Socialisez

FacebookTwitterRSS

Réussite totale du premier “test” de sabotage du Mamba

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2005
Catégorie(s): Communiqués BDP

Agrandir Image
Le Mamba, branche armée du BDP-Gabon Nouveau: Un coup de maître.
Dans la nuit du jeudi 29 décembre, Le Mamba, branche armée du BDP-Gabon Nouveau, a mené avec un succès éclatant sa toute première opération de sabotage sur un transformateur d’électricité de la zone de Kinguélé/Belle Vue II, quartiers de Libreville.

Cette opération faisait partie de la petite série d’opérations “tests” que Le Mamba avait prévu d’accomplir dans le cadre de ses préparatifs insurrectionnels, avant que de se lancer dans des opérations insurrectionnelles soutenues visant à établir au Gabon un climat d’ingouvernabilité permanent devant mener à l’écroulement total du régime Bongo si aucune réforme démocratique ne voit immédiatement le jour au Gabon.

La réussite totale de cette “simple” opération “test” conforte Le Mamba dans sa détermination à combattre le régime Bongo par des moyens militaires, paramilitaires et insurrectionnels.

Comme annoncé précédemment, quand Le Mamba sera prêt à lancer ses opérations, un ultimatum de deux ou trois semaines sera lancé à Omar Bongo pour qu’il choisisse entre l’insurrection généralisée devant se terminer par son départ par la force, ou une réforme démocratique immédiate devant se terminer par son départ immédiat dans un minimum d’honneur et de respectabilité.

Le BDP-Gabon Nouveau rappelle aux populations gabonaises que Le Mamba, dans ses diverses opérations, veillera à minimiser les dégâts et torts matériels ou humains qui pourraient être causés aux civils. Les opérations du Mamba, branche armée du BDP-Gabon Nouveau, seront aussi précises que possible et viseront primordialement le régime Bongo. Cette opération “test” de sabotage vient de démontrer qu’il est en effet possible de minimiser les dégâts et les dommages collatéraux qui pourraient résulter d’opérations de sabotage de ce type, vu qu’aucun dégât majeur n’a été causé aux habitations et biens des civils vivant dans les environs.

Par ailleurs, notre combat s’articule autour de principes très simples: le BDP-Gabon Nouveau n’a jamais voulu la guerre au Gabon. Pendant 7 ans, nous avons essayé de faire comprendre au régime Bongo que la paix au Gabon passe par la réforme et la démocratie. Mais, comme l’ont démontré les élections volées de novembre 2005, le régime est resté sourd à nos appels pour une réforme démocratique et a même empiré la situation du Gabon vu que le Gabon est moins démocratique aujourd’hui qu’il n’était en 1990.

La guerre de sabotage et d’insurrection qui commencera bientôt au Gabon n’est pas causée par le BDP-Gabon Nouveau, mais par le régime Bongo. Autrement dit, si Omar Bongo voulait sauver le Gabon de la violence, il accepterait tout de suite de réunir les Gabonais autour d’une nouvelle conférence nationale pour débattre de la vraie réforme. S’il ne le fait pas, c’est qu’il aura déclaré la guerre aux Gabonais. Cette guerre sera donc son entière responsabilité car en s’imposant au pouvoir pendant 45 ans, il condamne tout le pays à la misère et à la paupérisation pendant 45 ans. On ne voit tout simplement pas ce qu’Omar Bongo peut faire au Gabon en 7 ans qu’il n’a pas pu faire en 40 ans en dehors de continuer à tuer les Gabonais, voler le pays et vendre le Gabon.

Partant de ce constat, il est impératif que Bongo, l’homme, parte. Le BDP-Gabon Nouveau pense qu’Omar Bongo l’individu est le principal blocage qui empêche le changement au Gabon. Par sa soif de pouvoir, son incapacité à accepter la démocratisation du pays et son désir de monarchiser le Gabon, Omar Bongo est le principal responsable de la débacle gabonaise à tous les niveaux. Et c’est donc à cause de lui que le pays regresse moralement, économiquement et politiquement.

Tout un pays ne va quand-même pas mourir à cause d’un seul homme et de sa soif de pouvoir!

Le BDP-Gabon Nouveau ne fait pas la chasse aux sorcières et son combat est pour tous les Gabonais, quelque soit leur origine ethnique, leur sexe ou leur religion. Le BDP-Gabon Nouveau peut travailler avec n’importe quel Gabonais, qu’il ait appartenu au régime Bongo ou non, dans le cadre d’un état de droit réformé selon les principes de réforme qui ont toujours été ceux du BDP-Gabon Nouveau.

Autrement dit, le BDP-Gabon Nouveau sait que même dans sa révolution, il sera obligé de travailler avec tous les Gabonais pour le bien de tous les Gabonais, anciens membres du régime Bongo ou non. Mais la seule personne avec laquelle le BDP-Gabon Nouveau ne peut travailler au Gabon est Omar Bongo. Nous estimons que les malheurs du Gabon viennent de lui et de lui tout seul. Le BDP-Gabon Nouveau ne croit pas à la théorie de l’entourage. L’entourage de Bongo est mauvais, certes, mais il est mauvais parce qu’Omar Bongo est mauvais. Si Bongo avait été un homme bon, il aurait, avec tous les pouvoirs qu’il a, redressé le Gabon à lui tout seul et en aurait fait un état de droit en un mois s’il le voulait. Mais c’est lui qui n’a pas su punir ses ministres voleurs parce que lui-même était voleur. Quelles leçons morales pouvait-il donner à ses ministres si lui-même montrait à tous la voie du vol’ C’est lui qui n’a pas su punir la fraude électorale parce que lui-même vit et respire la fraude: il en a fait toute une religion au Gabon, malheureusement au détriment des Gabonais. Voilà pourquoi nous demandons uniquement la tête de Bongo car c’est lui qui amènera la guerre au Gabon par son entêtement à vouloir mourir au pouvoir: 38 ans, c’était déjà trop. Imaginez 45 ans d’Omar Bongo: c’est le désastre!

Encore une fois, c’est la tête de Bongo uniquement que nous voulons. Le régime Bongo lui-même, comme en Tunisie, peut faire une révolution de palais en mettant Omar Bongo de côté dans un esprit de réfrome. Le BDP-Gabon Nouveau pourra alors travailler avec un régime débarrassé de Bongo pour sauver le Gabon sur le plan économique et apporter le soulagement que le peuple attend. Autrement dit, nous pourrons travailler avec les autres membres du régime, du moins la tranche progressiste de ce régime qui soutiendra le BDP-Gabon Nouveau pour chasser Bongo ou l’obliger à réformer. Pour le BDP-Gabon Nouveau, c’est la réforme qui sauvera le Gabon et le soignera des maux du bongoïsme. Il faut donc réformer le Gabon immédiatement car cette réforme est de l’intérêt de tous et permet la préservation de la vraie paix dans notre pays, celle-là même qui découle du patriotisme et de l’intérêt du plus grand nombre.

Omar Bongo est un blocage pour le Gabon. Débarrassons le Gabon d’Omar Bongo, pour sauver notre pays des violences. Ne permettons pas la mort du pays pour le bien d’un seul homme. Bongo doit partir, pour la construction d’un Gabon nouveau.

Notre combat est justifié.
Notre révolte, naturelle.

Vive le Gabon.
Vive la Nouvelle république.
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052
USA
Tel: 973-447-9766 / 973-655-5143
Fax: 973-447-9766 / 973-655-7909
Site: http://www.bdpgabon.org 


SUR LE MÊME SUJET
Le premier salon de l’économie et du développement durable baptisé « Gabon durable 2101 », qu’a abrité la capitale gabonaise du 6 au 9 mai, aura été, selon les organisateurs, un test réussi si l’on s’en tient à l’engouement suscité durant les trois jours d’exposition, a constaté GABONEWS. Cette première sortie a, au point de vue des visiteurs interrogés par GABONEWS, atteint les objectifs escomptés dans ce sens  qu’il a mobilisé plus d’une trentaine d’entreprise, les Organisations non gouvernementales (Ongs), et internationaux  spécialisées en biodiversité venus d’Europe (Allemagne, France, Danemark…), de l’Amérique latine et d’Afrique notamment. Cet évènement a été ...
Lire l'article
L’initiatrice de la caravane de la lutte contre la maltraitance des enfants, Aimée Délia Belouni, a, au terme d’une tournée de sensibilisation deux mois (du 28 juin au 29 août), rondement menée à l’intérieure du pays avec des artistes locaux, déclaré ce mercredi que : « La tournée a été une réussite totale ». Dressant le rapport de la tournée, Aimée Délia Bélouni, a rappelé le contexte du départ de la tournée. « Les enfants, ont vécu une année noire. On n’a assisté à plusieurs cas de viol, d’incestes caractérisés dans les familles par les fougues des belles mères envers les enfants ...
Lire l'article
Vous pouvez, si vous êtes un patriote ou une patriote qui croit en la nécessité de démanteler immédiatement le régime Bongo, participer à l'effort collectif en animant une cellule ou un Comité BDP dans la ville où vous vivez. Pour animer une cellule, vous devez devenir membre du BDP-Gabon Nouveau en remplissant notre formulaire d'adhésion. Et si vous êtes déjà membre, contactez-nous pour nous parler de votre projet de cellule. L'adhésion est entièrement libre et gratuite. Cependant, vous êtes libre de faire des donations volontaires pour soutenir financièrement notre combat, qui est également le vôtre. Pour plus d’informations sur les modalités d’adhésion au BDP-Gabon ...
Lire l'article
L'adhésion au BDP-Gabon Nouveau est libre et gratuite pour tous. Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion au BDP-Gabon Nouveau et les conditions relatives aux divers statuts de membre, cliquez sur les liens ci-dessous. Adhérer au BDP-Gabon Nouveau: Modalités et Conditions Faire une donation Animer une Cellule ou un Comité Les Statuts du BDP-Gabon Nouveau Taux de cotisation pour les membres responsables.
Lire l'article
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
Succinctement présenté, le mouvement "Bongo Doit Partir, pour la Construction d'un Gabon Nouveau" (en abrégé : BDP-Gabon Nouveau) est un mouvement politique gabonais de libération nationale créé en exil dans le New Jersey aux Etats-Unis le 9 décembre 1998 par le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones aux USA. Le BDP-Gabon Nouveau fonde son idéologie sur le constat suivant : En 40 ans de pouvoir sans partage, Omar Bongo a conduit le Gabon à la faillite la plus totale et à un état de dictature et de misère qui constituent un véritable génocide silencieux du peuple gabonais plus que jamais privé de ses libertés ...
Lire l'article
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau tient son premier meeting politique à Libreville, au milieu de tentatives de sabotage
(BDP-Gabon Nouveau, 11 décembre 2007) - C'est le samedi 1er décembre dernier que le BDP-Gabon Nouveau a tenu au quartier Kinguélé à Libreville le tout premier meeting politique public du mouvement au Gabon depuis sa création en exil aux Etats-Unis en 1998. Organisé par le Comité de Coordination Nationale qui représente le mouvement au Gabon, le meeting visait à marquer de vive voix son rejet de la célébration par Omar Bongo du 40ème anniversaire de sa dictature sur la nation gabonaise. A l'occasion de ce meeting politique qui n'avait été annoncé aux Gabonais que moins de 48 heures à l'avance, le ...
Lire l'article
(Montclair, New Jersey, USA - 3 mars 2006) - Dans le cadre de son but avéré d'empêcher tout débat contradictoire au Gabon, Omar Bongo, par le biais du CNC, vient de prendre la dangereuse décision d'interdire à la population gabonaise l'accès aux sites du BDP-Gabon Nouveau et de sa branche armée, Le Mamba (http://www.bdpgabon.org et http://www.lemamba.org), sites que le régime Bongo juge " subversifs ". Le Mamba, au nom du peuple gabonais et du BDP-Gabon Nouveau, condamne vivement cette folie. Cette décision inédite dans la précaire et hésitante histoire d'Internet au Gabon est lourde de conséquences pour le devenir démocratique de notre ...
Lire l'article
Montclair, le 17 janvier 2006 (Le Mamba) - Comme l'avait indiqué le BDP-Gabon Nouveau lors de sa transformation en mouvement de libération nationale, le nouveau septennat volé d'Omar Bongo sera un enfer. Cet enfer que va traverser le régime Bongo pendant les sept années qui viennent a déjà commencé à annoncer ses couleurs au Gabon par-ci par-là au Gabon. Pour emprunter la phrase même de Bongo et de son entourage, Le Mamba dit au régime Bongo que non, "demain ne sera pas meilleur qu'aujourd'hui", "demain sera pire qu'aujourd'hui". Nous n'en dirons pas plus pour le moment. Cependant, que ceux qui doutent de la ...
Lire l'article
Fin du salon « Gabon durable 2010 »: premier test réussi, selon les organisateurs
Gabon: société : « La tournée a été une réussite totale », Aimée Délia Béloumi (présidente du CRAAG).
Animer une Cellule
Adhésion
Le Mamba
Le Comité Directeur
Présentation
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau tient son premier meeting politique à Libreville, au milieu de tentatives de sabotage
Réaction du porte-parole du Mamba : Au Gabon, la seule personne subversive à censurer, c’est Omar Bongo
Communiqué du Mamba: Pour le régime Bongo, c’est la tête de Bongo ou l’enfer


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2005
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*