spacer

ATTENTION - CE SITE EST VIEUX
NOUS AVONS CHANGE DE SITE!!!

NOUS AVONS CHANGE DE SITE EN AVRIL 2008.
CE SITE EST MAINTENANT UN SITE D'ARCHIVES CONTENANT TOUS NOS ARTICLES
PUBLIES AVANT AVRIL 2008. POUR ALLER SUR NOTRE NOUVEAU SITE, CLIQUEZ ICI

Bienvenue
Home
Accueil
Toute l'actualité
Forums
Ancien Site
Présentation
Historique
Charte
Appel à la Nation
Idéologie
Organes
Gouvernement
Comité Directeur
Le Mamba
Adhésion
Devenir Membre
Donations
Animer une Cellule
Actus BDP
A La Une
BDP Discours
BDP Communiqués
BDP@Médias
Vidéos BDP
Audios BDP
Galerie Images
Traîtres & Imposture
Publications
Livres
Articles
Films
Nous Contacter
Infos Contact
Home
Accès Membres
  Accès Site
  Inscription Site
  Newsletter
  Forum Email
  Réactions
Username

Password

Remember me
Password Reminder
No account yet? Create one
Syndication
Mettez nos news
sur votre site!
Favoris BDP
 
 

Top 20 des News
Communiqué : Le BDP-Gabon Nouveau rejette l'invitation de rencontre au sommet d'Omar Bongo PDF Print E-mail
Communiqués BDP
Written by BDP-Gabon Nouveau   
Dimanche 07 Octobre 2007 à 00:00

Communiqué de presse, pour diffusion immédiate

Image(BDP-Gabon Nouveau, 25 septembre 2007) - Le Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, après consultation avec les divers responsables et organes du mouvement, a décidé de rejeter l'invitation faite au Dr. Daniel Mengara, président du BDP-Gabon Nouveau, par Omar Bongo pour une rencontre au sommet dans la semaine du 24 au 29 septembre.

C'est en effet le 17 septembre 2007 que le Comité de Coordination nationale qui représente le BDP-Gabon Nouveau au Gabon a reçu, de la part des ministres Ali Bongo et André Mba Obame, une invitation du régime demandant au Dr. Daniel Mengara d'aller rencontrer Omar Bongo lors de son séjour à New York à l'occasion de la 62ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies qui se déroulera du 25 septembre au 3 octobre 2007. Il semblerait que les deux ministres aient voulu prendre le Dr. Daniel Mengara au mot parce qu'il aurait déclaré, lors de la conférence de presse tenue au Gabon le 31 juillet dernier par la Coordination nationale du mouvement (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/5037/39/), que le BDP-Gabon Nouveau n'était pas opposé au principe d'une rencontre au sommet. Mais ils semblent avoir choisi d'ignorer les conditionnalités de sérieux et de transparence que le Dr. Daniel Mengara avait posées au cours de son interview téléphonique aux journalistes.

Mais, comme on le dit souvent en physique, les mêmes causes provoquent toujours les mêmes effets. Ce qui avait causé les refus précédents du Dr. Daniel Mengara de rencontrer Omar Bongo est ce qui, encore une fois, a causé ce nouveau refus, c'est-à-dire le flou, l'improvisation et l'arbitraire du régime Bongo. Ce n'est donc pas à cette énième invitation du régime que le leader du BDP-Gabon Nouveau rencontrera Omar Bongo.

Pour bien comprendre les raisons fondamentales qui conduisent le Dr. Daniel Mengara à systématiquement refuser, au nom du BDP-Gabon Nouveau, les invitations à rencontrer Omar Bongo qui se sont manifestées au cours des années, il faut se replonger dans l'historique même des tentatives précédentes faites directement par le régime dans le but de rencontrer le Dr. Daniel Mengara:

Septembre 2002 - Première invitation du régime sollicitant une rencontre au sommet entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo à New York lors de l'Assemblée générale des Nations Unies: Rencontre refusée par le BDP-Gabon Nouveau

Décembre 2003 - Invitation du régime sollicitant une rencontre au sommet entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo lors d'un séjour de Bongo à Paris : invitation rejetée (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1288/39/).

Mai 2004 - Invitation du régime sollicitant une rencontre au sommet entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo à Washington lors d'un séjour de Bongo à Washinton : invitation rejetée (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1301/39/).

Juillet 2005 - Invitation du régime sollicitant, au travers d'un parasite politique nommé Bertrand Zibi, une rencontre au sommet entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo au Gabon : invitation rejetée. Bertrand Zibi eut même le culot de vouloir piéger le Dr. Daniel Mengara en organisant un guet apens téléphonique dans lequel, du bureau de Bongo au Gabon, il voulut, après avoir obtenu le Dr. Daniel Mengara au téléphone, mettre Bongo à l'autre bout du fil pour qu'il parle directement au Dr. Daniel Mengara. Le Dr. Mengara leur raccrocha au nez avant que Bongo n'ait pu dire un seul mot. Il paraît que Bongo et tous les sbires qui l'entourent aiment la méthode de la surprise qui, parfois, tétanise les gens et les oblige à coopérer quand ils sont acculés devant le fait accompli. Ils ont oublié, ce jour-là, que Daniel Mengara n'était pas tous les Gabonais manioc auxquels ils ont eu affaire jusqu'à présent. Daniel Mengara n'est ni Paul Mba Abessole ni Pierre Mamboundou, opposants manioc que l'on peut piéger parce qu'ils sont piégeables (c'est-à-dire intéressés).

Septembre 2007 -  Invitation du régime sollicitant une rencontre au sommet entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo à New York lors de la 62ème Assemblée générale des Nations Unies: Rencontre refusée par le BDP-Gabon Nouveau.

Nous ne mentionnerons même pas les multiples tentatives de rapprochement moins visibles ou officieuses faites au travers de parasites politiques et mangeurs de manioc divers, comme celles faites au travers d'un conseiller personnel de Bongo en 2002, de Symphorien Eyegue, fils du général Eyegue, en juillet 2003 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1281/39/), de l'avocat personnel de Bongo en 2005 ou encore celle d'un obscur personnage parasitaire nommé Virgilio Foumangoye lors de la tournée du patriote du BDP-Gabon Nouveau en France en 2005 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1676/39/).

Il résulte de toutes ces tentatives qu'aucun membre notable du régime envoyé pour voir le Dr. Daniel Mengara n'a jamais pu le rencontrer en personne, en dehors du conseiller de Bongo mentionné plus haut, conseillé qui ne put voir le Dr. Daniel Mengara que parce qu'il s'infiltra dans la réunion du BDP-Gabon Nouveau à Paris en avril 2002 pour rencontrer le Dr. Daniel Mengara sans y être invité ni convié (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1242/39/). Ce fut aussi le cas de Virgilio Foumangoye, qui campa pratiquement devant l'hôtel où logeaient les bédépistes à Paris en 2005 pour les implorer de le recevoir. Ou encore de Bertrand Zibi qui, profitant de la fibre minvouloise qui l'unissait à Daniel Mengara, parvint à établir le contact avec le leader du BDP-Gabon Nouveau en 2005 sous de faux prétextes, avant de dévoiler son rôle parasitaire de sbire d'Omar Bongo. Mais même dans ces cas, une fin de non recevoir fut donnée aux sollicitations du régime. En dehors de ces cas de guet apens et de subterfuges, personne qui vint du régime Bongo, que ce soit un ministre ou tout autre dignitaire, n'a jamais posé les yeux sur le Dr. Daniel Mengara ni serré sa main.

La raison pour laquelle le BDP-Gabon Nouveau oppose aujourd'hui une nouvelle fin de non recevoir à l'invitation d'Omar Bongo tient des mêmes raisons qui ont fait que nous ayons rejeté toutes les sollicitations précédentes du régime. Ces raisons sont connues du de Bongo puisque, hormis nos réponses habituelles aux nombreux sbires que le régime nous envoie souvent, nous avions également explicité à plusieurs reprises nos conditions dans notre mise en demeure à André Mba Obame en 2003 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1281/39/) et dans le refus que nous avions rendu public en 2004 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1288/39/).

Il nous semble donc aujourd'hui important de réitérer au régime Bongo que, sans se fermer à la possibilité de discuter du Gabon et de ses problèmes avec ses compatriotes, le BDP-Gabon Nouveau est un mouvement avec des principes qui mettent en avant l'intérêt du Gabon. Dans ce contexte, notre idéologie ne peut sacrifier à l'autel des aspirations personnelles et des manigances de bas étage les intérêts de tout un peuple. Il est par conséquent inutile d'approcher le BDP-Gabon Nouveau tant que sévira en ce régime  la culture des machinations machiavéliques qui lui font croire qu'il peut corrompre tout le monde au Gabon et en faire les suppôts du satanisme bongoïste qui tue notre pays depuis plus de 40 ans. Le BDP-Gabon Nouveau ne se pliera jamais aux méthodes de l'ombre qui semblent être devenues l'apanage du régime Bongo. Le BDP-Gabon Nouveau ne peut opérer que dans la transparence et si on nous approche avec le flou, le vague et la mesquinerie, on ne nous trouvera nulle part car nous ne sommes pas prêts à compromettre les intérêts des Gabonais auprès d'Omar Bongo.

Si, donc, il manque encore quelques neurones aux compères que sont Ali Bongo et André Mba Obame, les initiateurs de cette énième invitation à rencontrer Bongo, voici ci-dessous explicités très clairement et encore une fois, les raisons de notre refus de rencontrer Omar Bongo en ce mois de septembre 2007 à New York. Et pour que tout le monde comprenne bien les raisons fondamentales qui nous ont amené à cette conclusion, en voici le détail :

Lundi 17 septembre 2007 : Dans un email, Monsieur Paskhal Nkoulou, Coordonnateur National, informe le Dr. Daniel Mengara du fait que les membres responsables de la Coordination nationale du BDP-Gabon Nouveau avaient été urgemment convoqués à une entrevue avec Ali Bongo et André Mba Obame au ministère de la défense. La Raison ? Inviter le Dr. Daniel Mengara à rencontrer Omar Bongo à New York lors de la 62ième Assemblée générale de l'ONU. Le régime Bongo aurait même, sans consultation préalable, choisi un médiateur en la personne d'un évêque des églises éveillées du nom de Mike Jocktane. Mike Jocktane était donc présent lors des deux rencontres qu'ont eues les membres de la Coordination nationale avec les ministres les 17 et 18 septembre 2007.

- Première faute du régime : nous avions, de par le passé, plusieurs fois réitéré dans plusieurs messages et mises en demeures, exactement comme en en 2003 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1281/39/) et en 2004 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1288/39/), que toute tentative de nous rencontrer devait faire l'objet non seulement d'une notification officielle de la part du régime Bongo par lettre officielle, mais aussi d'une notification très à l'avance, de préférence au moins 30 jours à l'avance, pour permettre à notre mouvement de se réunir pour décider de l'opportunité ou non d'une rencontre entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo.

Or, dans cette nouvelle tentative, cette exigence n'a pas été respectée. L'Assemblée de l'ONU commençant mardi 25 septembre, la notice du régime ne nous laissait qu'une petite semaine pour faire tout le travail de préparation qui demande au moins un mois de la part d'un mouvement qui se veut sérieux et transparent. Pire, le manque de sérieux et l'arbitraire du régime Bongo se confirment quand on sait que les dates de l'Assemblée générale de l'ONU sont connues un an au moins à l'avance. Se réveiller au dernier moment, à quelques jours seulement de l'Assemblée de l'ONU comme le fait le régime pour demander une rencontre avec le BDP-Gabon Nouveau, ne peut que laisser supposer deux choses : soit le régime Bongo est totalement incompétent et improvise tout ce qu'il fait sans planning ni organigramme, ce qui expliquerait la manière chaotique avec laquelle le Gabon est dirigé, c'est-à-dire de manière obscurantiste, improvisée, sans vision et sans direction précise, soit le flou et le vague du régime sont voulus et ne servent qu'à créer des situations de guet apens dans lesquelles les opposants naïfs ou parasitaires ne peuvent que tomber. Nous savons très bien que tout ce que le régime Bongo veut, c'est une photo de Bongo avec Mengara qui permettrait par la suite au régime de faire courir de multiples rumeurs d'achat de conscience sur Daniel Mengara afin de le décrédibiliser et de décrédibiliser le BDP-Gabon Nouveau aux yeuz de l'opinion. Mais mal leur en prendra. Au BDP-Gabon Nouveau, nous faisons les choses avec transparence, méthode, préparation et réflexion et nous ne nous précipitons jamais dans des aventures improvisées et organisées à la va-vite sans étude préalable de leurs tenants et de leurs aboutissants.

Mardi 18 septembre 2007 : le Dr. Daniel Mengara fait, le 17 septembre, parvenir à Monsieur Nkoulou, Coordonnateur National du BDP-Gabon Nouveau, une lettre d'instructions qui reprécise les conditions qui rendraient possible l'éventualité d'une rencontre avec Bongo. Le contenu de la lettre est donc communiqué à Ali Bongo et Mba Obame le 18 septembre en guise de réponse initiale du BDP-Gabon Nouveau à leur sollicitation. Le contenu de la lettre disait ceci :

Objet : Rencontre sollicitée par Omar Bongo Ondimba

N/Réf. : BDPGN/PR/DM/20070917/0012 

                                                Montclair, New Jersey (USA), le 17 septembre 2007

Monsieur le Coordonnateur,

J'ai aujourd'hui même pris note de votre courriel du 17 septembre courant m'informant du désir de Monsieur Omar Bongo Ondimba, tel qu'affirmé par Messieurs Ali Bongo Ondimba et André Mba Obame, respectivement Ministre de la défense et Ministre de l'intérieur, de me rencontrer lors de son prochain séjour à New York au cours des semaines qui viennent.

Sur le fond, je donne, au nom du BDP-Gabon Nouveau, mon accord de principe pour une telle rencontre, du moment qu'il existerait assez de temps pour la préparer dans un sens qui en assurerait le sérieux et la solennité.

Cependant, il est impératif que certaines considérations soient prises en compte pour qu'une telle entrevue soit non seulement réalisable, mais aussi crédible. Comme de par le passé, nous demandons que Monsieur Omar Bongo Ondimba et les membres de son régime engagés dans la tentative de processus de dialogue actuel fassent preuve de sérieux en respectant scrupuleusement les exigences suivantes :

1) Nécessité du caractère public d'une éventuelle rencontre : Monsieur Bongo Ondimba et son entourage devront comprendre que rencontrer Daniel Mengara ne saurait se résumer à une simple entrevue en catimini de compatriotes se livrant à des accolades citoyennes sans but particulier. Le régime Bongo connaît Daniel Mengara uniquement parce que Daniel Mengara, en tant que leader du BDP-Gabon Nouveau, est un patriote engagé dans le débat politique qui vise à l'urgente construction d'un Gabon nouveau. A ce titre, le seul sujet qui ait toujours préoccupé Daniel Mengara, et ce depuis 1998, est celui de l'avènement immédiat et inconditionnel d'une démocratie crédible et véritable au Gabon qui éviterait à notre pays les affres de la guerre civile et du chaos insurrectionnel.

Si, donc, tel est le sujet dont voudrait m'entretenir Monsieur Bongo Ondimba dans l'optique d'une décrispation immédiate du climat politique national par des avancées démocratiques avérées, il est important que cette rencontre se fasse au vu et au su de tous les Gabonais. Le BDP-Gabon Nouveau pense que le peuple gabonais a le droit de savoir de quoi discutent les hommes et les femmes qui se préoccupent de sa destinée et qui, de surcroit, affirment parler en son nom. Il n'y a donc pas de raison contraignante qui obligerait au secret ou aux cachoteries dès lors que l'on aurait pour but de discuter du Gabon avec sincérité et patriotisme. Si, donc, cette rencontre doit avoir lieu, les Gabonais devront en être informés au départ comme à la conclusion, de manière à leur permettre d'en savoir non seulement la teneur, mais aussi la finalité. Une déclaration commune spécifiant de manière sommaire le but et les raisons de l'entrevue pourrait à ce titre être communiquée aux Gabonais par le biais des organes de presse et médias nationaux aux fins de donner tout le sérieux qui se doit à cette démarche.

2) Nécessité d'une confirmation claire de l'objet de la rencontre : Pour palier à toute ambiguïté ou confusion pouvant résulter d'une rencontre sans objet défini au préalable, et pour permettre à notre mouvement de se réunir et de se préparer de la manière la plus conséquente possible, nous demandons que le régime, qui est demandeur dans ce cas, confirme, sans ambivalence aucune, le but de cette rencontre telle qu'il l'a sollicitée, pour que nous ayons une idée claire de son objectif et du suivi qu'il nous faut donner à cette sollicitation.

A ce titre, je demande que, fort du mandat qui est vôtre, vous conduisiez impérativement, et dans les meilleurs délais, une délégation du Comité de Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau auprès de Monsieur Omar Bongo Ondimba aux vues de vous assurer, de vive voix et en personne, que :

a) Monsieur Bongo Ondimba est au courant de la présente transaction telle qu'exprimée auprès de vous par les ministres Ali Bongo Ondimba et André Mba Obame, et que la requête de rencontre vient bel et bien de lui et non d'un entourage parasitaire s'étant de par le passé distingué par d'obscures contorsions visant à asseoir l'arbitraire et la manigance intéressée comme manières de faire de la politique dans notre pays ;

b) la préoccupation de Monsieur Bongo Ondimba s'articule véritablement autour de la nécessité d'engager le Gabon dans un dialogue franc en vue d'une décrispation immédiate de la crise politique gabonaise par l'intronisation inconditionnelle des valeurs démocratiques auxquelles notre pays aspire depuis 1990.

Si, donc, les visées du régime se retrouvent confirmées à la fois dans leur véracité et dans leur sincérité, je me tiens à votre disposition pour des considérations et propositions d'ordre organisationnel susceptibles de rendre possible cette entrevue entre Omar Bongo Ondimba et une délégation du BDP-Gabon Nouveau conduite par moi-même.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Coordonnateur, mes salutations les plus distinguées.

Le Président

Dr.Daniel Mengara
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052

Ampliations :

- Comité Directeur, BDP-Gabon Nouveau
- Porte-paroles politiques et militaires
- Directoire Militaire, Le Mamba

Note : L'original de la lettre est visible sur ce lien.

Vendredi 21 septembre 2007 : Omar Bongo accède à l'une des conditions du BDP-Gabon Nouveau, c'est-à-dire celle relative à la confirmation personnelle des pourparlers engagés. Il semble en effet que, déroutés par les exigences incontournables du BDP-Gabon Nouveau, Mba Obame et Ali Bongo aient choisi de tergiverser en employant la stratégie de l'usure. Cette stratégie consistait à laisser le temps couler, pour ensuite tenter de faire pression sur les membres de la Coordination nationale pour qu'ils se rendent aux Etats-Unis aux côtés du Dr. Daniel Mengara sans s'être au préalable assurés de la satisfaction de toutes les conditions de transparence exigées par le BDP-Gabon Nouveau. Ils allaient ainsi, comme en 2004, sans doute essayer de pousser les membres de la Coordination nationale à convaincre le Dr. Daniel Mengara de rencontrer Omar Bongo sans préparation aucune et dans le secret. Mais, finalement, acculés par l'intransigeance du BDP-Gabon Nouveau, ils conduisirent les membres de la Coordination nationale auprès d'Omar Bongo pour une audience au pas de course vendredi 21 septembre 2007 vers 19h00. La délégation du Comité de Coordination nationale du BDP-Gabon Nouveau obtint donc ainsi la confirmation verbale et personnelle de Bongo affirmant qu'il avait en effet bel et bien souhaité la rencontre.

- Deuxième faute du régime Bongo : Or, le vendredi 21 septembre, nous étions déjà à seulement 4 jours du début de l'Assemblée générale de l'ONU. Ceci voulait dire que le BDP n'avait plus désormais que deux choix possibles : soit accepter de rencontrer Bongo en catimini et dans l'improvisation la plus totale, c'est-à-dire sans préparation aucune, soit refuser irrévocablement la rencontre. On ne prépare pas une rencontre sérieuse en seulement quatre jours, tout de même ! Sauf si on est un parasite à la recherche du manioc, évidemment.

- Troisième faute du régime Bongo : Croyant que le BDP-Gabon Nouveau se satisferait du fait que les membres de la Coordination nationale du mouvement aient rencontré Omar Bongo et obtenu de lui confirmation de la rencontre, ce qui à leurs yeux semblait être un gage suffisant de sérieux, Ali Bongo et André Mba Obame s'obstinèrent à entretenir le vague quant à deux éléments importants : d'une part, l'exigence de transparence que nous avions établie dans la lettre du Dr. Daniel Mengara à la Coordination nationale, et d'autre part, la nécessité de faire parvenir à notre mouvement un organigramme précis faisant état non seulement du sujet de la rencontre, mais aussi du jour de la rencontre, de manière à permettre au BDP-Gabon Nouveau d'évaluer la possibilité ou non de donner une suite favorable à la requête du régime. Il n'en fut rien.

 - Quatrième faute du régime Bongo : Croyant que la stratégie de l'usure qui leur permettrait de surprendre le BDP-Gabon Nouveau dans une rencontre improvisée marcherait, les membres du régime impliqués dans la transaction commencèrent à prendre l'avion pour les Etats-Unis. Ils laissèrent le soin à leur médiateur désigné, l'évêque Mike Jocktane, de s'occuper de régler avec les membres de la Coordination nationale les détails de la rencontre prévue à New York entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo. Ils essayèrent même de pousser les membres de la Coordination nationale à prendre l'avion ce même vendredi soir, mais le Dr. Daniel Mengara leur interdit de voyager tant que le mouvement ne recevrait plus de détails les raisons de la rencontre (de quoi va-t-on parler exactement) et les détails de la rencontre (où, quel jour, comment).

Mardi 25 septembre 2007 : N'ayant donc eu aucun autre détail sur le reste des conditions posées en dehors des assurances téléphoniques faites depuis New York aux membres de la Coordination nationale par le médiateur Mike Jocktane qui continuait à leur demander de prendre l'avion et de se rendre à New York, et constatant que le régime Bongo semblait avoir transformé Mike Jocktane en simple commis et garçon de courses chargé des petites besognes du régime au lieu du rôle de médiateur politique qui devait être le sien, le Dr. Daniel Mengara demanda aux membres de la Coordination nationale de prendre l'avion mardi 25 septembre pour se rendre aux Etats-Unis avec la mission spécifique d'aller, en personne ou au travers du médiateur Mike Jocktane, signifier à Omar Bongo et à son régime le refus du Dr.Daniel Mengara de rencontrer Omar Bongo à New York. C'est dans cette foulée que, ce même mardi 25 septembre, le BDP-Gabon Nouveau publia sur son site, après large consultation avec les divers organes du mouvement, son refus de donner une suite favorable à la sollicitation de rencontre faite par Omar Bongo.

Pourquoi révélons-nous tout ceci ?

Parce que nous voudrions que le régime Bongo comprenne une bonne fois pour toutes les conséquences de la légèreté avec laquelle ils approchent les choses sérieuses qui concernent le Gabon. Nous voulons aussi leur apprendre la valeur de la transparence et de la vérité. Les choses que l'on fait dans le noir sont d'un autre monde et d'une autre époque. Le Gabon d'aujourd'hui comporte désormais des citoyens qui, eux, se soucient de leur dignité et de l'avenir du pays. Du moment que Daniel Mengara est un homme politique parlant du Gabon au nom des Gabonais, et du moment qu'Omar Bongo, en tant qu'usurpateur des pouvoirs de chef de l'état au Gabon, désire rencontrer un homme politique gabonais dans le contexte de la restitution de ces pouvoirs au peuple, cela devient une affaire d'état à traiter dans un contexte d'état. On ne peut donc espérer rencontrer un leader de mouvement politique comme Daniel Mengara en cachette comme s'il était un de ces vulgaires parasites que le régime convie à des conciliabules secrets et improvisés, juste pour récupérer sa photo et aller la vendre à la rumeur publique. Rencontrer Daniel Mengara est avant tout une affaire d'état qui impose la transparence la plus totale. S'étant depuis belle lurette établi sur la base de la transparence, le BDP-Gabon Nouveau ne saurait fonctionner dans le flou et la confusion dans laquelle veut l'entraîner le régime Bongo.

Autrement dit, il ne s'agit pas ici de simples accolades citoyennes entre compatriotes ; il s'agit de discussions sérieuses entre imposteurs et réformateurs qui doivent concerner le Gabon et uniquement l'avenir du Gabon dans un contexte d'affirmation des valeurs cardinales qui introniseraient irrévocablement la démocratie au Gabon et chasseraient à tout jamais l'arbitraire et le despotisme.

Il est donc important que le régime Bongo comprenne dès aujourd'hui qu'aucune rencontre entre le Dr. Daniel Mengara et Omar Bongo ne sera possible tant que les conditions de transparence, de sérieux et de préparation exigées par le BDP-Gabon Nouveau ne seront satisfaites. Après plus de six tentatives, quand on ne comprend pas, c'est qu'on est vraiment obtus. Et dans ce cas, cela devient une maladie qu'il faut soigner. Cette maladie s'appelle le bongoïsme, c'est-à-dire la source de tous les maux qui gangrènent le Gabon depuis quarante ans, maux dont l'exemple le plus flagrant vient encore de se voir sous nos propres yeux : un régime tellement incompétent qu'il est incapable d'organisation, de planning, de vision et de transparence.

La rencontre de New York n'aura donc pas lieu.

Nous restons cependant ouverts à une rencontre au Gabon même, au vu et au su de tous les Gabonais, pourvu qu'Omar Bongo ait les couilles que seuls savent avoir les hommes qui ont le courage de travailler en plein jour et qui n'ont pas peur de la transparence. Le Gabon nouveau auquel notre pays aspire commande la transparence et la vérité. Le BDP-Gabon Nouveau se pliera à cette exigence de transparence et de vérité, au vu et au su de tous les Gabonais.

Les conditions fixées dans notre lettre du 17 septembre 2007, ainsi que celles dictées suites aux précédentes tentatives avortées de 2003 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1281/39/) et de 2004 (Voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/content/view/1288/39/) demeurent donc intactes et impératives. S'y ajoutera la nécessité de délivrer au Dr. Daniel Mengara le passeport gabonais qu'on lui refuse, afin qu'il puisse se rendre librement au Gabon, aux lieux et à la date qui lui plairont.

En attendant, le BDP-Gabon Nouveau poursuit inlassablement son combat en vue de l'éradication du bongoïsme au Gabon par tous les moyens possibles, y compris par les voies insurrectionnelles.

Vive le Gabon.
Vive la nouvelle république.

Fait à Montclair (New Jersey, USA), le 25 septembre 2007

Le Comité Directeur

ImageBDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tel: 973-447-9763 / 973-655-5143
Fax: 973-447-9763
Site: http://www.bdpgabon.org


Le BDP-Gabon Nouveau ("Bongo Doit Partir, pour la Construction d'un Gabon Nouveau") est un mouvement politique gabonais de libération nationale en exil dont le siège se trouve dans le New Jersey aux Etats-Unis. Le BDP-Gabon Nouveau (http://www.bdpgabon.org) recherche la suppression du régime Bongo et le départ d'Omar Bongo du pouvoir par tous les moyens possibles. Le Mamba (http://www.lemamba.org) en est la branche armée.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.



Total Actuel: 9 Réactions
2. fghfh
Posté par: Gabon le 04-03-2008 17:58
Si non felicitation pour l esprit de transparence demande par le BDP.Mais on n ecrit pas comme on parle cette observation est pour le redacteur de cette article, cela risque d enlever un peu de credibilite a votre article meme si ce dernier est tres bien ecrit globalement. 
chaleureusement un compatriote
3. un peut de controle
Posté par: gabon le 04-03-2008 17:54
un peut de respect on ne dit pas d un chef d etat qui vous a nourri indirectement ou direct qu il a des couilles on parle de crant dans se cas la
4. BRAVO
Posté par: mong y'adzè le 02-10-2007 06:39
BRAVO encore et surtout ne baisse jamais la tête!...Cet homme albert bongo est diabolique et l'approcher ne peut que t'être fatal chère MENGARE. Tes ancêtres étaient des hommes valeureux et intègres qui se battaient pour le bien des leurs...aujourd'hui la tribu est devenu un pays tout entier; alors résiste et quand tu voudras passer à l'acte, compte d'abord sur toi-mm et nous te suivrons; les gabonais n'attendent que ça. 
PS: l'idée du 3 ème interlocuteur est à étudier; il faut en finir avec ce régime...En tt cas, chaque gabonais qui sait comment en finir avec ces connard doit l'appliquer; pour libérer son pays.
5. Bien fait pour Bongo
Posté par: Zalang le 30-09-2007 13:46
Félicitations. Bien fait, les gars du BDP et bravo au Dr. Un vrai Gabonais de valeur. S'il vous plaît restez toujours digne et ne vous compromettez jamais avec ces monstres suceurs de sang.
6. Etonnant
Posté par: Suzanne le 30-09-2007 10:56
C'est quand-même étonnant comment les gens du régime et leurs Bongo peuvent croire que tout le monde va accourir comme un chien dès qu'ils disent viens rencontrer Bongo. Je crois qu'ils ont cru que Mengara allait se lever comme un chien et aller aux pieds de Bongo comme ça. Mais pour une fois dans l'histoire du Gabon, un homme a tenu tête à Bongo et a refusé de le rencontrer sur la base des principes de respect et de dignité. Si tout le monde faisiat comme Mengara, Bongo n'aurait plus personne à corrompre.
7. féllicitation mais......................
Posté par: mandza le 27-09-2007 09:30
JE VOUS REMERCIE pour le sens du patriotisme que le BDP defend jusqu\'à présent.tout le monde le sais que discuter avec omar est une cause perdue d\'avance et le bdp vient de le confirmer.car, visiblemnet ce qui préoccupe ce monsieur c\'est la conservation de son pouvoir et la transmission de celui ci à ALI BEN.ilne veut pas le mieux etre des gabonais . 
il pense que face à l\'argent tous les gabonais vont faillir .or,il est encore, de nos jours ,des gabonais qui ont le sens de l\'intégrité. 
par la meme occasion je demande au BDP de trouver dans un futur très proche(5ou6ans au plus) des voies et moyens par lesquels ils porront lutter contre ce système maléfique et malheureux car il est temps d\'agir et de sortir les gabonais de ce marasme .on n\'en peut plus.signez des accords secrets avec les terroristes arabes par exemple afin qu\'ils finisse avec ce monsieur puisqu\'il vouyage beaucoup .il detruit de plus en plus le gabon. 
le gabon est devenu un pays de honte dans lequel rien ne marche.et omar en est le premier mal.  
il est dit das la bible que \"si un membre de votre corps vous empèche de trouver la route du paradis ,il est mieux pour vous de le couper\".
8. BIENS MAL ACQUIS
Posté par: BOUBA le 26-09-2007 09:30
mon souci concerne les actions à mener par la diaspora gabonaise en relation avec les ong internationales pour engager un plainte enfin que bongo et ses uoailles nous restituent tous qu'ils nous ont volé.
9. Mon opinion
Posté par: M'FOUBOU Rodrigue le 26-09-2007 06:51
Je tiens à féliciter les membres du BDP NOUVEAU par rapport à leur engagement politique, leur intégrité, leur vision, le souci de transparence, j\'ose espérer que ces valeurs défendues permettront l\'émergence dans un avenir très proche des hommes et des femmes intègrent qui prendront la destinée de ce pays maudit par les hommes mais béni par Dieu. Je voudrais que vous sachiez qu\'il y a des nombreux gabonais qui vous soutiennent et que vous etes devenus l\'espoir d\'un peuple à la recherche d\'un libérateur, comme Moîse qui fut le libérateur du peuple d\'israêl.

Sections Actualités: BDP | Dossiers | Gabon | Monde
spacer
RECHERCHE
Visiteurs
We have 2237 guests online
Actus Gabon
A La Une
Dossiers
A La Une
Françafrique
Libre Tribune
A la Une
Actus Monde
A La Une
CALENDRIER
Decembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Activités Courantes
No Latest Events
Sondages
Que veut dire pour vous le mot "Opposition"?
  
REACTIONS
Sur: Gabon : Daniel Mengara, pr&eac...
Par cephas kouassa qui dit...
"message"
10/02/10 10:40
rappel
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par FIDIECK Célestin qui dit...
"Président d'un club de footbal au Cameroun"
09/02/10 09:36
Ceci est à encourager. J'amairais sav...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par mika qui dit...
"football"
05/02/10 14:27
salut mon c'est mika je cherch 1 centre ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"contact"
02/02/10 10:08
bonjour Mr NDONG Voila aujourdui 5ans q...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par wane qui dit...
"RECHERCHE"
02/02/10 10:00
bonjour j'aimerai savoir ou trouver les...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par ROMEO E. KONU qui dit...
"JE CHERCHE LE CONTACT PERSONNEL DE PATRICK"
01/02/10 12:47
C'EST MOI QUI AI AMENER Mr. DAOUDA DIALL...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:55
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par junior mabita qui dit...
"demande pour le texte"
29/01/10 12:52
je suis dejà joueur je vien de l\"ecole ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:42
Au fait je repond au +237 94 47 48 90 m...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par Martin Franky qui dit...
"Je peu apporté un plus a l'équipe"
26/01/10 10:28
Salut et bonne année a tous moi c\'est M...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par mombouele qui dit...
"reaction"
23/01/10 08:42
si li la fait c'est parce que surement i...
Lire cette réaction...
Sur: Du Bongo sans "couilles" au Bo...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Alliance secrète Myboto-Bongo:...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:49
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 20:43
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Législatives: Le Premie...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:51
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Communiqué: René...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:42
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Omar Bongo, en français petit ...
Par rolex qui dit...
"http://www.newstylerolex.com/"
22/01/10 19:36
050With theof not aggressively Actor Sam...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par boussougou roger gael qui dit...
"je veux integrer le club"
22/01/10 05:00
bonjour je suis un jeune tres embisieux ...
Lire cette réaction...
Sur: Patrick Nguema Ndong journalis...
Par kobeyo qui dit...
"savoir"
21/01/10 15:37
salut jute pour savoir qu...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par diof qui dit...
"recherche de centre de formation de football au gabon"
19/01/10 08:00
bjr cher correspondant je suis un jeune ...
Lire cette réaction...
Sur: Gabon : La FIFA finance un cen...
Par agent de jouer qui dit...
"agent de jouer"
18/01/10 12:27
Je suis un agent de joueur je suis à Lon...
Lire cette réaction...
Sur: Mafia au Gabon: Les mauvais pa...
Par Atchoutchou atchoutchou kiki qui dit...
""
18/01/10 12:04
NO MAIS ! Moi je dis seulement : GABON P...
Lire cette réaction...
Récents articles BDP, Gabon, Monde
Eveille toi Gabon, une aurore se lève.
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.

Copyright©1998-2007 BDP-Gabon Nouveau.
Tous droits réservés.