Socialisez

FacebookTwitterRSS

Reflet : Terrorisme affiché du BDP-Gabon Nouveau

Auteur/Source: · Date: 18 Jan 2006
Catégorie(s): BDP@Médias

Le Mouvement fantomatique, connu sous l’appellation de BDP Gabon nouveau, s’est illustré de manière tonitruante ces derniers temps. Une fois de plus.

En effet, dans un communiqué abondamment diffusé par courrier électronique, « le parti » du Docteur Daniel Mangara, basé dans le New Jersey (USA), revendique « sa toute première opération de sabotage sur un transformateur d’électricité de Kinguélé, un quartier de Libreville, dans la nuit du Jeudi 29 Décembre ».

Le communiqué précise : « Cette opération faisait partie de la petite série d’opérations test que la branche armée du BDP avait prévu d’accomplir dans le cadre de ses préparatifs insurrectionnels soutenus, visant à établir au Gabon un climat d’ingouvernabilité permanent devant mener à l’écroulement du régime Bongo, si aucune réforme démocratique ne voit immédiatement le jour ». Cette gesticulation délirante et pitoyable, en dit long sur la mégalomanie et la tendance lourde à la mythomanie de cet opposant de pacotille qu’est Daniel Mangara. Sa démarche politique est des plus étranges. Le Gabon est un pays où depuis de longue date, les partis politiques d’opposition ont pignon sur rue. Le jeu démocratique s’y déroule à ciel ouvert. Personne n’y subit de persécutions pour les idées qu’il professe.

Monsieur Mangara, au lieu d’aller jouer les « réfugiés » politiques en Amérique, aurait été mieux inspiré de venir mener son combat politique dans son pays natal, où se trouvent réunies toutes les conditions pour une expression politique libre, mais dans la légalité. En réalité, la posture confortable dans laquelle il se complait, ne vise qu’à dissimuler un vide idéologique abyssal et l’absence de tout projet de société crédible. Il n’est pas étonnant qu’il ne dispose d’aucune base politique au Gabon, où ses palinodies ne suscitent que des sourires entendus.

Bref, à son sujet on peut parler de véritable paumé politique, hors du coup. Et pour cette raison même, il en est réduit à brandir de vaines menaces, en jouant les Don Quichotte. Quelle personne sensée peut vraiment le prendre au sérieux ?

En « asile » aux USA, pays champion de la lutte planétaire contre le terrorisme, il ose narguer les Autorités de ce pays en prônant ouvertement le terrorisme comme moyen d’accession au pouvoir ! C?est comme parler de corde dans la maison d’un pendu.

Il agit comme si cette Nation, récemment meurtrie dans sa chair, abriterait des aventuriers ayant opté pour la violence, déterminés à fouler aux pieds la légalité pour satisfaire leur ego démesuré.

Il faut croire qu’il ait omis volontairement d’adresser son fameux message aux services compétents américains. Espérons pour lui qu’il commettra à nouveau la maladresse de lancer des appels enflammés au terrorisme et à la haine, à partir de son « abri américain » car les conséquences ne se feraient pas attendre, un billet aller simple sur Libreville pour s’expliquer avec les résidents du quartier Kinguélé, si ce n’est dans l’un des quartiers de « Sans Famille ». Il y a des limites qu’on ne peut franchir impunément. Get off !

RO

Le Mirroir, du 16-01-2006 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : La BVMAC affiche ses ambitions pour 2012
Le Directeur Général de la Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC), Pascal Houangui Ambouroué, a procédé, le vendredi 20 janvier dernier au siège de l’institution à Libreville, à la présentation de l’Ecole de la Bourse aux représentants des Universités, grandes Ecoles du Gabon et de certaines administrations. A-t-on constaté. A en croire le DG de la BVMAC, cette Ecole se veut une passerelle entre les écoles, les universités, bref, de l’Enseignement supérieur et la Bourse régionale. « Nous nous positionnons comme leader de la formation auprès du grand public, des investisseurs institutionnels, des acteurs privés et des pouvoirs publics ...
Lire l'article
Gabon – Terrorisme d’État
Face à la mobilisation des Gabonais – de plus en plus nombreux - qui contestent toute légitimité à son pouvoir, le Mollah’Son Ali Ben Bongo répond par le harcèlement et l’intimidation des opposants, traqués jusque dans leur intimité. Le dernier cas en date est celui de l’évêque Mike Jocktane, qui ne risque pas de regagner son domicile de si tôt parce que recherché depuis plusieurs jours par toutes les polices du régime. Son plus grand péché ? Sa proximité avec le Président élu, André Mba Obame. Et comme pour le lui faire payer, le mardi 2 février, un peu après ...
Lire l'article
La Banque internationale pour le commerce et l'industrie du Gabon (BICIG), qui contrôle 52% du parc de comptes dans le pays, a accusé, en 2009, un bilan déficitaire de 4,6 milliards de FCFA, a appris l'AGP de source bancaire, jeudi à Libreville. En 2009, l’institution financière, qui compte 80.000 clients au Gabon, a été créditée d’un bilan de 363 milliards de FCFA contre 373 milliards en 2008, soit un déficit de 2,7% (4,6 milliards de FCFA), a-t-on précisé de même source. Selon le président du conseil d’administration de la BICIG, M. Etienne Guy Mouvagha Tchioba, l’exercice 2009 a été marqué par un ...
Lire l'article
Une affiche gabonaise qui parle pour ne rien dire ?
Imagine-t-on une campagne publicitaire en France comme celle qui a été effectuée au Gabon, le 24 février 2010 ? Lors de la visite officielle du président français dans ce pays, des affiches ont vanté « l’amitié franco-gabonaise ». La formule n’est pas nouvelle : on l’entend encore résonner dans la ritournelle des chœurs qui célébraient le président Pompidou sur son passage pendant une visite au Gabon en 1973 : « Vive l’amitié franco-gabonaise ! Vive les présidents Bongo Pompidou ! » Un slogan démenti par l’image À l’évidence, l’information diffusée par cette affiche appartient à l’information donnée tirée ...
Lire l'article
Née le 10 février dernier de la fusion de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), du Mouvement africain pour le développement (MAD) et du Rassemblement national des Républicains (RNR), l’Union nationale (UN), nouveau parti gabonais d’opposition qui compte six anciens candidats à la dernière élection présidentielle, a organisé son premier meeting le 14 février à Libreville. Dénonciations, répliques et ambitions. Porté sur les fonts baptismaux le 10 février dernier, l’Union nationale (UN), formation politique d’opposition composée par trois partis et six anciens candidats à la dernière élection présidentielle, a effectué sa première sortie officielle le ...
Lire l'article
Rose Francine Rogombé, présidente par intérim, a entamé mardi 23 juin une concertation avec la classe politique, en prélude à l’élection présidentielle anticipée. Des dissensions se font entendre dans le camp de la majorité présidentielle autour du calendrier électoral. Si l’unanimité prévaut quant au report de la date de l’élection, le désaccord s’exprime sur la durée de ce report. Le camp présidentiel, très uni pendant les années Bongo, n’a pas caché ses divisions concernant les délais nécessaires pour organiser la prochaine élection présidentielle anticipée. D’après la Constitution, la présidentielle doit être organisée au plus tard quarante-cinq jours après la prestation de serment ...
Lire l'article
La Société nationale des bois du Gabon a récemment publié son bilan pour l'exercice 2008, qui présente un chiffre d'affaires en hausse de 12% par rapport à l'année 2007, en parvenant à engranger 53,342 milliards de francs CFA. Les ventes auxquelles sont parvenues la SNBG sur le marché asiatique ont pu rattraper les chutes des autres marchés, notamment méditerranéen, dont les parts de marché chutent de 26% à 11% en 2008, en raison de la fermeture de plusieurs usines marocaines dans le contexte de crise économique. La crise qui frappe le secteur gabonais du bois, induite par la crise économique ...
Lire l'article
Communiqué : Le BDP-Gabon Nouveau condamne le terrorisme d’état au Gabon et exige la libération immédiate de Marc Ona Essangui et des leaders de la société civile incarcérés
C'est avec consternation et révolte que le BDP-Gabon Nouveau constate, une nouvelle fois, l'arrestation arbitraire de Marc Ona Essangui et de ses collègues de la société civile gabonaise par le régime dictatorial d'Omar Bongo. Le BDP-Gabon Nouveau, mouvement de résistance et de libération nationale en exil,  condamne sans détour et avec vigueur cet énième forfait du régime terroriste d'Omar Bongo contre le peuple gabonais, peuple qui depuis 41 ans subit le terroriste d'état d'une mafia criminelle, incapable et  incompétente. C'est ce matin 31 décembre que Messieurs Marc Ona Essangui et ses collègues de la coalition Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) et ...
Lire l'article
Rendre performant le cadre normatif et les mécanismes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Afrique centrale, tel est l'objectif de l'atelier sous régional organisé, à Libreville du 7 au 9 avril, par le ministère de la Justice, en collaboration avec l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Cet objectif a-t-il été atteint' Le plus important était sans doute de comprendre l'importance du cadre normatif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans le développement économique d'un pays, afin de mettre en place une meilleure ...
Lire l'article
Libreville abrite du 7 au 9 avril un atelier sous régional pour la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment des capitaux, organisé par le ministère de la Justice en collaboration avec l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) pour mieux coordonner les mesures de surveillance dans la sous région. Le ministre gabonais de la Justice, Martin Mabala, a présidé le 7 avril la cérémonie d’ouverture de l’atelier sous régional en matière de lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment des capitaux en présence du ministre des Affaires étrangères en ...
Lire l'article
Gabon : La BVMAC affiche ses ambitions pour 2012
Gabon – Terrorisme d’État
La BICIG affiche un bilan déficitaire de 4 milliards de FCFA
Une affiche gabonaise qui parle pour ne rien dire ?
Gabon : L’Union nationale affiche ses ambitions
Gabon: Le camp présidentiel affiche ses divisions
Gabon : La SNBG affiche des résultats en hausse
Communiqué : Le BDP-Gabon Nouveau condamne le terrorisme d’état au Gabon et exige la libération immédiate de Marc Ona Essangui et des leaders de la
Gabon : Comment contrer le financement du terrorisme et le blanchiment de capitaux?
Gabon : Le financement du terrorisme et le blanchiment des capitaux en débat à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Jan 2006
Catégorie(s): BDP@Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Reflet : Terrorisme affiché du BDP-Gabon Nouveau

  1. BEMBA

    2 Nov 2008 a 16:36

    Bien sûr, les pseudo journalistes du Miroir, qui sont en réalité des griots qui chantent les louanges pour satisfaire l’ego du nègre roi, trouveront que le combat du BDP est futile.
    Ils disent que le Gabon est un pays de liberté, que Daniel Mengara devait venir au Gabon pour faire de la politique. Si c’est pour finir comme Germain M’Ba non merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*