spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Le BDP-Gabon Nouveau propose la création urgente du Front de l'Opposition Radicale pour l'Alternance Démocratique (FORAD) PDF Print E-mail
Communiqués BDP
Written by BDP   
Vendredi 25 Novembre 2005 à 23:27

Communiqué de presse pour diffusion immédiate


ImageMontclair, New Jersey, 22 novembre 2005 (BDP-Gabon Nouveau) - Le BDP-Gabon Nouveau, conscient de l'urgence et de la gravité de la situation politique au Gabon, et suite à son meeting de Paris ce samedi 19 novembre 2005 à l?Hôtel Mercure à Paris (et non à l?hôtel Hilton comme précédemment annoncé, pour raisons stratégiques), a décidé à l?unanimité de ses membres présents et non présents, pour le bien du Gabon et pour le salut du peuple gabonais, de lancer un appel solennel à l'opposition candidate à cette élection, notamment à Pierre Mamboundou, Zacharie Myboto, Augustin Moussavou King et Serge Christian Maroga pour un boycottage immédiat de l?élection présidentielle dans le cadre d?un plan d?urgence d?unité de l?opposition. Le plan d?unité de l?opposition proposé par le BDP-Gabon Nouveau s?articule de la manière suivante :

1) Décision immédiate de boycottage des élections de Novembre par tous les candidats de l?opposition ? Pierre Mamboundou, Zacharie Myboto, Augustin Moussavou King et Serge Christian Maroga ? de manière à totalement décrédibiliser ce scrutin : Personne au Gabon, ni dans le monde, ne verra comme crédible, légitime ou acceptable le résultat d?un vote avec Omar Bongo comme seul candidat. Il faut donc un retrait immédiat et officiel des candidatures pour laisser Bongo dans un embarras qui ne pourra que mener à la crise politique au Gabon;

2) Création immédiate d?un organe de crise de l?opposition ? le Front de l'Opposition Radicale pour l'Alternance Démocratique (FORAD) ? qui regroupera les principaux partis, mouvements et candidats de l?opposition unie, notamment le BDP-Gabon Nouveau de Daniel Mengara, de l?UPG de Pierre Mamboundou, de l?UGDD de Zacharie Myboto, du RDD de Serge Christian Maroga, du PSG de Augustin Moussavou King, et ouvert à tous les autres groupes qui, au Gabon, comme à l?étranger, voudraient rejoindre le mouvement de boycottage révolutionnaire des élections. Le rôle du FORAD serait de tout simplement promouvoir :

- l?idée et l?action d?un boycottage général et immédiat de l?élection par une campagne de boycott demandant aux Gabonais de ne pas aller voter puisque les candidats de l?opposition en ont décidé ainsi ;

- l?idée et l?action d?un boycottage révolutionnaire de l?élection par la mise en place immédiate d?une stratégie visant à bloquer, par tous les moyens possibles, la tenue de l?élection, empêchant ainsi le régime Bongo de pouvoir faire valider un vote qui ne se sera pas tenu ;

- l?idée et l?action de stratégies révolutionnaires visant à l?ingouvernabilité du pays: ces stratégies consisteraient à rendre, immédiatement, le Gabon ingouvernable par des sit-ins, des marches et autres actions pouvant, d?ici dimanche, immobiliser le pays tout entier, empêcher l?élection et mettre Omar Bongo le dos au mur, d?une manière qui ne lui laissera que deux choix simples : démission et fuite  immédiate par la force du peuple déchaîné ou report de trois mois des élections en vue de préparer la transparence ;

- l?idée et l?action d?un report immédiat de 3 mois minimum des élections, de manière à négocier tout de suite les conditions d?une réforme qui garantirait la transparence, notamment par le transfert de tout le processus électoral gabonais aux mains de l?ONU selon les recommandations du BDP-Gabon Nouveau faites dans plusieurs documents;

- l?idée et l?action d?une rencontre immédiate, à Paris ou à Washington, de tous les représentants des mouvements faisant partie du FORAD, de manière à peaufiner une stratégie d?ensemble de conquête du pouvoir, et la possibilité d?une candidature unique.

De manière plus spécifique, le FORAD aura pour tâche d?imposer, par le boycott révolutionnaire, les réformes suivantes :

- Retour au mandat de 5 ans renouvelable une seule fois, donc une limite globale de 10 ans pour tout président élu au Gabon ; ceci voudrait dire exclusion automatique d?Omar Bongo qui a déjà passé 38 ans au pouvoir ;

- Retour au scrutin à deux tours comme cela se fait en France, au lieu du seul tour institué frauduleusement par Omar Bongo pour s?assurer une victoire sans légitimité ;

- Conditions de nationalité : Modification de l?article 10 de la constitution relatif aux conditions de nationalité pour les candidats aux élections: cet article, sous sa forme actuelle, n?a aucun sens au Gabon, pays où il n?existe aucun Gabonais de quatrième génération.

- Conditions d?âge : Modification de l?article 10 de la constitution relatif aux conditions d?âge : le BDP trouve anachronique qu?Omar Bongo ait décidé d?éliminer de la course électorale tous les Gabonais de moins de 40 ans, alors que lui-même est arrivé au pouvoir à 32 ans. Seul le peuple peut décider pour qui il veut voter et c?est à lui de décider d?élire ou de rejeter tout candidat qu?il trouverait trop jeune ;

- Réduction draconienne des pouvoirs du président de la nouvelle république qui découlerait de la réforme ; le nouveau président du Gabon sera tout simplement privé, par des mécanismes constitutionnels, de sa capacité de nuisance autocratique.

- Transformation de la Cour constitutionnelle en une Cour suprême apolitique totalement indépendante du gouvernement. Elle devra se composer de 9 membres apolitiques élus, avec un budget de fonctionnement indépendamment voté annuellement par le parlement. Ainsi, la Cour suprême en tant qu?organe suprême de la branche judiciaire de l?état, pourra à jeu égal avec l?Exécutif et le Législatif, garantir dans le cadre de l?équilibre des pouvoirs, les droits constitutionnels du peuple.

- Transformation de la Commission Nationale Electorale en un organe indépendant relevant directement de la Cour suprême telle que réformée ci-dessus, avec un budget indépendant voté par le parlement.

- Réduction des effectifs de l?Assemblée nationale de 120 députés à 63 (7 par province).

- Suppression du Sénat et son remplacement par un Conseil des sages de 9 membres élus dans les 9 provinces du pays et devant entourer le Président de la république pour superviser son action ;

- Un premier ministre élu par le parlement sur la base de sa compétence et non plus par le président de la république, avec en sus l?établissement de mécanismes permettant au parlement de vérifier en direct à la télévision la compétence de tout nouvel aspirant aux fonctions de ministre ou de premier ministre, ainsi qu?à d?autres hautes responsabilités au sein de l?administration publique ;

- Systématicité de l?enquête de moralité sur toute nouvelle personne nommée ou élue à des postes clés de la république, avec obligation de déclaration de fortune et justification de l?origine légale de sa fortune ;

- Elections générales : Suite aux réformes décrites ci-dessus, le pays pourra alors se lancer dans l?organisation d?élections générales (présidentielles, législatives et locales) dans trous mois au moins et six mois au plus ;

- Appel à l?ONU : Pour permettre, dans un premier temps, d?éviter les problèmes qui ont toujours émaillé les élections précédentes et donner un plus grand sceau de transparence au scrutin, il faudra que la nation fasse appel à l?ONU pour aider le pays à organiser la toute première élection véritablement démocratique de son histoire

Le BDP-Gabon Nouveau pense que la seule manière pour l?opposition gabonaise d?arriver au pouvoir est de forcer la réforme et la transparence. Il n?y a aucune chance pour cette opposition de gagner dans les conditions de fraude actuelle avec un état contrôlé à 100% par le régime Bongo pour assurer sa réélection ; vu qu?Omar Bongo, même contre un chien, ne peut gagner une élection transparente au Gabon, participer sans transparence serait lui faire cadeau d?une victoire inespérée. Ainsi, pour montrer sa bonne foi, et parce qu?il n?a jamais eu d?autres ambitions que le bien-être du peuple gabonais dans le cadre d?un état de droit, le BDP-Gabon Nouveau s?engage, si l?opposition gabonaise se ressaisit et se range derrière l?idée d?un boycott immédiat, à :

- renoncer à ses propres ambitions politiques si tel est le prix à payer pour l?unité de l?opposition et le changement immédiat au Gabon ;

- ne pas présenter de candidature après la réforme et le report des élections si le boycott obtient les résultats escomptés: Le BDP-Gabon Nouveau soutiendra alors le candidat du FORAD si cette opposition se choisit un seul candidat face à celui du pouvoir, que ce candidat unique soit Myboto, Mamboundou ou quelqu?un d?autre ; le BDP s?engagerait alors à faire élire ce candidat ;

- le BDP-Gabon Nouveau soutiendra et fera élire le candidat qui sollicitera son aide  si, après la réforme, le FORAD préfère qu?une fois la transparence obtenue, chacun des leaders des partis du FORAD puisse se présenter indépendamment vu que le contexte sera désormais assez transparent pour garantir tout simplement la victoire du meilleur candidat ; vu que le BDP aura obtenu la réforme qu?il cherchait, il n?aurait aucun problème à sacrifier ses propres ambitions si ce sacrifice veut dire changement immédiat ;

Ceci, chers compatriotes, est le sacrifice que le BDP et le Dr. Daniel Mengara sont prêts à faire pour le peuple gabonais. Que sont prêts à faire Mamboundou, Myboto, Moussavou King et Maroga pour leur pays ? Pourquoi compromettre les chances de changement immédiat au Gabon en participant à une élection perdue d?avance ? Vu qu?empêcher le vote du 27 novembre par le boycott de l?opposition unie pourrait mettre un opposant au pouvoir au Gabon dans les trois mois qui viennent si l?élection est reportée, pourquoi accepter de participer quand on sait que la participation des opposants que sont Mamboundou, Myboto, Moussavou King et Maroga va prolonger l?agonie du pays pendant 7 ans encore en maintenant Omar Bongo et sa mafia au pouvoir ?

Le BDP-Gabon réitère à l?opposition qu?elle n?a rien à perdre en boycottant les élections en novembre. En participant le 27 novembre sans obtenir des garanties de transparence, l?opposition est sûre de perdre. La question n?est donc pas de savoir si l?opposition perdra ou pas si elle va aux élections; la vraie question est de savoir si cette opposition veut se donner la chance de gagner. Or, la seule manière de gagner se trouve dans une action de boycott qui mènerait à l?immobilisation totale du pays, à l?empêchement et au report des élections pour que soient établies, auparavant, les conditions de la transparence sous supervision de l?ONU. Il va alors sans dire que si l?élection se passe, l?opposition aura 100% de chance de gagner. Il est plus facile de garantir la victoire de l?opposition par des actions avant le vote qu?après le vote.

Chers compatriotes donc, boycottons, car le salut du Gabon, c?est dans le boycott. Le boycottage assurera que dans trois mois, il y aura un opposant au pouvoir. Un boycott, c'est la meilleure garantie d'une paix immédiate au Gabon. BOYCOTTONS ! VISITEZ LE SITE DU BOYCOTT : http://www.bdpgabon.org.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 37 Réactions
1. pitie de vous
Posté par: Visiteur le 30-11-2005 12:13
une fois de plus le gabonais prouve qu il n a que la tchatche. bongo a ete reelu un point c est tout. continuer de critiquer bien cache derrierre votre ordi comme d hab. vous me rappelez un peu ces chiens qui n aboyent que de loin une fois que tu t en approche ils deviennent encore plus doux que des agneaux. vous etes la a glorifier le BDP qui critique OBO mais une fois devant celui ci lui fait de grosses courbettes en echange d arghent. Et ce n est pas la peine de nier ca c est vu lors du sejour de bongo o USA . Certains membres qui declaraient appartenir au BDP n ont pas hesiter a aller voir le grand OBO en cachette pour lui quemander des sous n est ce pas SERGE BESSACQUE qui a vendu sa fierte aux chiens, non meme aux asticots.  
Eh oui vous faites le ngounda ngounda pour a rien des que OBO est la VOus etes les premiers a crier BONGO ONDIMBA OYE SOUTIEN meme eencore plus fort que tous les autres esperant la gratter quleques sous.  
Vraiment j ai pitie de vous , OBO est tellement fort que vous bande de froussards tremblez devant lui.  
YAYA OBO OYEEEEEEEEEEE OYEEEEEEEEEEEEEE SOUTIENT
2. pitie de vous
Posté par: Visiteur le 26-11-2005 19:18
! NEWS FLASH !! 
Vote du 25 Novembre 2005 
Pierre MAMBOUNDOU en Tête 
(Hourrah aux Militaires) 
Soyez vigilants peuple gabonais. 
Bongo est en fuite pour la France (départ le 27/11/2005)
3. DERNIERE INFO
Posté par: Visiteur le 26-11-2005 17:51
! NEWS FLASH !! 
Vote du 25 Novembre 2005 
Pierre MAMBOUNDOU en Tête 
(Hourrah aux Militaires) 
Soyez vigilants peuple gabonais. 
Bongo est en fuite pour la France (départ le 27/11/2005)
4. AUX SOLDATS GABONAIS
Posté par: Visiteur le 26-11-2005 17:24
LETTRE OUVERTE A NOS VAILLANTS SOLDATS SI CETTE ELECTION EST ENTACHEE DES IRREGULARITES VOUS AVEZ UN DEVOIR CELUI DE REMETTRE DE L'ORDRE LE CAS DE LA MAURITANIE DEVRAIT VOUS SERVIR D'EXEMPLE. LE PEUPLE VOUS SOUTIENDRA
5. Zoubromaoui 4
Posté par: Visiteur le 26-11-2005 15:27
Tu es trop contradictoire Zoubromaoui. 
 
Maboundou Mengara myboto... font beaucoup ou cherche à faire des choses pour notre pays. 
 
La question que tout compatriote, du camp du changement, devrait se poser aujourd'hui c'est que devrais-je faire pour mon pays. Nous devrions plus porter des critiques. 
 
Si tu devais critiquer un position et apporter ta contribution à pareil moment, si tu es pour l'idée du départ de bongo, tu pourrais le faire en envoyant un mail au webmaster du site. 
 
Tes critiques et les contradictions que tu sembles relever pourront toujours apparaitre après la proclamation officielle s'il y a reconnaissance des résultats par nos principaux candidats leaders ou après résignation des RESULTATS "officiels". 
 
Aujourd'hui tu fais l'action du pouvoir. Tu m'as pas l'air aussi bête que cela, mais pas aussi intelligent que tu le croit. 
Tu es un pion du pouvoir. C'est ton choix. Personnellement, bien que le partageant pas, je le respecte. Mais ASSUME-LE.  
 
Ne prends pas les gens pour des cons. 
6. lachete??????
Posté par: Visiteur le 26-11-2005 03:15
Elle se trouve dans les realites du quotidient des Gabonais, omettre leur souffrance c'est se refuser de voir la realite en face ... 
il n'y a pas plus lache que celui qui se refuse de devoir a sa tache et possedez une vision erronnee des realites ...
7. balbir
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 19:41
salut balbir, peux tu me laisser ton contact?  
salut
8. balbir
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 19:30
C'est bien beau l'ami du Canada, qui peut bien remplacé Bongo, Mengara? 
C'est rigolo votre histoire; c'est vs qui allez aux meetings du PDG, prendre ce qu'il y'a à prendre et ensuite vs venez sur le site internet des laches, parler pour ne rien dire, en utilisant pseudo. 
Vraiment marrant
9. A toux ceux qui ont battu campagne pour
Posté par: gabao le 25-11-2005 19:02
Chers fres,a vous tous qui comme moi avez adhéré a des partis, mouvements et associations divers dont le but était de soutenir Bongo, j'aimerais dire aujourd'hui que le temps de la comédie est terminé et que now l'heure est a l'action concrete.Nous ne sommes pas des idiots et il est aujourd'hui inutile d'etre savant pour se rendre compte de l'échec total de Bongo:échec en matiere de politique sociale au Gabon(qui n'a jamais existé), échec dans l'éducation, la santé, la politique intérieure et extérieure, le développement etc....Bongo est dépassé et nous le savons tous.Quand j'ai accepté de faire partie d'un mouvement de soutien a obo, ce n'était ni par amour,ni par conviction mais simplement par souci d'apprentissage des rouages de la politique gabonaise et franchement je puis vous dire que je suis décu et ravi en meme temps.L'ambivalence dans ma conclusion releve du fait que d'une part, j'ai pu me rendre compte que la grande majorité des membres n'aimaient pas et ne voulaient plus de bongo.Ils étaient la certains pour apprendre comme moi, certains autres pour des fins pécuniaires,certains encore pour l'ambiance entre jeunes et d'autres enfin pour remplir leur carnet d'adresse.Voila pour la majorité qui ne veut plus de bongo(comme moi).En ce qui concerne l'autre partie dite minoritaire, le constat est désolant:la plupart est la par filliation, pour protéger coute que coute les intérets de papa et la famille,certains sont la juste pour l'argent (une grande partie de ce groupe), d'autres juste pour profiter d'un tremplin qui est sencé les hisser vers des débouchés surs et d'autres enfin par simple suivisme.Mais le point commun de ces deux groupes et qui me ravie est qu'en dehors de ceux qui ont des intérets sociaux personnels a protéger (la plus petite partie), tous ces gens, bien que battant campagne pour bongo ne manquaient pas une occasion de dire leur ral bol, de fustiger les agissements des personnalités chargées de la campagne comme Mayila qui s'est encore illustré plus par le détournement du franc électoral que par une réelle volonté de joindre les électeurs a la cause de bongo.Les gens qui assistent aux meeting , portent les tee-shirt de bongo ici au Canada (puisque c'est la que je me trouve) lui promettent pourtant la plus cuisante et formelle des défaites meme si nous savons que sa victoire informelle est déja imprimée. 
A mon constat, les candidat favoris sont quelque peu méconnus du fait de leur nature implicite.Il s'agit de messieurs abstention et bulletin blan ou nul.Étant donné que si vous n'allez pas voter ici, on s'en rend tres vite compte, personnelement, je donne déja la victoire a monsieur bulletin blanc car les gens seront quelques peu contraints au déplacement vers les centres de vote(ambassade a Ottawa et consulat a Montreal).Je me réjouis de voire a quel point les gabonais sont devenus des etres pensants, objectifs,conscients et intellectuels capables de prendre leur destin en main et contrer l'oppression.Alors chers freres et soeurs, allons tous voter mais pour monsieur bulletin blanc.Au moins, le champagne de bongo aura un gout aigre et amer lorsqu'il savourera sa "victoire" tronquée et truquée, se disant en lui meme:" Mon Dieu, de ma vie, je n'ai jamais gagné une seule élection et tous les messages et marches de soutien n'étaient que des manoeuvres dilatoires et dolosives pour me faire cracher des CFA.Maudit donc, soit le jour ou ma mere m'a fait et que Dieu ait pitié de mon ame de misérable voleur, assassin,menteur ,trompeur,tricheur,incompétent,raté,ignoble dictateur."Accompagnons bongo dans sa transcendence en Échec, nom commun qui le caractérise le mieux, vu que sa propre personne est en train d'en devenir un. 
Allons donc massivement boycotter cette élection en votant pour le Néans, plutot que pour bongo, le neopatriarche , abusé par ses Amis qu'il n'arrive plus a controler et qui subit les dommages collatéraux du bal de vampire qu'il a lui meme organisé. 
 
Vive le plus beau pays du monde qui deviendra un jour un havre de bonheur pour tous ses enfants et leurs amis venus de l'extérieur.
10. A toux ceux qui ont battu campagne pour
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 15:40
Vous racontez tous des conneries. Vous oubliez tous l'histoire de Mamboundou ou quoi? 
 
Mamboundou est resté combien d'années en exil? S'il était si courageurx que ça, pourquoi n'avait-il pas bravé cela pour rentrer au Gabon? Et pourtant, contrairement à Mengara, l'exil de Mambounou était financé par Bongo tous frais payés. Alors ne demandez pas à Mengara de faire ce que ni Mamboundou, ni Mba Abessole n'ont pas pu faire en leur temps. Mamboundou ne s'est pas retrouvé par miracle au Gabon. Il n'y est revenu que quand Bongo l'a autorisé à rentrer. Sans ça Mamboundou serait toujours terré à Dakar. 
Comparativement, Mengara a plus fait de choses politiquement que Mamboundou quand il était en exil. Alors laissez-nous cette histoire de courage de côté. Mammboundou n'est pas plus courageux que quiconque. Etre au Gabon n'est pas un signe de courage. Etre au Gabon en posant des actes d'opposant est un acte de courage. Mamboundou ne se distingue pas pour le moment de Myboto. Tous les deux sont des opposants conviviaux.
11. Opposition en ordre dispersé
Posté par: Zoubromaoui le 25-11-2005 15:05
Je suis heureux que nos opinions se rejoignent car tel était le sens de ma réaction en juillet à la suite du propos de Monsieur Mengara sur la machination de Myboto ( lire sur le forum). Je n'exclus personne, je rappelle à Monsieur Mengara ses oukases passés en l'exhortant à davantage de mesure dorénavant. Je déplore cependant non pas son recours au boycott, mais la mésintelligence qui règne entre les figures de l'opposition. Que pouvons-nous espérer aujourd'hui?
12. A Zoubromaoui 3
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 14:42
C'est justement toi qui a un esprit sectaire, cher ami. 
 
Pourquoi et de quel droit veux-tu qu'on exclue, à priori Myboto,, Gabonais comme toi, de la possibilité de faire ses preuves ou de rejoindre une opposition unie s'il en a l'envie? 
 
En quoi inviter un tel compatriote serait-il inacceptable ou un crime? Il faut à un moment, dépasser ce type de raisonnements. Si en 1990 on avait interdit aux transfuges du régime de s'inscrire dans l'opposition, on n'aurait jamais eu de conférence nationale et il n'y aurait jamais eu de COD, FUAPO, HCR, etc, qui étaient tous des organismes truffés d'anciens pédégistes ou autres. 
 
Sache aussi que ni Mengara, ni Mamboundou ne peuvent diriger le Gabon en faisant la chasse aux sorcières à ceux qui étaient de près ou de loin avec le régime Bongo, ou alors il faudra que tu exclues 60% des Gabonais. 
 
Alors soyons sérieux. Ton sectarisme me semble trop dangereux même pour le Gabon. Si tu es bédépiste, alors tu as mal compris ce que c'est que le BDP. Le BDP n'est pas pour ce type de chasse aux sorcières. demain il faudra, après avoir chassé Bongo, construire le Gabon avec tous les Gabonais qui voudront changer de mentalité et se soumettre à l'état de droit. Si Myboto se répent et montre qu'il peut changer, pourquoi l'exclure. Il faudra le juger par ses actes. 
 
Et s'il repart chez Bongo, pourquoi s'étonner. On aura déjà vu ça. Mais ce n'est pas une raison pour exclure tous les Gabonais qui comme lui ont annoncé leur anvie de rejoindre l'opposition. 
 
Si c'est ça que tu veux pour le BDP ou l'UPG, alors je crois que tu dirigeras un pays vide car il faudra alors exiler tous les autres Gabonais.
13. Droit de réponse
Posté par: Zoubromaoui le 25-11-2005 13:21
Cher compatriote, je n'aime pas les étiquettes et vous comprendrez d'autant plus mon ulcération que vous me rangez dans l'enclos bongoiste. Vous avez sans doute raison de relever une contradiction dans ma démarche, inutile d'y revenir. Je suis un sympathisant bédépiste autant que upéiste, demeurant un libre -penseur car la récente histoire politique du pays incite à la prudence et il me semble que c'est mon droit de ne pas m'engager avec X ou Y. Par contre le zèle (qui confine parfois à la mauvaise foi) que vous mettez à défendre Monsieur Mengara prend parfois des allures infantiles. De quelle diatribe anti-Mengara parlez-vous? Vous avez fait une lecture de son analyse de juillet dernier mais tout le monde ne partage pas votre interprétation.Et je vous rappelle que plus bas ici un compatriote s'étonnait déjà de l'invitation faite par Mengara à Myboto...Et je pense que ma seule critique aura été celle-là. Je ne dénigre personne, je n'idéalise non plus personne, en cela consiste la vraie liberté, et fort heureusement pour le bien du monde car les extrémismes idéologiques n'ont pas fini de gangrener notre société au-delà des clivages partisans. Jean -Pierre Ele tu as le salut de Balbir. Citoyennement.
14. A Zoubromaoui 2
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 12:33
Là tu viens encore de me surprendre. Miantenant c'est dans une féroce diatribe anti-Mengara que tu te lances, traduisant ainsi autre chose que ce que tu veux nous faire croire ici. D'abord les contradictions: 
 
1) Tu te plains de recevoir des communications de "palabres" la liste de diffusion du BDP. Mon cher, sois honnet et logique. Je suis aussi dans palabres. A ce que je sache, si tu t'es inscrit sur ce site, tu ne peux pas par la suite refuser que le BDP envoie des messages à ton email. La oliste palabres est faite pour informer les gens qui y sont et de permettre les débats. Pourquoi le BDP doit s'interdire de communiquer avec les gens qui se sont librement inscrits en fournissant leurs emails, même si ces gens ont accès au site. C'est illogique. En signant ton email, tu as donné la permission au BDP de te'envoyer des messages. C'est logique non? 
 
2) Tu te lances dans une descriptin de ce que tu appelles la contradiction de Mengara. Mais là encore c'est parce que tu lis mal. Quand j'ai lu le texte auquel tu fais référence, j'ai simplement compris que Mengara demandait à Myboto de prouver qu'il était opposant. Le récent appel de Mengara à Myboto ne veut pas forcément dire que Mengara pense que Myboto est un opposant. Ce que Mengara demande, encore une fois, est que Myboto puiise prouver sa nature d'opposant en boycottant et en amenant la revolution à son ancien complice. En échuant dans ces deux choses, Myboto confirmera tout simplement les soupçons de Mengara et de tous les autres Gabonais. Alors, tu vois combien une mauvaise lecture peut totalement transformer le message de quelqu'un.  
 
Je pense donc que tu fais preuve d'une malhonneteté intellectuelle grave. L'amalgame que tu fais est indigne de quelqu'un qui se donne des airs aussi pompeux que toi. On comprend finalement la finalité de tes interventions car tu oublies même des choses simples: 
 
1) Sur ce site, n'importe qui peut poster, des Bédépistes comme les gens du pouvoir. Le BDP laisse toyut le monde s'exprimer. 
 
2) Pourquoi peux-tu alors arriver à la conclusoion que ce que les partisans BDP postent en tant qu'individus engage forcément le BDP? Et en quoi peut tu conclure que tous ceux qui postent ici sont du BDP? Auquel cas, dois-t-on te prendre pour un bédépiste anti-BDP? 
 
Tu te mêles trop les pédales pour être honnête. les gens qui font l'amalgame de manière aussi légère trahissent souvent un bongoïsme à peine voilé. C'est dommage pour le Gabon.
15. lu-pour vous
Posté par: tita-abessolo le 25-11-2005 12:21
Extrait du rapport (Bongo) (11/25/2005) Caissier 11/25/2005 
0  
M. El Hadj Omar Bongo est devenu client de la Citibank en 1970. En près de trente ans, le président du Gabon et sa famille ont tissé des relations étroites avec le département de gestion privée de la Citibank, à New York. Ils ont détenu de multiples comptes auprès de ses différents bureaux, à Bahreïn, au Gabon, à Jersey, à Londres, au Luxembourg, à New York, à Paris et en Suisse. Que ce soient des comptes courants, des fonds de placement, des dépôts à terme ou des comptes d'investissement. La plupart des comptes gérés à New York ont été ouverts au nom de Tendin Investments Ltd, une société écran située aux Bahamas, et cédée au président Bongo en 1985. Quant aux comptes gérés à Paris, ils ont été établis au nom d'une deuxième société écran, Leontine Ltd. En outre, le bureau de New York a ouvert, en 1995, un compte bancaire intitulé «OS», dont le titulaire n'est autre qu'Omar Bongo. Les relations du président gabonais avec la Citibank aux Etats-Unis commencent en 1985, lorsque Bongo transfère 52 millions de dollars de la Citibank Bahreïn à la Citibank New York sur des comptes dénommés Tendin Investments. En douze ans, les sommes totales déposées sur Tendin ont oscillé entre 28 millions et 72 millions de dollars, incluant des retraits d'environ 67 millions de dollars. Toujours entre 1985 et 1997, le compte OS du président Bongo a varié entre 1 million et 5 millions de dollars, tandis que le compte Leontine, à Paris, recevait au moins 7,5 millions de dollars. Le président Bongo détient d'autres comptes en Suisse. Se retranchant derrière les lois sur le secret bancaire suisse, la Citibank n'a fourni aucune information sur ses avoirs en terre helvète. 
 
Une campagne électorale financée par un prêt de la Citibank? Les documents examinés par la sous-commission du Sénat indiquent que les avoirs ayant circulé sur les différents comptes de Bongo depuis 1985 ont dépassé les 130 millions de dollars. Le président gabonais a également sollicité d'importants crédits au département de gestion privée de la Citibank. Témoin les multiples facilités, garanties par ses propres dépôts, que Bongo a obtenues entre 1989 et 1996. Ainsi, la Citibank du Gabon accordait à Bongo plusieurs millions de dollars de découvert, immédiatement renfloués par des virements de ses comptes à Paris... Lesquels étaient, à leur tour, couverts par les comptes Tendin de la Citibank à New York. Le point culminant des prêts alloués à Omar Bongo a été atteint, en 1994, avec 50 millions de dollars. Leur utilisation? Officiellement, «pour des besoins de trésorerie sur place». En réalité, ils ont servi, selon des documents internes de la Citibank, à financer la campagne électorale de Bongo, en 1993. Alain Ober, banquier français gestionnaire du compte de Bongo à la Citibank New York, interrogé à plusieurs reprises par les sénateurs, a démenti cette allégation. En affirmant qu'elle reposait davantage sur des suppositions que sur des faits précis. 
 
En 1995, le président Bongo commence à rembourser ces prêts, complétés, en 1996, par un virement de 31 millions de dollars. En 1997 et 1998, l'état des crédits indique un solde de prêt à recouvrir de 1 million de dollars seulement. 
 
Quand la famille Bongo retire 1,6 million de dollars en espèces La Citibank de New York a considérablement aidé Omar Bongo. En 1995, par exemple, elle opère un virement télégraphique de 1,6 million de dollars en espèces pour sa famille. Ils seront utilisés par Bongo et les siens lors de leur séjour à New York pour le 50e anniversaire de l'ONU. A la même époque, la banque règle, toujours par virement télégraphique, un chèque de 69 000 dollars à la fille du président. Ce qui lui permettra d'éviter une attente de trois semaines à laquelle elle aurait été contrainte si elle avait présenté le chèque à la Citibank au Gabon. Enfin, la Citibank autorisera un retrait en espèces de 100 000 dollars au profit d'un tiers, qui devait remettre cet argent au fils du président Bongo. Autant de services qui ne sont pas gratuits. La banque facturera, en effet, 1 million de dollars par an à Omar Bongo. 
 
Sur toutes ces opérations, le chef de l'Etat gabonais exigera le secret absolu. Résultat: un petit cercle de personnes seulement, au sein de la banque, savait que derrière les comptes Tendin, Leontine et OS se cachait le président du Gabon. Jusqu'en 1996, où la Federal Reserve Bank diligente une enquête. Au terme de celle-ci, elle apprend qu'en six mois, de mars à août 1996, Bongo a déposé 48 millions de dollars sur Tendin, tandis que dans le même laps de temps, il en a retiré 51. Intrigués par l'ampleur de ces mouvements, les enquêteurs de la Federal Reserve se mettent à scruter d'un peu plus près ce compte. En demandant, notamment, à Alain Ober de leur fournir des précisions sur l'origine du dépôt initial, en 1985, de 52 millions de dollars, sur le compte Tendin. Soucieux de collaborer avec la Federal Reserve, Ober envoie donc, le 10 décembre 1996, un e-mail à M. Rogers, ancien cadre supérieur de la Citibank, aujourd'hui en poste en Afrique du Sud. On y lit: «Les contrôleurs de la Réserve fédérale sont en train d'examiner le compte Tendin... Il existe un point important qui n'a pas été résolu... Vous vous rappellerez certainement que ce compte a été ouvert en 1985 auprès de la banque [Private Banking à New York] moyennant 52 millions de dollars provenant d'un dépôt à terme à la Citibank à Bahreïn, qui avait été ouvert par la Citibank Libreville, pour le compte de notre client... Ni Bill [un ancien employé de la Citibank] ni moi-même n'avons jamais demandé à notre client d'où provenait cet argent. D'après moi, c'est que... le gouvernement français/les compagnies françaises de pétrole (Elf) lui ont fait des ?dons?.» 
 
Cinq jours plus tard, le 16 décembre 1996, M. Rogers lui répond, toujours par e-mail: «Le Gabon ressemble à un émirat du golfe: le pétrole... représente en effet 95% des recettes pour une population de moins de 1 million. Il est, de ce fait, clair que Tendin Investments tire la plus grande partie de sa richesse du pétrole, mais nous n'avons aucun moyen d'être précis.» Ober et Rogers en arrivent aux mêmes conclusions: le compte Tendin est alimenté par les revenus pétroliers du Gabon. Guère satisfaits de cette réponse, les enquêteurs de la Federal Reserve décident de saisir, en février 1997, le Bureau du contrôle monétaire (OCC). C'est le principal organisme régulateur de la banque. 
 
Pendant quatre mois, l'OCC dépouille les documents de la Citibank et dresse la liste des dernières opérations de Bongo. Sans sourciller, la Citibank accepte de collaborer. Tant et si bien qu'elle finit par affiner le «profil» d'Omar Bongo, en fournissant des explications détaillées sur l'origine de sa richesse. Voici le récapitulatif: «Président depuis trente ans d'un pays africain produisant du pétrole. Richesse due à sa fonction et à ses relations avec des compagnies françaises de pétrole (Elf), puisque son pays est le principal [fournisseur] de pétrole de la France. Richesse investie dans les biens immobiliers locaux et dans des instruments financiers à l'étranger.» 
 
Le FMI et la Banque mondiale récusent les accusations du Sénat Une description, déplore l'OCC à la sous-commission du Sénat, qui n'est étayée par aucune preuve ni justificatif. L'OCC décide alors de poursuivre ses investigations sur la Citibank. Jusqu'à ce coup de théâtre: grâce à des e-mails envoyés tant par M. Rogers que par M. Ober, elle découvre que 8,5% du budget annuel du Gabon, en 1995, soit 111 millions de dollars, auraient été mis à la disposition du président gabonais. Et M. Rogers de préciser dans une note: «Nous pouvons supposer que le même niveau d'allocation existe dans le budget 1996 et le budget 1997.»... 
 
Cette fois, les sénateurs n'ont plus de doutes: «Les fonds gouvernementaux du Gabon sont bien la source première des avoirs se trouvant sur les comptes d'Omar Bongo.» Pas d'accord, rétorquent les spécialistes des budgets gabonais au FMI et à la Banque mondiale. En aucun cas, martèlent-ils à la sous-commission du Sénat, le président Bongo n'a pu recevoir, à des fins personnelles, 111 millions de dollars, en 1995, sur le budget de l'Etat. Selon eux, une somme de 13 millions de dollars seulement a été affectée aux services de la présidence. Leur objet? La rétribution du personnel et le fonctionnement des bureaux. 
 
Quoi qu'il en soit, la sous-commission poursuit son enquête sur les autres opérations d'Omar Bongo. Elle veut connaître l'origine des 5 millions de dollars figurant sur le compte OS en 1995; celle des 3 millions de dollars déposés en 1996 sur le compte Tendin. Et celle, enfin, des 21,9 millions de dollars qui ont atterri en 1997, une fois encore, sur le compte Tendin. 
 
Chaque fois, Alain Ober reste laconique. Tout au plus reconnaît-il que Bongo a donné une procuration à son conseiller personnel, Samuel Dossou, sur le compte OS. Un compte destiné à recevoir les règlements des compagnies pétrolières... Où l'on retrouve... Elf Gabon Quelques semaines plus tard, la sous-commission du Sénat apprend que le président Bongo a demandé à Alain Ober, en février 1997, d'investir 15 millions de dollars à la Citibank. Une manne qui représente, selon Ober, le produit de cession d'investissements pétroliers en Afrique du Sud. Seulement, voilà: ces 15 millions viennent directement de trois banques suisses. Or, c'est à cette époque que l'affaire Elf bat son plein. Et que, surtout, la juge Eva Joly s'intéresse aux comptes suisses du président Bongo. La presse française, rappelle la sous-commission du Sénat, consacre de «longs développements aux allégations de corruption impliquant Elf Aquitaine et sa filiale Elf Gabon». Les sénateurs rappellent encore que, en avril 1997, cinq articles parus dans Le Monde ont soulevé des questions sur le rôle du président Bongo dans ce scandale. L'un des articles révèle même que deux comptes bancaires suisses, approvisionnés par des millions de dollars, ont été gelés par les autorités suisses, à la demande de la justice française. Ils représenteraient des paiements irréguliers effectués par Elf pour Bongo. 
 
Le nom de ces comptes? Le premier s'appelle Kourtas; le second, Colette. Tous deux sont liés au président Bongo par l'intermédiaire de Samuel Dossou. Ce dernier dispose, là encore, d'une procuration du chef de l'Etat gabonais. Les articles rapportent également que le président Bongo a envoyé, le 18 mars 1997, une lettre furieuse au président français, Jacques Chirac; qu'il lui a téléphoné tard dans la soirée du 29 mars; et qu'il a annulé une visite en France, prévue en avril. Le chef de l'Etat gabonais voulait, par ses initiatives, protester contre la trop grande curiosité de la justice française. D'autres journaux publieront des articles similaires. Le 8 avril 1997, le Guardian de Londres titre: «Le chef du Gabon menace les affaires de pétrole à la suite d'accusations de fraude.» 
 
Un mystère encore épais Malgré tous ces soupçons, le patron du département de gestion privée de la Citibank, M. Aziz, décide de ne pas fermer les comptes de Bongo. Jusqu'à ce qu'en janvier 1998 la Citibank, de plus en plus inquiète des développements de l'affaire Elf, en France, se décide à fournir de nouvelles indications sur l'origine de la fortune du président Bongo. Beaucoup plus précises que les précédentes. On y apprend, notamment, qu' «Omar Bongo est propriétaire de biens immobiliers au Gabon et en France; qu'il détient des actions dans une banque [la Fiba], dans une concession automobile et même dans des entreprises de distribution de sel et de riz...». Les sénateurs restent néanmoins sceptiques. Ils n'ont toujours pas la preuve de ces affirmations. Pas plus qu'ils ne sont parvenus à déterminer l'origine des 21,9 millions de dollars, déposés en 1997, sur le compte Tendin. 
 
Finalement, ce qui devait arriver arrive: en janvier 1999, M. Aziz se résout à fermer tous les comptes du président Bongo. Il «déménage alors ses capitaux, en ordre, vers d'autres établissements financiers». La nouvelle est mal accueillie par les cadres de la banque. Notamment par M. Rogers, qui écrit, dans une note: «(...) Les répercussions sur le marketing [de la banque] pourraient être sérieuses, quelles que soient les considérations internes que nous allons satisfaire... Sam [Dossou] a aidé l'agence de façon considérable pendant les deux dernières années afin d'obtenir une part plus raisonnable et légitime des dépôts du secteur public, avec la bénédiction de Tendin. La probabilité que ce support nous soit retiré pour toujours devrait être sérieusement soupesée... La famille et les amis de Tendin ont le bras long. L'effet produit sur le marketing [des banques de gestion privée] en Afrique francophone sera considérable. Au-delà de cet aspect, il y aurait dans l'esprit de beaucoup de gens des motifs de préoccupation légitimes: la Citibank envisagerait-elle d'abandonner cette partie du continent?» 
 
La sous-commission du Sénat fait montre, elle aussi, d'amertume. Elle n'a réussi que partiellement à percer les mystères des différents comptes d'Omar Bongo à la Citibank. La faute en revient, selon elle, à ses dirigeants, «trop déférents» envers leur prestigieux client. 
 
Les sénateurs déplorent encore le manque de pugnacité de l'OCC. Elle ne s'est guère préoccupée, en effet, de connaître réellement l'origine des avoirs du président gabonais, alors qu'en France et en Suisse les enquêtes judiciaires s'intéressaient aux liens entretenus entre Bongo et l'entreprise Elf. Toujours selon les représentants de la chambre haute, l'OCC a commis l'erreur de ne pas rédiger un rapport sur les activités, apparemment suspectes, d'Omar Bongo. 
 
 
 
 
L'OCC a, selon le Sénat, des excuses. Elle a dû faire face au dilemme suivant: jusqu'où aller pour obliger la Citibank à fournir des informations détaillées sur l'origine de la richesse d'un chef d'Etat?  
:grin
16. [B] "Au frère Zoubromaoui" [/B]
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 12:07
Tu es tout de même surprenant pour ne pas dire contradictoire, 
 
Si tu es un "abonné" de ce site puisque tu y serais souvent, ne penses-tu pas qu'il ya des gens qui ne viennent pas sur ce site pour des raisons diverses? 
 
Exemples:  
1) ils ne connaissent pas le site 
2) il n'ont pas le temps 
3) ou tout simplement - par ce que de leur bureau, maison... - on pourrait tracer les différents sites qu'ils visitent et que ces personnes ont peur de venir dans un site de l'opposition depuis le gabon? 
.... 
 
Moi je pense que l'idée de la compatriote est bonne. 
 
Je vis en France, je milite dans un mouvement politique, pour autant à la veille des grandes batailles politiques,  
ma boite aux lettres est saturée de messages des différents partis.  
Du Front national aux communistes, en passant par l'UDF, l'UMP, le PS et tous les autres micros partis dont je ne fais pas partie et d'autres comme le FN dont je suis foncièrement contre les idées. 
 
Je ne suis pas seul à recevoir le courier des diffréentes formations. Il n ya pas de liste de diffusion pour recevoir ce type de courrier. Toute personne qui a une boite aux lettres en france, un pays démocrate, peux te le dire . Si tu y vis, tu me surprends? 
 
Ces parties politiques ont pour autants des journaux et des sites webs. Organisent des meetings... pourquoi remplissent-il les boites aux lettres des citoyens? 
 
Cher compatriote, tout autant que nous ne sommes pas obligés de lire tous ces courriers qui remplissent nos boites aux lettres, tout autant tu pourrais supprimer le message qui ne te conviennent pas. 
 
Pareille période, tout mouvement ou partie politique cherche à atteindre le grand nombre. Par un marketing "souvent de masse"... malgrés les idées des uns et des autres. 
Il arrive ainsi que les mêmes personnes soient n fois sollicités, bien que ne partageant pas les idées qui y sont véhiculées. Celà semble ton cas. 
 
 
Tout en tentant de comprendre ta surprenante réaction, 
je t'invite a comprendre les idées des autres, même si on y adhère pas,  
 
Peut être tu préfères recevoir du courrier des mouvements et parties qui n'ont déjà pas assez de moyens. Ils n'ont pas les mêmes moyens que bongo. Quand on n'a pas les moyens, on essaye de touver d'autres solutions, on réfléchie différement.... l'idée de Germaine est bonne.  
 
 
Compatriotement vôtre.
17. Méprise
Posté par: Zoubromaoui le 25-11-2005 10:37
Je ne dis jamais de conneries, et moi aussi je fréquente régulièrement le site du BDP , et moi aussi je suis d'avis que le boycott est l'unique rempart contre la mascarade électorale, et moi aussi j'aspire à un Gabon meilleur... Par contre j'en ai assez de recevoir des messages en provenance du forum palabres du site (d'ailleurs j'y ai mis bon ordre). Je ne sais pas qui vous êtes, toutefois je vous invite à plus d'attention la prochaine fois car vous avez fait mauvaise lecture de ma première intervention où il n'était même pas question de Mengara mais d'un appel au respect de l'autre adressé à Germaine (celle qui conseille d'inonder le web). De toute évidence votre rage de polémiquer a sérieusement altéré tout sens de l'observation. Résultat, vous découvrez partout des atteintes au droit à la différence, le refus de la démocratie, la connivence avec le pouvoir en place, le mauvais usage de la liberté (c'est avec un sentiment à la fois médusé et amusé que je constate tout cela) aux antipodes de mon sujet. Pareilles étourderies (à moins d'y voir le signe d'une déformation professionnelle car c'est bien connu le polémiste est sourd aux propos de son interlocuteur) me font penser que vous ne devez pas accorder une immense foi à ce que vous écrivez. Voilà qui me remet en mémoire une analyse fort argumentée de Monsieur Mengara ici même, analyse traitant de la palinodie de Myboto en termes de plus grande machination politique de l'histoire du gabon. C'était en juillet je crois. Quatre mois plus tard ( un temps nul à hauteur d'homme, néanmoins doté d'un prodigieux pouvoir d'accélateur sur l'histoire) il est convié à rejoindre le maquis des résistants. La vache, ce qu'on peut s'amender en quelques mois!Peut-être que Myboto a satisfait au protocole d'enquête sur la moralité ci-dessus proposé par monsieur Mengara. Vous y croyez, vous? Pas moi. A quoi joue le leader de BDP? Je veux bien qu'il n'y ait que les imbécilles qui ne changent pas d'avis, mais se rénier, se récuser en si peu de temps relève de la légèreté politique. Mais déjà je vois se dresser les mouches du coche qui ne souffrent aucune critique de Monsieur Mengara. Eh bien je n'en ai cure! Et autre chose: je préfère encore dire le fond de ma pensée à Daniel Mengara(vous m'y avez poussé aujourd'hui) car j'ai la faiblesse de croire que cela ne tombera pas dans l'oreille d'un sourd, comme c'est le cas de l'autre, qui depuis quarante ans ne prête attention qu'à son nombril. Maintenant si croyez que du simple fait de sa posture d'opposant (on en a vu d'autres faut-il le rappeler) Daniel Mengara est infaillible, je vous l'accorde d'autant plus que question religions ou gourous je confesse mon ignorance, à l'inverse de la politique (du grec polis, cité) domaine qui concerne jusqu'au citoyen lambda. C'est à se demander qui dit des conneries. Cordialement.
18. Mengara doit venir au Gabon
Posté par: L'enfant du pays le 25-11-2005 09:54
Chers amis BDPiste, je suis moi-même BDPiste parce que je pense que c'est la seul solution qui se pose pour le changement. Mais laissez moi vous annoncer aussi que je suis UPGiste, je suis Mamboudiste (si ça se dit). Car j'ai rencontré cet homme et rien est plus fort que l'ernergie émanent directement de la personne dont il s'agit pour vous toucher de près. Mengara est un grand homme aussi mais si le peuple n'a pas l'occasion de le rencontrer, comment peut-il le choisir ou adhérer à ses idées sachant qu'il n'existe globalement que par Internet et donc que pour nous les gens qui avons la possibilité et les moyens d'y accéder ? 
Là où Mamboundou frappe fort c'est qu'il assouvit la soif de le voir de ses sympathisant ! J'ai vu des gens s'étouffer d'émotion, j'ai vu un vieux sortir des larmes de joies en voyant Mamboundou. J'ai même vu des PDGistes s'écrier : "Oh ! Donc c'est lui Mamboundou ! C'est donc Cet Homme ? Effet, toutes ces personnes avaient entendu parlé d'un homme qui proposait de les sortir du chaos dans lequel ils vivent, d'un homme qui défend de bonnes idée. Mais certaines d'entre elles restaient perplexes. Leur doutes se sont dissipé en voyant ce "GRAND HOMME" 
Et moi-même, en voyant cet homme, j'ai été emerveillé. C'est un homme décidé. Il est prêt à s'approcher des gabanais pour se faire connaitre d'eux, au péril de sa vie ! Pour lui c'est le seul moyen de se faire mieux accepter par tous les gabonais ! 
Je veux donc dire par là qu'un homme connu juste par ses idées reste virtuel pour le peuple qui ne peut se contenter de le lire d'entendre parler de lui ! 
Mengara pêche à ce niveau ! 
Moi j'ai dis : Mengara est gabonais ! Même sans passeport, il peut rentrer au Gabon. Et pour en ressortir, il n'a rein à craindre s'il est sûr que sa venu au Gabon fera changer le pays ! Et dans tous les cas, il a toujours son passeport américain ! Que craint-il alors ? 
Je lui souhiate bon courage en espérant qu'il joindra bientôt l'équipe de bataille sur le terrain 
 
19. Libreville le 24/11/05, News de la masca
Posté par: Mbadinga le 25-11-2005 09:35
Les partisants de Mamboundou se seraient pris a ceux de Bongo dans certains quartiers de LBV. 
 
Quand un groupe de partisants de Manboundou croise un individu portant untee-shirt, une jupe ou un pantalon à l'effigie de bongo, ce groupe UPGiste déshabille l'infortuné, le bastonne tout en criant: "Bongo sort de ce corps", au nom de Manboundou. 
 
Le "comble" dit-on la majorité de ces groupuscules sont des enfants (et souvent des mineurs). Les parents des enfants sont contre "l'utilisation des adolescents-naïfs au "desseins égoïstes de Manboundou quand sa femme et sa progéniture sont au chaud en France".
20. A Zoubromaoui
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 08:22
ami Zoubromaoui, je crois que tu dis des conneries. Il ne s'agit pour personne de forcer qui que ce soit à faire quoi que ce soit. Si on te force, c'est que tu n'es pas un homme libre. A ce que je sache, en tant qu'homme libre, tu es libre d'adhérer ou non aux idées des autres. Mais toi, pourquoi n'arrives tu pas à comprendre que dans la démocratie, tout le monde est libre d'exprimer ses idées? Si tu te plains, c'est que tu es incapable de tolérance vis à vis des idées contraires aux tiennes. Quand le BDP propose le boycott, il ne force personne à adhérer à cette idée. Ce qu'il fait c'est proposer et argumenter ses idées et libre à toi de les refuser. Mais ton comportement est digne d'un dictateur parce que tu es incapable de concevoir la différence dans les idées. Je lis le BDP depuis 5 ans maintenant et je crois que ses idées politiquew sont supérieures aux idées de tout le monde. Les autres mouvements politiques font la politique du ventre, c'est tout.
21. Réponse à Germaine
Posté par: Zoubromaoui le 25-11-2005 07:29
C'est donc vous qui êtes responsable de l'afflux de messages dans ma boîte électronique. Que vous nourrissiez des convictions légitimes sur la situation électorale au Gabon, soit; que vous désiriez partager lesdites convictions, personne ne vous en voudra. Mais que vous vous permettiez de conseiller, sinon d'envoyer des courriels intempestifs aux internautes dénote un manque de savoir vivre de votre part, doublé d'une propension à préjuger de la supériorité de son intellect. Car je ne sache pas à quel titre vous prenez la liberté d'imposer des choix à vos compatriotes,aussi patriotiquement révolutionnaires soient-ils (les choix et les compatriotes). Je vais finir par croire que le site du BDP est un piège à cons ou alors supprimez le puisque vous venez traquer les habitués jusque dans leur boîte électronique ce qui induit donc l'inutilité du site.Très cordialement.
22. Opposants: Boycottez
Posté par: manfoumbi le 25-11-2005 07:19
Ceux qui se disent opposants ne peuvent que boycotter cette mascarade. 
 
Comment peut on interdire des compatriotes de faire meeting à Franceville. Ou chez les tékés? Donc c'est une zone de non-TOUT droit...? 
 
Mamboundou, Ne nous trahis pas. Tu trahirais tes enfants, ta femme, tes parents ta famille.... la liberté n'a pas de prix. 
 
Quitte cette mascarade. Boycotte!!! 
 
Pour le frère qui a peur de 
l'inconnu. Je lui dis que d'une f^çon ou d'une autre Bongo partira... il n'est pas eternelle. L'inconnu, on passera bien par là. Même si son dessein est de faire de Alain bongo son successeur comme "fraude" Eyadema pour ngnasingbé. 
 
Aoujourd'hui on est du changement on ne l'est pas. On est opposant ou on est pour la poursuite du régime BONGO. POINT. 
 
Pour les opposants, tous les évenements de la campagne oblige à une seule voie: désister avant les elections de dimanche. Les candidats -je m'adresse en particuleir à Manboundou et à Myboto- qui ne boycoteront pas sont pour le régime. Ils sont là pour valider la mascarade et abuser de la naïveté de la population. Mais ils le pairont très cher. 
 
Aussi pour tout frère et soeur du changement. Taisons nos différences éventuelles. On a un dénominateur commun: le départ de bongo pour un gabon plus juste. Il y a certainement aussi des points de differgences. Mais taisons ces points et obtenons de "nos" pseudos leaders la cohérence de nos action et le réalisme des événement  
 
bien à tous, 
 
23. Ah Mr Mengara
Posté par: Visiteur le 24-11-2005 09:56
 
Mr Mengara que certains de mes freres louent comme si c'est lui qui viendra changer le gabon avec les mots, ne savent pas que ce n'est qu'un polititien usurpateur qui sera le premier a vendre le peuple gabonais un jour. Ce mr est aux usa ou il crit tous les jours pendant que d'honnete gaboma se battent pour leur idées et lui la seul chose qui est dans son esprit il faut aller a la violence pour que les choses changent. Machiavel disait je cite: la ou le dialogue n'a pas reussi, la violence est necessaire. Mais que mr Mengara envoie d'abord ses enfants ou ses parnets dans les rues combattre le pouvoir en place. Car soyez certain que si ce mr parvient un jour au pouvoir c'est sa famille qui profitera d'abord de ses faveurs au lieu du peuple car l'aura aide a etre a cette place. Mais je ne pense pas que les gaboma peuvent ecouter cet usurpateur qui cause et qui est dans une maison luxieuse aux usa qui mange bien pour prendre les armes pour que mr puisse atteindre son objectif qui n'est pas le soucis du peuple gabonais mais sa soif de pouvoir alors qu'il n'a jamais rien fait pour le peuple gaboma. 
 
Nous sommes ensemble freres gab's
24. Michaël
Posté par: Visiteur le 24-11-2005 07:19
"Gabonais Gabonaichhhhe,mes chers(et crédules) compatriotes"comme dirait l'autre...hein non?) 
J'ai déjà laissé une note sur l'article "un vote en Republique manioc..." et je pense qu'il est temps que M.Menguara prennent conscience des limites de ses ambitions,je m'expliques: 
 
Tout d'abord il est bien beau de dire avec tristesse "je suis privé de séjour" au Gabon,mon cher pays,que je veux maintenant sauvé...depuis l'étranger 
Mais une question se pose à lui:pourquoi a t-il déserté le pays...?pourquoi ne pas avoir continuer la lutte sur place au péril de sa vie,comme les REELS opposants radicaux l'on si souvent fait:j'ai déjà eu à évoquer les "cas" Rendjembé et Mouity-Nzamba.Si le premier a payé de sa vie les convictions et l'amour trop grand (au goût de certains...) qu'il portait à son peuple,notre Castro de Massange national poursuit la lutte tant bien que mal,ayanyt déjà eu fort à faire avec les divisions claniques qui ont ces 2dernières année fissuré le PGP. 
Pourquoi alors notre cher Menguara,qui si souvent se permet de faire la morale aux opposants;a eu se comportement de planquer?Est t-il juste assez radical pour lutter,mais pas assez pour donner sa vie à son pays?Serait-il une sorte de......radical modéré.....une espèce encore non répertoriée.....? 
 
Ensuite,comme l'a à juste tittre souligné l'un de vos lecteurs,pourquoi ne reprenez vous pas EXPLICITEMENT contact avec les opposants du pays,qui malgré que pas assez radicaux à votre goût,on tout de même le mérite de se trouver...au Gabon...Pourquoi ne reprenez vous pas EXPLICITEMENT contact avec ceux que vous envisagez de considérer comme vos futurs partenaires....? 
 
Si je permet,très humblement,de vous faire cette réflexion,c'est parcequ'en tant que jeune gabonais,je souffre de cette situation politique déplorable.Des discours comme les votres me redonne espoir,ils font renaître en moins la volonté de me donner pour mon pays...mais les discours...ce sont des mots... 
C'est ainsi que dans les faits,je ne perçoit aucune sincérité de votre part,je dirais même que vous semblez occulter (volontairement...peut-être?) l'existence de nombreux opposants qui considèrent que pour faire avancer les choses il ne suffit pas de faire la première page de l'UNION,et qui bien que très connus,préfère ne pas rester sous les feux de la rampe. 
 
Comme je l'aid it dans ma note précédente..."C'est pas que la bouche!!" 
 
J'aimerai que par respect pour tous les internautes qui consulteront cette page et prendront connaissance de ma note,vous répondiez à cette dernière. 
De plus,mes déclarations peuvent être fausses,mais je le répète;je suis jeune et engagé,et c'est la jeunesse gabonaise qui survivra à tous ces voleurs,alors étant jeune,comprenez mes interrogations,et éclairez moi....
25. DES PRO-BONGO TROMPES
Posté par: Visiteur le 24-11-2005 05:44
DES GABONAIS DE FRANCE ET MEMBRE DE LE COORDINATION DES GABONAIS DE FRANCE ( DES CELLULES DE RENNES, MARSEILLES, Amiens, BORDEAUX, LILLES) TROMPES PROMETTENT UNE DOUCHE FROIDE A OMAR BONGO LE 27/11/2005 
 
CAUSE : 38000 EUROS EMPORTES PAR LES PLUS RUSES. 
 
LA FRANCE PRENDS-MOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
26. DES PRO-BONGO TROMPES
Posté par: Visiteur le 24-11-2005 05:17
Mon cousin est en suisse et pas en possession de passeport gabonais. Malgré ça il a recu de l ambassade une procuration qui mentionne qu'il donne le droit a une tiers personne de voter pour lui ...MA QUESTION: est-ce que c est légale pour des elections aussi importante que des elections presidentielle??? je supposse que chaque personne doit voter en sa propre personne. de + il ne c est meme pas inscrot sur une liste electorale...LA FRAUDE EST faite avec une telle impunité...Il faut que l on fasse qc ...MEs freres qu est ce que l on peut? Medias, Presse...car ceux sont des PREUVES!!!! 
 
OBO a déja gagner!!!!
27. DES PRO-BONGO TROMPES
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 17:28
Je suis en France où les listes électorales sont fabriquées de toute pièce. il y a 2 jours j'ai appris que j'étais inscrit sur une liste sans démarche de ma part. il en est ainsi pour beaucoup de gens que je connais.  
En outre, à LBV beaucoup de soldats ont déjà des carte avec la mention "à voté", cela 4 jours avant le 25. LA FRAUDE EST TROP MASSIVE POUR QUE CES ELECTIONS PUISSENT SE TENIR LE 27.  
OPPOSANTS,POUR L'HONNEUR DU PEUPLE, BOYCOTTEZ CETTE MASCARADE QUE RELATE TOUS LES MEDIAS INTERNATIONAUX. 
 
 
 
 
 
28. IL N'EST PAS ENCORE TROP TARD!
Posté par: GERMAINE le 23-11-2005 10:04
MES FRERES ET SOEURS 
 
IL N'EST PAS TROP TARD.  
 
IL LE SERA LE 27, si Mamboundou va à cette mascarade. Il y serait allé pour valider l'election de BONGO. Lui même sait le pourquoi. 
 
IL N'Y A QUE DEUX ALTERNATIVES: 
Si Mamboudou est un Opposant. Il sait qu'il n'est pas trop tard. IL DOIT BOYCOTTER. Il ressortirait en heros. 
 
S'il file dans une voiture noire- ni vue ni connue- prendre les sous chez bongo et abuser des gabonais: il va se présenter à cellection. 
MAMBOUNDOU lui même le sait. 
 
 
Idem pour Myboto. Si ce dernier veut porter les habits d'un opposants. Au lieu de pleurnicher déjà dans son site internet à la fraude qui se prépare, il n'a qu'à dire qu'il n'est plus candidat car les elections sont déjà "bouclées" 
 
Les deux autres petits opportunistes candidats rigolos, on s'en fou. Mais je serais tout de même heureuse qu'il arrete leur opportunisme en voyant le sens de l'histoire: c'est la fin de bongo. Ils n'ont qu'à boycotter... et ils ourront rentre dans l'histoire. A moins qu'ils veulent entrer dans l'histoire avec des scrores style 0,07%. 
 
Voilà, mes frères et sours arrétons de nous en prendre à Jacque ou à Paul. 
Que toute personne qui trouve cette idée bonne diffuse ce messae à sa liste d'amis même à des noms gabonais. 
inondés vos amis.... inondés par cette proposition d'unité de l'opposition et du boycott. 
Vous auriez contribvués à sauver le pays. Si vous avez peur que vos correspondants sachent que c'est vous. C'est simple, ouvrez une boite aux lettre avec un pseudo bidon sur yahoo. 
Copiez le message et diffuser la à vos correspondants... ils ne sauront pas que c'est vous, et vous auriez participés inconsciement à sauver la patrie. Mettez la pression sur ces pseudo-opposants!
29. FORAD
Posté par: COUSIN le 23-11-2005 07:59
Il n'y a qu'une seule façon pour faire partir M. Albert Bernard Omar BONGO ONDIMBA (l'homme qui est né plus d'une fois sans cottoyer la mort):Une union solidaire et fraternelle des acteurs de l'opposition. Il est vrai que la fraude existe. Mais rien n'est impossible à Dieu. Il nous faut exprimer une réelle volonté de vouloir le changement. Si réellement nous voulions que nos enfants apprennnent décemment, les populations avoir accès aux soins par une prise en charge par le ministère du tutel... et j'en passe, nous devrions prendre nos responsabilités. La GABON a besoin d'un homme nouveau à la tête de son Etat.
30. le boycott est la seule solution
Posté par: Dr Tsira Nfoulou le 23-11-2005 07:34
Je suis d'accord aux différentes propositions du BDP sauf qu'il faut noter que Myboto n'est pas un opposant mais un mécontent, il ne lutte pas pour des idées mais pour se venger du ridicul subi. Nous avons besoin d'une opposition radicale dure et drue. 
Pour l'UPG qui souhaite aller échouer comme d'habitude, ils n'ont qu'aller aux élections, qu'ils ne viennent plus pleunicher après la proclamation. Vous croyez que bongo a changé la constitution( mandat à vie) pour perdre cette élection, lui qui dit qu'il ne peut jamais perdre des élections qu'il organise. Il faut être bête pour penser le contraire. 
Il est tant que des partisans du changement véritable pensent à des actes radicaux et durs, rendre le gabon ingouvernable... 
Trop c'est trop, on ne veut pas de cet incompétent au pouvoir à vie. 
Mes idées sont implaccables.... 
Dr Tsira Nfoulou: Univ-norvége.
31. arreteeeeeeeez
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 07:20
mr mangara reconnait maitenant miboto come oposant? accepte-t-il de sassoir sur la meme table avec quelq1 quil accuse davoir pillé le gabon come notre presida? en fait que veut-il ce mangara, moi je narrive plus a le comprendre. il ees telement ambigu! de quel coté il se trouve?
32. L'essentiel...
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 07:18
avant ou apres c'est le resultat qui compte... 
les Gabonais ont le choix entre donner leur vote pour un maintient de la misere , du sectarisme et de l'ethnicisme ou se faire entendre , en cela je parle de l'expression de chaque gabonais traduit par un vote qui reflette la democratie dans toute sa dimension, chose qui dans l'immediat ne ferait que conforter les mecontentements. 
Un delai supplementaire ne ferait ni mal a l'opposition comme au parti au pouvoir car toutes grdes decisions dans sur cette terre ont tjrs ete prise par sagesse et non par precipitation si soucis d'un peuple y a lieu.... Ceci etant il s'avere curieux de savoir comment se soucient nos dirrigeants de l'avenir de cette nation? doit on continuer a servir un peuple ou l'asservir? se complaind t il dans cette situation ? 
JE NE DONNERAI PAS MON VOTE AFIN QU'IL NE SOIT TRANSFORME EN ASSERVISSEMENT D'UN PEUPLE  
JE NE VEUX PAS ETRE RESPONSABLE DE CETTE MISERE JE VEUX ME REGARDER DS UNE GLACE EN ME LEVANT... 
LIBRE A VOUS DE TRADUIRE MA PENSEE.
33. cher Visiteur le 2005-11-23 03:53:44
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 06:36
Sur certains point je suis d accord avec toi. Mias ne pense tu pas que le BDP aurait du se reunir avec les autres opposant il ya bien longtemps au lieu de le proposer 6 jour avant le vote decisif( 1 Tour). et si le BDP n a pas les meme conviction que upg pourquoi vouloir former une oppostion complete aujourd'hui , mon frere (gabonais) n est-ce pas contradictoire. et en + le BDP est aujourd'hui pret a faire clan avec Myboto ce voleur, je m excuse mais ceci n est pas tres credible pour le BDp qui ce dit un mouvement politique radicale???!!!??? tu dis que ce que je demande au BDP c est impossible, mais de s organiser pour former une opposition credible plus tot qu une semaine avant le scruptin ceci n est pas une chose impossible...pardon...et si l UPG n a pas suivi le Boycott c est parceque Mamboundou lui a pu s inscrire comme candidat a la presidentielle si Mengara avait pu faire de meme ( ce que j esoerais sincerement) il n aurais lui meme pas appeler au Boycott , soit realiste et honnete avec toi meme et les gabonais ...toi qui les traite de nul. dommage!!!
34. bonne idée
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 06:29
it an excellent idea but I guess you should send a letter to the relevant leaders. Besides this, all of them have internet sites so please act urgently bcz I fully agree that this is the only way to change things in gabon. 
rgds.
35. bonne idée
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 03:53
Mengara n'a pas le pouvoir de fonder une opposition crédible tout seul ou de l'imposer. Une opposition crédible ne peut se fonder que si tous les acteurs politiques le veulent. Tu ne peux pas tenir Mengara responsable comme s'il pouvait forcer mamboundou à boycotter. Cela fait presqu'un mois que le BDP parle de boycott. Si mamboundou était intéressé par le boycott, il aurait essayé d'approcher le BDP pour une alliance du boycott.  
 
je comprends ta déception, mais on ne peut avoir une union de l'opposition que si tout le monde pense la même chose. Par exemple, une opposition unie est impossible si les partis ont des idées différente (BDP pour le boycott, UPG pour la participation). Vous auriez pu trouver le BDP responsable si le BDP et l'UPG partageaient l'idée du boycott mais le BDP refusait l'alliance. Dans ce cas, c'est l'UPG qui est fautive pour n'avoir pas suivi le BDP dans le boycott. Ce que vous demandez au BDP est impossible. Il aurait d'abod fallu que le BDP convainque l'UPG de boycotter, ensuite de s'unir. Ce serait trop dur de faire les deux. Si l'UPOG avait de bons stratèges, ils aureint dû choisir le boycott dès le début. Comme ça il y aurait eu un ralliement naturel des opposants. Mais avec des idéologies aussi opposées, c'est peine perdue. Je crois que s'il faut trouver des responsables, c'est l'UPG qui a perdu aux gabonais la meilleure chance de changer.  
 
Moi je dis, ne venez plus pleurrer demain quand Bongo va gagner. ça fait plus d'un mois que le BDP vous avertit. Il ne faut pas être un génie pour savoir que le boycott était la meilleure voie pour le Gabon. 
 
Tant pis pour vous tous militants de l'UPG qui soutenez mamboundou aveuglément alors qu'il a choisi la voie de l'échex absolu. Mais mon Dieu qu'ils sont nuls les politiciens gabonais. Demain, vous allez pleurnicher alors que Bongo sera au pouvoir. 
 
Le Gabonais est tellement nul.
36. bonne idée
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 03:35
j approuve vraiment ce que vous faites pour le gabon mr mengara et le BDP. Mais la vous me decevez vraiment: Votre proposition est tres intelligente , mais vous ne trouvez pas que c est un peu tard......POURQUOI n avez vs pas fondez une opposition credible des le debut avec MR Mamboundou???maintenant dans l urgence vs voulez en créer une avec tout les autres rigolos( Zack et sa bande de voleurs) . Pour quelqu 'un d intelligent et d etudié votre plan d urgence me decoit enormement et je vous tiens un peu responsable de la situation actuelle ( des elections).Decevant...et vraiment dommage..
37. bonne idée
Posté par: Visiteur le 22-11-2005 11:06
Voilà enfin une proposition digne de ce nom. Il faut l'unité de l'opposition sinon c'est la catastrophe.

Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 2268 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Août 2014
L M M J V S D
282930311 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.