Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Alénakiri privé d’eau potable

Auteur/Source: · Date: 12 Jan 2008
Catégorie(s): Société

Depuis bientôt une semaine, les habitants du quartier Alénakiri, dans la commune d’Owendo, sont privés d’eau potable. Selon les habitants, malgré la construction de deux châteaux d’eau, la pénurie d’eau potable est récurrente dans cette partie de la ville.

Le quartier Alénakiri, uns des quartiers populaires de la commune d’Owendo, est paralysé depuis le début de la semaine par une coupure d’eau potable. Malgré la construction de deux châteaux d’eau, les coupures d’eau potables persistent et continuent de perturber la vie quotidienne des habitants du quartier.

Selon les habitants du quartier, l’absence de l’eau potable est un problème récurrent qui les a récemment conduit à rencontrer les responsables de la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) pour trouver des solutions à ce problème.

Pour s’approvisionner en eau potable, ils doivent veiller pour attendre l’eau qui arrive souvent aux alentours de minuit avant de disparaître autour de 3 heures du matin.

Les plus courageux se munissent de récipients et partent s’approvisionner soit au lycée Technique soit à la cité Sétrag, à peu près 4 kilomètres à parcourir dans les deux sens. Ces coupures quotidiennes d’eau potable causent de nombreux désagréments et rendent les conditions de vie peu supportables. 


SUR LE MÊME SUJET
Le manque d'eau potable dans le département du Cap Estérias, à une trentaine de km de Libreville, depuis un mois, a entrainé une recrudescence des maladies diarrhéiques et de la peau dans la contrée. "Huit consultations sur dix sont dues à ces maladies depuis le début de la saison sèche", a confié une infirmière sous couvert de l’anonymat. Les 14 villages du département du Cap Estérias sont au régime sec, depuis le début de la saison sèche qui a fait tarir tous les cours d’eau dans la contrée. De Bolokobouet à Koubou-Koubou, en passant par le Premier Campement, le Cap Santa Clara ...
Lire l'article
Les ménages de Moanda sont privés d’eau potable depuis 4 jours, a constaté sur place le correspondant local de l’AGP. Hôteliers, restaurateurs, lavages de véhicules et autres services se retrouvent aussi dans la même difficulté en raison de l’absence au robinet de ce précieux liquide. L’eau est dorénavant servie avec parcimonie dans les premières structures, la lessive se faisant dans les ruisseaux et les véhicules plus du tout entretenus. Pour les besoins courants, les familles se sont résolues de se rendre dans les différents cours d’eau de la commune minière, avec tous les risques de santé que ces eaux peuvent faire courir. A l’origine, ...
Lire l'article
Les habitants d'Ayemé-Plaine (à une quinzaine de Km de Ntoum), éprouvent depuis de nombreuses années d'énormes difficultés à s'approvisionner en eau potable, rapporte le correspondant local de l'AGP. Ces populations sont obligées de parcourir de longues distances, et parfois à pied, pour se procurer le précieux liquide, indique-t-on. ''Nous souffrons ici, par manque d'eau, et en saison sèche'', a lâchée une dame cherchant à remplir des bidons dans une borne fontaine villageoise, mais qui produit une eau non potable. La difficulté est plus ressentie par les femmes ayant des bébés, ne pouvant assurer convenablement la propreté du nouveau-né et de la maman elle-même. La ...
Lire l'article
Les populations du quartier Baléka (2ème arrondissement de la commune de Mouila) dans la province de la Ngounié (sud) éprouvent d’énormes difficultés pour s’approvisionner en eau potable. Pour s’alimenter en en eau potable dans cette zone, il faut aller dans un quartier voisin. Dans la zone, quelques rares personnes nanties ont pu faire acheminer de l'eau dans leurs concessions à côté de la majorité des habitants n'ont pas assez de ressources financières pour s’offrir un compteur d’eau. Face cette situation, les habitants de Baléka comptent sur la nouvelle équipe de la mairie de cet arrondissement pour leur implanter une borne fontaine. En attendant, ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Baléka dans le deuxième arrondissement, notamment ceux situés entre la rive droite du marigot Ndendé et le camp militaire n’ont pas d'eau potable, leur zone ne disposant toujours pas d'une borne fontaine publique, constate-t-on. Pour avoir de l'eau potable dans cette zone, il faut aller dans un quartier voisin et faire la queue. Une situation comparable à celle que vivent les habitants de certains quartiers de Libreville où la pénurie d'eau existe. Les populations de Baleka se lèvent vers 5 heures du matin pour espérer remplir quelques seaux ou bidons, l'unique pompe installée depuis par le ...
Lire l'article
Les populations de Mabanda, dans la province de la Nyanga (sud-ouest), éprouvent d’énormes difficultés pour s’approvisionner en eau potable, alors qu’un projet d’hydraulique villageoise devrait avoir été réalisé dans le village dans le but de les soulager. Selon les populations de cette partie du pays, le manque d’eau potable serait consécutif à l’absence prolongée de l’hydraulique villageoise qui faisait partie des projets prioritaires des fêtes tournantes, Edition 2002. Or, soulignent ces populations, le département de la Doutsila avait bénéficié d’une enveloppe globale de 2,5milliards de francs CFA et rien n’a été fait dans le sens de l’amélioration des conditions de vie ...
Lire l'article
Les populations de la ville de Tchibanga, capitale provinciale de la Nyanga (Sud Ouest), éprouvent depuis deux mois d’énormes difficultés à s’approvisionner en eau potable alors que le gouvernement vient de renouveler la gratuité de la fourniture de l’eau et de l’électricité aux familles démunies. Depuis deux mois déjà, les populations font face à des coupures incessantes d’eau de la part de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) qui ne dispose que d’un seul château couvrant les dix quartiers de la ville de Tchibanga qui comptait environ 19365 habitants en 2005. Jusqu’alors, aucune raison n’a été avancée pour justifier ...
Lire l'article
Les habitants d’Angondjé, dans la banlieue nord de Libreville, partant de la Cité Amissa Bongo, en passant par la cité Nathalia et leurs environs sont en proie à de nombreuses difficultés dues à l’enclavement notamment celles liées à l’électrification, à la route et à l’approvisionnement en eau potable à telle enseigne que ces derniers sont contraints de parcourir un ou deux kilomètres, et d’attendre quelquefois des heures, selon le nombre de personnes en attente au point d’eau, pour pouvoir remplir un bidon de 10 litres. Cette situation fait que les populations les moins nanties parcourent cette distance à pieds, avec des ...
Lire l'article
La colère des habitants de Melen, quartier sous intégré de Libreville, monte à cause des coupures intempestives qui interviennent régulièrement dans l'alimentation en eau potable et ce depuis plusieurs mois; situation qui a conduit les population de ce quartier, excédée, à exprimer leur ras-le-bol, en envisageant barrer la route principale Nationale 1. Dans une plate-forme de revendications adressée par la population de Mélen aux autorités, le problème de l'eau potable figure en première ligne puisque plus de 3.000 âmes sont concernées par ce problème d’eau devenu crucial. Les puits et des sources providentielles sont devenus les lieux d'alimentation en eau dans ...
Lire l'article
Les habitants des villages à la périphérie de la commune d’Oyem éprouvent d’énormes difficultés à se procurer de l’eau potable, une situation d’avantage compliquée par l’arrivée de la saison sèche, période au cours de laquelle ruisseaux et petites rivières s’assèchent au grand dam des populations, contraintes de parcourir de longues distances pour se procurer ce précieux liquide. Privés depuis l’arrêt des pluies, des bienfaits du ciel, les habitants des villages Ebeigne, Mvomayop situés à quelques kilomètres de la ville d’Oyem, sur l'axe Libreville- Oyem, tirent le diable par la queue pour se procurer de l’eau potable. Ces villageois sont obligés de parcourir ...
Lire l'article
Recrudescence des maladies diarrhéiques au Cap Estérias, faute d’eau potable
Haut-Ogooué : Les ménages de Moanda privé d’eau potable depuis quatre jours
Gabon: Les habitants d’Ayemé Plaine éprouvent des difficultés pour s’approvisionner en eau potable
L’eau potable denrée rare pour les populations d’un quartier de Mouila
Gabon: Ngounié:Les habitants du quartier Baléka sans eau potable
Gabon: L’eau potable, une denrée rare à Mabanda
Gabon: L’Eau potable et l’électricité gratuits, mais denrées rares à Tchibanga
Gabon: L’eau potable: denrée rare à la Cité Amissa Bongo d’Angondjé
Gabon: Melen victime des coupures intempestives d’eau potable, les populations en colère
Gabon: Les villages près d’Oyem confrontés aux difficultés d’accès à l’eau potable


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Jan 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*