spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Le BDP-Gabon Nouveau condamne l'arrestation de Guy-Christian Mavioga, directeur de publication du journal L'Espoir PDF Print E-mail
Communiqués BDP
Written by BDP-Gabon Nouveau   
Dimanche 15 Juillet 2007 à 00:00

Communiqué de presse, pour diffusion immédiate

ImageC'est avec fermeté que le BDP-Gabon Nouveau condamne le double crime commis par le régime Bongo envers le peuple gabonais. En arrêtant jeudi dernier (28 juin 2007) Guy-Christian Mavioga, et en décidant la suspension du journal L'Espoir, journal dont Monsieur Mavioga est le directeur de la publication, le régime Bongo a encore une fois fait preuve d'arbitraire, de criminalité et de forfaiture.

L'arbitraire, c'est quand, pour étouffer une critique politique, le dictateur gabonais fait fermer un journal et emprisonner son directeur de publication, sur la base de justifications douteuses telles que "M. Mavioga est fonctionnaire, or il est interdit aux fonctionnaires de détenir des journaux".

Une telle justification est totalement fantaisiste vu que la qualité de fonctionnaire de Monsieur Mavioga semble n'avoir jamais posé problème au régime Bongo depuis que le journal L'Espoir existe.

Il a fallu que le journal L'Espoir publie, dans sa dernière parution, un éditorial intitulé "Les derniers temps de Bongo" dans lequel il critique le régime gabonais pour que l'on se rende tout d'un tout compte que Monsieur Mavioga était fonctionnaire de l'état et qu'à ce titre il ne pouvait détenir un journal.

Quelle farce !

L'arbitraire est encore plus démontré quand on voit les acrobaties légalistes dans lesquelles se contorsionne le régime Bongo. D'une part, le responsable de la Direction générale des recherches (DGR) de la Gendarmerie nationale déclare avoir gardé à vue Monsieur Mavioga pour cause de "mauvais propos envers le président de la République", mais de l'autre, le Conseil national de la communication (CNC) déclare suspendre le journal pour cause d'illégalité, en arguant que Monsieur Mavioga étant fonctionnaire, il ne peut détenir un journal.

Voilà le genre de flou juridique dans lequel nage le régime quadragénaire d'Omar Bongo. On arrête des citoyens sans base juridique en citant des lois qui ne s'appliquent pas et on justifie les arrestations en faisant fi de lois qu'on ne mentionne que pour faire taire ceux qui osent critiquer.

La vérité est que dans le Gabon de Bongo, la loi ne veut absolument rien dire. Pour que le journal L'Espoir ait pu exister jusqu'à présent en toute "illégalité", il a bien fallu que quelqu'un au sein du CNC n'ait pas fait son travail de vérification dès le départ. Car on peut se demander comment le journal L'Espoir en est venu à exister en toute "illégalité" alors qu'il dispose d'un quitus délivré par le même CNC lui reconnaissant droit de cité !

Alors, soit le directeur du CNC n'a pas fait son travail, auquel cas c'est le directeur du CNC et tout son groupuscule de lèche-fesses bongoïstes qui se doivent de démissionner immédiatement, soit il faut tout de suite conclure que l'arrestation de Monsieur Mavioga est uniquement le fait des " mauvais propos " qu'on attribue à son journal.

Sur le plan juridique, l'arrestation ne se justifie pas. Il ressort de l'analyse que ni Monsieur Mavioga ni le journal L'Espoir n'ont violé de loi. Critiquer fait partie de la déontologie d'un journaliste et d'un journal. A ce niveau, parler de la fin prochaine du bongoïsme n'est pas en soi un crime de lèse-majesté dans un pays que l'on prétend pourtant " démocratique ". Toute personne au Gabon est en droit de souhaiter le départ d'Omar Bongo. Arrêter un citoyen sur la base d'un tel souhait reviendrait à dire que l'on a décidé que Bongo était roi à vie au Gabon. Auquel cas, à quoi bon tenir des élections si l'on pense que, élection ou pas, le départ de Bongo n'est pas possible ?

Il ressort donc de tout ceci que si Monsieur Mavioga le fonctionnaire et L'Espoir, son journal, ont existé jusqu'à présent au nez et à la barbe du CNC, c'était bel et bien en conformité avec le quitus donné par le CNC. On ne peut donc logiquement arrêter Monsieur Mavioga pour une erreur administrative commise par le CNC, s'il s'avère en effet qu'il y ait eu violation sur la base d'une telle erreur de vérification. Autrement dit, s'il y a eu violation, la violation ne serait pas le fait de Monsieur Mavioga, mais plutôt du CNC lui-même, qui aurait failli à sa tâche de vérification du statut de Monsieur Mavioga avant que d'autoriser l'existence du journal. Or, vu que L'Espoir a fonctionné jusqu'à présent avec Monsieur Mavioga comme directeur sur la base d'un quitus qui leur accordait le droit d'exister en tant qu'organe de presse, l'arrestation de Monsieur Mavioga et la fermeture du journal ne peuvent se justifier sur la base de cette violation, si une telle violation venait à s'avérer.

Il reste donc, une fois cet aspect légaliste évacué, que l'arrestation de Monsieur Mavioga ne peut s'expliquer que par des rasions politiques qui font automatiquement de lui un prisonnier d'opinion, c'est-à-dire un prisonnier politique.

En cela, on voit d'ores et déjà se consolider au Gabon une dictature qui renie au citoyen gabonais le droit de critiquer librement ses institutions et ses leaders, ce qui représente une flagrante violation de ses droits à la liberté d'expression et à la dignité citoyenne. Avec une opposition corrompue acquise aux valeurs de l'arbitraire et de milliards acquis malhonnêtement, et avec un régime versant de plus en plus dans le despotisme et le népotisme les plus abjects, il n'y a plus de doute : le Gabon vit aujourd'hui une situation de monopartisme de fait, d'où l'interdiction qui semble faite aujourd'hui aux citoyens de parler d'alternance démocratique et de départ d'Omar Bongo. C'est que le régime s'est convaincu qu'élections ou pas, Omar Bongo mourra au pouvoir. A sa mort, on mettra un autre margoulin assoiffé de monarchisme dont le devoir sera d'assurer la pérennité du bongoïsme mafieux au Gabon.

Cette situation est inacceptable. Le Gabon n'est ni une monarchie, ni la propriété privée d'Omar Bongo.

A ce titre, le BDP-Gabon Nouveau note l'archaïsme de lois telles que celles présentes dans les dispositions de l'article 101 du Code de la Communication. De telles lois tuent l'initiative privée dans un pays où le tissu économique et la libre entreprise privés restent totalement inexistants. Elles servent également de justification à l'inexorable instauration d'une dictature tueuse d'intelligences au Gabon.

Le BDP-Gabon Nouveau demande que soit immédiatement supprimée une loi qui porte atteinte à la possibilité pour les citoyens gabonais de s'engager, en tant que personnes privées, dans la libre entreprise, fût-elle journalistique. Fonctionnaire ou pas, tout Gabonais a le droit de s'engager dans la libre entreprise privée. A ce titre, ce n'est pas à Omar Bongo de donner des leçons à qui que ce soit vu que, en tant que président autoproclamé, il viole lui-même chaque jour les dispositions de la constitution gabonaise qui lui interdisent pourtant d'être partie prenante dans des intérêts privés, surtout quand il se dégage des conflits d'intérêt patents entre ces intérêts et les intérêts de l'état gabonais. Il est donc inacceptable que des citoyens pâtissent arbitrairement de lois anachroniques mises en place dans le seul but d'empêcher la libre expression économique et politique des Gabonais.

Devant ce constat d'arbitraire, le BDP-Gabon Nouveau exige la libération immédiate et inconditionnelle de Monsieur Guy-Christian Mavioga et la libre reprise, dans les plus brefs délais, des activités du journal L'Espoir.


Fait à Montclair, New Jersey (USA), le 3 juillet 2007.

BDP-Gabon Nouveau
Image
 


P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052,
USA

Tel: 973-447-9763 / 973-655-5143
Fax: 973-447-9763 / 973-655-7909
Site: http://www.bdpgabon.org


Le BDP-Gabon Nouveau ("Bongo Doit Partir, pour la Construction d'un Gabon Nouveau") est un mouvement politique gabonais de libération nationale en exil dont le siège se trouve dans le New Jersey aux Etats-Unis. Le BDP-Gabon Nouveau (http://www.bdpgabon.org) recherche la suppression du régime Bongo et le départ d'Omar Bongo du pouvoir par tous les moyens possibles. Le Mamba (http://www.lemamba.org) en est la branche armée.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 6 Réactions
1. Posté par: mabadinga le 16-11-2007 07:09
je souhaite a mon president une sante du soleil pour qu il soit toujours vainqueur , vous qui parler mal d un pere comme papa bongo vous n etes que des malades mentaux prenez les comprimes pour vou soigner.
2. mamboundou
Posté par: redjambe le 09-07-2007 13:28
Mbolo ! Mbolo uani ! 
 
Ainsi donc tout est devenu si évident dans ce Gabon... 
 
J'aimerais aussi qu'on parle des 50 milliards des fêtes tournantes que mba des bois va bouffer cadeau cadeau et façon façon !? 
Leurs misérables travaux de pacotilles du les axes routiers empruntés par les mamadou sont insultants pour notre peuple ! 
 
Est ce que les 3 + 8 milliards de Mamboundou sont pires que les 50 milliards que l'ex cure veut manger seul en disant "c'est moi le patron!" ou "la fête d'abord et les travaux après !" ? 
 
Mba des bois est pire que mamboundou et en termes de milliards "volés" Mamboundou n'arrive pas en tête du box office !  
 
On peut sans doute regretter que le leader de l'UPG ses soit laissé impressionner par les gesticulations de Mba Obame et d'Ali Ondimba. 
Ces deux là ont peut-être voulu le tuer à Awendjé mais paut-être qu'il aurait mieux vallu les laisser aller jusqu'au bout pour voir s'il aurait eu la volonté d'apparaitre devant le monde comme des assassins qu'ils sont...A mon avis Maboundou a raté une occasion historique de devenir un Mandélé d'Afrique centrale ou au minimum un Abdoulaye Wade de Libreville. 
 
Franchement, il aurait dû aller en prison pour devenir une icone ou un "saint". 
Au lieu de cela, Mambound ma UPG s'en va serrer la main dont il disait des années avant que le jour ou il ferait cela, le coudou de Lew&i lui prendrait son pouvoir (dixit). 
 
Dureste, il aperdu son "pouvoir" et la main du bord de mer a été exploité et sera surexploité. 
 
Qu'est ce que 11 milliards dans un pays dont la richesse est si insolente ? Pas grand chose ! 
 
Foutez nous le camp avec cette histoire des 11 milliards ! 11 milliards c'est beaucoup pour un Mackaya comme chacun de nous mais 11 milliards c'est rien par rapport à la fortune d'un Rawiri à sa mort grâce au foie de la panthere des autres! 
 
Non, la tragédie de Mamboundou est ailleurs...Il n'a pas voulu souffrir pour le peuple gabonais ...Il a pactisé avec le Diable et c'est notre tragédie...il a eu le vote des militaires...il a eu le vote de la rue...il avait le vote de l'opinion...pourquoi est-il allé au bord de mer faire l'opposition convivial ? 
 
Pendant ce temps ma veuve s'égosille dans le journal "le nganga" pour dénoncer ma mort dans l'in,différence même si ce canard a explosé ses ventes en étalant les "délires" de ma veuve... 
 
Là ou elle a raison c'est qu'au vu des destins croisés des vrais faux démocrates et des opposants du jour qui pactisent la nuit tels de bons ditengus...REDJAMBE a été et restera le seul opposant qui aurait pu representer une alterantive si on en l'avait pas tué au DOWè... 
 
D'ailleurs personne ne rouspecte plus face au spectacle désolant qui voit le DOWè être rasé...Un monument de l'histoire politique du Gabon est rasé sans protestation...Pour qui ? POur quoi ? 
Pour les lybiens ? Pour le ministere de la défense d'Ali (quelle provocation !). Tout ca parceque l'assassin reveint toujours sur les lieux du crime ? 
 
Ah tat Mamboumd IK TSIENIOO ? YI TU MA VA NANE EH ? U MA VA DIKUNDU ? MAMMOO TU MA FUE !
3. honte à toi bongo!
Posté par: moussavou le 07-07-2007 15:40
je pense que l\'argent de bongo ne va pas payé le jours ou il sera assasiné j\'ai vent qu\'un putch etait en préparationau gabon,vivement que cela se fasse vite,car voir des tels agissement dans un pays que l\'on dit democratique c\'est decevant et la comunauté international continue à consionner cela,parceque bongo les soudoits,mais chere freres pourquoi faire silence sur ces compatriote qui sont mort ou moi de juin au b2 torturé,soit disant qu\'il etait entrain de préparé un coups d\'etat,,et dire au famille qu\'il etait en mission c\'est honteux pour ce régime,il parait que l\'un de ses conseiller serait meme en fuite en quineé equatoriale,et sa fille serai meme morte empoissener par les mercenaire d\'ali bongo car ayan des document compromentant sur le coups d\'etat et l\'enteé des mercenaire au gabon ou sont le sorganismes qui defende les droit de l\'homme?même les oppossant ne parle meme pas ils sont tous morts pour avoir fait leur travail d\'agent de renseignement ali ta mort est proche et ne croit pas que tu pourra prendre le pouvoir un jour au gabon....j\'ai les larme aux yeux guy christian nous somme avec toi rappel toi du fond de ta cellule des dernier jour de mobotu et regarde toi meme ce qui arrive à omar c\'est la meme chose on arriveeeee.......condeleance aussi à ceux qui sont mort pour saucver un connard comme lui
4. honte à toi bongo!
Posté par: moussavou le 07-07-2007 15:38
je pense que l\'argent de bongo ne va pas payé le jours ou il sera assasiné j\'ai vent qu\'un putch etait en préparationau gabon,vivement que cela se fasse vite,car voir des tels agissement dans un pays que l\'on dit democratique c\'est decevant et la comunauté international continue à consionner cela,parceque bongo les soudoits,mais chere freres pourquoi faire silence sur ces compatriote qui sont mort ou moi de juin au b2 torturé,soit disant qu\'il etait entrain de préparé un coups d\'etat,,et dire au famille qu\'il etait en mission c\'est honteux pour ce régime,il parait que l\'un de ses conseiller serait meme en fuite en quineé equatoriale,et sa fille serai meme morte empoissener par les mercenaire d\'ali bongo car ayan des document compromentant sur le coups d\'etat et l\'enteé des mercenaire au gabon ou sont le sorganismes qui defende les droit de l\'homme?même les oppossant ne parle meme pas ils sont tous morts pour avoir fait leur travail d\'agent de renseignement ali ta mort est proche et ne croit pas que tu pourra prendre le pouvoir un jour au gabon....j\'ai les larme aux yeux guy christian nous somme avec toi rappel toi du fond de ta cellule des dernier jour de mobotu et regarde toi meme ce qui arrive à omar c\'est la meme chose on arriveeeee.......condeleance aussi à ceux qui sont mort pour saucver un connard comme lui
5. Bongo est un animal
Posté par: versol le 05-07-2007 12:01
Je pense que Bongo est un vrai animal diaobolique que Leon Mba a donne le pouvoir . Il faut une priere nationale pour que Dieu retire la vie immediatement a ce satan de bongo le diable.
6. Pauvre mavioga
Posté par: Bobo le 05-07-2007 00:15
C'est donc ainsi que l'on traite désormais les journaliste au Gabon. je croyais qu'au Gabon on pouvait désormais tout dire?

Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 2303 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Juillet 2014
L M M J V S D
301 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.