- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

More Gabonese opposition members jailed

According to the exiled Gabonese opposition group BDP-Gabon Nouveau, a fifth member of its party has now been imprisoned in Gabon. The group claims its member has been jailed for purely political reasons.

In Gabon, where a multi-party political system only exists in theory, several political prisoners are said to be in detention of the regime of President Omar Bongo, who came to power in 1967. The exiled and militant group BDP-Gabon Nouveau now claims that five of its members are political prisoners of the Bongo regime.

According to the group, on Friday (11 July) Hugues Bessaques, President of the National Coordinating Committee of BDP-Gabon Nouveau, was imprisoned by Gabonese secret services. Mr Bessaques was said to be imprisoned for his political activities for BDP in Gabon.

Mr Bessacque thus was said to join four other BDP members in prison; Brice Obanda, Gervais Amogo, Abdul Allogo Mintsa and Pascal Nkoulou. The four had been imprisoned in the night of Friday 4 July, “without being given the opportunity to arrange for their defence or to contact a lawyer,” BDP says in a statement released today.

The exiled group further holds that their four members on 11 July had been given a summary trial “without the least consideration of their right to defend themselves or to have assistance by a lawyer.” The opposition member had been charged with provoking public disorder.

The four dissident are reported to have been transferred to the central prison of Large-Bouquet. According to BDP, they had not been informed about the details of their sentence and had been denied to communicate among themselves and with family members.

The US-based Gabonese opposition group during the last years has stepped up its language against the regime of President Bongo, calling it “incompetent” and “corrupt”. The group is believed to have a very small fellowship in Gabon but is growing in importance among exiled Gabonese due to its strong internet presence.

In Gabon, anti-Bongo groups have been victims to state persecution for decades. Although some organised opposition has been let to win some local elections, the ruling party is known to monopolise power and control security forces and the judiciary. Intents to create a free press are also regularly thwarted.

Also according to United States government reports, the human rights record of the Gabonese government remains poor. There are still outstanding cases of extrajudicial killings by security forces, which remained unresolved. The security forces are also reported to beat and torture prisoners and detainees.

The US government report further holds that prison conditions in Gabon remain “harsh and life threatening” and that arbitrary arrest and detention occur in the country. Further, “the judiciary remained subject to government 


SUR LE MÊME SUJET
Le Président du Parti Social Démocrate (PSD, opposition), Pierre Claver Maganga Moussavou, a déclaré ce mercredi lors d’une conférence de presse tenue à son domicile du Bas de gué-gué dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville qu’il ne déposera pas de recours auprès de la Cour constitutionnelle pour contester sa défaite aux élections législatives du 17 décembre dernier au premier siège de la commune de Mouila, chef lieu de la province de la Ngounié (sud). Le Président du PSD, qui était le député sortant de la commune de Mouila, a été battu à la dernière consultation électorale par le ...
Lire l'article [1]
Concertation autour Premier Ministre : « On attend que la sagesse prévale dans ce genre de discussion », Pierre Claver Maganga Moussavou (opposition)
A l’issue de la concertation initiée, hier à la primature par le Premier-Ministre avec tous les partis politiques du pays dans la perspective des élections législatives de décembre prochain, Pierre Claver Maganga Moussavou (président du Parti Social Démocrate, opposition), a déclaré qu’ « on attend que la sagesse prévale dans ce genre de discussion ». « Il n’y aura pas d’élection dans ces conditions. C'est-à-dire que nous avons dit : pas de biométrie, pas de transparence et pas d’élection au Gabon», a réaffirmé, Pierre Claver Maganga Moussavou d’un ton ferme ajoutant qu’ « on a toujours dit qu’il fallait reporter ...
Lire l'article [2]
L’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), créée le 14 juillet 1989 par Pierre Mamboundou Mamboundou, souffle ce jeudi ses 22 bougies, indique un communiqué de son secrétariat exécutif parvenu ce mercredi à notre rédaction. Le communiqué indique que l’évènement aura lieu au siège national, sis à Awendjé dans le 4ème arrondissement de la commune de Libreville. Cet instant « privilégié » du souvenir, d’échanges, de réflexions et de prospectives sera marqué par deux temps forts, à savoir une conférence-débat sur la biométrie et un important discours du Président Pierre Mamboundou. Mais avant, il est prévu une conférence débat animée sur ...
Lire l'article [3]
L’opposition gabonaise, organisée autour des partis de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA, opposition) et de quelques partis de l’Alliance pour la restauration et le Changement (ACR, opposition), faute certainement d’activités pouvant les mettre sous les feux de l’action, ont encore opté de gagner la rue, ce samedi, à travers un meeting et une marche sur le ministère de l’Intérieur. OBJET AVOUE: RECLAMER L’APPLICATION DE LA BIOMETRIE Objet avoué de ce meeting et de cette marche, réclamer l’application de la biométrie dans la révision de la liste électorale, alors qu’ils ont, en leur temps, combattu cette idée émise par ...
Lire l'article [4]
Le Président du Mouvement de Redressement National (MORENA, opposition), Luc Bengono Nsi, a déclaré mardi dernier à la Chambre de Commerce de Libreville, à l’occasion de la rentrée politique de son parti que « Pierre Mamboundou (Président de l’Union du peuple gabonais - UPG, opposition-) reste fidèle à son comportement », a constaté GABONEWS. D’emblée, cet ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 août 2009, a réaffirmé sa solidarité à la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA), regroupant six partis politiques dont le MORENA. C’est d’ailleurs, cette coalition qui est récemment montée au créneau pour dénoncer la rencontre de ...
Lire l'article [5]
Libreville, 29 août (GABONEWS) – A l’issue du premier congrès ordinaire du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDS, opposition), tenu samedi à Libreville, Me Séraphin Ndaot Rembogo, ancien président du mouvement politique de l’Alliance Nationale des bâtisseurs (ANB), a été porté à la tête de cette formation politique, a constaté GABONEWS. Après le choix de Me Séraphin Ndaot Rembogo, avocat de carrière, le parti a procédé aux exclusions des de deux co-fondateurs  ayant voulu empêcher l’organisation desdites  assises. Il s’agit d’Alfred Yeyet et Jean – Marie Manfoumbi disposant de mandats électifs en cours et en qualité d’indépendants; des hommes ...
Lire l'article [6]
Au détour d’une réunion organisée actuellement au sein d’une Commission ad hoc, la Commission des Lois, des Affaires administratives et des Droits de l’Homme de l’Assemblée nationale a rouvert, mercredi, l’examen interrompu avant l’intersession parlementaire, sur la proposition de loi controversée de Pierre Mamboundou (UPG, opposition), député de la Dola (Ndéndé), relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements des données à caractère personnel.
Lire l'article [7]
Un débat télévisé va réunir le 13 janvier prochain les acteurs politiques gabonais, ceux de la majorité et de l'opposition pour débattre de l'avenir politique du Gabon mais également définir les vrais priorités du pays et les moyens de les atteindre.    La majorité et l'opposition vont se retrouver le 13 janvier, pas au palais présidentiel comme d'habitude mais sur un plateau de télévision pour débattre sur l'avenir du Gabon. Cette grande première dans la vie politique du Gabon qui réunira les représentants des partis politiques légalement constitués devant prendre part aux élections locales d'avril 2008l, sera diffusée sur l'ensemble du réseau des ...
Lire l'article [8]
Pour lire ce document en version PDF, cliquez ici. Dr. Daniel Mengara Coordonnateur et leader du BDP-Gabon Nouveau C'est à croire que l'opposition gabonaise n'a jamais voulu prendre le pouvoir dans un Gabon où le régime Bongo n'a plus rien à offrir de viable à la nation. L?élection du 27 novembre 2005 était, pour les pacifistes de tous bords, la seule occasion restante de pouvoir encore en finir avec la dictature bongoïste par des moyens révolutionnaires pacifiques, avec un minimum de dégâts mais avec la promesse d'un changement immédiat. Tout ce que cela demandait, c'était une opposition courageuse sachant véritablement ce qu'elle veut. L?opposition ...
Lire l'article [9]
 Press Release by the BDP-Gabon Nouveau (Bongo Doit Partir?Bongo Must Go), in relation to Omar Bongo's April trip to the United States. Communiqué de presse envoyé à divers organes de presse, ainsi qu'à certains organismes étatiques ou para-étatiques. As a Gabonese opposition movement to the Omar Bongo regime based in the United States, we would like to convey to the American authorities and other US-based organizations our opposition to Omar Bongo's upcoming visit in the United States. In a press release by ARG Media Services (see Africa News Online, April 9, 1999), it is said that Omar Bongo, the despotic ruler who ...
Lire l'article [10]
Législatives – PSD opposition / Maganga Moussavou déposera pas de recours pour contester les résultats
Concertation autour Premier Ministre : « On attend que la sagesse prévale dans ce genre de discussion », Pierre Claver Maganga Moussavou (opposition)
L’UPG (opposition) commémore jeudi son 22ème anniversaire
Politique / Opposition: un meeting et une marche pour saboter le retour de Pierre Mamboundou?
Politique / « Pierre Mamboundou reste fidèle à son comportement », Luc Bengono Nsi (Président du MORENA, opposition)
Le premier congrès ordinaire du PDS (opposition) porte Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête de ce parti
Gabon: Assemblée nationale / Biométrie: une Commission ad hoc se penche sur un texte de Pierre Mamboundou (UPG, opposition)
Gabon : Majorité et opposition sur le petit écran
C’est quoi cette opposition ? Le malheur du Gabon, c’est d’avoir eu une opposition inepte
Communiqué de presse: Non à la visite d’Omar Bongo!