spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Fraude électorale au Gabon: Les faux observateurs électoraux américains d'Omar Bongo. PDF Print E-mail
Révélations
Written by BDP-Gabon Nouveau   
Jeudi 22 Septembre 2005 à 00:00


BDP-Gabon Nouveau

Omar Bongo a menti à la nation gabonaise et au monde en faisant croire le 13 septembre dernier que des observateurs indépendants venus des USA s'étaient rendus au Gabon pour y observer les préparatifs des élections présidentielles du 5 décembre prochain.

L'Union, quotidien gouvernemental gabonais à la solde du régime, au travers d'un article écrit par un certain A. MIMONGO (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/2249/9/) avait en effet publié le 13 septembre 2005 qu'une délégation américaine de "quatre observateurs indépendants", délégation "conduite par le Pr. Jasper Snif, doyen de la Faculté des affaires publiques de l'université Californienne de Harvard (USA)," s'était rendue au Gabon pour "une mission d'évaluation du processus de démocratisation dans notre pays et surtout s'enquérir des conditions de préparation du prochain scrutin présidentiel."

A. Mimongo affirmait également dans le même article que les fameux observateurs avaient, aussitôt arrivés au Gabon, rencontré le président de la Commission nationale électorale, Gilbert Ngoulakia, qui se dit "ravi" au sortir de la réunion car selon lui "cette présence d'observateurs internationaux indépendants répond aux v?ux formulés par l'opposition et surtout coupe court à toutes les conjectures et autres au rumeurs sur le tripatouillage chaque fois qu'une élection est organisée dans notre pays."

Les fameux observateurs devaient aussi, toujours selon L'Union, avoir "d'autres séances de travail avec toutes les autres composantes directement impliquées dans l'organisation des élections dans notre pays. Notamment le président de la Cour constitutionnelle et le ministre de l'Intérieur."

Eh bien, tenez-vous bien, chers Gabonais, c'était un gros mensonge. Les enquêteurs du BDP-Gabon Nouveau ont travaillé à dénicher aux Etats-Unis qui pouvaient bien être ces quatre observateurs indépendants dont les noms ne furent jamais révélés, en dehors du fameux chef de la délégation appelé "Jasper Snif".

L'enquête menée par le BDP-Gabon Nouveau non seulement sur le site Web d'Harvard et auprès des autorités de cette université a révélé l'un des plus gros mensonges de la République. Voici la liste des mensonges:

Selon l'Union, Jasper Snif, est "doyen de la Faculté des affaires publiques de l'université Californienne de Harvard (USA)"

Mensonge 1: FAUX. Il n'y a aucun Jasper Snif à Harvard, encore moins comme doyen d'une faculté appelée "Faculté des affaires publiques".

Mensonge 2: FAUX. Il n'y a aucun Jasper Snif "professeur" à Harvard, surtout pas un à qui on donnera se titre en l'appelant "Professeur Jasper Snif".

Mensonge 3: FAUX. Il n'y a aucune faculté des Affaires publiques à Harvard.

Mensonge 4: FAUX. Harvard n'a aucun campus en Californie et n'est pas une université californienne. Harvard est basée dans l'état du Massachusetts avec des campus à Boston et Cambridge dans le même état.


Voici, pour le prouver, la liste des facultés actuellement existantes à l'université d'Harvard, avec le nom de chacun des doyens en service.

  • Faculty of Arts and Sciences (Faculté des Arts et Sciences) - Doyen: William C. Kirby.
  • Graduate School of Design (Ecole Supérieure de Design) - Doyen: Alan A. Altshuler
  • Faculty of Medicine (Faculté de Médecine) - Doyen: Joseph B. Martin
  • Harvard Business School (Faculté des Sciences Economiques) - Doyen par Intérim: Jay O. Light
  • Harvard Divinity School (Faculté de Philosophie et de Religion d'Harvard) - Doyen: William A. Graham
  • Harvard Graduate School of Education (Faculté d'Etudes Supérieures des Sciences de l'Education) - Doyenne par intérim: Kathy McCartney
  • John F. Kennedy School of Government (Faculté John F. Kennedy de Sciences Politiques) - Doyen: David T. Ellwood.
  • Harvard Law School (Faculté de Droit d'Harvard) - Doyenne: Elena Kagan
  • Radcliffe Institute for Advanced Study (Institut Radcliffe d'Etudes Avancées) - Doyenne: Drew Gilpin Faust
  • Harvard School of Public Health (Ecole de Santé Publique de Harvard) - Doyen: Barry R. Bloom

Comme on peut le voir, il n'y a dans cette liste ni de "Jasper Snif" comme doyen, ni de "faculté des Affaires publiques". On voit donc déja que dans une seule phrase, L'Union a empilé quatre gros mensonges.

Mais ce n'est pas fini. Nos enquêteurs se sont livrés par la suite à un jeu de détection électronique. Sur Google, les enquêteurs du BDP-Gabon Nouveau ont cherché le nom de "Jasper Snif", avec l'attente simple que le nom d'un doyen aussi célèbre dans une aussi prestigieuse université américaine y apparaîtrait forcément. Mais du fameux Jasper Snif, rien. Une recherche dans le moteur de recherche de l'Université d'Harvard n'a rien donné non plus. En fait, la seule fois où ce nom apparaît dans les résultats de recherche sur Google, c'est dans le fameux article de L'Union repris sur le site du BDP et d'autres sites répercutant les nouvelles gabonaises sur Internet. Rien d'autre.

Et juste au cas où les journalistes de L'Union auraient mal épelé le nom, nos enquêteurs ont cherché "Jasper Sniff" ("Sniff" avec deux "f"). Ceci n'a rien donné non plus. Juste pour appuyer leurs recherches et en avoir le coeur net, nos enquêteurs ont cherché le nom des autres doyens de faculté à Harvard. Tous leurs noms sont apparus sur Google sans problème, prouvant ainsi leur existence. Conclusion: Jasper Snif ou Jasper Sniff n'existe nulle part aux USA comme professeur à Harvard ou quoique ce soit d'autre.

Approché par un de nos enquêteurs, M. Joe Wrinn, Directeur du bureau de l'information (Director of the News Office) à Harvard, a démenti l'information de L'Union, arguant que "Harvard University n'a pas de campus en Californie, donc l'information contenue dans cet article (de L'Union) n'est pas vraie."

Evidemment, le régime Bongo ne sait pas que l'Université d'Harvard, qui jouit d'un budget supérieur à celui de tout l'état gabonais, pourrait porter plainte au gouvernement gabonais pour médisance et atteinte à l'honneur, intégrité et à l'image de l'institution. Le BDP-Gabon Nouveau écrira sous peu au Président de cette université pour lui suggérer de porter plainte contre l'état gabonais qui a, par cet acte diabolique, mêlé le très respecté nom d'Harvard à une fraude mafieuse internationale.

Alors, les questions qui se posent sont les suivantes: qui Omar Bongo a-t-il présenté mensongèrement aux Gabonais comme une délégation de "quatre observateurs américains indépendants" venant d'universités célèbres aux USA? Pour quel but?

La raison est simple: cet acte, qui est un acte de trahison nationale entre dans la droite ligne de ce que le régime quadragénaire d'Omar Bongo prépare déjà: une fraude électorale massive. Dans ce processus de fraude, ces faux observateurs ne constituent que la pointe visible de l'iceberg. Mais sous la boue du bongoïsme diabolique se cachent en fait les préparatifs d'une fraude électorale telle que le Gabon n'en a jamais connue. Cette fraude s'articulera sur:

- des listes électorales préfabriquées
- l'importation de Congolais à des fins électoralistes
- le vote des étrangers
- l'écartement d'opposants dangereux de la course électorale, à l'instar du Dr. Daniel Mengara interdit de séjour au Gabon
- utilisation de l'armée à des fins coercitives
- refus des médias aux voix de l'opposition
- de faux procès verbaux de vote
- des urnes bourrées et déplacées illégalement
- de fausses cartes d'identités gabonaises
- l'achat des consciences
- les brimades et les menaces professionnelles pour les opposants simples citoyens travaillant dans l'administration publique et même les entreprises implantées au Gabon
- les retraits de droits comme le droit au passeport pour empêcher les déplacementsa de Gabonais vers et hors du pays
- utilisation d'encre non permanente et transport des électeurs de bureaux de vote en bureaux de vote.
- l'instigation de la terreur à l'endroit des opposants
- et l'importation de faux observateurs internationaux.

Et ce n'est-là qu'une liste non exhaustive.

Tout est donc fait aujourd'hui pour assurer la réelection illégale de Bongo, à un moment où tout le monde sait qu'au Gabon, une abstention record de 90% est attendue et que Bongo pourrait être battu aujourd'hui par un chien, tellement les Gabonais en ont marre de ce vieux président auto-proclamé et incompétent devenu gaga et rigolo internationalement. C'est donc un vrai coup d'état électoral et anti-constitutionnel qu'Omar Bongo prépare contre le peuple gabonais.

Le peuple gabonais, devant une telle irresponsabilité du régime Bongo, se doit de ne donner aucun crédit à toute élection organisée par ce régime car il ne peut garantir aucune transparence électorale. La seule élection acceptable au Gabon serait une élection entièrement organisée par l'ONU.

Il s'agit donc aujourd'hui pour notre peuple de mettre en garde le dictateur gabonais en ces termes: toute candidature d'Omar Bongo à cette élection et toute victoire frauduleuse d'Omar Bongo seront considérées par le peuple comme des actes et des déclarations de guerre à l'encontre de la nation gabonaise. Face à ces agressions, les Gabonais seront en droit de se défendre et défendre leur dignité, par tous les moyens possibles.

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tel: 973-447-9766 / 973-655-5143
Fax: 973-447-9766 / 973-655-7909
Site: http://www.bdpgabon.org

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 37 Réactions
1. Posté par: Visiteur le 17-11-2005 10:35
poussin 
 
tu prônes l'abstention ??!!  
 
1/ obo réussit à déplacé des foules pour sa campagne  
 
2/ il a un dispositif de fraude déjà en place  
 
3/ il suffit qu'il déplace autant de foule le jour du vote, et il peut le faire (voir1/), pour prouver à "lopinion internationale" la participation massive que ses résultats préparés d'avance présentent... 
 
ECHEC ET MAT
2. Posté par: ngonbé le 01-11-2005 08:53
eh bien dit donc tes partous ! ! poussin  
mazouna otang azouan, c es la révolution , c es méme trop au risque de saoulé tes fans supers guerriers prét a bondir ! avec leurs crie de a mort , a mort! esse bien serieux ce vaudeville  
ont dirait les bronzés au elections ! sa doit étre pénible d étre a la botte des américains grand libérateur des peuples opprimé ! obliger de dire de telles conneries , mais va le voire OBO est parle lui en façe et tu lui dit voila , comment tu voit les choses , ta peur ! ! 
remarque avec tout ce que tu à dit ! !  
demande une bébédiction au grand et noble seviteur de dieu le pére TOMO trop cool pére tomo ! est puis luis anbassadeur du grand la haut ! a dit  
dieu a dit que essaye a+
3. Posté par: Visiteur le 10-10-2005 01:45
4. Posté par: Visiteur le 06-10-2005 23:56
Tu n'es pas obligé de poster ton messge partout pour te faire comprendre.
5. Mes propositions sur l'attitude de l'o
Posté par: poussin le 06-10-2005 16:06
Comme tous le savent, l'opposition Gabonaise a refusé de sièger à la commission nationale électorale, pour cause de non application du droit. Cette décision est importante ,à plusieurs niveaux .Face à l'intransigeance du gouvernement de vouloir coûte que coûte organiser les élections dans les conditions plus que floues, que pouvait faire l'opposition? Participer ou bien boycotter. Ma position qui n'est certainement pas la plus raisonnable, recommande à l'opposition de ne pas prendre part à cette mascarade. POurquoi? Mr Ndemezo affirme qu'après l'élection présidentielle, le gouvernement se propose d'organiser une table ronde sur tous les scrutins qui seront organisés au pays. Cela veut dire tout simplement, qu'il reconnait implicitement que l'actuel dispositif électoral n'est pas conforme aux lois , car pourquoi changer ce qui parait bien aux yeux du gouvernement? C'est parcequ'il est conscient que ce dispositif constitutionnel est inégalitaire et inadapté qu'il envisage de le revoir après l'élection, quelle stupidité Mr Ndemezo, vous vous êtes trahis. Secundo, le gouvernement pense avoir affaire aux gamins et aux attardés intellectuels. Vouloir organiser une élection qui est aux yeux de tous une mascarade, puis réunir la classe politique après, veut tout simplement traduire la réalité que nous dénonçons depuis longtemps, à savoir: Considérer la réelection de Bongo comme acquise, puis faire semblant de réunir les opposants pour quel type de discussions? LEs accords de Paris des années 1990, n'ont jamais été respectés, ni suivis par Bongo, qui nous dit que la fameuse table ronde d'après élection va accoucher d'une constitution digne de ce nom? Bongo a l'art de la roublardise. Il a la ruse dans le sang et ne pourra jamais se plier aux injonctions de l'opposition si celles ci touchent à ses prérogatives. C'est pourquoi je conseille à l'opposition de boycotter purement et simplement cette élection. Qu'elle ne serve pas d'alibi à Mr Bongo pour sa réelection programmée. Ce qui gênerait Mr Bongo c'est d'une part, l'abstention des Gabonais et, d'autre part le boycott de l'opposition. Cette solution semble la mieux indiquée, car elle permettra au moins à la communauté internationale de comprendre réellement ce qui se passe au Gabon, que Bongo a toujours occulté par de faux discours à l'étranger. Si Mr Bongo entend réunir après les élections une table ronde, cela veut dire qu'il se sait déjà réelu. Auquel cas, rien ne presse au Gabon, on peut encore attendre au moins 3 à 4 mois, avant d'organiser l'éclection, le temps que toutes les conditions de transparence soient réunies. POurquoi veut il organiser dans la précipiation cette élection? c'est pour prendre de cours l'opposition et s'imposer avant que cette dernière n'ait le temps de réagir. Cher compatriote, exigeons le report de l'élection, si Bongo a passé 38 ans à la tête du pays, où pense t'il aller aussi vite? on peut attendre encore quelques mois , au lieu d'organiser à la va vite une mascarade qui ne dit pas son nom. S'il refuse de se plier à ces injonctions à savoir; report des élections, revision des listes électorales et mise à plat de la reforme constitutionnelle qui fait la part belle à Bongo, alors chers compatriotes, ce qu'il nous reste à faire, c'est d'infliger une giffle à Mr Bongo en refusant d'aller voter et en exigeant le boycott pur et simple de l'oppostion. S'il veut une élection facile , autant la lui concéder par une non participation. Qu'il gagne, mais seul , sans faire valoir. Au moins , on aura une des rares élections au monde où le Président est élu sans concurrent. CELA S'APPELLE UN REGIME MONOPARTITE ET DICTATORIAL. CONFIRMONS CELA A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE.  
 
Fraternellement vôtre 
 
POussin
6. A bas les esclavagistes!
Posté par: Visiteur le 01-10-2005 05:41
A bas les esclavagistes !!  
Ecrit par Visiteur le 2005-09-30 10:25:34  
--------------------------------------------------------------------------------  
L?Union Révolutionnaire africaine contre l?Union Rétrograde africaine ou l?Union Africano-Française !  
 
(30-septembre-2005) (Source: Un patriote ivoirien - )  
 
 
Opinion - La crise ivoirienne est un duel à mort entre deux Afriques. L?une, rétrograde et inféodée à la France et l?autre, progressiste, révolutionnaire. C?est le point de vue d?un lecteur, qui se réclame patriote. Démonstration. Deuxième partie...  
 
 
(?) Dans cette nouvelle Afrique, qui se veut démocratique et moderne, être un président multimilliardaire totalisant quarante années de pouvoir pendant lesquelles on a bradé toutes les richesses de son pays pour contenter la mafia française est une scandaleuse anomalie et non un quelconque signe de grandeur ! Et les Chefs d?Etat qui s?inscrivent dans ce malheureux schéma tracé par la France pour spolier les pays africains n?ont en retour que le mépris du peuple africain nouveau ! Honte donc à Bongo et les autres rigolos qui servent bassement les intérêts de la France !  
 
La malheureuse France est prise en flagrant délit d?assassinats crapuleux, de recolonisation tous azimuts et de mensonges poignants ! Rappelez-vous les balbutiements éhontés et pathétiquement scandaleux d?Alliot-Marie, vieille et frigide Ministre français des tueries en Afrique après les massacres de l?armée française en novembre 2004 en Côte d?Ivoire.  
La France est affaiblie, à l?image de Chirac dont le vieux c?ur raciste et haineux lâche progressivement prise ! Cette France-là est critiquée ouvertement dans tous les sommets internationaux.  
Et même si les assassins qui la dirigent se montrent encore arrogants, ils cachent mal leur honte et les innombrables crimes perpétrés et perpétués en Afrique qui leur pendent au nez !  
 
Ce n?est plus un secret, la Chiraquie envisage ouvertement de débarrasser la Côte d?Ivoire de son 43ème BIMA ! Qui l?eût cru il y a quelques années ? Ceci est le résultat concret du combat patriotique mené par l?ensemble des Ivoiriens ! Félicitations à toi, vaillant peuple ivoirien ! L?occasion est trop bonne pour être ratée ! Il faut saisir la balle au bond et faire grand bruit, grand tapage autour des agissements mafieux et coloniaux de la France ! Il faut acculer la mafia françafricaine, la pousser dans ses derniers retranchements.  
Il faut dénoncer sans cesse ses crimes crapuleux ; c?est le moment ou jamais car ceux commis au Rwanda sont encore frais dans toutes les mémoires ! Il faut bouter la France hors de l?Afrique ! Notre continent a trop souffert de son envahissante et nuisible présence ! De nombreux pays européens, asiatiques et américains sont prêts à nous apporter leur concours dans tous les domaines ! Ils veulent mener à nos côtés le combat pour la libération totale de l?Afrique ! Saisissons la perche qu?ils nous tendent ; c?est celle de notre délivrance finale ! Tout le monde en a marre de la France ! Ce malheureux petit pays sans autosuffisance économique qui n?est grand que lorsqu?il grimpe sur les épaules de l?Afrique ! Mais que va-t-il faire, ce petit pays maintenant que l?Afrique ne veut plus courber l?échine ? Les pays développés, les vraies puissances en ont plus qu?assez des crimes de la France ! Elle est marginalisée, mise au piquet ! C?est une des raisons pour lesquelles personne n?a voulu lui accorder l?organisation des Jeux Olympiques de 2012, alors qu?elle avait un meilleur dossier et des infrastructures plus avancées que celles de la Grande-Bretagne ! Ces signes manifestes d?un cantonnement qui vient à point nommé ne nous déplaisent pas, ils nous réjouissent ! Oui, peuple africain, la France tombe, inéluctablement, pathétiquement ! Elle se débat et s?accroche à tout, maladroitement ! Ne lui portons pas secours car elle nous entraînera dans sa perte ! Toutes ses manigances sont mises à nu ; séparons-nous d?elle sans état d?âme ! La France de Chirac n?a plus d?avenir, elle fait presque partie du passé ! Continuer à collaborer avec un tel pays, c?est vouloir rester volontairement sur un bateau qui coule ! Sans la moindre possibilité d?être secouru ! C?est un héroïsme inutile, une solidarité ridiculement démente !  
 
A ce stade de notre propos, nous aimerions attirer l?attention du Président Gbagbo et lui rappeler cette pensée qui dit qu?un vrai révolutionnaire triomphe ou meurt ! Le combat qu?il mène en unité avec son peuple contre la mafia françafricaine est un duel à mort ! C?est une guerre sans merci dont l?issue ne sera jamais négociée ! A la fin de cette bataille, il y aura nécessairement un vainqueur et un vaincu ! Que le Président Gbagbo ne tergiverse plus, mais qu?il fasse feu de tout bois comme Chirac et sa bande le font ! Le peuple de Côte d?Ivoire est mûr et uni derrière Gbagbo parce qu?il sait où est son bonheur !  
 
Avec les menaces d?Obasanjo, haineux et aigri parce que la présidence de la BAD lui a échappé (d?ailleurs à propos de cet individu, nous aimerions rappeler que la Côte d?Ivoire ne pouvait rien espérer de bon venant de lui.  
Il est parvenu à la tête du Nigeria à la suite d?un coup d?Etat ! C?est un putschiste et son c?ur battra toujours pour les rebelles ivoiro-burkinabé ! Il est retourné à ses premiers amours !) Gbagbo a l?occasion de sortir la Côte d?Ivoire de la CEDEAO ! La Côte d?Ivoire est le c?ur et le poumon de cette pauvre communauté ! Et la CEDEAO n?est rien sans la Côte d?Ivoire ! Le Nigeria est un gros pays anarchique et surpeuplé, et non un grand Etat structuré comme la Côte d?Ivoire ; il ne peut par conséquent pas soutenir la CEDEAO !  
 
La CEDEAO ne fait que traduire les desiderata de Chirac ! Il ne faut donc plus que la Côte d?Ivoire prête le flanc aux manigances des suppôts du diable ! La Côte d?Ivoire peut et doit prendre les devants pour créer l?Union Révolutionnaire Africaine avec des pays comme l?Afrique du Sud, l?Algérie, la Libye, la Guinée, la Sierre Leone, le Liberia, l?Angola, la Tanzanie, le Zimbabwe, le Mozambique, la Guinée Equatoriale, Madagascar, Sao Tomé et Principe, etc !  
 
Voici des pays véritablement épris de liberté et ayant une vision saine et claire de ce que doit être l?Afrique pendant la prochaine décennie ! Ces pays sont capables de prendre leurs responsabilités face à une françafrique agonisante ! Il faut coûte que coûte mettre sur pied l?Union Révolutionnaire Africaine qui agira pour les véritables intérêts de l?Afrique et qui ne prendra pas ses ordres à Paris pour détruire l?Afrique ; ce que fait la version actuelle de l?Union Africaine-CEDEAO-Françafricaine ! La cabale est percée à jour quand la CEDEAO dit qu?elle veut reprendre le dossier ivoirien en main ! Tout le monde a parfaitement compris que c?est Chirac le ventriloque qui parle ! Nous reconnaissons parfaitement sa voix et ses méthodes ! Et la Côte d?Ivoire dit non à cette autre machination ! La Côte d?Ivoire progresse et jamais elle ne reviendra en arrière !  
 
C?est pourquoi, il faut briser l?Union Rétrograde Africaine hic et nuc pour créer l?Union Révolutionnaire Africaine qui inscrira en bonne place dans sa charte la non ingérence de l?armée française dans les conflits en Afrique ! En d?autres termes, elle mettra fin aux massacres des populations africaines par la France ! C?est seulement à ce prix que l?Afrique survivra et sera régénérée ! C?est un devoir pour la Côte d?Ivoire et son Président ! La bataille pour la libération totale de l?Afrique est engagée ! Nous ne pouvons pas, nous ne devons pas l?arrêter en si bon chemin ! C?est le moment de bander davantage nos muscles et recourir à toutes nos énergies et ressources !  
 
La Côte d?Ivoire de Laurent Gbagbo a jeté à la face du monde entier la duplicité et la scélérate perfidie qui faisaient l?efficacité et la grandeur de la diplomatie française depuis Charles Martel (732) à Chirac (2005).  
Aujourd?hui, par la faute de Gbagbo et de ses indomptables patriotes qui refusent de cautionner l?infâme forfait du coup d?Etat constitutionnel après l?échec du coup d?Etat tout court, tout le monde sait qu?en Afrique, la France ne dit jamais ce qu?elle fait et ne fait jamais ce qu?elle dit ! Chacun a compris que RFI et TV5 (Voix officieusement officielle de la France) donnent des informations intentionnellement travesties sur l?Afrique ! A telle enseigne que de nombreux diplomates résidant en Côte d?Ivoire écoutent RFI et regardent TV5 avec un sourire ironique aux lèvres et font eux-mêmes le vrai rapport des vraies réalités du terrain à leurs différents présidents !  
 
En pareille occurrence, il est clair que la France de Chirac ne pardonnera jamais à Laurent Gbagbo et ses patriotes d?avoir mis son derrière dehors ! Que reste-t-il à la France quand les desseins inavoués de sa cynique diplomatie ont été percés à jour et raillés à travers les chancelleries du monde entier ? Rien !  
 
C?est pourquoi, Gbagbo doit trancher dans le vif et demander, au nom de la souveraineté de la Côte d?Ivoire, le départ immédiat de la soldatesque de Chirac et la dénoncer comme force d?occupation en cas de refus ! Nous devons engager la bataille contre la rébellion et si la France s?en mêle, nous ne sommes pas seuls !  
 
La France qui n?a jamais gagné de guerre perdra ! Elle a déjà perdu ! La fin de ses illusions de grandeur est proche et inéluctable ! Aujourd?hui, le taux de chômage en France est l?un des plus élevés en Europe, même si la moribonde administration chiraquienne tente de masquer les chiffres officiels ! Un ami vivant aux USA nous disait récemment qu?une large partie de l?opinion publique américaine ne cachait plus son aversion pour la France en disant que les Etats-Unis auraient dû laisser ce malheureux pays occupé par l?Allemagne qui l?avait annexé après seulement quelques minutes de combat ! Objectivement, la France n?a pas les moyens d?être parmi les pays riches ! Elle est entrée au G8 par effraction tout comme elle l?a fait parmi les membres permanents du Conseil de sécurité de l?ONU.  
Elle veut s?y maintenir coûte que coûte et pour cela, elle massacre continuellement d?innocentes populations africaines pour piller les richesses de ce continent, pour voler le pétrole, le gaz naturel, l?or, le diamant, l?uranium, le cacao et même des billets de banque (rappelez-vous le cambriolage de la BCEAO de Bouaké et Man perpétré par les assassins de la Licorne) ! Mais tout ceci prendra bientôt fin ! La mort du Franc CFA est programmée parce que la Côte d?Ivoire battra monnaie incessamment !  
 
La France avait le choix entre devenir membre permanent du Conseil de sécurité de l?ONU et abandonner ses colonies d?Afrique.  
Grâce à son habituelle perfidie, elle a man?uvré pour garder les deux avantages ; elle a pu obtenir un siège de membre permanent sans avoir accordé la moindre indépendance aux pays africains qui sont encore sous le joug de ses bases militaires et de l?utilisation obligatoire du Franc CFA.  
 
 
La France a profité de cette situation pendant de nombreuses décennies.  
Aujourd?hui, le moment est arrivé pour la France de payer pour sa duplicité.  
Il faut lui arracher et ses colonies et son droit de veto ! De toute façon, le second acte découlera inévitablement du premier car sans les nombreuses richesses des colonies et surtout la manne financière engendrée par la gestion du Franc CFA (dénoncée par de nombreux économistes comme la plus grosse escroquerie morale et financière de tous les temps), la France est incapable de verser la moindre cotisation à l?ONU ! La naissance très prochaine de l?Union Révolutionnaire Africaine est le symbole de cette fin de prestige usurpé !
7. Cher frère d'autriche
Posté par: poussin le 29-09-2005 17:29
Cher compatriote, je comprends ton désapointement suite aux occasions manquées de voir partir notre président aux commandes depuis 38 ans. Sais tu qu'après Castro Fidel , c'est la deuxième longévité au pouvoir du monde? Sinon ne désespère pas, il est plus proche de la sortie que de l'entrée. Pour ce qui est de ceux qui critiquent ce régime et qui empochent son argent, ce serait faire de l'injure vers tous les Gabonais intègres, qui tapissent dans l'ombre et qui refusent de se compromettre avec un tel régime. Pour ma part, après mes études, j'ai pu décrocher un travail dans une des hautes institutions financières du monde, dont je préfère taire le nom pour le moment. Je ne suis pas redevable de Mr Bongo, donc je ne me sent pas concerné par ce genre de propos. Je gagne bien ma vie et j'en suis heureux, sans aller à la soupe omarienne.( D'ailleurs il doit certainement être au courant de l'existence de ce compatriote, car il est le plus informé du pays). Ce que je dois au Gabon, c'est la bourse et cela n'est pas une propriété de Bongo, c'est l'argent du Gabon.Je dirais plutôt que Mr Bongo est largement redevable du Gabon. Il l'a pillé, humilié, appauvri, enlaidi, déshonoré etc...Refuser de prendre part ne serait e que de manière intellectuelle au débat, c'est cautionner ce qui se passe au pays. Dans la vie d'un pays, soit on est acteur passif, auquel cas on cautionne ce qui s'y fait, soit on est actif et on dit non. L'actif ne signifie pas nécessairement aller casser les vitrines des magasins. L'actif participe au débat, par sa critique, par ses propositions et par ses prises de position. Je ne vais pas m'apesantir sur ce que j'ai déjà apporté au Gabon comme contribution scientifique, car pour l'instant je préfère animer le débat de façon clandestine, ( ce qui ne m'honore pas, je le conçois), mais de façon officielle, il suffit que je vous communique mon nom et vous l'aurez directement sur le net, avec ce que j'ai écrit sur le Gabon. 
Cordialement cher frère. Ne baisse pas les bras. 
Ps : dernière recommandation. Que les Gabonais , commencent par une révolution des mentalités. Qu'ils arrêtent de penser que tout Gabonais qui critiquent le régime veut nécéssairement empocher les Cfa de Bongo, même si le régime nous a habitué à ce genre de gymnastique stomacale qu'intellectuelle.. J'ai beuacoup voyagé cher compatriote et, à moins d'être aveugle, penses tu que cela me fasse plaisir de voir des pays avec des revenus moindres que ceux dont dispose le Gabon, se développer, alors que nous nous regressons? Je veux aussi que mon pays avance, que les Gabonais aient le minimum vital . Toi qui vivrais en autriche dans des conditions plus ou moins confortables, ne souhaiterais tu pas aussi que tes frères Gabonais au pays puissent prétendre ne serait ce qu'à un dixième de ce que tu vis et vois là bàs? ARRETONS MAINTENANT D'ASSIMILER TOUS LES GABONAIS A DES MENDIANTS SI VOUS EN ETES UN, MOI NON ET PERSONNE NE POURRA ME FAIRE CHANGER LA DESSUS.  
Poussin.
8. interview de mamboundou
Posté par: poussin le 29-09-2005 17:01
Mamboundou n'exclut pas un rapprochement avec Myboto 
(Infosplusgabon 26/09/2005) 
 
LIBREVILLE, le 26 septembre (infosplusgabon) - Le leader de l'Union du peuple gabonais (UPG-opposition), Pierre Mamboundou, n'exclut pas un rapprochement avec Zacharie Myboto, nouveau venu dans les rangs de l'opposition à la tête de l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD-opposition), a rapporté lundi M. Mamboundou. 
 
« D'abord lorsque j'ai fait ma conférence de presse le 12 février sur le budget de l'Etat gabonais, j'ai affirmé que lorsque M. Zacharie Myboto sortira du PDG et qu'il souhaite nous rencontrer, nous sommes disponibles. C'est le point de départ », a déclaré M. Mamboundou. 
 
Il a ensuite ajouté que « deuxièmement, et cela c'est une allégorie africaine. Lorsque quelqu'un arrive dans un village où y a un chef. C'est pas le chef qui va aller chercher là où il est descendu. C'est lui qui va voir le chef lui dire je suis dans votre village. J'ai l'intention d'y 
rester trois ou quatre jours ou j'ai l'intention de m'y installer définitivement. A partir de ce moment là, il est absolument difficile pour nous de laisser penser que nous ne pourrions pas parler à M. Myboto quand il le désirera, quand il le souhaitera ». 
 
Interrogé sur les chances d'une meilleure cohésion de l'opposition avec 
Myboto lors de l'élection présidentielle de cette fin d'année au Gabon, M. 
Mamboundou a expliqué que « nous verrons exactement ce qu'il souhaite dès 
lors que nous nous serons rencontrés. Nous lui dirons exactement ce que 
nous avons enduré dans l'opposition depuis 16 ans. Nous lui dirons comment 
nous pensons qu'il devrait se comporter en tant que parti de l'opposition 
». 
 
M. Mamboundou a ajouté que « nous lui dirons quelles sont les difficultés 
que nous avons rencontrées lorsque nous étions candidat à l'élection 
présidentielle. Bref nous lui dirons qu'est ce qu'il pourrait faire pour que 
nous augmentions les chances de la réalisation de l'alternance. A charge à 
lui d'apprécier et de nous suivre ou de ne pas nous suivre ». 
 
Evoquant les erreurs de l'opposition depuis 1990, lors de la Conférence 
nationale, le patron de l'UPG se réjouit du fait que « dans cette 
opposition qui s'est enrichie il est important que nous sachions qu'il 
vaut mieux qu'on soit à plusieurs pour combattre dans la même direction. 
En tout état de cause, nous dirons à M. Myboto aussi que dans le combat 
qui est le nôtre, il est important d'identifier dans le groupe quelle est la 
vague qui peut nous amener le plus loin possible ». 
 
 
« 1993 a été la deuxième occasion manquée. La première occasion manquée 
fut 1990 lors des élections législatives où l'opposition a déclaré un 
boycott au deuxième tour pour faire une courte échelle à l'actuelle 
majorité. Souvenez-vous que le premier tour donnait déjà l'opposition 
majoritaire à l'Assemblée nationale avec les résultats du second tour. Mais 
tous les rendez-vous ont été ratés à partir de 1990 (.) », a déploré M. 
Mamboundou. 
 
Regrettant les occasions manquées par l'opposition, il a expliqué que « si 
l'opposition s'était maintenue, elle aurait eu la majorité à l'Assemblée 
nationale. Elle aurait confectionné le gouvernement et aurait pu apporter 
les modifications sur le corpus légal au point où aujourd'hui, on ne 
parlerait plus de Bongo, président de la République. Mais tout cela n'a pas 
été fait de manière fortuite et c'est tout le mal de l'opposition ». 
 
Tout parti politique respectable, insiste-t-il, « a pour objectif la 
conquête du pouvoir. Or ce que nous observons aujourd'hui comme hier, c'est 
que beaucoup de leaders de ces partis n'ont pas pour objectif la conquête 
du pouvoir. Et c'est cela qui fait qu'aujourd'hui nous sommes encore 
pratiquement au point de départ ». 
 
Sur la fraude, M. Mamboundou souhaite que ce processus soit démantelé et 
il a rassuré que « nous UPG nous envisageons dans un premier temps de 
bien décortiquer la fraude telle qu'elle est organisée à partir de la 
liste électorale, à partir du recensement organisé par la Cour 
constitutionnelle. Et partant nous aurons à opposer à cette fraude, 
quelque chose qui nous permettra effectivement de repartir aux élections 
avec les meilleures chances de succès ». 
 
Interrogé enfin si la transition est pour bientôt, M. Mamboundou a déclaré 
que « beaucoup d'indicateurs économiques et politiques nous amènent à 
affirmer cela. Premièrement l'âge du capitaine démontre que l'actuel chef 
d'Etat n'a plus les capacités physiques et intellectuelles pour continuer 
d'être à la tête de l'Etat ». 
 
Poursuivant son propos, il a souligné que « deuxièmement l'opinion 
internationale est dans une situation où elle ne peut plus accepter 
qu'il y ait des îlots de dictature. Les sociétés Cofacées qui 
investissent au Gabon sont dans une situation telle que leur 
investissement n'est plus protégé. Parce que le risque politique au Gabon a 
dépassé les limites de l'acceptable (...)». 
9. meme en autriche on vous connait!
Posté par: autriche le 29-09-2005 16:57
eh oui moi je suis loin de tout ca mais je prends un malin plaisir a suivre en cours les actualites de mon pays,la question que je me pose ici c que deviendra le Gabon au lendemain des elections?Mr Poussin pouvez vous me repondre?moi je ne crois plus en rien,je prie seulement pour qu'un jour on ne deviennent pas comme nos freres voisins,baignant dans le sang et l'amertume...on sait tous que pour dompter un lion il faut lui donner un mouton et apres sa sieste encore un deuxieme moutons,je veux dire par la plusieurs personnes critiques ,pour attirer l'attention ,mais recoivent de l'argent et encore de l'argent des gens dont ils parlent. Donc svp arreter de nous prendre la tete aussi avec vos conneries,tout ce qu'on veut c la paix comme le dit si bien notre president pourchasse.... 
je ne pourrais donc pas voter et j'en suis fier oui,je ne perd pas mon temps pour des futilites meme si mon devoir civique ne sera pas accompli,au Gabon nous n'avons plus rien de tout ca. 
inesau gabon nous n'avons plus rien de tout ca juste la honte d'un pays qui va a la derive :?
10. Laplace du Gabon dans le monde, même lal
Posté par: poussin le 29-09-2005 16:25
 
 
 
 
 
MessagePosté le: Sam Sep 24, 2005 5:20 pm Sujet du message: INDICATEUR DU DÉVELOPPEMENT HUMAINSLON L'IDH Répondre en citant 
L?indicateur du développement humain (IDH) mesure le niveau atteint par un pays en termes d?espérance de vie, d?instruction et de revenu réel corrigé 
Classement selon l?IDH 
1 Norvège 
2 Islande 
3 Australie 
4 Luxembourg 
5 Canada 
6 Suède 
7 Suisse 
8 Irlande 
9 Belgique 
10 États-Unis 
11 Japon 
12 Pays-Bas 
13 Finlandee 
14 Danemark 
15 Royaume-Uni 
16 France 
17 Autriche 
18 Italie 
19 Nouvelle-Zélande 
20 Allemagne 
21 Espagne 
22 Hong Kong, Chine (RAS) 
23 Israël 
24 Grèce 
25 Singapour 
26 Slovénie 
27 Portugal 
28 Corée, Rép, de 
29 Chypre 
30 Barbade 
31 République tchèque 
32 Malte 
33 Brunei Darussalam 
34 Argentine 
35 Hongrie 
36 Pologne 
37 Chili 
38 Estonie 
39 Lituanie 
40 Qatar 
41 Émirats arabes unis 
42 Slovaquie 
43 Bahreïn 
44 Koweït 
45 Croatie 
46 Uruguay 
47 Costa Rica 
48 Lettonie 
49 Saint-Kitts-et-Nevis 
50 Bahamas 
51 Seychelles 
52 Cuba 
53 Mexique 
54 Tonga 
55 Bulgarie 
56 Panama 
57 Trinité et Tobago 
58 Jamahiriya arabe libyenne 
59 Macédoine, ERYM 
60 Antigua-et-Barbuda 
61 Malaisie 
62 Russie, Féd. de 
63 Brésil 
64 Roumanie 
65 Maurice 
66 Grenade 
67 Biélorussie 
68 Bosnie-Herzégovine 
69 Colombie 
70 Dominique 
71 Oman 
72 Albanie 
73 Thaïlande 
74 Samoa occidentales 
75 Venezuela 
76 Sainte-Lucie 
77 Arabie saoudite 
78 Ukraine 
79 Pérou 
80 Kazakhstan 
81 Liban 
82 Équateur 
83 Arménie 
84 Philippines 
85 Chine 
86 Suriname 
87 Saint-Vincentet- 
Grenadines 
88 Paraguay 
89 Tunisie 
90 Jordanie 
91 Belize 
92 Fidji 
93 Sri Lanka 
94 Turquie 
95 République dominicaine 
96 Maldives 
97 Turkménistan 
98 Jamaïque 
99 Iran, Rép. Islamique d? 
100 Géorgie 
101 Azerbaïdjan 
102 Territoires palestiniens 
occupés 
103 Algérie 
104 El Salvador 
105 Cap Vert 
106 République Arabe syrienne 
107 Guyana 
108 Viêt-nam 
109 Kirghizistan 
110 Indonésie 
111 Ouzbékistan 
112 Nicaragua 
113 Bolivie 
114 Mongolie 
115 Moldavie, Rép. de 
116 Honduras 
117 Guatemala 
118 Vanuatu 
119 Égypte 
120 Afrique du Sud 
121 Guinée équatoriale Bravo avant le GABON 
122 Tadjikistan 
123 Gabon Laughing Laughing Laughing Evil or Very Mad Sad Sad T'as vu ça MUKUTU ? avec tes fesses au chaud. Toi qui adore OBO! 
124 Maroc 
125 Namibie 
126 São Tomé et Principe 
127 Inde 
128 Îles Salomon 
129 Myanmar 
130 Cambodge 
131 Botswana 
132 Comores 
133 Lao People?s Dem. Rep. 
134 Bhoutan 
135 Pakistan 
136 Népal 
137 Papouasie-Nouvelle-Guinée 
138 Ghana 
139 Bangladesh 
140 Timor oriental 
141 Soudan 
142 Congo hééé SASSOU PITIE c'est ça les amis d'OBO! Edith est donc bien au Gabon. Nous l'acceptons chez nous pour cause humanitaire. 
143 Togo Apès Papa le Fils 
144 Ouganda 
145 Zimbabwe 
146 Madagascar 
147 Swaziland 
148 Cameroun héé BIA TOI AUSSI? 
149 Lesotho 
150 Djibouti 
151 Yémen 
152 Mauritanie 
153 Haïti 
154 Kenya 
155 Gambie 
156 Guinée 
157 Sénégal 
158 Nigeria 
159 Rwanda 
160 Angola 
161 Érythrée 
162 Bénin 
163 Côte d?Ivoire 
164 Tanzanie, Rép.-Unie de 
165 Malawi 
166 Zambie 
167 Congo, Rép. dém. du 
168 Mozambique 
169 Burundi 
170 Éthiopie 
171 République Centrafricaine 
172 Guinée-Bissau 
173 Tchad 
174 Mali 
175 Burkina Faso 
176 Sierra Leone 
177 Niger 
C'est ainsi le résultat de nos artistes " chefs d'Etats " 
Revenir en haut  
11. Ce qu'affirme Mamboundou dans l'intell
Posté par: poussin le 28-09-2005 18:43
Retour vers l'accueil de la fiche pays GABON 
Mamboundou n'exclut pas un rapprochement avec Myboto 
 
GABON - 26 septembre 2005 - par PANAPRESS 
 
Le leader de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, a déclaré lundi, qu'il n'excluait pas un rapprochement avec Zacharie Myboto, un nouveau venu dans les rangs de l'opposition au président Omar Bongo Ondimba à la tête de l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD). 
 
"Lorsque j'ai fait ma conférence de presse le 12 février sur le budget de l'Etat gabonais, j'ai affirmé que lorsque M. Zacharie Myboto sortira du PDG et qu'il souhaite nous rencontrer, nous sommes disponibles", a dit Mamboundou. 
 
Citant une allégorie africaine, il a ajouté : "lorsque quelqu'un arrive dans un village où y a un chef, ce n'est pas le chef qui va aller chercher là où il est descendu. C'est lui qui va voir le chef lui dire : je suis dans votre village. J'ai l'intention d'y rester trois ou quatre jours ou j'ai l'intention de m'y installer définitivement". 
 
"Il est absolument difficile pour nous de laisser penser que nous ne pourrions pas parler à M. Myboto quand il le désirera, quand il le souhaitera", a poursuivi l'opposant gabonais. 
 
Interrogé sur les chances d'une meilleure cohésion de l'opposition avec Myboto lors de la prochaine élection présidentielle, M. Mamboundou a expliqué : "nous verrons exactement ce qu'il souhaite dès lors que nous nous serons rencontrés. Nous lui dirons exactement ce que nous avons enduré dans l'opposition depuis 16 ans. Nous lui dirons comment nous pensons qu'il devrait se comporter en tant que parti de l'opposition". 
 
Faisant état des "occasions manquées" par l'opposition gabonaise depuis 1990, il a expliqué que si celle-ci s'était maintenue, "elle aurait eu la majorité à l'Assemblée nationale, aurait formé le gouvernement et apporté des modifications sur le corpus légal au point où aujourd'hui, on ne parlerait plus de Bongo président de la République". "Tout parti politique respectable a pour objectif la conquête du pouvoir. Or ce que nous observons aujourd'hui comme hier, c'est que beaucoup de leaders de ces partis n'ont pas pour objectif la conquête du pouvoir. C'est cela qui fait qu'aujourd'hui nous sommes encore pratiquement au point de départ", a -t-il affirmé. 
 
Il a émis l'espoir d'un démantèlement du système de fraude assurant que son parti envisage d'abord de "bien décortiquer" ce système tel qu'il est organisé à partir de la liste électorale et du recensement organisé par la Cour constitutionnelle, et ensuite, à y opposer "quelque chose qui nous permettra effectivement de repartir aux élections avec les meilleures chances de succès 
 
Tiré de jeune afrique l'intelligent par Poussin
12. Seul la voix d'une rébellion est salut
Posté par: Abinagoye le 28-09-2005 07:04
 
A voir vos interventions mes chers frères j'ai l'impréssion que vous pourrez finir avec ce régime démoniaque de mannière pacifique moi j'insiste que seul la voix d'une rébellion est salutaire pour notre pays mais il faut que que l'on sache que la prix à payer sera lourd et que nous devons le faire pas pour nous ou pour nos enfants mais pour nos petits enfants car si nous ne faisons rien les 50 prochaines années nous tomberons sur la tête et ce sera BIS alors au lieu d'insulter sur le net que ceux qui sont à l'extérirure cherche les moyens de faire en sorte qu'une action puisse être menée c'est vrai ici nous n'avons que des frondes et des calibres 12 mais avec ces armes nous serons capable de montrer au autres nations que nous avons payer le prix de notre liberté alors réfléchissons sur la façon dont nous allons mener cette rébéllion sachez également qu'une grande partie desoubliés et laissées pour compte de l'armée est avec nous ce qu'il nous faut aujourd'hui c'est juste un leader 
merci
13. Seul la voix d'une rébellion est salut
Posté par: Visiteur le 28-09-2005 06:57
Rawiri, saches que les assassins de ta trampe meurent comme des chiens, et ce avec ou sans pile!!!!!!
14. il fait pitie
Posté par: Visiteur le 27-09-2005 05:51
bongo n'a de couilles que pour baiser les putes de luxe espece d'ingrat te souviens tu de l'affaire SMALTO,le peuple Gabonais s'est derriere toi pour defendre ton image qu'en as tu fais en retour ? tu pisses sur la tete de ton peuple gros con
15. L'OBJECTIF DE LA fRANCE
Posté par: Visiteur le 27-09-2005 03:29
Qui peut me dire ou me demontrer les biens faits de la France partout ou elle est passee si ce n'est guerres civile desolation delation nepotisme et pillages des nations Africaine que l'on me dise... Le comble on ose s'appitoyer sur le sort des gabonais parcequ'on dit non a l'hemoragie d'un systeme qui pdt plus de 45 annees n'a profite qu'A LA FRANCE et pour preuve le resultat en est la :la population Gabonaise a variee de 400 000 a 1100 000 en 45 ans, la France a fait d'un planton nomme obo un milliardaire sur le dos d'un peuple. Avec plus de 1000 milliards de cfa de budjet annuel de fonctionnement se passe de commentaire!!! vous ferez mieux de vous interroger sur le colza car a l'allure ou vont les choses bien des pays ne voudrons plus vous faire des dons de petrole et comme d'hab c'est la France d'en bas qui va casquer au detriment des GROSSES compagnies petrolieres alors que les agriculteurs en difficulte peuvent s'y lancer pour amortir voila Ce dont cenonce un peuple d'une France dont l'Afrique n'en veux plus  
voila pourquoi au Gabon tous les Gabonais se demandent SI BONGO A DES COUILLES, CERTAINEMENT PAS POUR SON PEUPLE, IL A CRACHE EN L'AIR ET S'ETONNE DE CE QU'IL A DE GLUAND SUR LE VISAGE  
EEEEEEEEEEEEEEEHHHHHHHHH BONGO ON EST AUCOURANT POUR LES AIR BUS ATTENTION
16. Désolation
Posté par: Visiteur le 26-09-2005 18:19
Quel aveuglement chez certains Gabonais. Je ne le suis pas, je suis Français, mais je connais bien votre pays pour avoir mené des missions et des rapports sur le Gabon et l'Afrique centrale. Vous êtes très mal parti. C'est scandaleux ce que mon pays et votre cher président faites au peuple Gabonais et à son pays. Vous serez proches d'un Koweit ou d'une Arabie Saoudite. Enfin ce n'est pas mon problème, c'est le vôtre. Un jour vous vous reveillerez et vous rendrez compte que le pays n'a plus aucune richesse, car tout est pillé. C'est à partir de ce moment que vous commencerez à tenter la traversée vers l'Europe avec des embarcations de fortune, pour venir chercher de quoi survivre..
17. [B]La voie du radicalisme s'affirme !!!
Posté par: L'enfant du pays le 26-09-2005 16:33
http://www.geocities.com/le_mamba/ 
[U]La voie du radicalisme est en train de s'affirmer. Les Bongoïstes vont nous forcer à devenir violents[U]  
Aller visiter ce site pour réaliser à quel point Bongo et les siens ont accablé les jeunes Gabonais de l'espoir d'un avenir meilleur. Ils nous ont tellement accablé que certains de nos freres ont décidé d'emprunter la voie de non retour pour arracher aux Bongoïstes cette libertée confisquée ![B] 
Et à l'allure où vont les choses, compte tenu du fait que Bongo et ses amis charognards ne veulent pas lacher le morceau et s'obstinent dans une voie satanique, cela ne fait que nous encourager tous à nous ranger dans un radicalisme de plus en plus fort; Ils sont les responsables de cette conversion. 
[B]Allez voir ce site !
18. bongo et le pacte du pouvoir
Posté par: Visiteur le 26-09-2005 15:54
je suis interésser par vos analyses suite à l'échéance éléctorale à venir. 
Je suis persuader que cet homme qui a enrichi énormément les siens,semble hésiter quant à présentation à l'éléction présidentiel.Bongo a du mal à se dévoiler car il sait que se sera grave pour lui.Les honnetes pdgistes(ceux qui ne connaissent réelement pas là ou dérive leur bateau pourrait etre épargné)Mais
19. Quelques pistes de Fraude à contrecarrer
Posté par: poussin le 26-09-2005 14:44
Chose promise, chose due. Je reviens pour vous donner quelques informations qui vont nous permettre de lutter contre la fraude préparée par Bongo. 
1) Les Passeports 
Bongo refera la même erreur de distribution des passeports aussi bien aux étrangers qu'aux Gabonais. Nous nous connaissons presque tous. Surveillez ceux qui semblent venir d'autres contrées Ouest Africaines. Ce qui est sûr , c'est que plusieurs ne vont pas s'y risquer, car c'est une affaire entre Gabonais. S'il y a des téméraires, parmi eux, interdiction doit leur être faite d'arriver au bureau de vote. 
POur certains Gabonais, surveillez les , car ils ont 4 ou 5 passeports avec des noms différents, ce qui leur permettra de voter plusieurs fois pour le même candidat. A Paris, nous mettons en garde ceux de nos compatriotes qui ont déjà des passeports en quantité considérable. Vigilance donc sur les électeurs qui iront se changer , mais qui se présenteront avec d'autres passeports. D'où la nécéssité de ne pas quitter le lieu du vote avant la fin du dépouillement, car ils sont capables de revenir aux heures différentes. 
 
2) Les Procès-verbaux 
Que l'opposition exige la double signature des représentants de chaque ( camp présidentiel et opposition). Qu'il y ait 3 procés- verbaux, au cas où l'élection se faisait entre deux candidats. Un procès verbal pour le représentant du pouvoir, un pour celui de l'opposition, puis un autre à transmettre à la commission électorale. En cas de litige, les procès verbaux des deux représentants, doivent être presentés pour les confronter avec celui transmis à la commission. S'il y a un des procés verbal, non conforme, les résultats doivent être automatiqement invalidés. 
 
3) Centralisation des résultats et saisie 
Exiger la présence de chaque representant à la saisie des données. Que ceux ci réflètent le verdict des urnes. La transmission de ces résultats doit être faite devant tous les representants, avec un accusé de réception de ces chiffres transmis à chaque reprsentant. Le fichier des résultats doit aussi être imprimé et transmis à chaque representant, puis cosigné. 
 
4 Le nombre d'électeurs, doit être connu avant d'aller voter. Chaque bureau de vote doit présenter le nombre de votants, afin qu'on sache à la fin combien de votants , d'abstentions, y a t'il eu. Car le risque de voir plus de votants que d'inscrits est réel à cause de nombreux faux vrais passeports en circulation. Surveiller ce que vous soupçonnez être de la majorité, la fraude viendra d'eux. 
 
5 Surveillez ceux qui ne sont pas du quartier et qui viennent voter dans l'arrondissement ou dans le quartier, sans y habiter. Ceux là interdiction doit leur être faite d'accéder au bureau de vote. 
 
6 N'accepter pas le transport des urnes, le dépouillement doit se faire sur place et en public comme l'exige la loi. 
 
7 Surveillez les transferts de population. Vous savez déjà que Bongo va affreter des Toyota, ce serait la première cible. Puis les taxis bus.  
 
8  
Exiger aussi la présence des representants de l'opposition à la commission nationale electorale, car Ngoulakia, l'homme du pouvoir est là pour faire gagner son parent Ondimba. 
 
9 Que les forces de l'ordre aillent aussi voter le même jour, dans les mêmes bureaux de vote et non dans les casernes. Tout résultat sorti des casernes doit être considéré comme nul et de nul effet. 
 
10 Les procurations 
Bongo doit user et abuser aussi de ce moyens de fraude.Tolérer le minimum possible de procurations. Sinon exiger la pièce d'identité de la personne n'ayant pas pu se présenter, mais évitez au maximum ce moyen de vote. 
 
11 Les bulletins de vote 
Ne pas tolérer la sortie du bureau, des bulletins de vote des autres candidats , car c'est à partir des bulletins de vote des autres candidats , présentés aux amis de Bongo, que ses partisans se font payer. Or si la pression porte sur cette contrainte de laisser tous les bulletins dans la corbeille ou dans la poubelle qui se trouve dans l'isoloir, vous leur priverez d'un moyen de se faire malhonnetement retribuer en espèces.  
 
12 Le vote des Gabonais de l'étranger 
Il est le plus facile et le mieux maitrisé par le système Bongo. Sachant que la majorité des GAbonais de l'étranger sont hostiles au régime, il va falloir appliquer les mêmes princips de surveillance des Gabonais acquis à la cause de Bongo, d'être dans tous les bureaux de vote et dans celui qui servira de centralisation des résultas. Plus question d'avoir un seul informaticien centralisateur. Que Mamboundou, Myboto ou autres prenniez ces constats au sérieux. La victoire qu'attend le peuple Gabonais en dépend. Je ne pense pas avoir cerné toute la question , mais je reste persuadé que ces petites pistes pourront nous aider à demasquer ce qui se trame déjà. Le fait d'évoquer ces quelques éléments de fraude, va les pousser à revoir leur méthode. Mais comme ils n'en ont presque plus, ils chercheront à passer en force. Peuple Gabonais Soyons vigilants pour mettre un terme au si long règne infructueux et nocif de Bongo.  
 
Si vous connaissez d'autres voies et moyens de conter la fraude, n'hésitez pas à nous en faire part sur le site. Contactez tous les opposants et donnez leur toutes les informations nécéssaires. Ce qui est sûr c'est que plusieurs lisent ce forum, ainsi que celui de Gabonflash. 
 
Courage. 
Cordialement vôtre;;;; 
POUSSIN 
 
20. Bongo est vraiment fini.....
Posté par: Visiteur le 26-09-2005 11:39
Il est fini et bien fini. Mais pour vraiment preparer sa mascarade electorale, il est pret a multiplier les mensonges.  
 
Il sait en effet que plus personne ne l'aime au Gabon.Meme ceux qui couraient apres lui pour les dindons sont fatigue de suivre ces dindons d'un jour. 
 
 
Lors de la tournee de campagne denommee "tournee ( de campagne ) presidentiel ( le)", j'ai fait le constat selon lequel plus personne ne l'aime.Et je sais de quoi je parle. 
 
 
D'abords il n'avait rien de beau a faire, et rien de bien a dire aux gabonais de bas de l'echelle. Il a passe tout son temps aux frais du contribuable gabonais a vouloir denigrer les opposants notament Myboto et Mamboundou. 
 
A Mouila, suite aux dires de ses frelequins, il s'est mis a menacer Mamboundou qui a vite fait de mettre OBO a sa place.En effet, c'est par correspondance ecrite ( la conference de presse prevue ayant ete annulee deux jours avant la date par Mamboundou lui meme ), que Bongo, Didjob, Le ministre des TP, le gouverneur de la province de la Ngounie, les senateur et depute de la Dola, ont eu , preuves a l'appui droit de reponse. Cette reponse qui etait non seulement une veritable humiliation pour Bongo et ses proches, mais pire, une preuve du manque de serieux de cette clique, sinon une insulte, ne leur a pas servit de lecon. Si cette fois, Bongo a rate de se faire insulter a Mouila par Saulneron Mapangou, n'en demeure pas moins qu'il a eu droit a un bain de huee de la foule. 
 
En prevision d'une autre honte a Libreville, OBO et ses amis ont force les commercants Ouest Africains du marche Mont-Mbouet a assister a son discours de L'estuaire. Il n y a qu'au Gabon ou l'activite economique s'arrete quand un Bongo fait campagne avant la date officielle de campagne. De fait, le Lundi precedant le meeting, le Marche de Mont-Mbouet avait ferme pour raison de toilettage hebdomadaire.Et le mardi, pour cause de meeting, le marche fut ferme.Les commercants Togolais, beninois, syro-libanais , et meme chinois,etc, ont du se vetir du T-shirt du PDG pour aller crier au BDM.Ils y etaient force , sous peine de voir leur echoppes fermer. Ils avaient ete transporte par Bus ( les bus de Gabon telecom ). J'ai donc du attendre au Marche, de 9h a 16h pour voir le premier magasin ouvrir. 
 
 
Et c'est pas la premiere fois que Bongo arrete les traveaux au Gabon pour une raison ou une autre.Et aux charbonnages, la societe chargee de remplir les nids de poules sur la soit disant "voie expresse" en sait quelque chose. 
 
Les expatries leur ayant donne courage pendant ce meeting de l'estuaire, ils ont continue leur tournee vers Franceville ou ils n'ont pu mettre pieds dans la ville.Avait il peur que le peuple y hue sur lui egalement comme a Mouila ? Il a tenu son meeting a l'aeroport. Et ceux qui connaissent Franceville savent que l'Aeroport est a Mwengue, peut etre plus proche de Moanda que de Franceville. De quoi OBO avait il peur dans son propre Gabao ? 
 
Au lycee technique, c'est de force que les eleves ont ete transporte ( etrangers come gabonais ) pour aller s'inscrire sur les listes electorales.  
 
Des expatries, au lycee technique comme dans LBV, ont ete inscrit sur des liste electorales, en retour ils recevaient qui, un passport d'une validite de 6 mois, des actes de nationalisation du tribunale de LBV, ou simplement des actes de naissance avec la nationalite gabonaise. Je sais de quoi je parle, et j'en ai des confirmations. Des beninois venant narguer ma famille parce qu'ils ont aussi deja le passport ou la carte d'identite nationale gabonaise ( je n'ai rien contre ces beninois, ce sont des amis et de toutes facons, ce ne sont pas eux qui decident d'obtenir la nationalite gabonaise pour les elections presidentielles, elle leur est donnee vu que les gabonais ne veulent plus voter ). 
 
 
Bongo a peur et sa machine de guerre est prete , mais pas completement affinee pour battre " l'opposition populaire ". C'est pour cela qu'il panique et qu'il fera plus d'erreurs durant cette courte periode pre-electorale qu'il n'en a faite de toute sa vie. Il est vraiment fini, surtout que tout le Monde le voit clair. Ce qui reste a souhaiter est qu'il meurt le jour des elections apres la fermeture des bureaux de vote, parce qu'un homme de sa tranche qui n'a jamais connu la souffrance est prete a faire couler du sang s'il se sens trop humulie ( vu qu'il ne peut pas se suicider,nous savons quel sang devrait couler ). Apres le decces de Bongo, juste apres la fermeture des bureaux de vote, C'est pas Rawiri, qui pourra supporter la pression populaire, vu deja que sa pile est deja faible ( a ce sujet, il faut deja penser a aller la changer tonton , au lieu de faire comme en 98, tu sais ce qui s'est passe !!! ahahahaha!!!! je ne suis pas cynique, je dis juste la verite ). 
 
 
 
Il suffit que rous nous croyions et pensions fort que Bongo mourra juste apres la fermeture des bureaux de vote, que nous le verons arriver. Faites moi confiance !!! 
 
 
La fraude de Bongo ne marchera pas cette fois ci, et il le sait car meme mes amis beninois et togolais qui sont inscrit sur les listes ne voterons point pour Bongo. Et les vehicules charge de transporter les electeurs d'un point a un autre, cette annee seront lapide.Tant pis pour ceux qui y seront ( nous savons que c'est souvent a quelque metres du centre de vote qu'on les depose ). 
 
 
Vive le Gabon, pour que Vive L'Afrique africaine unifiee et solidaire !!! 
21. Notre soif de Liberté devra être satisfa
Posté par: L'enfant du pays ! le 26-09-2005 07:13
Chers frères, suivez le lien ci-dessous et allez réaliser à quel point la destinée du pays doit vraiment se décider en décembre 2005 : 
http://www.geocities.com/le_mamba/ 
Je vous parlais de la soif de liberté qui est difficile à contenir, en voici l'illustration. 
Je n'y adhère pas vraiment mais réalisons tous pars là à quel point on pourrait y être amenés, vous et moi ! 
Face à l'obstination de Bongo et ses partisants charognards, la jeunesse gabaonaise en soif de libreté est en train de se radicaliser. Imaginer donc ce qui va se passer pendant les 7ans avenir si Bongo persiste à vouloir confisquer les chances du Gabon avec ses compagnons charoganards ? 
 
J'ai peur, non pas pour ma petite vie, mais pour celle de la nation. 
Que les Bongoïstes y refléchissent encore plus ! 
 
Aux Bongoïste : Pardooooons ! Si vous êtes vraiment des gabonais comme moi et que vous aimez ce pays, ne nous transformez pas, ne nous forcez pas à choisir des voies sans retour pour libérer le pays. Nous avons soif de Liberté et c'est difficile à contenir ! Nous voulons changer les choses et nous le voudrons toujours tant que cette soif ne sera pas satisfaite et ce n'est pas avec des milliards de francs cfa pour chacun d'entre nous qu'elle le sera ! C'est plutôt avec la santé, l'éducation, l'alimentation et le devoloppement pour tous
Comprenez-le et alors considérez notre point de vue ! Pour l'amour du Gabon
22. honneur a l'enfant du pays
Posté par: Alea_jacta le 26-09-2005 06:56
je me permets de faire un copier coller pour que plus amples personnes puissent s'abreuver de ta sagesse... :grin
23. Nous avons soif de liberté et C difficil
Posté par: L'enfant du pays le 26-09-2005 06:48
Je suis interéssé par l'analyse sur les méthodes anti-fraude pour ne pas laisser OBO penser pouvoir gagner aussi facilement que toute ton son équipe de charognards l'envisage. 
Dans tous les cas, le Gabon joue ses chances du futur en cette période électorale 2005. Tout ce qui adviendra, Victoire volée de Bongo ou Libération du Pays, constutuera une charnière pour notre Gabon. Deux possibilités : 
- Soit Bongo persiste à confisquer le pouvoir et la destinée de la nation[U] : la librté d'expression est interdite pour 7 ans encore et cela va conduire inévitablement à une radicalisation des opinions musélées avec la création de mouvements de libération du pays qui vont rentrer dans la clandestinité. Pendnat tout son nouveau septenat, le régime aura donc à craindre chaque jour des tentatives d'évictions. Une paix superficielle puisqu'il lui faudra vivre tout le temps en alerte 
- [U]Soit Bongo s'en va démocratiquement
pour laisser s'exprimer la démocratie par le peuple. Pour cela, on repporte les élections. Le Gabon tourne avec un gouvernelent de transition pendant 1 an ou 2, le temps de mener un débat national sur une reforme de la constitution natioanle et les méthodes électorales. On aura alors une nouvelle élection présidentielle avec des observateurs de l'ONU qui apprécieront la nouvelle constitution Gabonaise pour alors mettre d'accord tous les citoyens sur le choix d'un homme digne et vaillant à la tête de notre Gabon. 
 
Ce sont là les 2 possibilités pour moi ! En d'autres termes, c'est :  
- soit une paix virtuelle avec le pouvoir par la force et la dictature au service de quelques (en toile de fond, le mécontentement de la majorité de la population qui va grogner pendant sept ans et avec des menaces de renversement de cette paix virtuelle) 
- Soit une vrai paix pensée ensemble
 
 
Dans tous les cas, sachons tous qu'une soit de libreté du peuple est très difficile à contenir avec les méthodes actuelles des Bongoïstes. Qu'ils sachent que c'est une vraie erreur d'insister dans cette voie ! 
Le jeunes gabonais d'hier ont grandi. Ce sont des hommes aujourd'hui qui pensent majoritairement différemment de ceux de 1980 ou 1970. Aujourd'hui il y'a plus de Loumoumba qu'en 1961. On en éliminera certainement quelques uns, mais il en restera encore. Et cela n'encouragera que de plus belle la naissance d'autres en plus. Qu'ils prennent cela en compte. Les méthodes doivent tout simplement Changer 
24. bongo ne te presente pas.
Posté par: Visiteur le 26-09-2005 06:26
Bongo, joue avec les gabonais mais, ne joue pas vaec Dieu qui un jour a l'autre lui otera la vie.S'il a vraiment l'amour de ce pays, qu'il ne se presente pas et que son candidat accepte la defaite c'est la seule maniere de presever la paix dans notre pays.S'il insiste de rester au pouvoir, le gabon sera pire que la cote d'ivoir apres son deces.Bongo, nous gabonais savons que ce pays te fu laisse par tes parents ok, mais, pardon quitte maintenant et reste comme observateur dans ton coin car les petits enfants laisses par ton pere et mere peuvent aussi gouverner se pays.Je suis né, tu etais deja president, j'ai fais mon age aujourd'hui age de de 25 ans, il te connait etant que president, il va aussi faire son enfant, ce dernier viendra te trouver là, trop c'est trop monsieur le centrafricain, si tu veux preserver la vie de tes enfants trafiques( ali ben-pascal et autres ) alors laisse notre pays tranquille.Aux francais, sachaient que vous serez traites pire qu'en cote d'ivoir car le mal du gabon c'est vous con wa.........
25. Le pire
Posté par: Alea_jacta le 25-09-2005 16:14
rend toi compte le prix du baril en ce moment ! concernant la prochainne annalyse devellope surtout un point tres important celui des proces verbaux, j'ai lu un passage de toi la dessus fort interessant... 
Que Dieu Benisse le Gabon! et les honnetes hommes politiques ils se reconnaitront.
26. Avant la grande fraude que faut il faire
Posté par: poussin le 25-09-2005 15:56
Les élections 2005 risquent de sonner le glas pour le régime Bongo. Cependant, pour ne pas lui concéder trop facilement la victoire étriquée, il va falloir connaitre d'abord les méthodes de fraude que bongo entend mettre en oeuvre pour se maintenir au pouvoir. Partez du principe que Bongo ne fera de cadeau à personne, alors pas question aussi de lui servir de faire valoir. Je ferai une analyse des voies et moyens anti fraudes, pour contrer ce qui se prépare. A la prochaine 
 
Poussin
27. Aux armes??
Posté par: poussin le 25-09-2005 15:47
Merci cher frère , mais je reste très sceptique sur la possibilité de voir cette vieille France , changer de politique Africaine. Il faut peut être attendre que Chirac disparaisse. La nouvelle classe politique française composée des Villepin , Sarkozy ou Strauss khan, pourraient certainement faire évoluer les choses. Tu as raison les Africains sont inconsidérés en France, alors que c'est cette afrique qui a contribué au rayonnement de la france. Et tout cela par le pillage de nos richesses, favorisé par le gérant du comptoir français ( Gabon) ondimba himself ( en personne). J'espère qu'il va continuer à se maintenir au pouvoir, car s'il vient à le perdre, je ne donnerai pas cher sa peau . Il le sait la population risque de le lyncher dans les heures qui suivent. 
 
Gardons courage , il est plus proche de la sortie que de l'entrée. 
 
Poussin
28. poussin
Posté par: aLEA8JACTA le 25-09-2005 12:21
Les armes au regret mon frere poussin, nous ne sommes pas des chiens pour vivre comme des parias je parle de mes freres qui en subissent chaque jours les mefaits d'OBO , OBO est il capable de laisser ses enfants dans ce genre de situation? 38 ans c'est assez!!! Si LES FRANCAIS SONT D'ACCORD QUE LEUR GOUVERNEMENT COUPE LA SECURITE SOCIALE C'EST DANS CE CONTEXTE QU'ILS VIVENT AU GABON ET AFFAME...
29. Tu ne te trompes rassure toi...
Posté par: Alea_jacta le 25-09-2005 12:08
Il y a tant de verite et d'emotion dans tes ecrits...Les Francais se plaignent de voir trop d'Africains dans leur pays alors qu'ils peuvent vivre tranquillement chez eux... 
un Francais a plus de liberte au Gabon qu'un Gabonais en France en somme on devrait parler des lois constitutionnelles a deux vitesses et une soit disante cooperation bilaterale qui enrichit Banana ya BON alias OBO et certaines grosses compagnie privee Francaises  
Bien cordialement.
30. Ah mon cher Alea Jacta
Posté par: poussin le 25-09-2005 10:13
Je ne baisse pas les bras, c'est juste le fruit d'une observation qui n'est pas forcément la bonne. Je peux me tromper sur toute la ligne, mais je pense que les choses risquent de se passer à peu près comme je l'ai souligné. N'oublies pas que Chirac reste redevable du président Bongo, car il l'a longtemps soutenu financièrement. Chirac a une dette morale vis-àvis de Bongo et, ne pourrait pas le laisser tomber. Chirac est encore un des derniers nostalgiques du néo colonialisme, et il a avec lui un allié de taille en la personne d'ondimba bongo qui continue à faire vivre ( pas pour longtemps encore?), ce système odieux et honni des africains. La prochaine fois j'essaierais de faire une analyse sur ce qu'il faudrait envisager en cas de victoire de Bongo. Ce n'est qu'une vue de l'esprit cher frère, je n'ai pas la prétention d'avoir toutes les cartes en main, mais je reste pragmatique, tout en voulant immédiatement le départ de Bongo. 38 ans ça suffit, les autres aussi peuvent mieux diriger ce pays. Tu parles de prendre les armes, je le conçois, car cette solution n'est pas non plus exclue après la réelection d'ondimba. J'y reviendrai prochainement. 
Cordialement 
 
Poussin
31. L'esclave des temps modernes
Posté par: poussin le 25-09-2005 09:59
Avez vous pu observer un pygmée dans la forêt? il epie, espionne et, finalement prend la fuite lorsque vous semblez vous rapprocher de lui. Et si vous réussissez à "l'apprivoiser", il devient votre homme à tout faire. C'est le cas d'un homme dont je préfère taire le nom, mais qui est fière de jouer ce rôle avec son maître, la France. C'est l'esclave moderne et ancien qu'on a quelque part, installé illégalement à la tête de ce petit royaume qui ne dit pas son nom. 
L'avez vous vu lors des réceptions à l'Elysée? Il aime être vu, cherche les caméras, et se comporte en laquais auprès de tous les présidents français qui se sont succedés. Vive l'homme à tout faire de la France, votez pour le valet et le laquais , c'est voter pour la continuité de ce système paternaliste.  
 
Poussin
32. L'esclave des temps modernes
Posté par: Alea_jacta le 25-09-2005 06:22
etre vraiement bete pour ne pas reconnaitre le travaille chirurgical que fait le BDP du docteur Mengara pour les confondre avec ces minables qui ont ete exclu par manque de dignite...je tiens a attirrer l'attention du webmaster du site d'une faille sur le systeme car n'importe te qui peut emmettre son commentaire avec le pseudo d'un autre et cela contribue a la desinformation mais aussi a l'intoxication il faille que toutes personne utilisant son pseudo puisse s'indentifier par son mot de passe a bon entendeur.  
 
33. Poussin
Posté par: Alea_jacta le 25-09-2005 06:06
Tu baisses les bras ou tu denonces des realites?
34. pourquoi Bongo va gagner!!!!!!!
Posté par: poussin le 24-09-2005 18:03
Je ne reviendrai plus sur les échecs successifs de Bongo à la tête du Gabon, mais plutôt sur les raisons de son éventuelle réelection à la prochaine prsésidentielle. 
Bongo qui ne s'est pas encore prononcé, sur la prochaine élection présidentielle, mais dont l'issue ne fait aucun doute, va remporter ces élections, pourquoi? 
1) La France qui est déjà engluée dans une impasse en Côte d'Ivoire, n'acceptera , ni ne pourra se taper le luxe de gérer une enième crise à l'issue incertaine. Elle sera obligée de jouer la carte Omar, pour maintenir un semblant de stabilité. 
 
POur la France; mieux vaut un Omar affaibli politiquement, qu'un opposant ragaillardi, susceptible d'être destabilisé après élection par un proche de Bongo et , dont l'aventure à l'issue incertaine pourrait causer une situation ingérable. 
 
2) Bongo n'acceptera jamais une défaite quel que soit le cas de figure. Il est habitué au pouvoir, et y a pris goût . La fraude semble la voie la mieux indiquée, plutôt qu'une défaite qui signifierait, une mort politique aux conséquences désastreuses pour lui et ses proches et, une humiliation qu'un homme en fin de règne ne saurait accepter. 
 
3)Il sait pertinemment que le peuple Gabonais dans sa grande majorité ne lui voue plus que dédain et désamour, c'est pourquoi il cherche à se racheter (un peu tard), par des actes ponctuels , composés de dons en tous genres. Il dispose d'un butin de guerre bien fourni que ne disposent pas ses concurrents. 
 
4) Il vient de passer commande selon la lettre du continent, de 1500 toyota tous terrains, pour sillonner et émailler le pays.Entretemps ses adversaires , n'auront que quelques véhicules pour ne visiter que des villes et non des campagnes. Cela ne passe pas inaperçu et, ce sont des véhicules qui serviront à récompenser ses sbires après réelection. C'est cela aussi de l'achat de consciences. 
 
5)Bongo est conscient que les Gabonais n'hésiteraient pas à le lyncher et à le dépouiller de ses biens une fois parti. Il va s'atteler durant ce mandat qui de toute évidence semble être le dernier ( il est fatigué, vieux et presque sénile), à préparer son successeur, pour mieux assurer ses arrières, afin de préserver sa colossale fortune et ses proches d'un pépin. 
 
6)Il s'est engagé depuis quelques années à restaurer son palais qui recouvre de nombreux secrets ( tunnel donnant accédant directement au trésor public ou à la mer, salles de tortures etc;;;) , tout cela mérite un toilettage, le temps de dissimuler ce qui doit l'être, avant de quitter le navire. 
 
7) Il a toujours voulu mourrir au pouvoir , afin de recevoir des funérailles dignes comme celles Houphouet Boigny. Mais la pression politique se faisant de plus en plus forte, ce rêve s'éloigne et, donc il est obligé de se ménager une sortie presque honorable que de se laisser pousser vers la sortie. 
 
8) Bongo ayant nommé un proche parent (Ngoulakia) à la tête de la commission nationale électorale, s'assure sans coups férir, d'une victoire en 2005. 
 
9) Ayant inconsciemment soulevé le problème des passeports ; Bongo nous rappelle l'épisode de la dernière élection présidentielle, où l'on vit des Gabonais , partisans du pouvoir, défiler avec 4 à 5 passeports par personnes, pour faire réelire leur mentor. Ce différend va être remis sur le tapis. La fraude viendra aussi bien de cette pratique que du transfert d'électeurs. Les fameux 1500 4X4 commandés par Bongo, vont aussi servir au transfert des électeurs. 
 
10) A l'étranger, il sera élu à 100%, car la centralisation des résultats se fait toujours par un partisan du pouvoir qui va réediter l'exploit de gonfler les chiffres de Bongo.  
 
11) Toutes les villes réputées frondeuses au pouvoir, telles Amiens, seront judicieusement écartées par le pouvoir.Il n'y aura pas de bureau de vote dans ce type de ville. On demandera aux Gabonais d'aller voter à Paris ou dans certaines grandes villes, mais le transport des électeurs se fera sur le choix stratégique de ceux qui sont sûrs de voter pour Bongo. Autrement dit ne seront transportés vers les bureaux de vote que les seuls partisans de Bongo. 
 
12) Enfin , Omar Bongo voudra se venger de tous ceux qui se sont désolidarisés de lui par des privations, des intimidations des tentatives d'assassinat, voire des assasinats maquillés, des emprisonnements, suite à des preuves arrangées et fabriquées. 
 
Toutes ces raisons certes parcellaires et partielles, constituent à mes yeux des éléments d'appréciation qui me permettent de dire que Bongo va rempiler en décembre 2005. 
Je ne suis pas pessimiste , je suis partisan du changement par la non violence, mais aussi pragmatique, car Bongo n'acceptera pas de perdre cette élection au détriment de ses deux ennemis jurés que sont Mamboundou d'abord,( car il sait pertinemment qu'il pourrait réclamer son emprisonnement et la confiscation de ses biens,ainsi que le rapatriement des fonds déposés dans les banques suisses et autres);puis Zacharie Myboto , considéré à ses yeux comme le traitre par excellence qu'il va falloir faire payer cette méprise. 
 
Allez quand même faire votre devoir de citoyen, à savoir ,voter en Décembre 2005. Si vous estimez m'apporter des éclairages dans mon analyse, qui n'est pas forcément la vôtre, n'hésitez pas à le faire de façon constructive et objective, ce ne serait que l'expression de la démocratie et, cela pourrait aussi m'éclairer . 
Confraternellement 
 
Poussin 
 
35. Voici ce que dit Antoine Glaser de la le
Posté par: poussin le 22-09-2005 16:07
Gabon, le dernier émirat "gaulois" ! 
 
 
 
Le Gabon d'Omar Bongo restera dans l'histoire africaine comme "l'exception française" . Comment un pays d'un million d'habitants, béni des dieux (pétrole, manganèse et uranium), a-t-il pu absorber plus de mille milliards F CFA chaque année, depuis un demi-siècle, sans se développer ? Il est resté un "pauvre" émirat à la 123e place du rapport PNUD sur le développement humain, avec un programme FMI de réduction de la pauvreté sur le dos ! La Tour Eiffel en est toute retournée. Et pourtant il pleut des pétro-CFA en veux-tu en voilà sur la forêt équatoriale. Ce n'est pas l'argent qui manque : les recettes pétrolières - hors budget - sont pharaoniques. Mais les ardoises pour payer la rénovation du Palais du bord de mer (au moins 150 milliards F CFA avec la déco !), l'hélico Super Puma (15 millions d'euros) ou les 1 500 Toyota 4x4 pour la campagne présidentielle pompent la cagnotte du "chef" (lire p.4). Et tout ça sans annulation de dette ! Zoom sur le dernier village gaulois du continent africain. 
 
Omar Bongo toujours fêté à Paris. En villégiature à Paris, souvent à l'hôtel Meurice depuis qu'il boude Le Crillon à la suite du vol de son attaché-case, le président Omar Bongo reçoit toute la classe politique française depuis l'extrême droite jusqu'à la gauche la plus radicale du parti socialiste. Le plus "français" des présidents africains (depuis le décès du président Gnassingbé Eyadéma) est réputé pour "conseiller" Jacques Chirac avant la formation de tout nouveau gouvernement à Paris. Après tout, depuis des années il est le soutien le plus actif des partis gaullistes successifs (UDR, RPR, UMP). Normal qu'il soit consulté... Outre bien sûr, le "Grand Jacques" et son dauphin Dominique de Villepin, ses "petits" sont aujourd'hui à l'UMP, Jean-François Copé, Renaud Dutreil et Hervé Gaymard. Mais ce gaulliste dans l'âme, un peu fâché avec feu Jacques Foccart qui avait écrit qu'il l'avait coopté à la tête du Gabon, se targue aussi de relations anciennes avec la SFIO (Parti socialiste). Si Roland Dumas, dont la nièce avocate Danièle Palazzo est toujours une habituée du Palais du bord de mer, a longtemps été "l'ami intime" d'Omar, des personnalités comme Catherine Tasca, ancien présidente de l'Association France-Gabon, Hervé Emmanueli et Bernard Kouchner (qui prépare pour le Gabon une sécurité sociale à la française !) viennent souvent prendre des nouvelles du "vieux". Les hauts fonctionnaires des services de renseignement et de sécurité ne manquent également jamais l'occasion d'aller recueillir au 1er étage du Meurice les "analyses" d'Omar Bongo sur les autres chefs d'Etat africains. Pour aussi, parfois, faire passer des messages... 
 
Les "Gabonais" tricolores de Libreville. Dans le premier cercle présidentiel, une vingtaine de Français du Gabon restent très influents. Il y a bien sûr l'ancien président de la Confédération patronale gabonaise (CPG), Jean-Claude Baloche, PDG de Socoba (Société de construction de bâtiments) qui a épousé Flore Bongo, l'une des filles du président et d'Antoinette Diop, une Gabono-Sénégalaise, soeur de Mamadou Diop, secrétaire général de la présidence. Edouard Valentin, le patron des assurances OGAR Vie, est également au coeur du sérail avec son épouse "Evelyne" au secrétariat du président et sa fille "Sylvia" qui a épousé Ali Bongo, ministre de la défense. Le très discret Paul Bory, PDG de la Sonapresse qui édite le quotidien national L'Union, et son ami Eric Chesnel, conseiller personnel du chef de l'Etat et secrétaire général de l'Association France-Gabon, sont aussi deux fidèles du président. Autre acteur des milieux d'affaires proches de la présidence : Christian Kerangall (Sogafric) qui dirige en outre la Compagnie du Komo. Dans le domaine de la sécurité, Omar Bongo peut compter sur Edouard de Bethencourt, le patron de la société de sécurité privée SGS. Installé dans l'enceinte du Palais du bord de mer, le colonel Boisseau est responsable, à la tête du Silam, des écoutes téléphoniques. L'oreille du président et des services français... 
 
36. attention aux bdpistes espions
Posté par: Visiteur le 22-09-2005 15:58
Il est à noter que dans toute société humaine il existe des divergences de point de vue.Mais curieux encore lorsqu'on se fait acheter pour de l'argent.En effet le bdp serait actuellement truffé de ces personnes censer représenter le mouvement à l'étranger.Ces personnes ont perdus leur dignité,car ces derniers servent le pouvoir bongo en sous-marin en envoyant des infos parfois erronnées dictateur bongo.D'ailleurs les masques sont tombés chez certains avides d'argent.Nous avons les infos meme pour ce groupe de traitre basé aux usa.Les gabonais vous connaisse
37. A propos d'observateurs américains
Posté par: Visiteur le 22-09-2005 06:49
 
Il faut être sous l'emprise de l'alcool pour croire un seul instant que les élucubrations du journal gouvernemental "l'Union" sont fondées. 
 
Ce malheureux journal, dirigé en réalité par Ngoyo Moussavou, joue le rôle d'organe de propagande du PDG et de son chef. Sous son idéologie actuelle, "lUnion" n'a aucun avenir au Gabon. 
Il faut pardonner à ses journalistes leur pauvreté intellectuelle, matérielle et sociale. Donnez 5000cfa à un journaliste de "l'Union" et vous vous trouverez le lendemain en première page de ce papier couvert d'éloges. 
 
Demain, "l'Union" célébrera le deuil de Bongo et chantera le changement dans notre pays!

Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 2166 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Juillet 2022
L M M J V S D
272829301 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.