- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Les commerçants de Libreville soulagés par la suspension des contrôles des taxes

Les commerçants du Marché central Mont Bouet de Libreville, réuni au sein du syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des commerçants du Gabon, ont exprimé, au cours d’un point de presse lundi à Libreville, leur soulagement après l’annonce de la suspension des contrôles des taxes au sein des marchés de la capitale gabonaise.

Cette mesure a été prise par les responsables de la Délégation spéciale de la ville de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus locaux.

A cette occasion, les défenseurs des intérêts des consommateurs et des commerçants, au-delà de la réjouissance éprouvée, ont exprimé leur indignation par rapport au caractère arbitraire de certains contrôles que des personnes véreuses n’hésitaient pas à appliquer en vue de la spoliation des commerçants expatriés et même locaux sous prétexte qu’ils ne respectaient pas la législation en vigueur.

Aussi, le président du SYNACOGA, qui souhaite un assouplissement dans la procédure d’obtention des documents afférents à l’exercice du commerce, demande aux pouvoirs publics de mettre en place une commission tripartite qui pourra être constituée des représentants des syndicats des commerçants, de l’administration municipale et des organisations de défense des consommateurs.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le syndicat national des commerçants indépendants (SNCI), conduit par son président, André Boukosso, dénonce les contrôles intempestifs dont les opérateurs économiques exerçant au marché Mont-bouët de Libreville et ses environs sont l’objet auprès des différentes administrations concernées. C’est ainsi qu’André Boukosso reçu par Fidèle Ewangou, délégué provincial du commerce de l’Estuaire, a vivement exprimé son mécontentement face aux multiples contrôles que subissent au quotidien les opérateurs économiques sur les marchés. Lors de cette rencontre, M. Boukosso a dénoncé le mauvais comportement des contrôleurs ainsi que le chevauchement des contrôles des différentes administrations. Notamment : la Mairie ...
Lire l'article [1]
A la suite de multiples protestations du syndicats des commerçants de Libreville devant les « tracasseries » dont font l’objet les adhérents (contrôle d’hygiène, de pièces administratives…), l’inspecteur des Services municipaux, Théophile Nyembo Mokito, a rétorqué : « justement, il y a des contrôles parce qu’il y a trop d’égarements » et que « les commerçants font tout ce qu’ils veulent ». Selon lui, il sera demandé à la « Mairie de multiplier les contrôles, donc de les renforcer pour que notre ville soit saine aussi bien sur le plan de la consommation que des produits ...
Lire l'article [2]
La direction générale des marchés procède depuis le 24 février à l’identification des commerçants des différents marchés de la capitale gabonaise. Cette opération doit notamment permettre de dégager la valeur budgétaire que pourraient générer ces marchés en termes de fiscalité. Pour une meilleure lisibilité du potentiel fiscal des marchés de Libreville, la direction générale des marchés procède depuis le 24 février à vaste campagne d’identification des commerçants de la capitale. «Cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également dans les marchés anarchiques afin de ressortir l’impact de l’économie souterraine. La deuxième phase de cette opération va consister à faire ...
Lire l'article [3]
LIBREVILLE (AGP) - Le retour des commerçants Nigérians sur le site abritant l'ancienne Gare routière de Libreville a provoqué mercredi un tollé chez leurs collègues Gabonais, rapporte l'AGP. L'organisation du commerce sur ce site, situé près de Mont-Bouët, principal marché de la capitale gabonaise, avait été interdite, selon une décision municipale mardi. Plusieurs commerçants (Nigérians, Gabonais, Ghanéens) ont été appelés à quitter les lieux pour s'installer à l'intérieur du marché. Cette mesure qui concernait tous les commerçants n'a pas été respectée par les vendeurs Nigérians, lesquels ont réinvesti le site, provoquant un tollé chez les commerçants gabonais, selon des journalistes de l'AGP. ...
Lire l'article [4]
Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane a trouvé vendredi à Libreville, des places provisoires aux nombreux commerçants déguerpis récemment dans les différentes artères de la capitale gabonaise en vue de reprendre aisément leurs activités commerciales. Au cours d'une visite d'inspection de ces différents sites, près de 500 commerçants exerçant leurs activités sur l'ancienne Gare routière (3ème arrondissement de Libreville) non loin du marché de ''Mont-Bouet'' (le plus grand marché de la capitale) ont aménagé des espaces à l'intérieur dudit marché. Par contre, ceux du Pk 5 et de Rio dans le 3e arrondissement, l'édile de Libreville ...
Lire l'article [5]
La mesure de suspension provisoire des taxes municipales auprès des opérateurs économiques de la commune de Libreville, intervenue depuis le 26 juin, a été levée lundi par la mairie de Libreville.Le recouvrement des taxes municipales a ainsi repris ce matin après trois mois et demi d’interruption. Une nouvelle organisation a été mise en place pour permettre un recouvrement ''crédible'' selon l’expression d’un agent municipal. Elle consiste à faire signer au commerçant un document justificatif servant de preuve après tout prélèvement de taxe pour éviter toute manipulation frauduleuse. Tous les agents de recouvrement seront désormais munis d’un badge d’identification délivré par la mairie ...
Lire l'article [6]
Le ministre gabonais du Commerce, chargé du NEPAD, Paul Biyoghé Mba, a remis jeudi aux commerçants exerçant dans l'industrie à Libreville, des plaques en vue de leur identification. Selon les sources du ministère, il s'agit de nouvelles normes en vigueur à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour l'harmonisation du droit des affaires dont le Gabon est signataire. Ces plaques d'immatriculation qui ont une validité de 5 ans, établie au prix de 20 000 francs CFA, l’unité permettent la localisation des commerçants et la lutte contre la corruption. Aussi, elles permettent à l'administration d'établir un fichier entre les fiches circuits théoriques et l'implantation ...
Lire l'article [7]
Le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoumtoume Emane, arrivé à la tête du Conseil municipal avec l’ambition de poser des actes concrets en faveur du bien être de ses concitoyens, a pris son bâton de pèlerin et a annoncé jeudi, via la Télévision nationale, la suspension provisoire, à compter du 26 juin, du prélèvement des taxes municipales auprès des opérateurs économiques de la commune. Cette décision provisoire devrait permettre de rétablir l'ordre dans la procédure de prélèvement des taxes municipales dont les abus sont sources de nombreuses frictions entre les commerçants et les autorités municipales. Depuis quelques mois, ...
Lire l'article [8]
Le Collectif des commerçants du marché Mont Bouët, l’un des plus grands du Gabon, réuni au sein du Syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des consommateurs du Gabon, ont donné un point de presse conjoint, samedi dans les jardins de la Peyrie à Libreville, en vue d’exprimer leur soulagement après l’annonce de la mesure de suspension jusqu’à nouvel ordre, des contrôles au sein des marchés de la capitale gabonaise. Mesure prise par les responsables de la Délégation spéciale de la Commune de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus ...
Lire l'article [9]
Le président de la délégation spéciale de la commune de Libreville, Lambert Noël Matha, a suspendu à compter du 1er février le prélèvement des taxes municipales auprès des opérateurs économiques de la commune. Cette décision provisoire devrait permettre de mettre de l'ordre dans la procédure de prélèvement des taxes municipales dont les abus sont source de nombreuses frictions entre les commerçants et les autorités municipales. Depuis le 1er février dernier, toutes les sociétés et entreprises de la commune sont provisoirement exemptées de certaines taxes municipales selon une décision du président de la délégation spéciale de la mairie de Libreville, Lambert Noël ...
Lire l'article [10]
Mécontentement des commerçants du marché de Mont-bouët pour contrôles intempestifs : le syndicat s’insurge auprès des administrations concernées
Gabon – Commerce: « Il y a trop de contrôles parce qu’il y a trop d’égarements », Théophile Nyembo Makita, inspecteur général des Services municipaux
Gabon : Libreville «recense» ses commerçants
Société : Tollé chez des commerçants de la gare routière de Libreville
Gabon: Société : Le maire de Libreville trouve des espaces aux commerçants déguerpis
Gabon: La mairie lève la mesure de suspension des taxes municipales
Gabon: Des plaques d’identification remis aux commerçants industriels à Libreville
Gabon: Mairie de Libreville: suspension provisoire des taxes municipales
Gabon: Les commerçants de Libreville expriment leur soulagement après la suspension des contrôles dans les marchés
Gabon : Suspension des taxes municipales à Libreville