spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Chronique d'une élection préfabriquée: Comment Omar Bongo prépare la fraude au Gabon et dans la Diaspora PDF Print E-mail
Révélations
Written by BDP   
Vendredi 25 Novembre 2005 à 00:00


Publié le 23 novembre 2005.

ImageL'élection des 25 et 27 novembre prochains au Gabon a été préfabriquée dès le départ. L'abstention en sera le résultat. Ceci parce que personne au Gabon n'est dupe. Les électeurs gabonais s'apprêtent à voter massivement avec les pieds dans ce qui sera la plus grosse abstention électorale de l'histoire du Gabon. Comment peut-il en être autrement vu que les Gabonais ne font plus confiance aux institutions fabriquées par Omar Bongo depuis 1993 pour consolider sa dictature? Quand le vote citoyen ne compte plus, l'envie de voter se perd et l'on aboutit à une désaffection généralisée des populations qui, aujourd'hui, ne croient plus au changement par les urnes.

Alors devant l'abstention massive prévisible des Gabonais, Omar Bongo préfabrique le vote.

D'abord par les chiffres tronqués du fameux recensement de 2003 livrés en mars dernier , chiffres qui furent préfabriqués. La population gabonaise, que le Ministère du plan avait initialement établie à 1.269.732 habitants, ce qui était conforme aux prévisions de 1,3 million de l'OMS, de la Banque mondiale et du FMI, fut, sur ordre du régime Bongo, arbitrairement revue à la hausse par la Cour constitutionnelle, qui fixa la population gabonaise à 1.520.911 habitants, soit une exponentielle augmentation de 50% de la population gabonaise. Un vrai miracle accompli par les mains prestidigitatrices d'Omar Bongo le magicien, en prévision des tripatouillages électoraux des 25 et 27 novembre 2005.

Ensuite par le nombre d'électeurs supposés s'être inscrits sur les listes électorales. Pour ceux qui ont observé attentivement les opérations d'inscription sur les listes cette année, un simple fait s'était dégagé depuis le début des opérations : les Gabonais ne se sont pas rués pour se faire inscrire sur ces fameuses listes entre le 1er janvier et le 31 mars. Le 24 février déjà, près de deux mois après le lancement de la première phase des opérations, l'on notait déjà de graves manquements à la procédure, et pratiquement pas d'inscriptions de la part des populations (voir cet article de l'Union : http://www.bdpgabon.org/content/view/647/9/). Le 16 mars, juste deux semaines avant la clôture des opérations, l'Union mentionnait encore des insuffisances qui ne laissaient rien augurer de bon par rapport à la participation des Gabonais (voir cet article : http://www.bdpgabon.org/content/view/658/9/).

La tendance abstentionniste avait ainsi continué jusqu'au dernier jour des opérations d'inscription, mais comme à son habitude, le régime Bongo choisit, encore une fois, de préfabriquer les inscriptions en faisant publier par l'Union le 1er avril 2005 un article qui décrivait faussement un engouement de dernière minute. L'Union prétendait observer partout au Gabon, un engouement de dernière minute qui, selon lui, faisait se terminer les opérations "sur une note positive au regard de la forte mobilisation enregistrée au cours de ces dernières semaines" (voir l'article : http://www.bdpgabon.org/content/view/665/9/).

Bizarrement, l'Union avait oublié de dire que deux semaines avant, il publiait des articles qui faisaient état du manque d'engouement des Gabonais. Et comme pour clouer l'Union, l'AGP (Agence Gabonaise de Presse) publiait le 2 juillet 2005 une dépêche qui semblait totalement contredire les conclusions de l'Union, affirmant plutôt que la première phase des inscriptions sur les listes électorales du 1er janvier au 31 mars avait fait l'objet d'une abstention record : "Cette première phase avait connu un fort taux d'abstention des populations qui refusaient d'aller se faire inscrire sur les listes électorales, estimant qu'elles ne trouvaient pas leur compte à l'issue des différentes élections organisées au pays où les résultats ne reflètent pas leur volonté" (voir larticle : http://www.bdpgabon.org/content/view/1933/9/).

Mais ce n'est pas tout. La deuxième phase d'inscription sur les listes électorales (une phase de vérification des inscriptions beaucoup plus qu'une phase d'inscription à proprement parler, hormis quelques cas particuliers) qui se déroulait du 4 au 25 juillet 2005 connut elle aussi un sort similaire à la première phase, c'est-à-dire une abstention record, au point que l'Union, le 8 juillet, dut, pour une fois, avouer la vérité en dévoilant que les inscriptions se faisant au "compte-goutte", tout en s'emmêlant les pédales dans les contradictions habituelles, qui traduisent souvent la peur des journalistes de dire des choses qui pourraient irriter les autorités (voir l'article : http://www.bdpgabon.org/content/view/1971/9/).

Il fallut ensuite attendre plus de deux mois, du 25 juillet au 11 octobre 2005 pour que le ministère de l'intérieur gabonais annonce enfin le chiffre des électeurs inscrits : 560.000 électeurs inscrits !! Encore un miracle concocté dans la potion magique d'Omar Bongo. D'abord parce que 560.000 électeurs inscrits sont impossibles dans le cadre du peu d'engouement observé lors des inscriptions ; ensuite parce que 560.000 électeurs sur une population gabonaise totale en âge de voter n'a pas de sens sociologiquement. Sur une population totale réelle de 1,3 millions d'habitants sur la base des prévisions de l'OMS, il faut compter au moins 400.000 étrangers. C'est dire qu'une fois que l'on retire les étrangers de ce nombre, la population gabonaise à proprement parler se réduit à 900.000 à peu près. Or, vu que cette population n'est pas en âge de voter dans son entièreté, et que de nombreux paysans n'ont ni le temps ni les moyens d'aller s'inscrire sur les listes électorales, on s'aperçoit alors de l'énormité du chiffre de 560.000 électeurs avancé par le Ministère de l'intérieur. C'est pratiquement comme si 100% des gabonais capables de s'inscrire sur les listes électorales avaient fait le déplacement. Ce qui serait impossible.

La vérité, elle, se lit autrement. D'abord, il faut voir dans les déclarations d'appel au vote d'Omar Bongo du 22 novembre en cours un signe de désespoir (voir cet article : http://www.bdpgabon.org/content/view/2597/9/). En effet, le fait que seulement 2 jours avant le vote des militaires et 4 jours avant le vote populaire, Omar Bongo appelle encore ses partisans à aller retirer leurs cartes d'électeurs est un signe qui montre que 1) les Gabonais n'ont pas retiré leurs cartes d'électeurs à temps pour l'élection, et 2) beaucoup d'entre eux ne se sont même pas inscrits ou signalés. La preuve de l'impréparation est d'ailleurs palpable vu que ce n'est que le 6 novembre, c'est-à-dire juste 21 jours avant le scrutin populaire du 27 novembre que la CNE a commencé à distribuer les supposées cartes d'électeurs aux Gabonais. Aujourd'hui même, l'agence de presse Gabon News a rendu public la nouvelle selon laquelle plus de la moitié des électeurs à Port-Gentil ne sont pas encore allé retirer leurs cartes d'électeurs, et ceci seulement 4 jours avant le vote populaire (voir l'article). Et c'est pareil dans tout le pays où les électeurs inscrits ne seront jamais, dans leur grande majorité, allés retirer leurs cartes, tandis que d'autres en seront totalement incapables. Or, dans un pays sans réseau routier efficace et sans systèmes de communication sophistiqués, on se demande comment le gouvernement Bongo compte distribuer 560.000 cartes d'électeurs en 21 jours seulement à tous les Gabonais supposés inscrits ? A moins donc, de tout simplement préfabriqur les votes ?

Pire, dans la diaspora, le boycottage des élections par les Gabonais expatriés ou étudiants se fait cruellement ressentir au niveau des ambassades et consulats, où personne ne semble s'être inscrit sur les listes électorales. La preuve :

1) Une des filles d'Omar Bongo (Karine Bongo) serait en ce moment même en train de collecter des voix dans tout le sud-ouest de la France jusqu'à Limoges, moyennant une enveloppe d'argent (on dit 200 Euros par tête), pour forcer les Gabonais à s'inscrire et donner leur engagement qu'ils voteront Bongo ; elle commanderait même à ses proches (ses moutons) de demander ou de subtiliser le nom, le numéro de passeport et l'adresse de leurs amis, amies, cousins, cousines, etc., pour les faire figurer sur listes des votants qui ne seraient pas encore, à ce jour, comme le demande la loi, closes au niveau des ambassades et des consulats. Cette fille de Bongo habite actuellement à Bordeaux, Rue du Dr. Albert Barro, un appartement qui se situe, comme par hasard à l'endroit où la Consule honoraire du Gabon (une française) avait son ancien cabinet d'avocat. C'est d'ailleurs chez elle (dans ses nouveaux locaux, Rue Esprit des Lois) que le simulacre d'élections se tiendra. A bordeaux donc, vote préfabriqué.

2) Les inscriptions continuent toujours sur les listes électorales des Ambassades du Gabon et des consulats, au mépris de la loi, alors que l'élection a lieu dans deux jours pour les militaires et 4 jours pour la population.

3) Un document d'inscription (Cliquez ici pour voir le document) est actuellement en train d'être circulé partout en France par les membres du PDG et le personnel des ambassades et consulats. En plus, vu qu'il n'y a aucune vérification réelle d'adresse et d'identité, n'importe qui peut remplir ces documents avec un faux nom et un faux numéro de passeport, même les étrangers.

4) L'élection a lieu dans quelques jours, mais les Gabonais de France ne savent pas encore où ils vont voter ou s'ils sont inscrits sur les listes toujours pas publiées.

5) Il y a quelques mois, le ministère de l'intérieur avait envoyé quelques agents pour établir des listes en allant à la rencontre des Gabonais. Ce travail n'avait pas été fait correctement et les quelques rares personnes qu'ils ont inscrites sur les listes n'ont pas toujours reçu leur carte d'électeur.  Comme toujours, l'argent du contribuable a été dépensé sans résultat avec des agents venus faire du tourisme en France.

6) Le personnel des ambassades gabonaises en Suisse, en France, au Canada et un peu partout ne cesse de harasser les Gabonais de coups de fil à leur domicile pour leur demander au téléphone leurs numéros de passeport ou leur proposer de leur envoyer des formulaires d'inscription (Cliquez ici pour voir le document) pour qu'ils puissent aller voter. Parfois, même quand les personnes contactées ne sont plus gabonaises, on leur propose quand-même d'aller voter tout simplement parce qu'ils ont un nom gabonais.

7) En Espagne par exemple, la Chancellerie gabonaise auprès du Royaume espagnol distribuerait pêle-mêle de l'argent aux Gabonais pour les forcer à s'inscrire, proposant même à certains de voter au téléphone ou par simple note envoyée à la Chancellerie.

8) Au Canada comme aux Etats-Unis, les représentants de l'opposition n'ont même pas accès à la documentation électorale et personne jusqu'à ce jour ne sait où se trouvent les différents bureaux de vote.

9) A une époque où le monde vit au rythme de l'Internet, il n'y au ni au Gabon ni dans les ambassades de sites Internet officiels ou de documents où il ait été fourni l'intégralité des bureaux de vote et leur adresse pour permettre aux Gabonais de se diriger.

Tous ces manèges n'indiquent qu'une chose :

- L'élection n'a jamais été bien préparée : au Gabon comme dans la diaspora, c'est le désordre total car aucun suivi réel des électeurs n'a été fait, occupé que le pouvoir était de gonfler le nombre des électeurs par tous les moyens possibles ;

- Cette élection ne repose sur rien de légal et traduit plutôt une illégalité organisée où le PDG, parti au pouvoir, s'est arrogé les services de l'état, asservissant ainsi l'état au profit d'un  parti, celui d'Omar Bongo ;

Bref, tout est fait pour que ce soient les chiffres préfabriqués du régime qui deviennent, après l'élection préfabriquée, la preuve de la victoire préfabriquée du dictateur préfabriqué du Gabon, Omar Bongo.

Il est dommage que les leaders de l'opposition aient choisi de cautionner par leur participation cette mascarade électorale, à un moment même où le régime ne cesse d'accumuler brimade sur brimade, injustice sur injustice sur eux. Le boycott que recommandait le BDP-Gabon Nouveau était la seule solution de salut pour le Gabon car cette élection n'en vaut pas la peine. Ce qu'il fallait, c'est une stratégie de l'opposition unie capable de mener à l'immobilisation du pays afin d'empêcher l'élection et ainsi garantir une victoire de l'opposition une fois que les conditions de la transparence auraient été établies avant le vote.

Aujourd'hui, la participation de l'opposition risque de faire un cadeau électoral inespéré au dictateur gabonais.

Le BDP-Gabon Nouveau renouvelle son appel au boycott pur et simple avec actions visant à empêcher le vote par tous les moyens possibles.

Source: BDP-Gabon Nouveau - http://www.bdpgabon.org.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 12 Réactions
1. C'est quoi ce tas d'immondices
Posté par: Rostand le 26-11-2007 20:14
De quoi tu parles toi? Ton texte n'a ni queue nie tête. On ne sait pas ce que tu racontes avec ce tas d'immondices qui va dans tous les sens. Je crois que tu dois souffir d'overdose de drogue ou quelque chose comme ça..
2. Corruption ou Criminalité
Posté par: Edgar MBA le 26-11-2007 11:43
Ce n?est pas souvent que je me lève pour écrire sur les affaires du pays. Mais aujourd?hui, je suis pris par le désir que de lever ma plume afin d?élucider deux problèmes. Le premier est celui de Megara, fondateur du mouvement Bongo Doit Partir (BDP) et celui le plus choquant de Mr. C. Hegel, ce sénateur Américain qui reçoit des million de dollars Gabonais afin de ruiner et de pervertir la vie d?un simple compatriote, un fils du pays, j?ai cité Franck Matsima.  
Commençons par le commencement, le premier, celui du Megara. Loin de s?affirmer opposant, Mr. Megara donne l?impression aux Gabonais qu?il travaille pour changer le pays. Sa plate-forme, le site Bongo Doit Partir (BDP) est le moyen par excellence pour découvrir les potentiels opposants, les trahir auprès du régime Bongo et enfin, les transférer une fois arrêté, à la section criminelle Marocaine de la présidence qui finalement les ?Lumumbaront?. Il me rappelle le père Paul MBA ABESSOLO qui avait entretenu un espoir divin de changement. En effet, le père qui vivait en France sous les auspices des services secrets Français donnait aux Gabonais une sorte d?espoir hébreux, celui du messie qui viendrait nous délivrer des puissances étrangères, nous unirait, et encouragerait l?ardeur afin de paver notre chemin vers la félicite. Cet espoir, le vrai que probablement nous n?auront plus, vit jusqu?au vent de la démocratie de la fin des années 80s. Tous les pays où ce vent avait frappé amélioraient considérablement leurs conditions ; pas le notre, alors que le régime, comme un château de carte, tombait. Et quand Bongo était près à laisser le pouvoir, à s?en aller, cette machine engendrée par les services secrets de l?Ellysée, engraissée par MBA OBAME qui se dit en passant le fils d?Ondimba venait l à apaiser la fougue d?un peuple avide d?un changement immédiat. Non, MBA ABESSOLO vint simplement faire l?opposé, éradiquer cette haine profonde du pouvoir et rendre insignifiant le sang du neo-martir que le pays n?avait plus connu depuis le soulèvement des Etudiants du Lycée National Léon MBA, les Anges, celui de Martine OULABOU. Aujourd?hui l?histoire à révéler qui était le père et Megara récrira cette histoire. Que nous sommes intelligents nous les Gabonais !  
Si Megara n?a pas encore révélé sa supercherie, il ne faut pas aller très loin pour la comprendre. D?abord, Megara est marié à une Française qui je pense ne se soulèvera jamais contre son pays. Elle est bien placée pour jouer les espionnes. Ensuite, Megara comme nous autres s?est instruit sous le système français. Nous avons tous connu ces difficultés aussi bien pour soutenir une thèse de doctorat que celle d?une agrégation. Nous avons tous été soumis à cette option d?être compromis afin de travailler pour la Métropole. Certains sont ceux qu?ils sont aujourd?hui, d?autres se cherchent encore sous d?autres cieux autres que ceux de la France. D?autres encore ne se ressusciteront jamais de ces tactiques de la machine coloniale. Megara sait lui-même où il se positionne.  
La question dès lors que vous devez vous poser est pourquoi écrire sur Megara ? Parce qu?il est le guru des disciples comme Bertrand NZIBI, cet illettré qui n?a jamais connu et ne connaitra jamais le plaisir d?obtenir un baccalauréat ou celui que d?entrer dans une Université comme l?UOB, une Université regorgeant et abritant des Etudiants exécrables reflétant la personne dont cette dernière porte le nom. L?autre question est sûrement pourquoi Bertrand NZIBI ? 
Ce dernier est la source du second problème que je vais a présent élaborer. En effet, Bertrand NZIBI a compris le système Bongo qui survit grâce aux informations payées à coût de milliards de dollars, OUI de MILLIARDS et d?une corruption touchant même les personnes les plus intègres. Imaginer corrompre un sénateur Américain quand ce dernier sait que cela est passible d?une prison à vie et d?une humiliation politique ! Cet homme, dont les origines remontent au Cameroun pays voisin, se rendra à Omaha où vit Frank Matsima. Il exécutera son plan et entrera en contact avec Mr. C. Hegel et le mettra en contact avec le président Albert Bernard Bongo. Sous une pluie de millions de dollars (qui auraient servi à construire nos routes ou à développer les PME, PMI), et rêvant de la Maison Blanche, Mr. Heguel saisit l?opportunité et met désormais son plan en action. Mr. Frank Matsima est désormais livré aux autorités Nébraskais. Ces derniers passeront en action d?abord, en empêchant à Mr. Matsima d?avoir la GREEN CARD, élément essentiel pour vivre légalement aux Etats-Unis, et ensuite un diplôme. Ils attaqueront sa femme qui, au son de millions de dollars de la famille Bongo et des photos de la résidence vide Hollywoodienne d?Ali Ben Bongo abandonnera sa foie au point de vendre ses enfants. Mr. Bertrand Emane, ne vous étonnez plus de voir Mr. Matsima porter ses enfants dans les rues de New York ! Là est la source de l?insensé, de l?irrationnel !!! Epuiser les ressources du pays afin de tuer un de ses fils !!! 
Pendant que Bertrand NZIBI, qui est tombé dans les milieux de pédophilie et d?homosexualité Gabonais, cherche à reconquérir le flux des millions des billets verts qui existait quand tout à commencer notamment en engageant des adeptes comme Jean Jacques GUEMA, Mr. C. Hegel a élargi le cercle d?attaques sur Mr. Frank Matsima en offrant des milliers de dollars à quiconque réussirait à faire tomber ce dernier dans les milieux homosexuels et être mieux contrôlé ; probablement tué silencieusement. Au delà du cercle politique, bardé des conseillés municipaux, Pasteurs, Prêtres, et Nanas s?y sont mis aussi. Mais d? où sortira la récompense de cette action ? Des comptes de Bongo gérés par ces banques qui sont responsables du blanchiment d?argent au Gabon.  
Mon Chèr Matsima, là est la raison pour laquelle vous échouerez à l?Université du Nebraska, la raison pour laquelle votre vie sera davantage tumultueuse. 
C?eût été plus simple de venir te voir et de tout t?expliquer, je t?aurais sûrement épargné le labeur de lire à travers ces lignes et l?embarrasement d?exposer ta vie. Mais le faire, n?aurait servi a rien car Mr. Megara, Mr. NZIBI, que Mr. Hegel se seraient toujours pavanés et peaufiné leurs plans. Je veux désormais que les Gabonais sachent la vérité, je veux désormais que les Gabonais sachent que même pas un pays comme les Etats-Unis seraient prêt à nous aider si son sénat n?est composé que de personnes comme Hegel prêt à s?enrichir afin de pérenniser le règne Bongo. 
Il serait étonnant qu?un sénateur Américain soit mêlé à une telle affaire. Mais les faits sont là. On ne peut à ce stade de la politique arrêter sa carrière de manière aussi abrupte comme l?a fait ce sénateur. Alors que toute l?Amérique attendait son annonce à la course à la maison Blanche, Mr. C. Hegel péniblement annoncait l?opposé. Qui plus est, qu?il ne briguerait même pas un 3e mandat du sénat. Depuis lors, on ne l?a plus vu exhiber ce charisme et cet enthousiasme qui naguère faisait la fierté de l?Etat du Nébraska. Qu?est-ce qui a pu bien se passé ? Mr. Hegel s?était opposé à la politique Irakienne de l?Administration Bush. Il se positionnait sûrement à la course à la Maison Blanche. La CIA et le FBI sachant ce qui se passait avec le régime du dictateur Bongo ne pouvaient le laisser avancer davantage. L?Administration Bush lui aurait simplement donné un ?TAGHA BASSI ?. Une théorie peut-être très théorique mais que seul le sénateur peut démentit.  
Ma plume aujourd?hui se lève parce que je fus frappé par le sens d?analyse de Mr. Matsima, sa perspicacité visuelle, mais surtout son nationalisme qui va jusqu'à voir Jean Hilaire OBAME comme l?unique vrai opposant que le Gabon aurait connu, Léon MBA comme le héro qui a toujours placé le Gabon d?abord sur toute table de négociation. Enfin, sa non appartenance à la classe politique. Oui, j?écris parce qu?il possède une chose que le commun des Gabonais n?a pas. D?où cet acharnement. Il faut aussi souligner que Mr. Franck Matsima, comme une poignée d?autres Gabonais qui se sont expatriés ne répond pas aux normes du régime et da la famille Bongo. A l?entendre parlé, il n?est pas ?lié au régime?, n?a aucune bourse, et aucun parrain. Surtout et surtout deux facteurs : 
- Il conserve ses valeurs, il est auto dépendant, il n?est pas attaché aux friandises du pouvoir. 
- Il n?appartient pas au culte de la médiocrité pensé par les Français pour mieux asseoir leur domination en Afrique, catalysé et nourri par le pétrole Gabonais qui lui est sous la gestion d?Elf.  
Mr. Matsima dès lors, devient un élément dangereux !!! 
Mes pensées s?estompent. C?est pourquoi je vais terminer en parlant de l?avènement de Nicolas Sarkozy et de la nouvelle alliance Franco-Américaine.  
En attendant de voir Mr. Franck Matsima aller en prison pour possession ou vente de drogue que la police d?Omaha aurait planté quelque part, en attendant de le voir empoisonné par un de ses plus proches, ou simplement assassiné et jeté dans les caniveaux du Nébraska, cette alliance me parait d?un goût très amère pour la mère patrie. Une pilule qui sera dur à avaler.  
En effet, la France est essoufflé aussi bien économiquement que socialement. Son hégémonie à travers le monde s?est considérablement écourtée. Seules lui restent comme armes sa politique et ses tactiques génocidaires comme Georges W. Bush le rappelait juste après son invasion de l?Irak, elle n?a que le De gaulle, ce navire de guerre qui date des années 50s et loin d?être modernisé. De plus, le Gabon n?a pas profité de la mésentente Bush-Chirac comme l?a si bien fait la Cote d?Ivoire et le Sénégal. La déstabilisation du Gabon était-elle sur le plateau au point que la France ne pouvait supporter de perdre encore un autre débouché ? Seuls les services secrets de ces deux pays le savent. Avec l?avènement de Nicolas Sarkozy et le départ de l?Administration Bush, ces deux pays resolidifient leurs relations qui remontent bien avant la vente de la Louisiane. Quelle est la place du Gabon dans ce 3e millénaire, quel est le devenir de notre peuple face à ce BONGO-TERRORISME ? 
Peut-être que l?Administration Bush, fer de lance de la guerre sur le TERRORISME nous l?expliquera avant son départ. 
 
E. MBA 
 
Le groupe de certains Gabonais à Atlanta s?organise.  
La rencontre au concert de Céline Dion à Vegas. 
Ontario est une place où on peut trouver assez d?articles à vendre.
3. hi all
Posté par: Frenk le 26-10-2007 16:58
Good morning. Thank you all for being here. I just got a firsthand look at the terrible effects of the Squire fire. First I want to thank the fire crews, the men and women of Oregon and surrounding states who risk their lives to put these fires out. On behalf of a grateful nation, I want to thank you for your service to the country, and thank you for what you do. 
sakurainohentai 
airgearmangaonline 
hentaishowwarcraft3
4. hi all
Posté par: Tom le 22-10-2007 09:49
Greats site Thanks for your work! 
sailor moon manga english 
anime manga
5. apres election
Posté par: Visiteur le 07-12-2005 14:06
UNE SUCCESSION SE PREPARE DS SE PAYS.OBO MEURT AU POUVOIR UN DE SES PROCHES LE REMPLACE.SI MANBOUDOU ET MYBOTE AVAIENT EU LEUR CHAINE TELEVISE ET RADIO IL DEVAIT EN ETRE AUTREMENT.LA PERSEVERANCE PAYAE UN JOUR.LE SEIGNEUR LEUR ACCORDERA FAVEUR TOT OU TARD :upset
6. bongo tu n'as rien a foutre
Posté par: zoukoumata le 06-12-2005 11:19
De toute façon BONGO comme beaucoup d'autre presidents africains on a plus rien a foutre il faut qu'ils parlent: ils ont viellis dépassé et périmé 
il faut maintenant une afrique qui crée 
moi je ne suis pas du tout Gabonnais mais cela me fait tros honte de voire une chose pareil
7. bongo tu n'as rien a foutre
Posté par: Visiteur le 06-12-2005 11:18
De toute façon BONGO comme beaucoup d'autre presidents africains on a plus rien a foutre il faut qu'ils parlent: ils ont viellis dépassé et périmé 
il faut maintenant une afrique qui crée 
moi je ne suis pas du tout Gabonnais mais cela me fait tros honte de voire une chose pareil
8. omar bongo ou le president ndongo
Posté par: david valere le 29-11-2005 15:49
Bonjour amis gabonais, 
 
je suis comédien à Genève en Suisse. Mon ami Dominique Ziegler(fils du professeur Jean Ziegler, rapporteur de la Commission pour la faim à l'ONU) et moi même avons créé en 2002 une pièce de théâtre intitulé NDongo Revient. Le thème est la françafrique, Elf, le système foccart, la cellule africaine de l'Elysée, les potentas africains, l'abus de pouvoir...tou un programme. Nous avons joué la pièce en Suisse et à Paris. Figurez-vous que nous devions jouer cette pièce au Mali et au Burkina Faso.Nous étions soutenus par les affaires étrangères suisses deux années consécutives et celles-ci deux fois de suite ont annulé notre tournée africaine pour maintenir des relations de bons voisinage avec la France d'un certain Chirac, grand ami de ces tyrans africains ignares.idiots, avides et cruels.Je joue Ndongo avec plaisir car voilà ce que je peux faire pour dénoncer ces agissements. Il faudrait venir jouer à Libreville et botter les fesses de votre président. Gabonais je r^ve pour vous d'un autre Gabon.David Valère. Allez voir le site de la pièce htpp://ndongo.free.fr et htpp://asdelombre.free.fr 
Pour le Président: Monsieur Bongo, il est temps de cultiver votre jardin.ouste!!! 
9. omar bongo ou le president ndongo
Posté par: 12345 le 25-11-2005 10:39
Voter, fermer les enveloppes, et trois jours plus tard procédé au decompte, c'est ce qu'on appelle provoqué le desordre. 
Comment peut-on comprendre celà? 
Moi de toute les façons il me faut une arme. Les jeunes francais ont bien provoqué des émeutes en france avec des moyens dérisoires aidez en cela par internet. Ces manifesrtations ont obligé les pouvoirs public à changer de tactique. Au Gabon n'ayer crainte ils auront le septenat qu'ils ont voulu dans la paix (la leur bien sur)
10. omar bongo ou le president ndongo
Posté par: Visiteur le 25-11-2005 06:36
Comme prévu, la fraude a bel et bien commencé, les militaires ont voté, mais le dépouillement n'aura lieu qu'à partir du dimanche soir... 
C'est d'une absurdité totale, ngoulakia annonce un simple décompte des enveloppes aujourd'hui et le dépouillement proprement dit 3 jours plus tard... 
 
c'est grotesque et tout simplement honteux...
11. omar bongo ou le president ndongo
Posté par: Visiteur le 23-11-2005 17:39
Qui m'a inscrit sur les listes électorales en France? je ne me suis jamais insrit mais mon nom y figure comme celui de plusieurs autres amis qui n'ont fait aucune démarche. CHASSONS BONGO PAR TOUS LES MOYENS
12. omar bongo ou le president ndongo
Posté par: Carole Badinga le 23-11-2005 16:58
Chers compatriotes, 
 
L'heure est grave, tous nos consulats en France sont aux mains d'un groupe de soient disant avocat, téléponez vous-même,les consulats, est ce possible ! le BDP a raison pour un boycott révolutionnaire, défendons nos droits, défendons le Gabon, devenez opposant révolusionnaire

Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 2627 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Juillet 2022
L M M J V S D
272829301 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.