Socialisez

FacebookTwitterRSS

BDP-Gabon Nouveau: Okili-Boyer se fait Hara-Kiri

Auteur/Source: · Date: 2 Juil 2003
Catégorie(s): BDP@Médias

C?est le classique du retournement de veste version tropicale. Un opposant classé « pur et dur » du mouvement Bongo Doit Partir (BDP) joue honteusement la partition de Bongo Doit absolument Rester (BDR).

Il n’y a pas que les opposants intérieurs qui sont dans la nasse du pouvoir de Libreville. Ceux de l’extérieur ne font pas exception à la règle d’or. En somme, la botte secrète d’Omar » fait des ravages partout où se trouvent des représentants de la planète Gabon d’abord. Dernière défection en date, celle du citoyen Paul Okili Boyer, tout puissant ministre d’un gouvernement de salut national en exil, qui fait cette déclaration d’allégeance au grand camarade datée du 5 juin : « Depuis la création du BDP Gabon Nouveau, je suis au poste déterminé de ministre de l’Intérieur, chargé de la protection du citoyen et de la Défense nationale . A ce jour, je m’aperçois que le gouvernement légal du Gabon, sous la direction du premier ministre en place, et sous les conseils éclairés de son Excellence El Hadj Omar Bongo, fait des efforts de reconstructions et essaye av! ec courage et persévérance de débloquer démocratiquement les actions de caractère social et politique qui prévalent dans notre pays comme malheureusement dans tous les pays en développement » . Autocritique ? Déculottée ?

 FUTUR MINISTRABLE

 Pour le Ministre Okili, le Gabon a pris le train d’un développement incontesté, donc incontestable. Libre à lui de raconter ce qui lui passe par la tête, malgré un séjour de 20 ans d’exil volontaire sur le territoire français ! Inutile de demander à ce monsieur si, durant cette tranche de vie, la France , sa patrie d’adoption, est restée figée dans les années 80. Que sa chère patrie perdue sur les terres d’Afrique centrale soit demeurée un bourg de la période post-coloniale, cela ne lui donne, apparemment, ni des cauchemars, ni la rage de comprendre. Comprendre ne fut-ce que ce postulat qui insulte l’intelligence humaine : comment le Gabon puisse être riche et pauvre ? Tant mieux pour le futur ministrable au cabinet Ntoutoume Emane III ! Pourquoi pas, puisque le digne homme entreprend une démarche qui lui vaudra beaucoup de bénéfice auprès de qui de droit. Il en est si co! nscient qu’il en jubile comme un pape : « ce jour, je démissionne de la fonction de ministre du BDP Gabon nouveau car j?estime ne plus être à même de continuer à m’associer à un coup constitutionnel qui risque de perturber les Gabonais ». Ici, arrêtons. Ne sommes-nous pas en face de ce qui s’apparente à un zeste de traîtrise ?Pour être bien vu de Libreville, l’opposant Okili Boyer va balancer le plan de ses petits camarades des cellules de Paris, Washington et d’ailleurs. S?ils ont monté un coup tordu visant à faire la révolution en ce pays de paix, c’est raté ! Grâce au ministre de l’Intérieur d’un machin ! Le classique du retournement de la veste, en somme.

 SYMPATHIE POUR MAMBOUNDOU

Question : l’homme a-t-il vraiment été un opposant trentenaire ? Jouait-il le rôle du ver dans un fruit appelé BDP ? Au nombre des fleurs qu’il tresse autour du cou du président gabonais, il est le Saint d’entre les Saints : « Notre pays a la chance d’avoir à sa tête un homme de bien et de réflexion en la personne d’Omar Bongo et l’opposant que je suis lui dit aujourd’hui : je me retire du combat politique contre vous , Monsieur le président, vous aviez raison dans vos choix ». Bravo, l’artiste !

 Qui est celui qui fut, de 1975 à 1983, détenu politique pour atteinte à la sûreté de l’Etat avant de s’exiler  à Paris ? Ce fut dans le cadre de l’affaire Garcia, survenue à Oyem, au Nord Gabon, que l’opposant a eu des démêlés avec la justice. Il a de la sympathie pour Pierre Mamboundou, exilé , lui, à Dakar, après une affaire de tentative de coup d’Etat, et dont le parti, émergeait. Pendant un moment, il est étiqueté proUPG . Ensuite, il donne l’impression que son c’ur bat pour la coordination de l’opposition démocratique (COD), dans les années 90. Toute fois, un préjugé tenace l’accompagnait dans les milieux politiques, au Gabon comme à l’étranger : « attention, c’est une TAUPE ». De qui ? Du pouvoir de Libreville ? Du BDP ? Du lobby des sécurocrates ?

 OLIVIER SOREMA NGANI
Le peuple: Hebdomadaire Indépendant Panafricain d’informations et d’analyses, n°26 du Mercredi 02 juillet 2003 


SUR LE MÊME SUJET
En Libye, le nouveau chef d’état-major ne fait pas l’unanimité
La nomination jeudi 17 novembre de Khalifa Haftar comme le nouveau chef d'état-major à l’armée nationale ne fait pas l'unanimité. Khalifa Haftar est vu comme l'homme des Etats-Unis où il s'était exilé durant des années. Des ex-combattants de Tripoli mais aussi de Misrata regrettent qu'il ne soit pas issu d'un groupe d'ex-combattants révolutionnaires, de Thowar. Qui peut être légitime pour diriger l'armée libyenne, pour représenter ceux qui ont combattu sur le terrain ? C'est toute la question qui se pose. Khalifa Haftar qui vient d'être désigné ne semble en tout cas pas faire l'unanimité. D'abord parce qu'il a été nommé lors d'une ...
Lire l'article
L'Union Nationale a organisé dimanche 14 février son premier meeting à Libreville. Le nouveau parti gabonais d'opposition s'est constituté, notamment, autour du leader de l'UGDD, Zacharie Myboto, et de André Mba Obame, ex-pilier du PDG (le parti au pouvoir), arrivé troisième à la dernière élection présidentielle. Fondé le 10 février, l'Union nationale (UN) rassemble plusieurs figures de la vie politique gabonaise, qui ont longtemps été des adversaires... et qui, potentiellement, le restent encore. Zacharie Myboto, ancien Premier ministre et leader du parti d'opposition Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) préside le nouveau parti, tandis que André Mba Obame, ...
Lire l'article
Gabon: La Police disperse (de nouveau) un meeting du BDP-Gabon Nouveau à Libreville
La conférence de presse organisée ce samedi 27 juin par la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au quartier Akébé-Ville à 15h00 a été dispersée par la police. Au moment même où, devant plus de 200 personnes, y compris quelques journalistes tels ceux de la nouvelle chaîne de télévision  RTL, venus à cette conférence de presse que la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau avait rendue publique tout au long de la semaine par la distribution de près de 10.000 fascicules dans les quartiers de Libreville, la conférence de presse débutait à 16h30, des contingents de policiers antiémeutes armés de lance-grenades lacrymogènes et embarqués dans des fourgonnettes ...
Lire l'article
Intervention de Mr Paul Okili Boyer lors de la tenue du premier meeting constitutif de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009. Ce discours fut prononcé  le vendredi 20 février au matin lors de la cérémonie d'ouverture des travaux de la Coalition. "Plus jamais de division, rassemblons nous car nous avons une cible commune, l'énnemi du Gabon, Omar Bongo."
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau livre le nouveau site du Mamba La livraison du nouveau site du Mamba initialement prévue pour le 12 décembre 2005 s'est finalement faite aujourd'hui. Le Mamba, groupe militaire, s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005. Il est ainsi devenu au terme d'un accord signé le 8 décembre 2005, la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le BDP-Gabon Nouveau est donc en ce moment en pleine restructuration interne pour s'adapter non seulement à son nouveau combat en tant que mouvement de libération nationale, mais aussi à l'intégration du Mamba, sa nouvelle branche armée. La nouvelle configuration structurelle du BDP-Gabon Nouveau ...
Lire l'article
Montclair, le 25 juillet 2004 (BDP-Presse) - Le BDP-Gabon Nouveau annonce la publication de la composition de son nouveau gouvernement de salut national en exil pour le 17 août 2004. La nomination de ce nouveau gouvernement fera suite au communiqué de remaniement du 12 juin dernier, remaniement survenu dans le cadre de la restructuration globale du mouvement. Ladite restructuration permettra au BDP-Gabon Nouveau de mieux s'atteler, avec des personnes dignes de foi et par ses propositions et ses actions, au travail de réforme globale de l'état au Gabon, avec comme but ultime l'évincement du régime actuel du pouvoir et la ...
Lire l'article
A tous les organes de presse et médias, pour diffusion immédiate Lundi 30 juin 2003 Messieurs, Nous nous permettons ici de porter à votre connaissance le fait que messieurs : SIMEON EKOGA,  PAUL OKILI-BOYER, ne font plus partie du mouvement BDP-Gabon Nouveau. Ces messieurs, comme en témoignent les lettres d'exclusion disponibles sur notre site Web (Exclusion de Monsieur Ekoga: http://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpVyEFkAAFfIdRgXJb.shtml et exclusion de Monsieur Okili-Boyer: http://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpVVVVEVAFEgIqFegZ.shtml), ont tous deux été exclus de notre mouvement les 20 et 10 juin derniers. Nous rappelons à tous que conformément aux articles 13, 34, 35, 36, 37 et 38 de la Charte constitutionnelle provisoire du BDP-Gabon Nouveau et des prérogatives qui sont ...
Lire l'article
NOUS avons reçu hier un communiqué de presse émanant de Paul Okili Boyer, un opposant de 30 ans, vivant en exil depuis 20 ans sur le territoire français et plus précisément à Avignon. Dans cette déclaration datée du 5 juin 2003, l'ancien détenu politique annonce la fin de son combat contre le chef de l'Etat et donne raison aux choix politique du président Bongo. " Par le présent communiqué, je soussigné Paul Okili Boyer, ayant été de 1975 à 1983 détenu politique dans mon pays le Gabon pour des faits d'atteinte à la sûreté de l'Etat gabonais, et suivant cela avoir ...
Lire l'article
Le Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, en vertu des droits et prérogatives qui sont les siennes et conformément au texte de la Charte constitutionnelle provisoire du BDP-Gabon Nouveau, constatant l'acte de haute trahison dont s'est rendu coupable Monsieur Paul Okili-Boyer, prononce à son encontre l'exclusion immédiate des structures du mouvement et la déchéance de son titre de Ministre de l'Intérieur, chargé de la Protection du citoyen et de la Défense nationale du gouvernement gabonais de salut national en exil. La présente décision prend effet immédiat. Fait le 10 juin 2003 à Montclair, New Jersey. Le Comité Directeur.
Lire l'article
A l'attention de Monsieur Paul Okili-Boyer Monsieur, Nous, Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, venons par la présente vous informer qu'après investigation de votre conduite au sein du BDP-Gabon Nouveau, les chefs d'accusations qui suivent ont été retenus à votre encontre : -         envoi d'e-mails terroristes sous l'identité pseudonymique de "Crocodile" aux membres et sympathisants BDP visant à les convaincre d'abandonner la lutte contre le régime Bongo -         vente d'informations sensibles au régime Bongo dans le but de nuire à la lutte de libération menée par le BDP à l'encontre du régime Bongo Est donc prononcée à votre encontre, en vertu des droits et prérogatives qui ...
Lire l'article
En Libye, le nouveau chef d’état-major ne fait pas l’unanimité
Gabon: Le nouveau parti d’opposition fait ses premiers pas
Gabon: La Police disperse (de nouveau) un meeting du BDP-Gabon Nouveau à Libreville
Coalition: Paul Okili Boyer se félicite de l’esprit de rassemblement de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National
Le BDP-Gabon Nouveau livre le nouveau site du Mamba
Le BDP-Gabon Nouveau annonce son nouveau gouvernement pour le 17 août 2004
Communiqué: Exclusion de messieurs Ekoga et Okili-Boyer
Opposition/BDP-Gabon Nouveau: Paul Okili Boyer se retire du combat politique
Exclusion de Monsieur Okili-Boyer du BDP-Gabon Nouveau
Lettre d’exclusion à MOnsieur Okili-Boyer


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Juil 2003
Catégorie(s): BDP@Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*