Socialisez

FacebookTwitterRSS

Opposition/BDP-Gabon Nouveau: Paul Okili Boyer se retire du combat politique

Auteur/Source: · Date: 13 Juin 2003
Catégorie(s): BDP@Médias

NOUS avons reçu hier un communiqué de presse émanant de Paul Okili Boyer, un opposant de 30 ans, vivant en exil depuis 20 ans sur le territoire français et plus précisément à Avignon. Dans cette déclaration datée du 5 juin 2003, l’ancien détenu politique annonce la fin de son combat contre le chef de l’Etat et donne raison aux choix politique du président Bongo.

” Par le présent communiqué, je soussigné Paul Okili Boyer, ayant été de 1975 à 1983 détenu politique dans mon pays le Gabon pour des faits d’atteinte à la sûreté de l’Etat gabonais, et suivant cela avoir été durant 20 ans en exil volontaire sur le territoire français puisque jouissant de la double nationalité :

Je fais la Déclaration suivante :

Depuis la création du mouvement politique B.D.P. Gabon Nouveau, je suis au poste déterminé de ministre de l’Intérieur, chargé de la Protection du citoyen, chargé de la Défense nationale dans le cadre du gouvernement de salut national en exil.

A ce jour, je m’aperçois que le gouvernement légal du Gabon sous la direction du Premier ministre en place, et sous les conseils éclairés de Son Excellence El Hadj Omar Bongo, fait des efforts de restructuration et essaye avec courage et persévérance de débloquer démocratiquement les Actions de caractère social et politique qui prévalent dans notre pays, comme malheureusement dans tous les pays en développement.

La notion d’Etat étant le respect dû aux Institutions nationales et compte tenu du fait que le caractère évolutif et démocrate de mon pays se fait ressentir, il est de mon devoir de prendre conscience du renouveau politique et social de mon pays.

En ce sens, ce jour je démissionne de

Je fais confiance au vu des évolutions dernières au gouvernement et au peuple gabonais, pour la restructuration commencée grâce à la Haute et Responsable vision politique du chef de l’État, se continue et potentialise avec éclat les devises qui sont les nôtres :

Union-Travail-Justice ainsi que Dialogue-Tolérance-Paix.

Notre pays a la chance d’avoir à sa tête un homme de Bien et de Réflexion en la personne d’Omar Bongo, et l’opposant de 30 ans que je suis lut dit aujourd’hui.

Je me retire du combat politique contre vous, Monsieur le président, vous aviez raison dans vos choix…

Acceptez, maintenant si vous le désirez, mon retour au pays en tant que citoyen gabonais.

En vous remerciant, Messieurs.

la fonction de ministre du B.D.P Gabon Nouveau, car j’estime ne plus être à même de continuer à m’associer à un coup constitutionnel qui risque de perturber les Gabonais dans le principe fondamental du “Respect Républicain” . 


SUR LE MÊME SUJET
Quelques jours après avoir annoncé sa volonté de participer aux élections législatives du 17 décembre prochain, le secrétariat exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), réuni le week-end écoulé a tenu à rassurer ses militants sur le bienfondé de cette décision. Expliquant cette décision, le secrétaire exécutif de l’UPG, Matthieu Mboumba a rassuré les militants de l’UPG. Il est hors de question de trahir la mémoire ou de brader l’héritage politique du Président, Pierre Mamboundou. « Bien au contraire, a-t-il souligné, cette décision permettra au parti de garder la tribune de l’Assemblée Nationale afin de continuer à faire entendre ...
Lire l'article
Après la présidentielle, on la disait laminée. Mais l'opposition s’est pourtant reconstituée et soudée autour de deux coalitions. Les nouvelles alliances tiendront-elles jusqu’aux législatives de l’année prochaine ? Amorcée pendant les manœuvres préélectorales de 2009, la bipolarisation de l’opposition s’est confirmée, ces derniers mois, par son regroupement autour de deux principaux blocs. D’une part, la Coalition des partis politiques pour l’alternance (CPPA), qui regroupe l’Union nationale (UN) de Zacharie Myboto et cinq autres partis gravitant autour d’elle, et, d’autre part, l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), constituée de sept partis, autour de l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou. Les ...
Lire l'article
Le Président du Mouvement de Redressement National (MORENA, opposition), Luc Bengono Nsi, a déclaré mardi dernier à la Chambre de Commerce de Libreville, à l’occasion de la rentrée politique de son parti que « Pierre Mamboundou (Président de l’Union du peuple gabonais - UPG, opposition-) reste fidèle à son comportement », a constaté GABONEWS. D’emblée, cet ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 août 2009, a réaffirmé sa solidarité à la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA), regroupant six partis politiques dont le MORENA. C’est d’ailleurs, cette coalition qui est récemment montée au créneau pour dénoncer la rencontre de ...
Lire l'article
Suite au branle-bas né dans la classe politique gabonaise après la récente rencontre, à Paris (France), du président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), parti de l’Alliance pour le changement et la Restauration (ACR, opposition) et le président de la République Ali Bongo Ondimba, chef de file du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), l’ACR est monté au créneau ce jeudi pour « faire sa mise au point » et taire la guerre des communiqués qui en a découlé, a constaté GABONEWS. GABONEWS livre, in extenso, le communiqué rendu public ce jeudi, en après-midi, à Libreville, par le Secrétaire ...
Lire l'article
Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu ce mardi au palais de la présidence, le leader du Rassemblement Pour le Gabon (RPG, opposition) Paul Mba Abessole, en présence du Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, dans la logique annoncée par le Chef de l’Etat, au sortir de l’élection présidentielle du 30 août 2009, c'est-à-dire de garder la main tendue en direction de tous. L’économie de la rencontre entre les deux hommes a été faite par Faustin Boukoubi qui a indiqué que « le Président Mba Abessole, en bon compatriote, s’est montré disponible, ...
Lire l'article
Intervention de Mr Paul Okili Boyer lors de la tenue du premier meeting constitutif de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009. Ce discours fut prononcé  le vendredi 20 février au matin lors de la cérémonie d'ouverture des travaux de la Coalition. "Plus jamais de division, rassemblons nous car nous avons une cible commune, l'énnemi du Gabon, Omar Bongo."
Lire l'article
Le formulaire de contact ci-dessous vous permet de contacter le BDP-Modwoam par courrier électronique. Vous avez la possibilité d'y attacher des pièces jointes de documents ou d'images que vous souhaitez nous transmettre.
Lire l'article
Vous pouvez, si vous êtes un patriote ou une patriote qui croit en la nécessité de démanteler immédiatement le régime Bongo, participer à l'effort collectif en animant une cellule ou un Comité BDP dans la ville où vous vivez. Pour animer une cellule, vous devez devenir membre du BDP-Gabon Nouveau en remplissant notre formulaire d'adhésion. Et si vous êtes déjà membre, contactez-nous pour nous parler de votre projet de cellule. L'adhésion est entièrement libre et gratuite. Cependant, vous êtes libre de faire des donations volontaires pour soutenir financièrement notre combat, qui est également le vôtre. Pour plus d’informations sur les modalités d’adhésion au BDP-Gabon ...
Lire l'article
C?est le classique du retournement de veste version tropicale. Un opposant classé « pur et dur » du mouvement Bongo Doit Partir (BDP) joue honteusement la partition de Bongo Doit absolument Rester (BDR). Il n'y a pas que les opposants intérieurs qui sont dans la nasse du pouvoir de Libreville. Ceux de l'extérieur ne font pas exception à la règle d'or. En somme, la botte secrète d'Omar » fait des ravages partout où se trouvent des représentants de la planète Gabon d'abord. Dernière défection en date, celle du citoyen Paul Okili Boyer, tout puissant ministre d'un gouvernement de salut national en ...
Lire l'article
A tous les organes de presse et médias, pour diffusion immédiate Lundi 30 juin 2003 Messieurs, Nous nous permettons ici de porter à votre connaissance le fait que messieurs : SIMEON EKOGA,  PAUL OKILI-BOYER, ne font plus partie du mouvement BDP-Gabon Nouveau. Ces messieurs, comme en témoignent les lettres d'exclusion disponibles sur notre site Web (Exclusion de Monsieur Ekoga: http://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpVyEFkAAFfIdRgXJb.shtml et exclusion de Monsieur Okili-Boyer: http://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpVVVVEVAFEgIqFegZ.shtml), ont tous deux été exclus de notre mouvement les 20 et 10 juin derniers. Nous rappelons à tous que conformément aux articles 13, 34, 35, 36, 37 et 38 de la Charte constitutionnelle provisoire du BDP-Gabon Nouveau et des prérogatives qui sont ...
Lire l'article
Politique / Opposition : Le secrétariat exécutif de l’UPG rassure ses militants
Gabon: Une opposition politique forte de deux grandes coalitions
Politique / « Pierre Mamboundou reste fidèle à son comportement », Luc Bengono Nsi (Président du MORENA, opposition)
Politique – Opposition / Après la guerre des communiqués, l’ACR fait sa mise au point et « déclare clos l’incident avec la CPPA»
Paul Mba Abessole, président du RPG (opposition) chez le Président de la République Ali Bongo Ondimba
Coalition: Paul Okili Boyer se félicite de l’esprit de rassemblement de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National
Nous Contacter
Animer une Cellule
BDP-Gabon Nouveau: Okili-Boyer se fait Hara-Kiri
Communiqué: Exclusion de messieurs Ekoga et Okili-Boyer


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Juin 2003
Catégorie(s): BDP@Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*