Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – France : A Paris, l’ambassade du Gabon « proteste vivement » face aux « attaques » orchestrées contre le président Bongo Ondimba sur France 2

Auteur/Source: · Date: 5 Mar 2008
Catégorie(s): Révélations

Pour les diplomates gabonais en France, la conviction est forte que le Gabon est encore dans la ligne de mire des « chiens de garde » du grand capital dans l’Hexagone, qui recèle bien des dangers de déstabilisation pour le pays, à en croire la double protestation envoyée mardi au Quai d’Orsay et à la Rédaction de France 2 par l’ambassade, choquée par un « Reportage » orienté, diffusé en direct, lundi 3mars, au journal de 20 heures sur France 2, essentiellement consacré à « l’acquisition des biens mobiliers » onéreux en France, d’après ce média, par le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, et qui vient davantage rappeler les « accusations » déjà formulées par des ONG françaises et africaines revanchardes, et finalement remuer une « affaire classée » par la justice française.

A ce propos, en effet, l’ampleur du coup porté à l’image du Gabon et surtout à la respectabilité reconnue de son président, El Hadj Omar Bongo Ondimba, est telle, évidemment, que les diplomates en poste dans la capitale française ne pouvaient que fustiger énergiquement ce « Reportage » de la presse hexagonale qui aime haïr les dirigeants du continent et passe sous silence les « Echecs » français dans la gestion des affaires publiques, et dans la conduite honteuse de celles dites privées.

« L’ambassade, Haute Représentation de la République gabonaise en France tient à marquer son étonnement sur la diffusion d’un sujet dont l’affaire a été classée par la Justice française » indique le document parvenu à GABONEWS. Ce qui, manifestement, nourrit les interrogations quant au but poursuivi par cette « Enquête » menée dans le XVIè arrondissement de Paris, c’est donc moins le sujet abordé, que le constat qu’il n’y a rien de nouveau dans cette affaire qui sonne comme une vieille rangaine.

A preuve, il s’agit d’un « reportage relatif aux accusations des ONG françaises et africaines concernant l’acquisition des biens immobiliers en France par le chef de l’Etat gabonais ». Du coup, pour les diplomates ainsi que de nombreux patriotes réagissant sur le Net, une question se pose : « qui, en France, veut torpiller le Gabon ? »

Bongo et SassouEn ce qui concerne l’ambassade, soucieuse de préserver les bonnes relations diplomatiques entre Paris et Libreville, les intérêts franco-gabonais appellent nécessairement les médias d’Etat français à la mesure et au rejet de la haine systématique du Gabon et de ses dirigeants.

Naturellement, l’ambassade du Gabon n’a pas hésité à faire savoir « son étonnement » devant ce battage médiatique contre le président de la République.

« L’ambassade constate que la diffusion de tels reportages sur l’audio-visuel de l’Etat est de nature à compliquer les excellentes relations qui existent entre la France et le Gabon. Elle se demande pourquoi le procureur ne peut pas condamner ceux qui excitent les ONG, notamment Me William Bourdon, pour violation du secret de l’instruction, ou diffusion des procès verbaux de l’enquête diligentée par l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (O.C.R.G.D.F) » ajoute le texte.

De l’avis unanime, on convient que la volonté de « porter la plume dans la plaie » est indiscutable. C’est d’autant plus vrai, que l’ambassade du Gabon à Paris est formelle, « les chefs d’Etats africains ne sont pas les seuls à acquérir les biens immobiliers en France ».

Cette prise de position est partagée, en raison du silence coupable des médias d’Etat français devant « l’immense patrimoine immobiliers, et autres voitures de luxe acquis à pris d’or par les dirigeants des Emirats pétroliers à Paris » dont ils se gardent de parler au nom du patriotisme des affaires à jamais en vogue.

Enfin, « des frasques et gaspillages que l’on évoque de leur part, lorsqu’ils viennent en séjour en France (…) la rédaction de France 2 peut-elle avoir l’audace de traiter les mêmes informations sur ces antennes mettant en cause les émirs des pétromonarchies ? » se demande l’ambassade du Gabon en s’adressant à ce média respectable. Sur le ton du défi.


SUR LE MÊME SUJET
Jeudi noir et un collectif anti-colonial manifestent contre Ali Bongo Ondimba, à Paris
Les forces de l'ordre ont repoussé lundi sans ménagement une trentaine de militants du collectif "Jeudi Noir" et du réseau "Sortir du colonialisme", qui tentaient d'occuper un bâtiment à Paris appartenant, selon les manifestants, à l'Etat du Gabon. Tous les manifestants été interpellés pour une "vérification d'identité", selon la préfecture de police. Cette action a été menée alors que le président Nicolas Sarkozy recevait lundi son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba. Les forces de l'ordre ont pénétré dans les lieux, un ancien hôtel particulier situé 51 avenue de l'Université, dans le VIIe arrondissement de Paris, lundi peu avant 13h, a-t-on constaté sur ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a estimé « positive » l’expérience - qui se poursuivra au-delà de 2011- des Conseils de ministres décentralisés inaugurés le 4 mars dernier à Port-Gentil ,enchainés avec Oyem avant Tchibanga(sud), jeudi. « Il y a un impact positif dans la tenue de ces Conseils des ministres à l’intérieur du pays » pour coller au mieux à la proximité et c’est une « expérience à renouveler », a précisé le président de la République lors d’une conférence de presse clôturant ce tour de table gouvernementale, le second depuis le remaniement intervenu ...
Lire l'article
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba quittera Libreville lundi en fin d’après-midi pour Paris en France où il assistera à la fête du 14 juillet, la fête nationale française, a appris APA de source proche de la présidence gabonaise. Selon la même source, le président Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais a été invité avec d’autres présidents africains francophones par le président français Nicolas Sarkozy à assister au défilé. En avril dernier, le gouvernement français ...
Lire l'article
Le journal français l’Express a rapporté, le 27 mai dernier, que le bien immobilier acquis par Ali Bongo pour le compte de l’Etat gabonais en vue d’abriter les nouveaux locaux de l’ambassade du Gabon en France, aurait coûté 100 millions d’euros, soit près de 65,5 milliards de francs CFA. La présidence gabonaise a annoncé le 19 mai dernier l’acquisition de nouveaux locaux à Paris pour héberger les services de l’ambassade du Gabon en France et améliorer les capacités d’accueil et d’hébergement de la représentation diplomatique gabonaise dans la capitale française. Le communiqué expliquait que le bâtiment situé rue de l’Université, dans ...
Lire l'article
Allocution du Président à l'occasion du dîner offert par Ali Bongo Ondimba Palais de la Présidence de la République Libreville (Gabon) – Mercredi 24 février 2010 Monsieur le Président de la République, Cher Ali, Madame, Chère Sylvia, Mesdames, Messieurs et, si vous le permettez, chers amis, Je dois vous avouer que je suis ému de me retrouver dans ce Palais du bord de mer où le Président Omar Bongo me recevait en juillet 2007. Chacun de ses gestes, chacune de ses paroles traduisaient cette amitié qu’il portait de façon indéfectible à la France et que celle-ci lui rendait. Il n’est plus là, ...
Lire l'article
Le Parti social démocrate (PSD, majorité présientielle) a, dans un communiqué radiotélévisé, interpellé mercredi à Libreville les plus hautes autorités françaises en réaction à la campagne de dénigrement des médias français portant atteinte à la personne du président de la République Omar Bongo Ondimba. ''C'est pour cette raison que le PSD se permet de lancer un appel pressant aux plus hautes autorités françaises afin que, nonobstant la liberté de la presse, toute réserve soit gardée concernant le président de la République gabonaise, tant dans sa gestion des affaires publiques que dans sa vie privée'', rapporte le communiqué. Le PSD, poursuit le communiqué, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a vivement condamné mercredi dans un communiqué, le battage des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba. Dans une déclaration lue devant la presse nationale et internationale, le porte-parole du gouvernement, monsieur René Ndemezo’Obiang a exprimé la ‘’profonde indignation’’ des autorités gabonaises face à l’acharnement médiatique ‘’visant clairement à déstabiliser le Gabon’’. Pour illustrer son propos,monsieur Ndemezo’Obiang a cité la médiatisation ‘’des biens immobiliers en France du Président de la République ainsi que la divulgation des informations sur ses comptes bancaires en violation flagrante du secret bancaire’’. Toutes choses tendant à convaincre Libreville de l’existence d’une ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a décidé ce mercredi soir de riposter devant « la campagne pernicieuse, indécente et empreinte de préjugés » contre le président de la République, Omar Bongo Ondimba, « dans les médias français tant publics que privés » selon la déclaration lue devant la presse nationale et internationale par le porte-parole du gouvernement, Réné Ndémezo Obiang. Dans cette déclaration, la première depuis le déclenchement de cet « acharnement médiatique », il y a deux semaines, le gouvernement exprime non seulement sa « profonde indignation » mais estime aussi qu’il s’ « agit clairement d’une entreprise de déstabilisation à travers ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Jeudi noir et un collectif anti-colonial manifestent contre Ali Bongo Ondimba, à Paris
Pousuite des conseils de ministres décentralisés au delà de 2011 et, “j’y suis, j’y reste” soutient le président Ali Bongo Ondimba à Tchibanga face à
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Gabon : La nouvelle ambassade de Paris aurait coûté 65,5 milliards de FCFA
France: Allocution du Président à l’occasion du dîner offert par Ali Bongo Ondimba
Bongo Doit Partir
Gabon: Le PSD interpelle la France sur les attaques portées contre le président Bongo Ondimba dans la presse
Le gouvernement gabonais condamne le battage des médias français contre le président Bongo Ondimba
Gabon: La riposte du gouvernement gabonais face à la « campagne pernicieuse » contre la personne du président Bongo
Programme Meeting de Paris

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne 4,50 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Mar 2008
Catégorie(s): Révélations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

7 Réponses à Gabon – France : A Paris, l’ambassade du Gabon « proteste vivement » face aux « attaques » orchestrées contre le président Bongo Ondimba sur France 2

  1. BEMBA

    23 Oct 2008 a 05:27

    Sylvain, lisez “AFFAIRES AFRICAINES” de Pierre PEAN (1983) chez Fayard, toujours disponible. La réalité décrite dans ce livre n’a pas pris un ride depuis 25 ans. oubliez votre haine des Fangs, les Batékés sont comme les autres des gabonais ni plus ni moins.
    Pierre PEAN disait justement : “A travail égal les expatriés sont au Gabon mieux payés que les Gabonais, et s’ils font des affaires, tout est mis en oeuvre pour qu’elles leur soient éminemment profitable”. PEAN écrivait cela en 1983, aujourd’hui la situation n’a pas changer d’un iota, et vous vénérez Bongo ?

  2. Davy NGOMO

    14 Août 2008 a 13:06

    Il n y a que les idiots et les constipés mentaux pour défendre le dictateur Bongo car c’est un dictateur, il faut le dire!!! Quand quelqu’un confond les caisses de l’état avec sa poche, c’est tout simplement lamentable!! Il achète des hôtels,des voitures de luxe en France avec l’argent du Gabon qui appartient au gabonais, il a des comptes bancaires dans plusieurs pays de la planète, venir le défendre ici c’est tout simplement indécent!!! Omar Bongo et sa clique sont des fossoyeurs de la liberté, de la démocratie, du progrès social et économique de notre pays!!! Il faut avoir le courage de le dire!! Tout comme il faut aussi dénoncer son complice de toujours la France. Comment expliquer qu’un pays qui se dit défenseur des droits de l’Homme, accepte sur son sol les investissements d’un dictateur, de quelqu’un qui pille son pays?! Comment expliquer que ce pays qui dit défendre la veuve et l’orphelin empêche une enquête judiciaire d’aller à son terme? Par peur de découvrir la vérité!! Si l’enquête avait été menée à terme, on aurait démontré au grand public la complicité de la France dans la détresse et déroute africaine! Alors que Messieurs Loula et Sylvain arrêtent de jouer aux avocats du Diable!! Ce n’est pas en faisant du lèche-cul que vous vivrez mieux!!! Car pour vivre mieux, il faut d’abord être libre et ce n’est votre cas!! Dommage pour vous et tous ceux de votre race!!!

  3. Jaslene

    5 Août 2008 a 07:41

    excuse moi Sylvain, mais j’ai du mal a croire qu’il existe un Gabonais qui puisse defendre Bongo! a moins qu’il ne profite de ses largesses, meme, c’est vraiment indecent de croire aussi qu’il est l’auteur de la paix au Gabon!Peut-on parler de parler de paix lorsque le Gabonais se sent etranger dans son propre pays?ne mange pas correctement? ne se soigne pas? j’ai envie de pleurer soyons serieux!!!!!!

  4. BEMBA

    4 Août 2008 a 15:23

    C’est ahurissant, suffocant, déconcertant, comment des gabonais trouvent le moyen de défendre Bongo. Il a acheté 33 propriétés en France dont un hôtel particulier de 19 millions d’euros, alors que 70% de la population gabonaise vie en dessous du seuil de pauvreté, et des gabonais trouvent le moyen de défendre Bongo. 3 enfants sur 5 meurt avant l’âge de 5 ans au Gabon, les hôpitaux manquent de médicaments, les routes sont des pistes de l’époque de la colonisation, des gabonais fuient le Gabon pour l’humiliation, le racisme, les vexations en France et certains disent à Bongo : encore. Au Canada pour insulter quelqu’un on dit qu’il est bête comme un gabonais à cause de l’incompétence et des singeries de Bongo, et des gabonais disent vive Bongo. Bongo ne nourri pas sa population mais donne de l’argent aux partis politique français y compris le FN et des gabonais sont fier de Bongo. Voilà pourquoi ont traite le Nègre de race inférieure, car ailleurs Bongo serait au mieux éboureur au pire clochard. Le problème est culturel, il faut une révolution culturelle au Gabon et en Afrique noire, sinon nous les nègres nous seront toujours les derniers et la risée de la planète.

  5. vouette philippe

    2 Août 2008 a 02:53

    Loula et sylvain je crois que la defence de votre president est inutile …..Il a suffisament d’avocats.
    L’important est de comprendre ici que :”un bien mal gagne ne profite jamais.”
    Que quel que soit la duree de la nuit le jours arrive.
    Toutes ces choses que l’on raconte sur “Bongo” ne sont que les fruits de la graine qu’il a lui meme soigneusement plante il y a de cela 39 ans……
    On s’achete des chateaux en france alors qu’au Gabon des gens cherchent un bol de riz,un pain,un morceau de manioc…..
    Pourquoi aller investir hors du Gabon ……ALORS QUE TOUT EST A Y FAIRE,TOUT EST A Y GAGNER…….
    PME,PMI,TPE….TOUT……
    Il faut de nos jours mettre au placard la personne qui ne travail pas pour le bien du plus grand nombre.
    La responsablite de Votre president etait de faire du GABON un presque petit paradis grace A toutes nos richesses….
    Il en a fait un reel enfer…..GRACE A TOUTES NOS RICHESSES.
    Qu’il sache faire face A ses propres revers….Lorsque les amis d’hier deviennent aujourd’hui nos “ennemis” il faut simplement se poser la question de savoir ,quelle etait la base de cette RELATION.
    Car je ne sais pas trop pour vous …. mais pour moi je tiens A vous le dire “J’ai tres peu d’amis ….la certitude que j’ai parcontre c’est leur soutien quel que soit ALPHA.”
    C’est une relation basee sur la sincerite.
    Merci.

  6. sylvain

    1 Août 2008 a 07:03

    les français aujourd’hui salisent l’image de notre president en tout cas mr bongo est et reste notre president il a eu ces biens grace à son intelligence ensuite pourquoi c’est maintenant que la france se rend compte que mr le president son excellence mr bongo a des biens immobiliers arbitraire moi je crois que cette histoire a une liaison avec le fer de belinga vu que la france n’a jamais prouvé alors mr bongo veux voir ailleur peut importe ce qu’ils diront de lui nous serions toujours derriere lui et il reste le meilleur à cause de lui nous vivons la paix bongo ossou

  7. loula

    22 Juil 2008 a 04:47

    Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les médias aiment détruire la réputation de toutes les personnes connus. Certes il faut dire la verité mais il ne faut pas abuser. Etre connus et voir sa réputation partir en fumée c’est très dure. Personne ne sais à quel point c’est dure d’être au sommet tout le monde pense que la vie est belle mais c’est faux, certes il y a des avantages mais aussi trop de responsabilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*