Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Bongo en campagne

Auteur/Source: · Date: 28 Sep 2005
Catégorie(s): BDP@Médias

Non content d’avoir, selon des méthodes éprouvées, gonflé les listes électorales, verrouillé la nomination des présidents des commissions électorales, suspendu la parution du journal indépendant Le Messager, et imposé un changement d’équipe éditoriale en préalable à la reparution de ce dernier, le doyen des dictateurs françafricains « veut faire taire l’opposition gabonaise à Paris » [Le Monde, 21/09].

Un voeu anticipé par la préfecture de Paris qui a interdit un rassemblement du mouvement d’opposition en exil Bongo doit partir ? Gabon nouveau (BDP), prévu (et préalablement autorisé, selon les organisateurs) pour le 15 septembre. Bongo l’avait annoncé : « Tout doit se passer dans le calme, dans la sérénité et dans l’ordre. » [AFP, 16/08] Surtout dans l’ordre… Or manifester à Paris contre une dictature soutenue par la France implique, selon la préfecture, un « risque d’affrontements et de troubles grave à l’ordre public ».

Bongo a également demandé « à la France la liste de ces opposants pour leur interdire toute action politique avant la campagne » et « suggéré à son ministre de la Sécurité publique et de l’immigration d’envisager le retrait des passeports et l’interdiction d’attribution du visa de sortie à tous les leaders politiques qui en feraient la demande » [Panapress, 19/09]. Si Bongo « a carrément disjoncté » [Libération, 21/05], ce n’est pas tant de prétendre recourir à de menus services que de laisser entendre au grand jour qu’ils sont monnaie courante…

Si, malgré ces prudentes précautions, Bongo ne réussissait pas à étouffer toute contestation de sa prochaine ?réélection’, il pourra toujours compter sur ses accords de coopération. Parmi les trois nouvelles conventions de partenariat signées en août 2004 entre la France et le Gabon, l’une d’elles, selon le communiqué officiel de l’époque, vise à « faciliter la montée en puissance de la gendarmerie mobile pour prévenir tout trouble à l’ordre public susceptible d’intervenir dans le pays à court ou moyen terme ». À l’occasion d’élections trop manifestement truquées, par exemple ? On vient de voir au Togo ce que signifie ce type de « maintien de l’ordre ».

[Victor Sègre]
Billets d’Afrique et d’ailleurs, No. 140, Octobre 2005, p. 3 


SUR LE MÊME SUJET
Omar Bongo a-t-il financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?
Un proche du président défunt gabonais affirme dans un livre à paraître jeudi que de l'argent aurait été versé au candidat français. Un proche d'Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans un ouvrage sur le scandale des biens mal acquis des chefs d'État africains en France, à paraître jeudi. Interrogée mardi par l'AFP, la présidence française se refuse à tout commentaire. L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à ...
Lire l'article
Bongo a financé la campagne Sarkozy selon un proche du président défunt
De Deborah PASMANTIER et Sofia BOUDERBALA (AFP) – Un proche d'Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans un ouvrage sur "Le scandale des biens mal acquis" des chefs d'Etats africains en France, à paraître jeudi. Interrogée mardi par l'AFP, la présidence française se refuse pour le moment à tout commentaire. L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à Ali Bongo, qui succède à son père en août de la même ...
Lire l'article
Un proche de l'ancien président du Gabon Omar Bongo assure que ce dernier a financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 et que l'actuel chef de l'Etat français a bénéficié de paiements en liquide. L'Elysée s'est refusé à tout commentaire sur ces accusations dépourvues de preuves matérielles et portées dans un livre par l'ancien directeur adjoint du cabinet du président Omar Bongo. Mike Jocktane est passé aujourd'hui dans l'opposition à Ali Bongo qui a succédé à son père après la mort de ce dernier en 2009, au terme de 41 ans de pouvoir. Ce pasteur explique que les supposées remises d'argent ...
Lire l'article
Les jeunes filles économiquement faibles ont récemment lancé un appel au nouveau président élu, Ali Bongo, pour la mise en oeuvre des points de son programme de société ayant trait à la lutte contre la pauvreté et le soutien aux Gabonais économiquement faibles (GEF). Lors de sa campagne menée tambours battant à travers les neuf provinces, Ali Bongo avait promis une plus juste répartition des richesses pour lutter contre la pauvreté et assurer aux Gabonais un «avenir en confiance». © static'/gaboneco - Les jeunes filles économiquement faibles attendent de pied ferme les promesses électorales d'Ali Bongo ...
Lire l'article
Dans le flot d'hommages à Omar Bongo, le doyen des chefs d’Etat africains mort lundi, deux voix discordantes : celles de Valéry Giscard d’Estaing et d'Eva Joly. Personnage clé de la "Françafrique", cette relation complexe entretenue entre Paris et ses anciennes colonies d'Afrique, Omar Bongo suscite de nombreuses réactions depuis sa mort lundi. Parmi tous les hommages, deux voix discordantes : celles d’Eva Joly et de Valéry Giscard d’Estaing. Omar Bongo a connu tous les présidents de la cinquième république. Pour la première fois, Valéry Giscard d'Estaing s'exprime à son sujet et il n'hésite pas à rouvrir de vieux dossiers. "Au début c’était ...
Lire l'article
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing a affirmé mardi que le président du Gabon Omar Bongo, décédé lundi, avait soutenu "financièrement" Jacques Chirac pendant la campagne présidentielle de 1981. Invité sur Europe 1 à évoquer les souvenirs qu'il avait du président gabonais, M. Giscard d'Estaing a raconté : En 1981, "normalement vous savez qu'on n'acceptait pas des versements de fonds provenant de pays étrangers qui soutenaient des candidats en France. Et j'ai appris que Bongo soutenait financièrement Jacques Chirac". "Moi j'étais président de la République à l'époque, a-t-il poursuivi, j'ai appelé Bongo et je lui ai dit : +vous soutenez actuellement ...
Lire l'article
Le Gabon, "partenaire privilégié (de la France) depuis 1967", selon les mots de Nicolas Sarkozy, s'interroge sur ses liens avec Paris. Une pluie de déclarations officielles a dénoncé, ces derniers jours, une "virulente campagne de dénigrement systématique" contre le président Omar Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 1967. Le soupçon d'une complicité de l'exécutif français affleure, menaçant d'ébranler une relation emblématique de la "Françafrique". Présidé par M. Bongo, le conseil des ministres du jeudi 5 mars a mis en cause "énergiquement l'abjecte campagne de calomnies et d'insultes orchestrée par les médias français (...) contre la personne" du président gabonais. Un ton au-dessus, ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Le Gabon a exhorté "les autorités françaises compétentes" à mettre fin à une "campagne de calomnies (...) par les médias français" contre son président Omar Bongo Ondimba, dans un communiqué publié vendredi par le quotidien national L'Union. Interrogé par l'AFP, le secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet a rappelé que la presse était "indépendante". Selon l'Union, le Conseil des ministres présidé jeudi à Libreville par le chef de l'Etat a marqué "son accord total" avec une déclaration gouvernementale dans le même sens faite mercredi, "pour dénoncer énergiquement l'abjecte campagne de calomnies et d'insultes orchestrée par les médias français publics et ...
Lire l'article
Omar Bongo a-t-il financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?
Bongo a financé la campagne Sarkozy selon un proche du président défunt
Un témoin assure que Bongo a financé la campagne de Sarkozy
Bongo Doit Partir
Gabon : Les jeunes filles démunies rappellent Ali Bongo à ses promesses de campagne
VGE : “Bongo a financé la campagne de Chirac”
Giscard d’Estaing: Bongo a soutenu “financièrement” Chirac pendant la campagne de 81
Omar Bongo dénonce une “campagne de calomnies” contre le Gabon
Meetings de la Coalition
Le Gabon demande à la France de mettre fin à une “campagne” contre Bongo


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Sep 2005
Catégorie(s): BDP@Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*