieutenants de la politique française en Afrique arrêtent leur trahison envers leurs peuples et oeuvrent pour son progrès réel à l'image des asiatiques qui sont moins riches naturellement que nous. 
Le sommet FRANCE-AFRIQUE est qlq ch qui m'a toujours dégoûté,un seul pays contre un seul continent,quel honte pour nous et des chefs d'Etat y vont fièrement se pavaner auprès du président français.
25. Solidarité
Posté par: un ivoirien le 15-06-2005 17:41
CE QUI SE PASSE EN COTE D'IVOIRE RISQUE D'ARRIVER AU GABON SI L'ON Y PREND GARDE.La stabilité du Gabon comme partout ailleurs en Afrique peut basculer d'un jour à l'autre et pour cause.Bongo fait la même erreur qu'Houphouet à la différence que pour aller dans le village de Boigny,on n'est pas obligé de prendre l'avion car en CI il y a des infrastrucures consequentes.Ces 2 personnes ont des ch en commun.à savoir vendre intégralement leurs pays à la France et ne pas préparer sérieusement leur succesion.Bongo disant que sa succesion n'est pas à l'ordre du jour se fera surprendre par la mort laissant ainsi son pays dans la peur.Pour son successeur,2alternatives possibles 
soit il continue de vendre le Gabon à la France et là il aura affaire au peuple 
soit il décide de donner une vraie indépendance au Gabon s'attirant ainsi le courroux de France,ouvrant ainsi une porte à une guerre civile.C'est facile pour les français d'en susciter en Afrique surtout qu'il ont des forces basée au Gabon. 
Les opposants si dociles actuellement car corrompus se révéleront être les moins patriotes,prêts à mettre le pays à feu et à sac ds une lutte acharnée car le pouvoir sera à portée de main.  
C'est à ce moment que les gabonnais se sentiront seuls car de la solidarité des autres chefs d'Etat,ils n'en auront pas et sentiront qu'ils ne sont compris de personne. 
Il serait tant que Bongo qui est prompt à parler de ses collègues présidents dise ses vérités à Chirac,au fond,Chirac est son petit frère. 
JE SOUHAITE DE TOUT COEUR LA PAIX DURABLE ET LE PROGRES AU GABON DANS UNE INDEPENDANCE VRAIE.
26. L'Union: Journal Gouvernemental?
Posté par: Leprophete le 15-06-2005 15:27
L'argent des contribuables gabonais souffre!... 
 
Tous les journalistes de ce journal sont des vendus et ne valent plus rien. Ils ont perdu tous sens de la raison! La notion d'ethique de base n'existe plus. Il sont la pour le ventre, le manioc, c'est tout, ils sont egoistes. Ils defendent leurs interets personnels en deformant et manipulant l'histoire du Gabon, par une desinforamation absolument a l'avantage de Bongo. Ceci peut rendre quelqu'un fou. Comment peut-on expliquer que des personnes peuvent etre vendues au point jusqu'a perdre leur personnalite, leur dignite, leur conscience. 
 
L'auteur de l'article, ce Kombila ose ecrire: 
"...s'attaquer au président de tous les Gabonais qui dirige majestueusement un pays stable et uni depuis des décennies..." 
 
Que de mensonges! Tu n'es pas serieux, Koumba! Ou vis-tu? Quand es-tu ne? Est-ce que c'est par ignorance que tu ecris ces betises. Qu'appelles-tu stabilite? Qu'appelles-tu peuple uni? Es-tu normai de dire qu'il dirige pendant des "decennies". Mon Dieu, la politique egoiste du ventre! 
 
Lorsque les gens sont en train de mourrir de SIDA au Gabon, lorsque Bongo assassine les enfants du Gabon, lorsque Bongo a rendu riche un certain groupe de personnes au detriment d'autres, etc., toi Monsieur Kombila tu trouves l'audace et le courage de dire que Bongo dirige "majestueusement". 
 
En disant qu'il est le president de tous les Gabonais, tu te moques des Gabonais, mais pas moi, mon petit. Deplus tu oublies que c'est avec l'argent des contribuables Gabonais que tu es paye, lorsque que tu acceptes desinformer les Gabonais.  
 
Kombila "BONGO RIGOLO" 
 
Que tu es malhonnete, mon petit idiot! 
 
Leprophete
27. vous etes tous idiots!!!
Posté par: Visiteur le 15-06-2005 11:53
chers frères africains, j'ai vraiment honte de vous voir vous insulter ainsi!!!! n'avez vous pas honte??? comment le peuple peut-il tomber si bas pour soutenir les conneries que font nos presidents??? ni gbagbo, ni bongo n'a fait mieux pour son pays alors au lieu de vous indidnez devant les bétises que disent ces clowns de president de CI et du GN, travaillez pour sortir de cette misère dans laquelle nous nous enfonçons chaque jour!...................ni ivoirien, ni gabonais, ni aucun autre africain n'est supérieur à un autre!!!!!
28. vous etes tous idiots!!!
Posté par: ASSEMIEN le 14-06-2005 12:25
L'erreur que Gbagbo a commise c'est de penser que BONGO etait intelligent. Apres plusieurs visites au Gabon, Laurent Gbagbo-l'amour fraternel s'est rendu compte que ce petit pygmee de l'Afrique centrale est un pantin de la France et a contribue au financement de la destabilisation de la CI. Plus de 38 ans au pouvoir, aucune realisation economique de developpement. Construction de chemin de fer dans la jungle- revenu= zero; pillement de ressources petrolieres ou Elf Aquitaine percoit 70% des revenues a travers des annees. Bongo en profite de 15% et le peuple Gabonnais 5%. Les autres 5% a CHIENRAC. Gbagbo n'est pas dans la classe des poupees de la France, Gbagbo c'est la vision, l'etalage de l'intelligence qui fait meme trembler CHIENRAC. En principe pendant que Gbagbo utilise son intelligence stupefiante contre tous, CHIENRAC utilise des ames car ce puant Toubab n'est pas a la hauteur de l'homme que nous appelons fierement le Widdy de Mama. Gbagbo refuse de vendre la CI aux Francais, car les ressources de l'Eburnie nous appartiennent. Quel est ce pays qui se dit developpe mais ne fait que sucer le sang des pauvres sans remords. Que la France nous laisse en paix. Quant a Bongo, essaie de faire quelque chose pour ton peuple. Apres tout la verite rougit les yeux mais ne les casse pas. Tu es le seul a savoir si tu es vraiment un RIGOLO.
29. vous etes tous idiots!!!
Posté par: Visiteur le 14-06-2005 11:10
BON, tu es rogolo c'est tout. Où est ton problème alors? Tu n'aimes pas la vérité non? 
bongo et gombo; gbagbo vous a eu dê!!!!!
30. Bongo est un president Mini-mie
Posté par: Zembla le 13-06-2005 22:28
Serieusement, Bongo est un mini mie rigolo...avoir le PDG organise une marche de protestation face aux propos de Gbagbo, ca prouve comment immature certains personnes au Gabon sont. Si ces memes personnes prennent la peine d'etudier leur constitution, alors elles verront effectivement qu'il y'a une discrimination notoire dans celle ci. Mais non, on prefere plutot marcher parce qu'on a accuse notre chef de "rigolo"..vraiment. Si c'est trop grave, fermez votre ambassade en CI pour protester et couper les liens diplomatiques. Ou bien declarez la guerre...avec vos 1 millions d'habitants, on verra si votre armee pourra faire quelque chose face aux 16 millions d'habitants de la CI. Ou bien....vous n'avez vraiment rien a faire que de marcher. Vous vivez dans la pauvrete a cause de votre president et vous le supportez dans ces actes..ca prouve que vous etes tous rigolos, a part certains qui sont tres tres intellectuels.
31. AFFAIRE BONGO - BAGBO
Posté par: le 13-06-2005 20:40
Comme dans toute histoire il y a toujours un début et une fin .L'origine du problème de nos deux présidents n'est d'aucun intérêt pour le peuple ivoirien et encore moins pour les Gabonais.Nous devons aujourd'hui nous préoccuper des affaires sérieuses et dépenser notre énergie à trouver les solutions aux maux de nos sociétés respectives.BONGO ET BAGBO sont assez grands pour régler leur problèmes comme des personnes intelligentes.Je crois que perdre son temps à commenter les assertions des uns et des autres ne fera pas reculer les guerres sociaux-économiques qui elles,sont des vrais combats qui nous demandent de ne pas nous disperser avec l'inutile.Pendant que les Chinois,les Japonais marquent des points et concurencient fortement les USA,que l'Europe tente de se construire ,nous ,Africains,se déchirons pour des niaiseries .Au Gabon la pauvreté progresse et aucune administration publique ne présente des résultats positifs.En Côte d'Ivoire,c'est la guerre,les massacres,les pillages,l'insécurité et évidemment le climat n'est pas propice à l'activité économique.Lequels de ces deux pays peut donner des leçons?Soyons responsables pour les générations futures en évitant de montrer le mauvais exemple car le risque est majeur avec des fuites de cerveaux appeurés par des dispositifs ne permettant aucun épanouissement de l'homme ou de la femme.Nul n'ezst besoin de le rappeler ni le Gabon ni la Côte d'Ivoire répondent à un modèle économique et social .Ils sont inexistants tout comme les institutions démocratiques qui ne sont en fait que des robinets sans eaux.Les peuples ont soif de justice et donc de paix ,les peuples ont soif de soins ,de travail,d'une émancipation politique et les peuples ont soif .Ce n'est pas finalement si compliqué que d'avoir la liberté et jouir des droits les plus simples si ce n'est en Afrique .Pourquoi sommes-nous si en retard?Qu'avons nous fait pour mériter çà et qu'attendons-nous pour faire une érruption volcanique pour mettre l'Afrique enfin sur les chemins de fer?
32. BONGO RIGOLO
Posté par: Visiteur le 13-06-2005 18:59
CECI EST MA PREMIERE VISITE SUR CE SITE ET JE SUIS UN PEU SURPRIS DE CERTAINES INTERVENTIONS DES FRERES GABONNAIS ET JE VOUDRAIS LEUR DONNER UN CONSEIL. 
CHERS FRERES IL FAUT VOUS PREPARER AU CHANGEMENT ET SURTOUT VOUS INSPIRER DE L'EXPERIANCE DE LA COTE D'IVOIRE.
33. Mais Bongo est vraiment RIGOLO
Posté par: Papou le 13-06-2005 09:20
Si pour répondre aux affirmation de Gbagbo il doit faire la même chose c'est dire proferer des injures, alors Bongo est Vraiment RIGOLO. D'ailleurs, pour quoi se fqche t'il? N'est il pas rigolo de la part de quelqu'un comme lui de parler de l'article 35 de la Côte d'Ivoire alors que la constitution ne dit pas mieux? VRAIMENT RIGOLO BONGO
34. RIGOLOMANIA, VIRVOLTAGE
Posté par: Médiateur le 13-06-2005 06:43
Pauvre KOUDOU! 
 
On ne s'eneve pas pas comme ça quand on est President de la Republique ! Koudou le dribleur, tu t'es rendu rigolo en traitant le Rigolo de rigolo! Meme s'il t'insulte depuis, il est comme ça! Plutot que de passer par les medias, dis-le lui en face et on verra qui est garçon!  
 
Quant au Rigolo et ses Sbires :Rigolo, tu t'es encore rendu rigolo en répondant au virvoltang dribleur BAGBO avant hier au soir sur TV+, il fallait quand même faire semblant d'observer le droit de réserve qu'on reproche à KOUDOU de ne pas avoir respecté! Et que dire de ton Fils Jacky, celui dont Papa est fier, n'est pas rigolo, voire ridicule son invitation à festouailler ?  
 
Et vous les sujets du Rigolo, arrêtez de nous détourner des vaies choses, nous avons tellement de problèmes non résolus au Gabon pour nous préoccuper de la CI, surtout que le Rigolo y avait déjà été dysqualifié une fois, pourquoi remettre les pieds dans ce merdier qui n'est pas à sa hauteur, la grenouille du puits ne pourra qu'avoir du mal à appréhender les problèmes liés à la gouvernance de la plus grande étendue d'eau d'Afrique Francophone. 
 
Messieurs les Présidents, faites la paix, chacun a dit ce qu'il pensait de l'autre, enfin vous vous connaissez! Vous pouvez maintenant travailler en bonne inteligence. 
 
KOUDOU, il est temps de donner à la Côte d'Ivoire la chance de retrouver ce dynamisme que nous autres nations lui enviions par le passé. 
 
RIGOLO : S'il te plait, fais même du Gabon le millième de la Côte d'Ivoire, même aujourd'hui en situation de guerre !
35. Gugu
Posté par: Visiteur le 12-06-2005 14:24
Le parti politique replique en affirmant que les havits de Président sont trop grands pour Gbagbo. :grin  
Nous à Abidjan ici, on rigole de cette affirmation qui prouve que Bongo est vraiment un RIGOLO :grin :grin :grin  
 
Imaginez que Gbagbo prète ses habits à Bongo, qui va flotter dans ces habits? 
Pour qui les habits seront donc grands? 
Rigolo lá!!!
36. Les presidents passent, les peuples deme
Posté par: Ivoirien le 12-06-2005 14:01
Il ne devrait pas y avoir de problemes entre le peuple ivoirien et le peuple gabonnais. les presidents passent, les peuples demeurent.  
Voici quelques sites ivoiriens: 
 
www.abidjantalk.com 
www.abidjan.net 
Sur ces deux sites, vous trouverez des liens de la plupart des journaux ivoiriens. 
37. Les Ivoiriens sont très en avance sur no
Posté par: Jean-Luc Bokolo Muba le 12-06-2005 08:13
Je constate avec admiration que les Ivoiriens sont en fait plus actifs sur ce site gabonais que nous-mêmes Gabonais. La plupart des interventions ici semblent provenir des Ivoiriens quand on en analyse le contenu. Ou alors je me trompe? Ca me fait énormement plaisir mais m'attriste en même temps. Pourquoi le Gabonais est-il toujours passif et spectateur quand il s'agit de la gestion de son pays? Ils argumentent avec preuve à l'appui et semblent nous confirmer que nous n'avons pas une tradition de la confrontation des idées au Gabon. Cela facilite le travail d'appauvrissement du nain dictateur et rigolo Bongo. C'est dommage. 
 
Y a-t-il un site internet ivoirien vivant que les Ivoiriens sur ce forum peuvent me conseiller à visiter? 
 
Merci aussi à celui qui vient de poster les différentes constitutions des pays africains. Ca nous donne une meilleure compréhension de la situation injuste que connaît la Côte d'Ivoire.
38. etude comparee de 14 constitution africa
Posté par: un visiteur Ivoirien le 12-06-2005 06:27
Le Mouvement ivoirien pour la Défense des Institutions de la République, MIDI vous invite à comparer les conditions d'éligibilité à la présidence de la République dans 16 pays en Afrique. Il s'en dégage un seul constat : la plupart des constitutions africaines visent un national d'origine ou de naissance pour l'éligibilité au poste de président de la république.  
 
(1) ALGERIE  
Constitution du 28 février 1989 révisée le 18 novembre 1996.  
 
Article 73  
Pour être éligible à la présidence de la République, le candidat doit:  
Jouir uniquement de la nationalité algérienne d'origine. Etre de confession musulmane. Avoir quarante ans révolus au jour de l'élection. Jouir de la plénitude de ses droits civils et politiques. Attester de la nationalité algérienne du conjoint; Justifier de la participation à la révolution du 1er novembre 1954 pour les candidats nés avant juillet 1942. Justifier de la non implication des parents du candidat né après juillet 1942, dans des actes hostiles à la révolution du 1er novembre 1954; produire la déclaration publique du patrimoine mobilier et immobilier, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Algérie. D'autres conditions sont prescrites par la loi.  
 
(2) BURKINA FASO  
Constitution du 11 juin 1991 révisée le 27 janvier 1997.  
 
Article 38  
Tout candidat aux fonctions de président du Faso doit être Burkinabé de naissance et né de parents eux-mêmes burkinabé, être âgé de trente cinq ans révolus à la date de dépôt de sa candidature et réunir les conditions requises par la loi.  
 
(3) CAMEROUN  
Article 06  
Les candidats aux fonctions de président de la République doivent être des citoyens camerounais d'origine, jouir de leur droit civique et politique et avoir trente cinq ans revoulus à la date de l'élection. .  
 
 
4) CAP-VERT  
Constitution du 14 février 1981 révisée le 4 septembre 1992.  
 
Article 118 :  
Eligibilité.  
Seul peut être élu président de la République, le citoyen capverdien d'origine, ayant la qualité d'électeur âgé de plus de trente cinq ans le jour de la présentation de sa candidature et qui a résidé de manière permanente sur le territoire national au cours des trois années précédentes.  
 
(5) CÔTE D'IVOIRE  
Constitution de juillet 2000  
Article 35 :  
Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n'est rééligible qu'une fois.  
Le candidat à l'élection présidentielle doit être âgé de quarante ans au moins et de soixante quinze ans au plus. Il doit être Ivoirien d'origine, né de père et de mère eux-mêmes Ivoiriens d'origine. Il doit n'avoir jamais renoncé à la nationalité ivoirienne.  
Il ne doit s'être jamais prévalu d'une autre nationalité. Il doit avoir résidé en Côte d'Ivoire de façon continue pendant cinq années précédant la date des élections et avoir totalisé dix ans de présence effective. L'obligation de résidence indiquée au présent Art. ne s'applique pas aux membres des représentations diplomatiques et consulaires, aux personnes désignées par l'Etat pour occuper un poste ou accomplir une mission à l'étranger, aux fonctionnaires internationaux et aux exilés politiques. Le candidat à la Présidence de la République doit présenter un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins désignés par le Conseil constitutionnel sur une liste proposée par le Conseil de l'Ordre des Médecins. Ces trois médecins doivent prêter serment devant le Conseil constitutionnel.  
Il doit être de bonne moralité et d'une grande probité. Il doit déclarer son patrimoine et en justifier l'origine.  
 
 
(6) EGYPTE  
Constitution du 11 septembre 1971 révisé le 20 mai 1980.  
 
Article 75  
Le Président de la République doit être égyptien de père et de mère égyptiens, jouir de ses droits civils et politiques et être âgé de quarante ans au moins, calculés selon le calendrier grégorien.  
 
Article 76  
L'Assemblée du peuple pose la candidature du président de la République et la soumet au référendum des citoyens. La candidature pour les fonctions de président de la République est posée à l'Assemblée du peuple sur proposition du tiers au moins de ses membres. Le candidat qui aura obtenu les deux tiers des membres de l'Assemblée du peuple, sera proposé au référendum des citoyens. S'il n'obtient pas cette majorité, il sera procédé à une nouvelle mise aux voix dans les jours suivants le premier scrutin. Le candidat qui aura alors obtenu la majorité des voix des membres de l'Assemblée, sera proposé au référendum. Le candidat est désigné Président de la République dès qu'il obtient la majorité absolue des voix au cours du référendum. S'il n'obtient pas cette majorité, l'Assemblée pose la candidature d'un autre. La même procédure est suivie, en ce qui concerne sa candidature et son élection.  
 
(7) GABON  
Constitution du 26 mars 1991 modifiée par la loi 1895 du 29 septembre 1995 adoptée par référendum le 23 juillet 1995.  
 
Article l0  
Sont éligibles à la présidence de la République, tous les Gabonais des deux sexes jouissant de leurs droits civils et politiques, âgés de quarante ans au moins et de soixante-dix ans au plus, Toute personne ayant acquis la nationalité gabonaise ne peut se présenter comme candidat à la présidence de la République. Seule sa descendance ayant demeuré sans discontinuité au Gabon le peut, à partir de la quatrième génération. Les modalités de l'application du présent article sont fixées par une loi organique.  
 
 
(8) GUINNEE  
Constitution du 23 décembre 1990  
 
Article 116  
Tout candidat à la présidence de la République doit être de nationalité guinéenne, jouir de ses droits civils et politiques et être âgé de quarante ans au moins et de soixante-dix ans au plus. Les candidatures sont déposées au greffe de la Cour suprême quarante jours au moins et soixante jours au plus avant la date du scrutin.  
Aucune candidature n'est recevable si elle n'est présentée par un parti politique légalement constitué. Chaque parti ne peut présenter qu'une seule candidature. Trente-neuf jours avant le scrutin, La Cour Suprême entérine et publie la liste des candidats. Les électeurs sont alors convoqués par décret.  
 
(9) MADAGASCAR  
 
Article 46  
Tout candidat aux fonctions de Président de la République doit jouir de la nationalité malgache d'origine, de ses droits civils et politiques et avoir au moins quarante ans révolus à la date du dépôt de la candidature. Le président de la République en exercice, qui désire se porter candidat, doit démissionner la veille de l'ouverture de la campagne électorale. Les autres conditions et les modalités de présentation de candidature sont fixées par la loi.  
 
(10) MALI  
Constitution du 25 février 1992  
 
Article 31  
Tout candidat aux fonctions de la présidence de la République doit être de nationalité malienne d'origine et jouir de tous ses droits civiques et politiques.  
 
(11) NIGER  
Article 37  
Le président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel, libre, direct, égal et secret. Il est rééligible une seule fois. Est éligible à la présidence de la République, tout Nigérien de nationalité d'origine, âgé de quarante ans au moins, jouissant de ses droits civiques et politiques. La loi précise les conditions d'éligibilité, de présentation des candidatures, de déroulement du scrutin, de dépouillement et de proclamation des résultats. La Cour suprême contrôle la régularité des opérations et en proclame les résultats définitifs.  
 
(12) SENEGAL  
 
Article 23  
Tout candidat à la présidence de la République doit être exclusivement de nationalité sénégalaise. Jouir de ses droits civils et politiques et être âgé de trente-cinq ans au moins.  
 
(13) TCHAD  
 
Article 62 :  
Peuvent faire acte de candidature aux fonctions de Président de la République, les Tchadiens des deux (2) sexes remplissant les conditions suivantes :  
- être Tchadien de naissance, né de père et de mère eux-mêmes Tchadiens d'origine et n'avoir pas une nationalité autre que tchadienne;  
- avoir trente cinq ans au minimum et soixante-dix ans au maximum;  
- jouir de tous ses droits civiques et politiques;  
- avoir une bonne santé physique et mentale;  
- être de bonne moralité;  
Le candidat doit en outre verser un cautionnement dont le montant est fixé par la loi.  
Si le candidat est membre des Forces armées et de sécurité, il doit au préalable se mettre en position de disponibilité.  
 
Article 63 :  
Les candidatures à la Présidence de la République sont déposées auprès du Conseil constitutionnel quarante (40) jours francs au moins et soixante (60) jours francs au plus avant le premier tour du scrutin.  
Trente (30) jours francs avant le premier tour du scrutin, le Conseil constitutionnel arrête et publie la liste des candidats.  
 
 
(14) TOGO  
Constitution du 14 octobre 1992.  
 
Article 62  
Nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République s'il :  
- n'est de nationalité togolaise de naissance  
- n'est âgé de quarante cinq ans révolus à la date du dépôt de la candidature  
- ne jouit de tous ses droits civils et politiques  
- ne présente un état général de bien-être physique et mental dûment constaté par trois médecins assermentés désignés par la Cour constitutionnelle.  
 
(15) TUNISIE  
Constitution du 1er juin 1959 révisée le 6 novembre 1995.  
 
Article 40  
Peut se porter candidat à la présidence de la République, tout Tunisien n'étant pas porteur d'une autre nationalité, de religion musulmane, de père, de mère et de grands-pères paternels et maternels tunisiens, demeurés tous de nationalité tunisienne sans discontinuité. Le candidat doit en outre être âgé de quarante ans au moins et de soixante ans au plus, et jouir de tous ses droits civiques et politiques. Le candidat est présenté par des élus selon les modalités et conditions fixées par la loi électorale. La déclaration de candidature est enregistrée sur un registre spécial par devant une commission composée du président de la chambre des députés et de quatre membres: le Président du Conseil constitutionnel, le mufa de la République, le premier président de la cour de cassation et le premier président du tribunal administratif. La commission statue sur la validité des candidatures, les réserves émises, et proclame le résultat du scrutin.  
 
(16) ZIMBABWE  
Constitution de 1979 révisée en janvier 1987.  
 
Article 27  
Les candidats aux fonctions de président de la République du Zimbabwe doivent être des citoyens âgés de plus de 40 ans et résider au Zimbabwe 
 
LA CONSTITUTION IVOIRIENNE VUE PAR 7 JURISTES FRANÇAIS 
 
En France, une opinion se construit autour de la Côte d'Ivoire. Des juristes s'étonnent des critiques discriminatoires contre les lois ivoiriennes. Les Accords de Marcoussis et de Kléber continuent de faire des vagues. Des voix outrées et scandalisées se font entendre à travers le monde pour dénoncer le complot dont est victime la Côte d'Ivoire. 
 
I-1. - Dans la nuit du 18-19/09/2002, une attaque armée menée par quelques mutins et des forces mercenaires  
venues des pays voisins, en particulier du Burkina Faso, a ouvert une crise visant à changer la nature du régime et, à défaut, à provoquer la partition de la Côte d'Ivoire.  
 
I-2. - Cette agression armée (qualifiée abusivement de rébellion et de conflit ivoiro-ivoirien) a eu pour conséquence, outre des assassinats (comme celui du ministre Emile Boga Doudou) et des prises d'otages, un exode de populations civiles, une partition de fait du territoire national et une dégradation accélérée de la situation économique et sociale.  
 
I-3. - Cette crise violente intervient dans un contexte de relance économique (grâce aux accords en préparation avec les institutions financières internationales), de réformes sociales (l'instauration d'un système de protection sociale) et de renégociation des contrats léonins arrivant à échéance dont bénéficient différentes firmes transnationales (Bouygues, Bolloré, France Télécom, etc.).  
 
I-4. - Le 29 septembre 2002, le sommet des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a condamné " la tentative de remise en cause de la démocratie et de la légalité constitutionnelle en Côte d'Ivoire ". Il a rappelé les principes politiques adoptés le 10/12/99 et la décision de l'OUA (AHGDEC 142 (XXV) de juillet 1999), selon lesquels " aucune reconnaissance ne sera accordée à tout gouvernement prenant le pouvoir en renversant un gouvernement démocratiquement élu et employant des moyens anticonstitutionnels". Il a lancé un appel à la presse afin qu'elle s'abstienne de faire des reportages de nature à engendrer une mésentente entre les Etats membres de la sous-région, tout en demandant à la communauté internationale de soutenir les initiatives de la CEDEAO. L'ONU (CS 424 du 20 décembre 2002) et l'Union africaine ont de même condamné l'agression armée dont est victime la Côte d'Ivoire.  
II-1. - Les faits d'agression, juridiquement qualifiés par les organismes compétents, constituent une violation de la souveraineté et une atteinte à l'intégrité territoriale de la Côte d'Ivoire. De manière notoire, en effet, certains Etats voisins (particulièrement le Burkina Faso) abritent et arment les agresseurs.  
 
II-2. - A ces ingérences directes, s'ajoutent les interventions françaises, qui, loin de s'en tenir à la mise en ?uvre du cadre fixé par la CEDEAO, tentent d'imposer, sous couvert d'une apparente neutralité humanitaire, au gouvernement ivoirien, au mépris du principe de libre détermination du peuple ivoirien, une recomposition politique au bénéfice de A.D. Ouattara, plus proche des intérêts étrangers, " favori " bien avant l'élection du Président GBAGBO de puissances étrangères.  
 
II-3. - Les grands médias occidentaux (en particulier RFI et la BBC) ne cessent d'attiser les haines et les violences au détriment de toute solution pacifique et légale.  
 
III-1. - Ces diverses ingérences dans les affaires intérieures de la Côte d'Ivoire constituent une violation ouverte de la légalité internationale et des dispositions fondamentales de la Charte des Nations unies et des différentes organisations régionales africaines.  
 
III-2. - Elles expriment une volonté de remise en cause de la loi constitutionnelle ivoirienne du 1/8/2002, dont l'article 35, concernant la condition de nationalité (par jus sanguinis) à l'éligibilité, qui n'est pourtant pas un article d'une nature exceptionnelle. L'article 35 dispose que " le candidat aux fonctions de Président de la République doit être Ivoirien, né de père et de mère eux-mêmes ivoiriens d'origine, et qui ne doit s'être prévalu d'aucune autre nationalité ", ce qui n'est pas le cas de Ouattara, ayant notamment exercé de hautes fonctions internationales au titre d'une nationalité étrangère. 
 
 
III-3.- Toutes les Constitutions africaines précisent que le Président de la République doit être un national d' " origine " ou de " naissance ". C'est ainsi, par exemple, que la Constitution tchadienne exige que l'on soit "né de père et de mère tchadiens d'origine" et que le candidat "n'ait pas une nationalité autre que tchadienne" (article 62) ; la Constitution burkinabé (article 38) dispose que ?Tout candidat? doit être Burkinabé de naissance et né de parents eux-mêmes Burkinabé". La Constitution tunisienne (article 40) exige que le candidat soit "Tunisien n'étant pas porteur d'une autre nationalité, de religion musulmane, de père et mère et de grands-pères paternel et maternel tunisiens, demeurés tous de nationalité tunisienne sans discontinuité". Quant au Gabon (article 10 de la loi fondamentale), "sont éligibles tous les Gabonais, à l'exclusion de ceux qui ont acquis la nationalité gabonaise, et dans ce cas, seule leur descendance ayant demeuré sans discontinuité au Gabon le peut, à partir de la 4e génération". Les autorités de ces différents Etats, tous proches de la France, n'ont jamais fait l'objet d'une remarque critique quant à leurs dispositions constitutionnelles.  
Toute pression en faveur d'élections anticipées constitue donc une ingérence discriminatoire visant exclusivement à installer à Abidjan, des amis politiques plus proches, en dépit de la volonté populaire qui, à 86%, a ratifié la loi fondamentale.  
 
IV-1. - La Constitution ivoirienne du 23 juillet 2000 a été adoptée selon une procédure démocratique (+ de 50% du corps électoral et 86% des suffrages exprimés) et respecte dans ses dispositions, les droits fondamentaux de l'homme et du peuple ivoirien. Elle réalise des progrès substantiels sur les Constitutions ivoiriennes qui ont précédé.  
 
IV-2. - Aucune contestation n'a été soulevée devant la Cour suprême ou devant la Commission nationale électorale dont les membres ont été nommés par le régime précédent.  
 
IV-3. - Le prétendant au pouvoir, M. Ouattara, soutenu par la France et d'autres Etats étrangers, a occupé des fonctions à la Banque mondiale, à la BCEAO en arguant d'une nationalité autre qu'ivoirienne.  
 
 
IV-4. - Les ingérences que subit la Côte d'Ivoire sont motivées par la volonté de préserver les intérêts des firmes transnationales (Bouygues, Bolloré, Cargill, ADM, Delmas Vieiljeux, Amjaro, Aig Fund, etc.) qui surexploitent la Côte d'Ivoire alors que les prix des matières premières, seules ressources de l'économie nationale, ne cessent de baisser depuis 20 ans, avec l'appui de certains organismes internationaux, ce qui est source de paupérisation et de troubles divers. Certains Etats et ces firmes transnationales instrumentalisent ainsi les revendications et litiges locaux à des fins radicalement étrangères à l'intérêt national ivoirien.  
 
En conséquence, les juristes soussignés:  
"Condamnent toutes les ingérences, d'où qu'elles viennent, dans les affaires intérieures de la Côte d'Ivoire;  
 
" Estiment conforme à la légalité constitutionnelle, l'élection du Président GBAGBO, dont la contestation est sans fondement juridique ;  
" S'étonnent des critiques discriminatoires portées depuis l'étranger à l'encontre des dispositions juridiques ivoiriennes communément admises par l'ensemble des Etats africains et autres ;  
 
"Dénoncent l'action illicite et déstabilisatrice de certains Etats, des firmes transnationales ainsi que la désinformation pratiquée par les grands médias occidentaux (notamment la BBC et RFI) qui n'ont aucun titre pour décider de la nature du pouvoir ivoirien et de ses titulaires ;  
 
"Soutiennent les efforts du gouvernement ivoirien et du Président GBAGBO en vue de la réconciliation nationale (Forum du 8 octobre-18 décembre 2002; gouvernement de large ouverture avec participation des 5 plus grands partis ivoiriens).  
 
Signataires  
1) Professeur R. CHARVIN Université de Nice  
2) Professeur REGOURD Université de Toulouse  
3)Maître CICCOLINI Avocat. 
4) Professeur Albert BOURGI Université de Reims  
5) D. SAMARE Juriste, responsable d'une ONG  
6) Maître Valérie De PAULPIQUET Avocat  
7) Professeur A. CHIREZ Université de Nice 
 
CONCLUSION 
 
L?étude comparée des textes fondamentaux sur les conditions d'éligibilité des candidats à la Présidence de la République montre la préférence des constitutions africaines pour la nationalité d'origine des candidats. 
 
En s'inscrivant dans ce courant, le constituant ivoirien n'a pas innové. Il a même fait preuve de modération en ne prenant pas à son compte l'option religieuse, les états de service militaires ou révolutionnaires ou en exigeant les mêmes conditions de l'épouse du candidat.  
 
D'autres conditions essentielles ont guidé également le constituant. 
D'abord le souci de moralité, de probité et de transparence.  
Ensuite, la réalité sociologique d'un pays qui accueille le plus fort taux d'étrangers au monde et dont ceux qui se résolvent à opter pour la nationalité sont restés attachés à leur nation d'origine.  
Enfin, le code ivoirien de la nationalité impose la nationalité ivoirienne exclusive de toute autre et un attachement sans équivoque au pays. 
 
La constitution du 1er août 2000 qui pose en son article 35, les conditions d'éligibilité à la Présidence de La République, a été adoptée par référendum par plus de 50 % du corps électoral à une majorité de 86 % des suffrages exprimés.  
 
Le référendum étant la forme la plus achevée de la démocratie par le vote direct du peuple, détenteur exclusif de la souveraineté, l'article 35 de la constitution est inattaquable sauf à le modifier selon la procédure prévue par la constitution. 
 
 
midici .com  
39. etude comparee de 14 constitution africa
Posté par: Visiteur le 11-06-2005 23:13
:grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin :grin  
Bongo est un rigolo
40. gbagbo
Posté par: Visiteur le 11-06-2005 13:30
c est terrible les propos de gbagbo.mais la veritable faute est a bongo.aulieu de construir le pays il a preferé aider les politiciens etrangers a coup d milliards.un pays comme le gabon manque cruellement d infrastructures.il croyait que quoi en faisant ce genre de pratique aider les autres alors que peuple s endette.meme si l attitude de gbagbo est maladroite cela servira de lecon a bongo.
41. Bongo est vraiment un rigolo
Posté par: Jean-Luc Bokolo Muba le 11-06-2005 08:54
La réaction des autorités gabonaises donne entièrement raison à Mr Gbagbo qui traite le dinausore Bongo de "Rigolo". Comment quelqu'un qui a été Président d'un pays dépuis plus de 30 ans et qui insulte aussi tout le temps les autres peut-il rappeler son Ambassadeur en consultation parce qu'un autre Président lui a simplement dit haut ce que tous les Gabonais pensent tout bas? Je cite certains propos de Bongo sur Mr. Gbagbo: "Gbagbo n'est pas digne de confiance. Aujourd'hui il dit une chose, et demain il dit son contraire". C'était en août 2004 à Accra. C'est inacceptable de parler d'un autre Présient de cette facon mais Mr.Gbagbo n'a pas pour autant pas rappelé son Ambassadeur dans le temps. Même des pays en pleine guerre ne rappelle pas leurs ambassadeurs de cette facon. L'Inde et Le Pakistan ont l'un et l'autre leurs Ambassadeurs dans l'un et l'autre pays alors qu'ils sont dans un conflit permanent.  
 
La réaction de Bongo montre qu'il est vraiment un rogolo. Il faut dépasser ses émotions pour raisonner. Il ridiculise tous les gabonais. Mr. Gbagbo aurait pu ajouter: "Le père et petit sous-préfet Bongo." et ca ne generait pas un bon gabonais comme moi.
42. Ne vous enfoncez pas
Posté par: Africaunited le 10-06-2005 23:58
Je crois comprendre qu'une manif va être organisée dans les rues Libreville. Franchement. Personnellement, si j'étais vous, je ne crierais pas au monde entier que mon président est un Rigolo. En effet on vous demandera tjrs quel était le propos injurieux et vous rigolerez vous-même avant de répondre à la question.  
 
Alors arrétez et refléchissez un peu au pourquoi!
43. bagbo est ingrat, dommage pour son pays.
Posté par: Visiteur le 10-06-2005 17:52
en lisant les interventions de certains je constate avec beaucoup deregret que beaucoup et probablement les ivoiriens condamnent les implications de bongo dans la vie politique de la cote d'ivoire. ce que je voudrais faire noter à ces derniers c'est que bongo ne s'est jamais lévé un jour volontairement pour venir se meler de vos betises en cote d'ivoire. s'il viens chez vous c'est parce que vos chefs l'interpellent à cause de son statut et son intelligence. bagbo se comporte comme un enfant. hier il venait se mettre à genoux devant bongo pour qu'il fasse quelque chose pour son pays, aujourd'hui il l'insulte à tout bout de chemin. alors je demanderai aux ivoiriennes et aux ivoiriens de s'entretuer chez eux et nous laisser dans notre calme car c'est pas tout le monde qui est fanatique de la guerre. en bon entendeur salut!
44. bagbo est ingrat, dommage pour son pays.
Posté par: Africain le 10-06-2005 09:46
y a longtemps que bongo insulte Gbagbo. Comme Gbagbo ne repondait pas, il le prenait pour un poltron: 
Voici l'une des multiples sorties de bongo: 
sur RFI: 
?Le président Gbagbo dit une chose le matin et son contraire le soir. Il n?est pas digne de confiance?. 
Gbagbo lui a rendu la monnaie. Alors pourquoi bongo pleure comme un gros bebe devant l'ambassadeur de Cote d'Ivoire au Gabon? 
Tout ce qu'il doit faire, c'est fermer son ambassade et foutre le camp d'Abidjan. leur coup d'Etat a echoue. La FranceAfrique a echoue. Qu'ils nous collent la paix.. 
Avec ce coup de poing de Gbagbo, bongo ne se melera plus de ce qui se passe chez nous. Gbagbo va les eliminer un a un. 
Le prochain? Obasanjo. Cet autre egare qui a vendu son ame a Chirac. Le Woody encaisse, encaisse, encaisse, et frappe quand on s'y attend le moins. 
 
lu sur http://www.abidjantalk.com/forum
45. Demander a Gbagbo de faire des miracles.
Posté par: le maire le 10-06-2005 09:05
Il y a un clown rigolant de gabonais qui nous demande qu'a fait Gbagbo pendant son mandat. Cette question est la plus stupide qu'on puisse poser a quelqu'un. Gbagbo a ete victime d'une aggresse orchestre par le Burkina, le mali, soutenue par la France et une partie de la classe politique ivoirienne a savoir Allassane Dramane Ouatara, le pere de la rebellion.  
 
Malgre cette crise la Cote paie ses fonctionnaires, et a une croissance positive. Regardons le cas du Grand Zaire ou COngo deomcratique. Il a ete attaque par le petit Rwanda, et depuis il ne paie plus personne. Le cameroun qui n'est meme pas egratigne ne paie plus ses fonctionnaires. Et le Gabon qui est en "paix" sous la baniere du rigolo de Bongo et malgre son asservissement a la France est tout aussi pauvre. Demande a Gbagbo de faire un miracle c'est deja lui reconnaitre des qualites superieurs aux autres lourdeaux de president qui malgre la paix chez eux n'arrivent a accomplir le quart de ce que Gbagbo fait avec un pays divise.  
 
Je vois ici que les suiveurs de Bongo sont tous rigolos et nuls comme leurs petit president.  
 
46. Bongo rigolo and gigolo
Posté par: Patriote Ivoirien le 10-06-2005 08:53
Il l'a juste rate. Ah le rigolo, on dirait il reflechit a travers sa moustache avant de faire ces declarations pour plaisir a Chirac. Sale valet de la France. J'espere que le Marabout chauve de Dakar a bien entendu.
47. A celui qui affirme que les Ivoiriens so
Posté par: Visiteur le 10-06-2005 08:05
Je dis seulement qu´il ne sait ce dont il parle. Fouille un peu dans les archives du CAMES, et tu sauras un peu de la qualité intellectuelle des Ivoiriens. C´est tout ce que j´avais à dire. En matière d´école, vous le gabon êtes loin très loj derrière nous... 
Et je voudrais vous poser une seule question: Quand Bongo votre Président disait ceci: "Gbagbo dit ceci le matin et son contraire le soir..Il n´est pas digne de confiance." 
Qu´est-ce que cette remarque si ce n´est une insulte? 
Non seulement, il insulte Gbagbo mais nous insulte aussi, nous millions d´Ivoiriens qui avons justement mis notre confiance en Gbagbo. 
Chez nous, on dit que Gbagbo l´a loupé! 
 
48. c'est regrétable!!!!
Posté par: cabri-mort le 10-06-2005 07:55
j'ai une chose à dire à gbagbo:ne met plus jamais les pieds au gabon pour demander conseil au doyen,sinon t'es un gar mort! c'est le peuple gabonais qui te tueras! et ce sera la guerre 
j'espère que t'a bien pigé enfoiré!!!!!!!! :upset :upset :upset :upset :upset :upset
49. dommage pour La côte d'ivoire
Posté par: Visiteur le 10-06-2005 04:34
Vous soutenez votre président Voyou qui n?a rien fait durant sans mandat et insultez d?autres présidents, cela confirme bien votre stupidité. 
Quand t?on veut prendre la parole, il faut savoir s?exprimer et se faire comprendre, mais bon on va accuser le coup que c?est pas votre langue et que c?est une langue d?emprunt. 
Mais aujourd?hui vous oubliez que vous avez passé aussi bon nombre d?années avec le vieux Houphouët, notons que meilleur était l?horizon de la côte d?ivoire en ce temps là. 
Cependant, avec tous les discours de soutien pour votre président Gbagbo, où en est la côte d?ivoire aujourd?hui. Vous dites que le président Bongo a vendu son âme au blanc mais vous citoyens pour quoi ne retournez pas dans vos forêt, retourner à vos tenues traditionnelles. 
Franchement tout le monde peut dire des conneries sur ce sujet, alors au lieu de regarder la bosse de son voisin vérifiez d?abord la votre. 
Vous voulez couper les ponts avec la France, faite le, mais n?oubliez pas que ce sera d?autres blancs et des sang impures qui feront les affaires avec vous. Arrêté de dire des conneries, vous faites du mal à votre pays. 
Les plus grands révolutionnaires n?ont pas détruit leurs pays, vous ne serez jamais un pays pris en considération et n?avancerez à rien avec ce fléau de racisme qui hante vos pensés et ce taux d?illettrisme assez élevé. Sans oublier, ceux qui redoublent constamment en France et finissent leurs études à 35ans sachant que la moyenne est de 25ans, ceux sont aussi ceux là qui ont la haine vis-à-vis des français et des étrangers, tous çà pour oublier leurs complexes et soulever des propos tel que la colonisation, l?esclavage (aujourd?hui cette pratique est la plus répandue en Afrique), et quand je pense qu?ils rentreront en Héros dans leurs pays et feront partie de l?élite de ce pays, j?en rigole encore, çà fait pitié. 
Pourquoi Gbagbo ne fait pas rentrer ces ressortissants Ivoiriens séjournant en France dans votre pays. La France n?en a pas besoin, et en plus elle fera des économies sur son plan d?aide sociale. 
Tout le monde peut être méchant, aujourd?hui vous vous mettez tout le monde à dos (burkina, le gabon, la France,?) et c?est pas la solution. 
Vous n?êtes pas encore prêt, il vous faut au moins 30 ans pour évoluer et enlever se ce RACISME et cette XENOPHOBIE de vos esprits. 
Ce que vous avez fait aux ressortissants Burkinabais et Français à peiner le monde intellectuel, et vous ne réalisez pas encore les conséquences de ces actes, cela prouve bien votre incapacité réfléchir et analyser. Si vous êtes si fier alors,vous restez dans vos pays et vous arrêtez de blâmer les autres car vous êtes les seuls responsables de votre politique, c?est pas les gabonais, ni le français et Burkinabais qui ont détruit votre pays mais vos frères issu de votre connerie d?ivoirité et de sang pure. 
Au lieu d?en merder la France poser à votre cher président qu?est ce qu?il a fait durant son mandat, a-t-il apporté de l?emploi, un plan social, l?éducation (vous en avez besoin)?.NON, rien à part faire son voyou et briser des accords qui rapportaient de l?argent de l?emploi, mais c?est pas de sa faute s?il a enfoncé son pays dans une poubelle, il est Ivoirien et de sang pure on peut l?excuser de son ignorance. 
50. bongo n est rien pour les ivoiriens!!!!
Posté par: Visiteur le 09-06-2005 18:57
je ne suis pas pro gbagbo, mais force est de constater qu il a raison sur ce point. bongo est un pantin qui se donne de l allure par des sorties plus je m en foutistes les unes que les autres.depuis bedié, ce bongo se permet d intervenir dans le debat ivoirien au moment ou le pouvoir est le moins fort.il a tjrs pensé qu appuyer les opposants pour destabiliser le pouvoir en ci le rendrait plus fort en afrique.fausse piste!!!bongo a ete marginalisé dans la crise ivoirienne au profit d autres leaders comme eyadema ou m beki. bongo pense que qd gbagbo dit" grand frere "c'est de l admiration,il a ce que gbagbo pense de lui. 
je me rapelle qu au coup d etat de 99,gbagbo etait au gabon et ado en france.bongo peut diviser les leaders ivoiriens mais ne sera jamais une icone pour qui que ce soit en ci. 
rigolo,le mot est faible,vu comment son pays se fait enculer.



Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 1725 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Juin 2022
L M M J V S D
30311 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.