Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’UOB sur le pied de guerre

Auteur/Source: · Date: 17 Jan 2008
Catégorie(s): Education

Les étudiants de troisième cycle de l’Université Omar Bongo de Libreville (UOB), menacent d’entrer en grève pour protester contre la hausse des frais de scolarité en Master. Selon l’arrêté rectoral du 8 août 2007, les frais de scolarité sont fixés à 500. 000 FCFA pour le Master professionnel et 1.000 000 FCFA pour le Master recherche que l’on soit boursier ou non.

L’Université Omar Bongo de Libreville va –t-elle renouer avec le cycle de grèves’ La récente augmentation des frais de scolarité pour les inscriptions en cycle de Master rapproche l’UOB de cette éventualité.

L’arrêté rectoral du 8 août 2007 rendu public seulement le 12 décembre dernier, pendant la période d’inscription des étudiants de troisième cycle, fixe les frais d’inscription en Master à 1.000.000 de FCFA pour le Master recherche et à 500.000 FCFA pour le Master professionnel.

Cette hausse des frais de scolarité touche indistinctement les étudiants boursiers et non boursiers. Une situation cocasse pour les étudiants boursiers dont les frais de scolarité sont pris en charge par l’Etat.

« Si les besoins réels des universités ne sont pas pris en compte par le budget de l’Etat, à qui incombe cette responsabilité : à l’administration universitaire ou à l’étudiant ? » s’interrogent les étudiants de l’université, à travers une lettre ouverte affichée un peu partout au campus universitaire.

La formation en Master va-t-elle occasionner un surplus de volume de travail au corps professoral ? Le passage au système LMD nécessiterait-elle un surcroît des moyens financiers
pour justifier ce renchérissement des coûts de formation pour le troisième cycle ?

Cette décision a provoque déjà la grogne des étudiants de l’UOB pris au dépourvu par cette mesure qui supprime ainsi la gratuité dans l’offre de formation de troisième cycle à l’UOB.

A l’approche de la fin du premier semestre, à l’exception du DESS Tourisme, aucune formation de troisième cycle n’a encore débuté les cours. Les étudiants de Licence ont rencontré le Secrétaire général de l’UOB à deux reprises, puis le Conseiller du directeur général des bourses et stages pur protester contre cette réforme qu’ils jugent abusive.

Avec le dysfonctionnement du restaurant universitaire, le non paiement de la dernière tranche des bourses de l’année dernière, cette décision vient encore dégrader le climat à l’UOB et fait planer le spectre de nouvelles grèves. 


SUR LE MÊME SUJET
Face au mou constaté chez le gouvernement dans la mise en œuvre du protocole d’accord de janvier dernier, les enseignants gabonais ont posé un nouvel ultimatum pour le respect des clauses de la convention qui avait permis la reprise des cours. Les syndicalistes ont sollicité l’implication directe du chef de l’Etat pour la résolution de ce différend avant le 26 mai prochain. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ne relâchent pas la pression sur le respect du protocole d’accord signé avec le gouvernement en janvier dernier. Malgré ce document sensé échelonner la satisfaction des revendications des enseignants, ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Syndicat national de la Fonction Publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA), Jacques Ada, a menacé le 2 juin dernier de reconduire le mouvement de grève à compter du 19 juin prochain. Le SYNAFOPRA dénonce les couacs dans le versement de la prime incitative et des rappels de la prime de transports promis le 29 avril dernier par le gouvernement pour mettre un terme à la grève. Alors que l'on pensait que le gouvernement était parvenu à calmer le feu du côté de la Fonction publique, l'assemblée générale tenue le 2 juin dernier à Libreville par ...
Lire l'article
Suite aux résultats stériles de leur récente rencontre avec le chef du gouvernement, les représentants des agents du ministère des Affaires sociales ont déposé ce 4 mai un préavis de grève pour la satisfaction de leurs revendications pour lesquelles les autres départements ministériels ont déjà obtenu gain de cause. Alors que le secteur de la Santé a de nouveau suspendu son service minimum en début de semaine dernière, l'entrée en grève des agents de ce secteur viendrait encore aggravé la situation sanitaire du pays avec la paralysie des centres d'accueil spécialisés sur l'ensemble du territoire national. Le Syndicat des personnels ...
Lire l'article
Suite à l’appel d’offre lancé en 2008 par le ministère des Transports pour la sensibilisation des automobilistes aux dangers de la route, une importante campagne de prévention routière a été lancée au début du mois d’avril sur l’étendue du territoire national. Menée par la société LD Mobile en collaboration avec le ministère des transports et l’opérateur de téléphonie mobile Libertis. Alors que les campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière ont déjà permis à de nombreux pays européens de réduire les indicateurs de l’insécurité routière, le nombre de mort de la route au Gabon n’a cessé d’augmenter depuis ces dernières ...
Lire l'article
Dans un communiqué rendu public le 4 mars dernier, le gouvernement gabonais a fermement condamné les campagnes médiatiques menées en France à l’encontre du président Bongo Ondimba, considérées comme une tentative de déstabilisation organisée avec la complicité de «certains acteurs». Rappelant les événements de 2008 qui avaient déjà jeté un froid sur les relations diplomatiques entre Paris et Libreville, le gouvernement a mis en garde les autorités françaises sur la dégradation des relations entre les deux pays que pourrait engendré la récurrence de ces attaques. Se dirige-t-on vers une nouvelle brouille entre Paris et Libreville, comme en mars 2008 où les ...
Lire l'article
Les forces de l’ordre ont empêché le Collectif des agents municipaux de Libreville (CAML) d’organiser une marche pacifique, le 6 février dernier, visant la réclamation du versement de leurs droits à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). La dette de plus 16 milliards de francs CFA de la mairie de Libreville à la CNSS prive les agents municipaux de leurs prestations médicales, de leurs allocations ou encore de leurs pensions de retraites depuis plusieurs années. Près d’un an après les mouvements de grève qui avaient paralysé les services municipaux, le bras de fer entre les agents municipaux et les ...
Lire l'article
Les syndicats des agents de l'Etat fédérés au sein de l'Union des syndicats de l'administration publique, privée et parapublique (USAP) ont tenu une conférence de presse le 22 novembre à Libreville, pour faire le point sur les situations administratives et professionnelles dans les différentes administrations du pays. A l'issue de cette conférence, l'USAP a lancé un ultimatum au gouvernement pour l'ouverture des négociations avant le 29 novembre, sinon un préavis de grève générale serait déposé le 1er décembre prochain à la Primature. La crise sociale qui couve au sein de l'administration publique est sur le point d'éclater, avec l'ultimatum lancé ...
Lire l'article
Les étudiants de 1e année en Marine marchande et PME/PMI de l’Ecole préparatoire aux carrières administratives (EPCA) ont entamé un mouvement de grève le 26 juin dernier pour réclamer le paiement de près de 60 millions de francs CFA d’arriérés de bourse. Privés des allocations de l’Etat depuis la rentrée de novembre 2007, les étudiants de ces deux filières ont accumulé des difficultés financières qui plongent aujourd’hui la plupart d’entre eux dans une situation précaire. Une épaisse fumée s’élevait le 26 juin dernier dans la banlieue est de Libreville, où des étudiants de l’Ecole préparatoire aux carrières administratives (EPCA) ...
Lire l'article
Les agents de la Gabonaise de surveillance et de sécurité (G2S), société de gardiennage et de transport de fonds, sont entrés en grève depuis le 4 juin dernier pour réclamer le versement de leurs salaires qu’ils ne perçoivent plus depuis deux mois. Réunis au siège de la société dont ils ont interdit l’accès, les employés de G2S dénoncent le retard dans le paiement des salaires alors que la direction aurait récemment perçu un règlement de plus de 34 millions de francs CFA. Les gardiens et convoyeurs de la Gabonaise de surveillance et de sécurité (G2S) réclament leurs arriérés de salaire. ...
Lire l'article
UOB Les étudiants de l’Université Omar Bongo de Libreville, particulièrement ceux de troisième cycle, menacent d’enter en grève depuis un moment, à travers une lettre ouverte, affichée à plusieurs points au sein de l’Université, sur laquelle ils protestent contre un nouvel arrêté rectoral exigeant désormais aux étudiants voulant poursuivre des études de troisième, de débourser des frais d’écolage, dont les montants varient entre 500.000 et 1.000.000 francs CFA, selon que l’on soit boursier ou non, et selon le type de formation (Master recherche ou professionnel). En effet, depuis l’ouverture des troisièmes cycles dans cette université, les formations étaient gratuites. Mais l’arrêté ...
Lire l'article
Gabon : La CONASYSED encore sur le pied de guerre
Gabon : La Fonction publique sur le pied de guerre
Gabon : Les agents des Affaires sociales sur le pied de guerre
Gabon : La sécurité routière sur le pied de guerre
Gabon : Le gouvernement sur le pied de guerre face aux médias français
Gabon : Les agents municipaux sur le pied de guerre
Gabon : Les agents de l’Etat sur le pied de guerre
Gabon : Les étudiants de l’EPCA sur le pied de guerre
Gabon : Les gardiens de G2S sur le pied de guerre
Gabon: Enseignement supérieur: Menace de grève des étudiants de l’Université Omar Bongo de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Jan 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*