Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon juge inacceptables les propos de Bockel sur la Françafrique

Auteur/Source: · Date: 18 Jan 2008
Catégorie(s): Politique

Le Gabon, dont le président Omar Bongo Ondimba est un des piliers des relations franco-africaines, a jugé “inacceptables” les propos du secrétaire d’Etat français à la Coopération sur la nécessité de signer “l’acte de décès de la Françafrique”.
“De tels propos ne peuvent être mus que par l’ignorance des réalités de la coopération franco-africaine”, note sèchement vendredi un communiqué du Conseil des ministres, présidé par M. Bongo, au pouvoir depuis 1967.

Le communiqué, essentiellement consacré à répliquer aux déclarations de Jean-Marie Bockel, affirme sa “surprise” que “soient véhiculés à un tel niveau de responsabilité des clichés méprisants faisant des Etats africains de vulgaires mendiants sollicitant sans fin l’aumône de la France”.

“Cette attitude (est) d’autant plus inacceptable quand on sait les avantages que tirent la France et les autres Etats occidentaux de leurs rapports économiques depuis toujours, avantages mutuels par ailleurs”. Le gouvernement gabonais a été particulièrement choqué par la déclaration de M. Bockel, ministre issu de la gauche et entré au gouvernement français dans le cadre de l’ouverture prônée par le président Nicolas Sarkozy, sur les pays “à rente pétrolière”, visant implicitement le Gabon producteur de pétrole où opère en particulier le groupe français Total.

M. Bockel avait exhorté, lors de la présentation de ses voeux mardi à Paris, M. Sarkozy à ne plus “céder à un certain nombre de caprices (…) de demandes incohérentes de certains pays (africains) qui ont (…) une rente pétrolière qu’ils ne consacrent pas aux investissements qu’ils nous demandent de financer”.

Ce passage est d’ailleurs repris dans le communiqué du gouvernement gabonais qui observe que “si la France estime que l’Afrique lui coûte cher, il lui revient souverainement d’en tirer les conclusions, sans être obligée de se justifier de façon aussi peremptoire”. Le Gabon brandit au passage la menace de se tourner vers “des partenaires plus respectueux de la dignité de ses peuples et de la souverainté” des Etats africains.

“Il conviendrait donc que les partisans d’une certaine rupture en France sachent rompre avec l’arrogance qui a souvent marqué leurs rapports avec l’Afrique”, conclut le communiqué. Selon un diplomate s’exprimant sous couvert d’anonymat, “cette réplique du gouvernement gabonais n’a rien d’étonnant. Elle a été faite pour marquer le coup et montrer le mécontement des autorités”.

Désormais doyen des chefs d’Etat africains, M. Bongo, qui a connu tous les présidents de la Ve République française, est l’un des derniers symboles des relations particulières qui ont longtemps uni Paris et ses ex-colonies. Il fut un des principaux relais du système “françafricain” où s’entremêlaient raison d’Etat, lobbies et réseaux politico-affairistes, permettant à la France de maintenir son influence sur le continent.

Son nom apparaît ainsi dans l’affaire du pétrolier Elf, absorbé par Total, symbole des dérives de la Françafrique. Le Gabon est un allié privilégié de la France en Afrique centrale, son influence ayant notamment servi à dénouer des crises survenues ces dernières années dans cette région.

La France possède d’ailleurs une base militaire à Libreville et M. Sarkozy était venu au Gabon en juillet, lors de son premier voyage en Afrique subsaharienne en tant que président français. 


SUR LE MÊME SUJET
Jean-Marie Bockel : “Les accusations de Bourgi sont le chant du cygne de la Françafrique”
L’ancien secrétaire d’État à la Coopération avait appelé "au décès de la Françafrique", en janvier 2008. Deux mois plus tard, il était débarqué. Jeune Afrique l'a consulté pour avoir son sentiment sur les récentes déclarations de Robert Bourgi, qui affirme avoir fait transité des mallettes "pleines de billets" entre des présidents africains et des personnalités politiques françaises, dont Jacques Chirac. Jeune Afrique : Les accusations de Robert Bourgi sont-elles crédibles ? Jean-Marie Bockel : L’existence de financements occultes était un secret de polichinelle. Mais durant mon passage à la Coopération, je n’avais pas connaissance de qui recevait, combien et comment. Je n’étais pas dans ces ...
Lire l'article
Dans un communiqué parvenu ce dimanche à la Rédaction de GABONEWS, les avocats du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, notamment Maître Patrick Maisonneuve et Maître Georges Arama, tous deux avocats au Barreau de Paris (France), ont invité Madame Eva Joly, à ne pas confondre « ce qui fût ses fonctions de juge d’instruction et ses ambitions politiques ». Les avocats du président de la République gabonaise montent ainsi au créneau suite à tous les amalgames nés des propos de Yannick Jadot, porte-parole de la candidate écologiste à la présidentielle française, Eva Joly, tenus récemment dans le quotidien français ...
Lire l'article
Les réponses et les arguments donnés par Ali Bongo dans le Figaro prouvent à quel point cet homme est à côté des vraies responsabilités que doit avoir un dirigeant digne d'un état souffrant comme le Gabon. Son défunt père l'a aussi été durant 42 ans. Ce n’est donc pas surprenant ! Les trois points qui nous ont interpelé sont les suivants : 1- Au sujet de ses relations avec Sarkozy, remarquons que c'est lui qui sollicite souvent Sarkozy mais pas l'inverse. Quel avis peut-il bien attendre de Sarkozy qui a lui-même du mal à réussir son mandat en France ? Son père avait toujours ...
Lire l'article
Les récents propos du ministre français des Affaires étrangères, selon lesquels la tension franco-algérienne s’explique par la présence au pouvoir de "la génération de l’indépendance" ont été condamnés par les politiques et les associations. Les réactions n’ont pas tardé après la publication dans le Journal du Dimanche (JDD) d’une interview de Bernard Kouchner. Le ministre français des Affaires étrangères revenait, le dimanche 21 février, sur les relations de plus en plus tendues qu’entretiennent Paris et Alger. Selon lui, la présence au pouvoir de la génération de l’indépendance algérienne ne facilite pas les rapports entre les deux pays. "La génération de l'indépendance algérienne est ...
Lire l'article
La justice française va enquêter sur les biens acquis en France par trois chefs d'Etat africains. Un juge d'instruction a en effet décidé d'instruire la plainte déposée notamment pour "blanchiment" par une association, Transparence internationale France, a-t-on appris mardi de source judiciaire. "C'est une décision sans précédent. C'est la première fois qu'une enquête est possible s'agissant de chefs d'Etat en exercice", s'est félicité Me William Bourdon, l'avocat de Transparence internationale France. L'avocat se dit confiant, en dépit d'un probable appel du parquet. "Le droit est l'allié des plaignants depuis le début de cette affaire. Cet appel sera perçu comme une tentative politique ...
Lire l'article
Un reportage E-D-I-F-I-A-N-T sur la Françafrique diffusé sur Canal + le 13/04/2008. Autrefois, la Françafrique se cachait. A présent, tout se fait au grand jour sans que personne ne semble trouver à y redire. Reportage sur la visite à Libreville du secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant et du secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet le 10 avril dernier. Voir article AFP.
Lire l'article
Jean-Marie Bockel a exprimé, mercredi dernier à Paris, ses regrets de quitter le secrétariat d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, tout en assurant être heureux d'avoir désormais à s'occuper des questions de Défense et des Anciens combattants dans le nouveau gouvernement français formé mardi soir, rapporte la PANA. "Evidement, ce serait faire de la langue de bois que de voir que je ne regrette pas de quitter le travail que je fais à la Coopération", a-t-il dit, lors de la passation de pouvoir avec M. Alain Joyandet, nouveau secrétaire d'Etat français à la Coopération. "Je voudrai dire que nous ...
Lire l'article
Jean-Marie Bockel a affirmé jeudi "ne pas retirer un mot" de ce qu'il avait pu dire sur les relations entre la France et les régimes africains au secrétariat d'Etat à la Coopération, récusant toute idée de "rétrogradation" dans son passage à celui des Anciens combattants. "Je ne retire pas un mot de ce que j'ai pu dire dans mes fonctions. Je considère que ce que j'ai pu faire et dire a été utile et que mon passage n'aura pas été indifférent et que j'aurai modestement contribué à ce changement de la relation entre la France et l'Afrique", a déclaré MM. Bockel ...
Lire l'article
Repêché de justesse après le remaniement ministériel du mardi 18 mars, Jean-Marie Bockel, l'un des symboles de l'ouverture, a perdu son secrétariat d'Etat à la coopération, pour un dossier encore moins en vue, celui des anciens combattants. Dans l'entourage de cet ex-socialiste réélu maire de Mulhouse sous la bannière de l'UMP, on tente de faire contre mauvaise fortune bon coeur. "Jean-Marie Bockel, assure-t-on, est tout au bonheur de sa nouvelle fonction." Officiellement, le ministre, colonel de réserve, est "passionné" par les dossiers du ministère de la défense auquel son secrétariat d'Etat est rattaché. Il souligne qu'il officiera "dans un ministère régalien" ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a vigoureusement réagi jeudi aux propos de rupture dans les relations France-Afrique, prononcés récemment par le Secrétaire d'Etat français à la coopération Jean Marie Bockel. «Des tels propos ne peuvent être mus que par l'ignorance des réalités de la coopération franco-africaine », souligne un communiqué publié à l'issue du conseil des minitres réuni dans la journée par le président Omar Bongo Ondimba. Le Gabon s'est senti indexé par M. Bockel lorsque le secrétaire d'Etat français a affirmé: « ... céder à un certain nombre de caprices, un certain nombre de demandes incohérentes de certains pays qui ont d'un côté ...
Lire l'article
Jean-Marie Bockel : “Les accusations de Bourgi sont le chant du cygne de la Françafrique”
Les Avocats d’Ali Bongo Ondimba invitent Eva Joly à ne pas confondre « ce qui fût ses fonctions de juge d’instruction et ses ambitions politiques
Du Pathétisme des propos d’Ali Bongo dans le Figaro: Pauvre Gabon…
Des propos polémiques de Kouchner font grincer Alger
“Biens mal acquis”: le juge décide d’instruire sur les biens de chefs d’Etat africains
Françafrique: La non rupture: La Françafrique a de beaux jours devant elle
Gabon: Coopération: Jean-Marie Bockel regrette son départ du gouvernement français
Bockel maintient ses critiques, des pays africains approuvent son départ
Deux mois après avoir dénoncé la “Françafrique”, Jean-Marie Bockel est débarqué de la coopération
Françafrique: Le Gabon dénonce “l’ignorance” et le “cliché méprisant” d’un secretaire d’Etat francais


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Jan 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*