Socialisez

FacebookTwitterRSS

Discours de veux à la nation du Dr. Daniel Mengara, Premier ministre du gouvernement gabonais de salut national en exil, Coordonnateur du BDP-Gabon Nouveau

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2005
Catégorie(s): Communiqués BDP

——————————————————————————–

Discours de v?ux à la nation du Dr. Daniel Mengara, Premier ministre du gouvernement gabonais de salut national en exil, Coordonnateur du BDP-Gabon Nouveau

Gabonais, Gabonaises.

Je me permets, en ce nouvel an, de vous souhaiter la bonne année, avec l’espoir que la destinée qui nous est commune en tant que Gabonais nous mènera à des horizons plus sereins, faits de santé, de bien-être et de progrès pour tous, non seulement pour 2005, mais également pour les années à venir.

Chers compatriotes,

Que vous dire de plus’ Omar Bongo dans son discours de voeux du nouvel an vient encore une fois d’avouer non seulement son impuissance, mais aussi son incompétence à trouver des solutions aux problèmes auxquels vous faites face chaque année, chaque mois, chaque semaine, chaque jour, et ce depuis les 38 ans qu’il a passés au pouvoir à vous répéter la même chose.

Quand celui qui se dit illégitimement chef d’un état comme le Gabon en vient à résumer son action de 38 ans avec des mots comme “j’ai parlé, j’ai indiqué la voie, j’ai tracé des sillons,” c’est que nous avons véritablement atteint le degré zéro de l’incompétence. C’est bien beau de beaucoup parler, d’indiquer la voie et de tracer des sillons. Encore faut-il pouvoir montrer concrètement ce que cette parlote, cette voie et ces sillons ont changé de positif dans la vie des Gabonais en 38 ans de pouvoir sans partage.

Oui, chers compatriotes,

En 38 ans, Omar Bongo a certes beaucoup parlé, mais ses paroles faites de promesses creuses vous ont toujours laissé les mains et les estomacs vides. Omar Bongo, en 38 ans, a certes beaucoup indiqué la voie, mais cette voie a toujours été celle du ventre, de la corruption, de la gabegie et du vampirisme d’état. Omar Bongo, en 38 ans, a également tracé beaucoup de sillons, mais ces sillons, c’est dans les caisses de l’état qu’il les a tracés, ne laissant à leur place que le vide qui appauvrit la nation et vous condamne à la misère la plus abjecte, année après année, mois après mois, semaine après semaine, jour après jour.

Les sillons tracés par Omar Bongo en 38 ans de gestion désastreuse de notre pays ont fait de l’état gabonais un état requin, une requinerie, un bal des vampires où l’on suce sans pitié et sans humanité le sang des Gabonais, pour une poignée de CFA ensanglantés. Résultat, les Gabonais passent plus de temps aujourd’hui dans les cimetières à pleurer leurs morts, plutôt qu’en famille à fêter des naissances heureuses. Voilà, chers compatriotes, le Gabon qu’Omar Bongo a choisi de vous laisser.

Et comme à son habitude à l’approche des élections, Omar Bongo semble soudainement se réveiller de sa léthargie de 38 ans. Il vous promet, encore une fois, monts et merveilles, des systèmes de santés sophistiqués, le paiement des retraites impayées depuis 10 ans, du travail, le bonheur pour tous, et j’en passe. Et tout cela en 2005. Comme par miracle, Omar Bongo se dit désormais capable de faire en un an ce qu’il n’a pas pu faire en 38 ans. Comment expliquer que ce soit 38 ans plus tard qu’Omar Bongo en vienne à se rendre compte que le Gabonais n’est ni soigné, ni employé, ni heureux? Comment expliquer qu’en 38 ans, Omar Bongo ne se soit jamais rendu compte que dans son pays les Gabonais meurent comme des chiens faute de médicaments dans les hôpitaux et faute de soins de santé dignes de ce nom sur toute l’étendue du territoire national’

Dans le discours d’Omar Bongo, on n’a même pas entendu une seule fois sortir de sa bouche le montant d’argent qu’il comptait investir pour réaliser tous ces objectifs en 2005. Ce que l’on sait, c’est que, pour fêter le bal des vampires qu’étaient les Accords de Paris, Omar Bongo va distribuer 500 millions de votre argent à des partis politiques qui, bizarrement, font tous partie du même giron politique qu’Omar Bongo. Ils vont tous faire campagne pour le même candidat nommé Bongo. Donc, Omar Bongo finance tous ces partis pour que tous le réélisent en 2005. C’est là ce qu’on appelle les tours de passe-passe spécialité Bongo. On ne respecte les Accords de Paris que dans les aspects qui garantissent la réélection frauduleuse d’Omar Bongo. Mais on se refuse à tout effort de transparence, car transparence veut dire fin d’Omar Bongo.

Chers compatriotes,

Le malheur du Gabon, je ne cesserai jamais de le dire, c’est Omar Bongo. Le malheur du Gabon, c’est véritablement d’avoir hérité d’Omar Bongo qui, on peut l’affirmer, est le dirigeant le plus incompétent du monde. Il est aussi le plus cruel et le plus inhumain. Etre inhumain, c’est voir son peuple souffrir alors que l’on sait que l’on est responsable, directement et indirectement, de cette souffrance. Etre inhumain, c’est s’imposer au pouvoir alors que l’on sait que personne ne vous y a mis. Etre inhumain, c’est ne pas être capable de voir que chaque année que l’on passe à la tête de l’état cause encore plus de misère, de morts et de désespoir. Au Gabon, il meurt plus de gens en temps de “paix” qu’il n’en meurt en temps de guerre civile dans un pays comme la Côte d’Ivoire. C’est tout simplement honteux et insupportable.

Chers compatriotes,

A un moment où Omar Bongo a reconstruit sa dictature dans le pays en se façonnant des constitutions monarchiques sur mesure, à un moment où des Gabonais se font de nouveau arrêter politiquement dans le pays sur la base d’accusations fantaisistes comme dans les années 80, à un moment où les médias nationaux et le peuple gabonais se retrouvent de nouveau muselés dès lors qu’ils se refusent à prendre part à la kermesse des vampires que l’on appelle aujourd’hui majorité républicaine, et à un moment où tous les acquis de la Conférence nationale de 1990 se sont retrouvés anéantis par la cancrerie au pouvoir, le Gabon notre pays en souffrance en appelle de toutes ses forces à sa libération.

La libération du Gabon de la médiocrité qui l’accable aujourd’hui, chers compatriotes, ne sera ni l’affaire de Daniel Mengara tout seul, ni celle du BDP-Gabon Nouveau tout seul, ni celle d’un seul homme, d’une seule ethnie ou d’une seule région. La libération du Gabon viendra de nous tous, Gabonais de tous les bords politiques, ethniques, sociaux, dès lors que nous aurons choisi de dire à la cancrerie qui s’impose à notre pays que trop c’est trop, et que nous n’accepterons pas 45 ans d’Omar Bongo.

Chacun et chacune d’entre-nous a son rôle à jouer. Il nous faut donc, chers concitoyens, nous apprêter à vociférer virilement notre “non” à Omar Bongo et à toute sa cancrerie, que cela soit au niveau des urnes, de la rue ou d’autres formes de rébellion. Quelque soit la voix du changement que, collectivement, nous choisirons, il nous faut mettre fin à la cancrerie qui dirige actuellement et illégalement le Gabon. Il y va de l’avenir de notre pays, il y va de la vie de nos enfants qui meurent chaque jour faute de médicaments dans un pays pourtant riche, il y va de l’avenir de notre peuple condamné à la débauche physique et morale parce qu’animalisé par un régime bestial.

Oui, chers compatriotes. Comme Omar Bongo lui-même le dit, les paroles sont devenues futiles. On a tout dit et redit. On connaît le bilan. Omar Bongo a fait du Gabon un désastre, un chaos, un enfer. Son bilan est sanguinaire. Son bilan est immoral. Son bilan est anti-gabonais.

La seule chose que beaucoup n’ont jamais osé dire, mais que moi je redis clairement et sans ambiguïté aujourd’hui, est que Bongo doit partir. Je fais le v?u, et le BDP-Gabon Nouveau avec moi, que 2005 soit l’année où, ensemble, qu’Omar Bongo le veuille ou pas, nous rendrons ce départ effectif, par tous les moyens possibles.

Vive le Gabon.

Vive la nouvelle république.
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tel: 9973-655-5143
Fax: 973-655-7909
Site: http://www.bdpgabon.org 


SUR LE MÊME SUJET
Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Constitutionnelles, Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Représentants Diplomatiques et Partenaires au Développement, Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement, Honorables invités,Chers Séminaristes, Mesdames et Messieurs, C’est pour moi un réel motif de satisfaction, de présider ce matin, la cérémonie d’ouverture du séminaire Méthodologique sur le thème : « RESTRUCTURATION ET MODERNISATION DES SERVICES DE L’ETAT ». Ma satisfaction tient d’abord au fait que ce séminaire marque une étape essentielle dans l’aboutissement du processus de l’Audit de la Fonction Publique, initié par le Gouvernement de la République le 19 novembre 2009 et confié à la maîtrise d’œuvre du ...
Lire l'article
Discours de voeux à la nation du Dr. Daniel Mengara: “Pour que le Gabon change, la peur doit changer de camp”
Rompant un silence de près de trois mois qu'il présente comme un "silence méditif" sur les déboires électoraux du peuple gabonais, le Dr. Daniel Mengara a, dans son discours de voeux à la nation, annoncé la transformation, d'ici deux semaines, du BDP-Gabon Nouveau en une vaste structure d'action clandestine en vue de la promotion de l'ingouvernabilité au Gabon. Croyant plus que jamais à la futilité des élections au Gabon comme moyen d'alternance politique démocratique, le Dr. Daniel Mengara a affirmé que la seule voie du changement au Gabon, qu'on le veuille ou pas, passe par la violence politique. "(...) le système électoral ...
Lire l'article
« La vie n’est rien mais rien ne vaut la vie » Nous avons tous été et nous serons tous  amenés à expérimenter cette dure réalité de la vie par la perte d’un être cher. Ce samedi 4 Juillet 2009 « Mema » a quitté cette vie et a laissé un vide qui restera à jamais dans le cœur de ses enfants et de tous ceux qui l’ont connue et aimée. A cet effet, la Coalition Gabonaise de Refus et de Salut  National,  très éprouvée et désemparée par la nouvelle du décès de la mère du président du BDP Gabon Nouveau, exprime ses condoléances les plus attristées ...
Lire l'article
Gabon: Discours à la nation du Dr. Daniel Mengara: “Vous pouvez, Monsieur Bongo, vous mettre votre ouverture dans le trou que vous voulez”
A l'occasion de son discours de voeux de nouvel an à la nation gabonaise, le Dr. Daniel Mengara a fustigé l'immobilisme et la criminalité du régime Bongo, et appelé les Gabonais à commencer la résistance nationale et internationale contre le régime Bongo. S'adressant spécifiquement à Omar Bongo, le leader du mouvement "Bongo Doit Partir" (BDP-Gabon Nouveau) a, sans détour qualifié d'"imbécile" celui qu'il a appelé le président autoproclamé du Gabon: "Monsieur Bongo, j'ai envie de vous dire que vous êtes un imbécile" a harangué le Président du BDP-Gabon Nouveau. S'agissant du désir du dictateur gabonais d'ouvrir le gouvernement aux forces de l'opposition, "vous ...
Lire l'article
Appel à la Nation du 9 décembre 1998 par le Dr. Daniel Mengara New Jersey, USA Gabonais, Gabonaises, chers compatriotes. Le temps des bilans est arrivé. Le temps d'un bilan médiocrement négatif que l’animal Bongo a décidé d’imposer à un peuple désormais moribond après plus de trente années d’un pouvoir corrompu, cleptocrate, assassin et despote. La parodie d’élection présidentielle qui vient de se dérouler dans notre pays (6 décembre 1998) ne peut laisser indifférents les Gabonais assoiffés de vraie liberté. Cette élection impose à ces Gabonais—exilés externes ou internes—de s’organiser pour obtenir par TOUS LES MOYENS POSSIBLES le départ du roitelet Bongo. Il convient ...
Lire l'article
Gabon: Discours à la nation du Dr. Daniel Mengara : « Le gouvernement Eyegue Ndong III est un gouvernement « asamsé », un ramassis de ministres « usagés », incompétents et inutiles pour l’avancement de la patrie »
(BDP-Gabon Nouveau, 31 décembre 2007) - Dans le cadre d'un discours programme qui non seulement établit le bilan de la gestion désastreuse que le régime Bongo a faite du Gabon en 40 ans de pouvoir, mais aussi énonce les grands axes de la politique de démocratisation, de réforme et de développement qui devrait être celle du Gabon, le Dr. Daniel Mengara se livre ici sans ambages à une autopsie politique et économique du pays qui devrait faire école dans l'histoire politique du Gabon. -------------------------------------------------------------------------------- Pour lire ou imprimer la version PDF de ce discours, cliquez ici. -------------------------------------------------------------------------------- Mesdames et Messieurs, Gabonaises, Gabonais, chers compatriotes, Dignes ...
Lire l'article
(BDP-Gabon Nouveau, 17 août 2007) - C'est, enfin, Monsieur, une vaine arnaque que d'essayer de vous dégager de votre responsabilité en accusant d'incompétence votre entourage. Ne savez-vous pas la maxime, Monsieur Bongo ? A chef incompétent, entourage incompétent. Votre entourage est incompétent parce que vous l'êtes. Votre entourage est corrompu parce que vous êtes vous-même corrompu et corrupteur. Votre entourage vole parce que vous êtes, vous-même, détourneur en chef. Votre entourage, Monsieur, est exactement ce que vous êtes, et ensemble, vous constituez un groupe de malfrats qui n'a ni sens de la moralité publique ni conscience de cette moralité. Vous ...
Lire l'article
Montclair, 17 août 2004 (BDP Presse) - Le Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau a ce jour, sur proposition du Premier ministre et Coordonateur du mouvement, le Dr. Daniel Mengara, confirmé la composition du nouveau gouvernement de salut national en exil. Ce gouvernement, dont le nombre de ministres reste le même, voit le départ de quatre membres qui sont remplacés par de nouveaux compatriotes. Le reste des membres du gouvernement est confirmé à son poste (Voir le nouveau gouvernement: http://www.bdpgabon.org/gouvernement). Ce remaniement au sein du gouvernement de salut national fait suite au communiqué publié le 12 juin dernier par le Comité directeur, ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau, toujours dans la perspective qui consiste à consolider l'opinion politique gabonaise autour des grandes idées qui entourent son combat politique, invite les Gabonais à se rallier à ce que l'on appellera désormais les « dix commandements du BDP », dans le cadre d'un « pacte de salut national ». Pour le mouvement, la nécessité d'établir un tel pacte se fait de plus en plus ressentir au vu des derniers développements politiques au Gabon : arrestation de membres du BDP toujours en prison, modification unilatérale de la constitution en vue de maintenir indéfiniment le régime dictatorial d'Omar Bongo au ...
Lire l'article
Montclair, New Jersey (7 mai 2002, BDP-Presse) -  Le BDP-Gabon Nouveau, mouvement d'opposition radicale au régime Bongo du Gabon a annoncé lundi soir (heure de New York) la composition de son gouvernement de salut national (http://www.bdpgabon.org/gouvernement/), gouvernement dont l'objet est de reprendre en main un état que le mouvement estime abandonné par un régime Bongo à bout de souffle. Cette annonce vient ainsi alléger le suspense qui, depuis le 13 avril dernier, tient les Gabonais en halène.  C'est en effet à Paris que le Conseil des cellules du BDP-Gabon Nouveau s'est réuni le mois dernier non seulement pour discuter de la ...
Lire l'article
Discours du Premier Ministre, Chef du Gouvernement Paul Biyoghé Mba: Séminaire Méthodologique sur la modernisation des services de l’État
Discours de voeux à la nation du Dr. Daniel Mengara: “Pour que le Gabon change, la peur doit changer de camp”
La Coalition Gabonaise de Refus et de Salut National exprime ses condoléances les plus attristées au Dr DANIEL MENGARA et à toute sa famille
Gabon: Discours à la nation du Dr. Daniel Mengara: “Vous pouvez, Monsieur Bongo, vous mettre votre ouverture dans le trou que vous voulez”
Appel à la Nation
Gabon: Discours à la nation du Dr. Daniel Mengara : « Le gouvernement Eyegue Ndong III est un gouvernement « asamsé », un ramassis de
Discours à la nation du Dr. Daniel Mengara à l’occasion du 17 août 2007: “J’appelle dès aujourd’hui les Gabonais à un sursaut patriotique pour mettre
Le BDP nomme son nouveau gouvernement de salut national
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau invite les Gabonais à un « pacte de salut national »
Le BDP-Gabon Nouveau annonce la création d’un gouvernement de salut national


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2005
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*