Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La SEPBG investit 5,5 milliards de FCFA dans l’équipement

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2008
Catégorie(s): Economie

La Société d’Exploitation des Parcs à Bois du Gabon (SEPBG) a annoncé le 2 janvier dernier, qu’elle entend investir 5,5 milliards de FCFA pour le renforcement de ses équipements dans le but d’obtenir la certification ISO 9001 d’ici fin 2008. Cet investissement verra la mise en service dès janvier 2008 des camions, des wagons et de trois trax, dont un trax supplémentaire pour le déchargement des barges à Port-Gentil (Sud-ouest), ainsi que trois tracteurs pour faciliter le transfert des grumes.

La Société d’Exploitation des Parcs à Bois du Gabon (SEPBG) a annoncé le 2 janvier dernier qu’elle entend investir 5,5 milliards de FCFA pour le renforcement de son équipement afin d’offrir un service de qualité et d’atteindre d’ici à fin 2008 la certification ISO 9001.

Cet investissement verra le renforcement des capacités de la société dès janvier 2008 avec de nouveaux camions, de nouveaux wagons et trois trax, dont un trax supplémentaire pour le déchargement des barges à Port-Gentil (Sud-ouest) ainsi que trois tracteurs pour faciliter le transfert des grumes.

Pour le port à bois de Mayumba (Sud), de nouvelles prestations seront transformées et adaptées. ”C’est face à toutes ces évolutions qui, pour certaines, sont pour nous de vrais défis, mais surtout de véritables challenges, qu’il nous faut entamer une mutation de nos structures” a estimé le directeur général de la SEPBG, Daniel Manteuffel.

La société a pour ambition d’évoluer dans une dynamique d’optimisation de la gestion de ses flux et de rechercher des axes de productivité depuis ses terminaux jusqu’à ses palans navires.

Pour M. Manteuffel, il s’agit d’évoluer vers une qualité de services accrue au profit des clients forestiers et de mieux se positionner par rapport aux concurrents locaux. Toutes ces nouvelles acquisitions visent à acquérir la certification qualité ISO 9001 avant la fin de l’année 2008.

Créée en 1981, la SEPBG est spécialisée dans la manutention portuaire c’est-à-dire la réception des grumes et bois débités, le stockage et la mise sous palan. Elle gère l’essentiel des parcs à bois flottant et sur terre plein et qui sont répartis sur le territoire national, à savoir Owendo, Cocobeach, Port-Gentil ainsi que Mayumba. 


SUR LE MÊME SUJET
Mercredi soir, on apprenait la suspension de la cotation des titres Rougier « dans l’attente d’un communiqué ». Ce dernier a été publié jeudi, après la clôture de la Bourse. Il indique que la Caisse des Dépôts et Consignations du Gabon vient de prendre 35 % du capital de la filiale Rougier Afrique International pour un montant de 24 millions d’euros. Avec plus de deux millions d’hectares de concessions forestières certifiées répartis entre le Gabon, le Cameroun et la République du Congo, dont environ 35 % répondent à l’écolabel FSC (pour Forest Stewardship Council), Rougier Afrique International regroupe l’ensemble des ...
Lire l'article
La société chinoise Peng Xin construit actuellement deux usines de transformation de bois à Kango, non loin de Libreville, la capitale gabonaise, pour un montant global de 6 milliards de francs CFA, a-t-on appris de source officielle. « Les investissements déjà réalisés en quatre mois, permettent pour l’instant une production ne dépassant pas 5000 m3 de bois par mois et au cours du premier trimestre, nous avons exporté 7000 m3 de bois », a précisé Jufeng Wu, responsable du site. « Nous prévoyons d’investir encore 2 milliards de francs CFA pour le montage de deux autres unités de transformation », a-t-il ajouté. L’Etat ...
Lire l'article
SFM Africa, une société off shore basée aux Seychelles, s'est engagée à débloquer 50 milliards de FCFA pour créer des infrastructures industrielles et touristiques à Mayumba, une localité côtière située à l’extrême sud-ouest du Gabon, conformément à une convention signée avec l’Etat gabonais, jeudi à Libreville. Les 50 milliards de FCFA serviront à financer le développement des ressources forestières dans la région de Mayumba, en vue d’une meilleure gestion du patrimoine forestier, ainsi que la création d’infrastructures industrielles, touristiques et d’écotourisme. Annoncé, le 27 janvier dernier lors de la tenue du conseil des ministres délocalisé à Tchibanga, chef-lieu ...
Lire l'article
Le géant français du nucléaire civil AREVA a investi 2,8 milliards de FCFA en 2009 pour la recherche de l’uranium dans la région de Franceville, dans le sud-est du Gabon, a annoncé le directeur général de la filiale gabonaise de l’entreprise, Jean-François Millan, dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec le ministre gabonais des mines, Alexandre Barro Chambrier. En 2008, l’Etat gabonais a signé avec AREVA un contrat de concession de trois ans renouvelable deux fois, portant sur trois permis de prospection sur les sites de Mopia, Lékabi et Andjogo. Le groupe AREVA est ...
Lire l'article
Le député Pierre-Claver Maganga Moussavou, leader du Parti social démocrate (PSD), a investi 72 millions de FCFA pour garantir le transport en commun dans sa circonscription électorale de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (sud). La somme, issue d’un crédit bancaire, a servi à l’achat de deux bus de 36 places chacun, qui ont été mis en circulation lundi dernier, après avoir été présentés aux populations, au cours d’une cérémonie officielle organisée, deux jours plus tôt, samedi dernier, à la place des fêtes de Mouila. ‘’Ces bus sont mis en circulation pour combler les difficultés de ...
Lire l'article
Le groupe singapourien, Olam, va investir près de 800 milliards de FCFA dans des projets agro-industriels au Gabon, a indiqué une source proche de la délégation ayant accompagné le président gabonais Ali Bongo Ondimba, lors de sa première visite officielle à Singapour, du 9 au 13 novembre. La somme servira notamment à la construction d’une usine d’engrais, la création de deux palmeraies dans deux provinces du sud Gabon et à la réalisation d’un complexe pétrochimique dans la future zone franche de l’île Mandji à Port-Gentil, la capitale économique, a indiqué la source. Le groupe Olam est déjà très ...
Lire l'article
La Société nationale des bois du Gabon (SNBG) a annoncé le 30 mars à Libreville un résultat net de 3,047 milliards de francs CFA pour l’exercice 2009, en hausse de 17% par rapport à l’exercice précédente. Au pied du mur de l’industrialisation de la filière, la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) met des billes de son côté avec un résultat net en hausse de 17% en 2009, soit 3,047 milliards de francs CFA contre 2,616 milliards en 2008. A l’issue du Conseil d’administration tenu le 30 mars à Libreville, la SNBG a annoncé des résultats financiers consolidés, notamment grâce à ...
Lire l'article
Le chiffre d’affaires de Rougier Gabon S.A. en 2009 a avoisiné les 40 milliards de francs CFA alors que celui du Groupe Rougier a été de 124,9 millions d’Euros, soit plus de 82 milliards de F CFA pour la même année .La décision du gouvernement gabonais d’interdire à compter de janvier 2010 l’exportation de grumes pourrait bénéficier à la production des grumes de Rougier au Cameroun et au Congo. En effet, la stratégie de Rougier est de rester un acteur majeur de l’industrie forestière au Gabon. Au-delà de l’interdiction d’exporter du bois en grumes, Rougier considère que la seule mesure permettant de ...
Lire l'article
Le gouverneur de l'Ogooué maritime, Gaspard N'nang Ella, a visité le 21 novembre dernier les installations de la Société d'exploitation des parcs à bois du Gabon (SEPBG), qui pâti encore d'une baisse de 20 à 30% des exportations de grumes suite à la crise économique mondiale. Affaiblie par la crise, la SEPBG pourrait encaisser un coup fatal avec l'interdiction de l'exportation des grumes dès 2010. Quel avenir pour la Société d'exploitation des parcs à bois du Gabon (SEPBG), basée à Port-Gentil ? C'est l'interrogation qui ressort de la visite de ses installations le 21 novembre dernier par le gouverneur de la ...
Lire l'article
La direction générale de l’Economie prévoit pour 2008 une baisse de la production nationale des grumes, a appris la PANA mercredi, de source bien informée. Du fait de l’application stricte de la politique des quotas, les exportations de grumes connaîtraient un tassement de volume autour de 1,7 million de m3, dont 1,4 million de m3 pour les quotas autorisés et 300 000 m3 pour les forestiers non assujettis au principe de quotas. Au port d’Owendo réservé au bois, non loin de la capitale gabonaise, il est possible de constater que la crise mine la filière gabonaise du bois, car l’espace réservé ...
Lire l'article
ROUGIER S.A. : La Caisse des Dépôts du Gabon investit dans les concessions forestières
Gabon : La société chinoise Peng Xin investit 6 milliards de francs CFA dans le secteur bois
Une société basée aux Seychelles va débloquer 50 milliards de FCFA pour développer une zone côtière dans le sud du Gabon
AREVA injecte près de 3 milliards de FCFA dans la recherche de l’uranium au Gabon
Un député investit 72 millions de FCFA dans le transport en commun
Un groupe singapourien va investir près de 800 milliards de FCFA dans l’agro-industrie au Gabon
Gabon : Plus de 3 milliards de FCFA de bénéfices pour la SNBG en 2009
Gabon : Le chiffre d’affaires de Rougier Gabon SA a atteint 40 milliards de F CFA en 2009
Gabon : La SEPBG craint le dépôt de bilan à Port-Gentil
La production gabonaise de bois en pleine crise


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*