Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Gabon-France : A Paris, l’ambassade du Gabon « proteste vivement » face aux « attaques » orchestrées contre le président Bongo Ondimba sur France 2

Auteur/Source: · Date: 5 Mar 2008
Catégorie(s): Politique

Pour les diplomates gabonais en France, la conviction est forte que le Gabon est encore dans la ligne de mire des « chiens de garde » du grand capital dans l’Hexagone, qui recèle bien des dangers de déstabilisation pour le pays, à en croire la double protestation envoyée mardi au Quai d’Orsay et à la Rédaction de France 2 par l’ambassade, choquée par un « Reportage » orienté, diffusé en direct, lundi 3mars, au journal de 20 heures sur France 2, essentiellement consacré à « l’acquisition des biens mobiliers » onéreux en France, d’après ce média, par le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, et qui vient davantage rappeler les « accusations » déjà formulées par des ONG françaises et africaines revanchardes, et finalement remuer une « affaire classée » par la justice française.

A ce propos, en effet, l’ampleur du coup porté à l’image du Gabon et surtout à la respectabilité reconnue de son président, El Hadj Omar Bongo Ondimba, est telle, évidemment, que les diplomates en poste dans la capitale française ne pouvaient que fustiger énergiquement ce « Reportage » de la presse hexagonale qui aime haïr les dirigeants du continent et passe sous silence les « Echecs » français dans la gestion des affaires publiques, et dans la conduite honteuse de celles dites privées.

« L’ambassade, Haute Représentation de la République gabonaise en France tient à marquer son étonnement sur la diffusion d’un sujet dont l’affaire a été classée par la Justice française » indique le document parvenu à GABONEWS. Ce qui, manifestement, nourrit les interrogations quant au but poursuivi par cette « Enquête » menée dans le XVIè arrondissement de Paris, c’est donc moins le sujet abordé, que le constat qu’il n’y a rien de nouveau dans cette affaire qui sonne comme une vieille rangaine.

A preuve, il s’agit d’un « reportage relatif aux accusations des ONG françaises et africaines concernant l’acquisition des biens immobiliers en France par le chef de l’Etat gabonais ». Du coup, pour les diplomates ainsi que de nombreux patriotes réagissant sur le Net, une question se pose : « qui, en France, veut torpiller le Gabon ? »

En ce qui concerne l’ambassade, soucieuse de préserver les bonnes relations diplomatiques entre Paris et Libreville, les intérêts franco-gabonais appellent nécessairement les médias d’Etat français à la mesure et au rejet de la haine systématique du Gabon et de ses dirigeants.

Naturellement, l’ambassade du Gabon n’a pas hésité à faire savoir « son étonnement » devant ce battage médiatique contre le président de la République.

« L’ambassade constate que la diffusion de tels reportages sur l’audio-visuel de l’Etat est de nature à compliquer les excellentes relations qui existent entre la France et le Gabon. Elle se demande pourquoi le procureur ne peut pas condamner ceux qui excitent les ONG, notamment Me William Bourdon, pour violation du secret de l’instruction, ou diffusion des procès verbaux de l’enquête diligentée par l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (O.C.R.G.D.F) » ajoute le texte.

De l’avis unanime, on convient que la volonté de « porter la plume dans la plaie » est indiscutable. C’est d’autant plus vrai, que l’ambassade du Gabon à Paris est formelle, « les chefs d’Etats africains ne sont pas les seuls à acquérir les biens immobiliers en France ».

Cette prise de position est partagée, en raison du silence coupable des médias d’Etat français devant « l’immense patrimoine immobiliers, et autres voitures de luxe acquis à pris d’or par les dirigeants des Emirats pétroliers à Paris » dont ils se gardent de parler au nom du patriotisme des affaires à jamais en vogue.

Enfin, « des frasques et gaspillages que l’on évoque de leur part, lorsqu’ils viennent en séjour en France (…) la rédaction de France 2 peut-elle avoir l’audace de traiter les mêmes informations sur ces antennes mettant en cause les émirs des pétromonarchies ? » se demande l’ambassade du Gabon en s’adressant à ce média respectable. Sur le ton du défi. 


SUR LE MÊME SUJET
Jeudi noir et un collectif anti-colonial manifestent contre Ali Bongo Ondimba, à Paris
Les forces de l'ordre ont repoussé lundi sans ménagement une trentaine de militants du collectif "Jeudi Noir" et du réseau "Sortir du colonialisme", qui tentaient d'occuper un bâtiment à Paris appartenant, selon les manifestants, à l'Etat du Gabon. Tous les manifestants été interpellés pour une "vérification d'identité", selon la préfecture de police. Cette action a été menée alors que le président Nicolas Sarkozy recevait lundi son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba. Les forces de l'ordre ont pénétré dans les lieux, un ancien hôtel particulier situé 51 avenue de l'Université, dans le VIIe arrondissement de Paris, lundi peu avant 13h, a-t-on constaté sur ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a estimé « positive » l’expérience - qui se poursuivra au-delà de 2011- des Conseils de ministres décentralisés inaugurés le 4 mars dernier à Port-Gentil ,enchainés avec Oyem avant Tchibanga(sud), jeudi. « Il y a un impact positif dans la tenue de ces Conseils des ministres à l’intérieur du pays » pour coller au mieux à la proximité et c’est une « expérience à renouveler », a précisé le président de la République lors d’une conférence de presse clôturant ce tour de table gouvernementale, le second depuis le remaniement intervenu ...
Lire l'article
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba quittera Libreville lundi en fin d’après-midi pour Paris en France où il assistera à la fête du 14 juillet, la fête nationale française, a appris APA de source proche de la présidence gabonaise. Selon la même source, le président Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais a été invité avec d’autres présidents africains francophones par le président français Nicolas Sarkozy à assister au défilé. En avril dernier, le gouvernement français ...
Lire l'article
Allocution du Président à l'occasion du dîner offert par Ali Bongo Ondimba Palais de la Présidence de la République Libreville (Gabon) – Mercredi 24 février 2010 Monsieur le Président de la République, Cher Ali, Madame, Chère Sylvia, Mesdames, Messieurs et, si vous le permettez, chers amis, Je dois vous avouer que je suis ému de me retrouver dans ce Palais du bord de mer où le Président Omar Bongo me recevait en juillet 2007. Chacun de ses gestes, chacune de ses paroles traduisaient cette amitié qu’il portait de façon indéfectible à la France et que celle-ci lui rendait. Il n’est plus là, ...
Lire l'article
Le Parti social démocrate (PSD, majorité présientielle) a, dans un communiqué radiotélévisé, interpellé mercredi à Libreville les plus hautes autorités françaises en réaction à la campagne de dénigrement des médias français portant atteinte à la personne du président de la République Omar Bongo Ondimba. ''C'est pour cette raison que le PSD se permet de lancer un appel pressant aux plus hautes autorités françaises afin que, nonobstant la liberté de la presse, toute réserve soit gardée concernant le président de la République gabonaise, tant dans sa gestion des affaires publiques que dans sa vie privée'', rapporte le communiqué. Le PSD, poursuit le communiqué, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a vivement condamné mercredi dans un communiqué, le battage des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba. Dans une déclaration lue devant la presse nationale et internationale, le porte-parole du gouvernement, monsieur René Ndemezo’Obiang a exprimé la ‘’profonde indignation’’ des autorités gabonaises face à l’acharnement médiatique ‘’visant clairement à déstabiliser le Gabon’’. Pour illustrer son propos,monsieur Ndemezo’Obiang a cité la médiatisation ‘’des biens immobiliers en France du Président de la République ainsi que la divulgation des informations sur ses comptes bancaires en violation flagrante du secret bancaire’’. Toutes choses tendant à convaincre Libreville de l’existence d’une ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a décidé ce mercredi soir de riposter devant « la campagne pernicieuse, indécente et empreinte de préjugés » contre le président de la République, Omar Bongo Ondimba, « dans les médias français tant publics que privés » selon la déclaration lue devant la presse nationale et internationale par le porte-parole du gouvernement, Réné Ndémezo Obiang. Dans cette déclaration, la première depuis le déclenchement de cet « acharnement médiatique », il y a deux semaines, le gouvernement exprime non seulement sa « profonde indignation » mais estime aussi qu’il s’ « agit clairement d’une entreprise de déstabilisation à travers ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Le mouvement Génération Omar Bongo Ondimba a déposé lundi une pétition composée de 4000 lettres de protestation contre les ONG internationales Transparency international et Sherpa à l’ambassade de France à Libreville, rapporte le journal en ligne www.gabonpage.com. Emballées dans deux cartons, les lettres ont été déposées par Me Ntsame, huissier de justice, accompagné par une dizaine de membres du mouvement qui n’a pas pu franchir le seuil de l’ambassade sur ordre du service de sécurité de la mission diplomatique française. Génération Omar Bongo Ondimba, une association fondée pour défendre l’œuvre et la personne du chef de l’Etat gabonais, avait lancé le 13 ...
Lire l'article
Jeudi noir et un collectif anti-colonial manifestent contre Ali Bongo Ondimba, à Paris
Pousuite des conseils de ministres décentralisés au delà de 2011 et, “j’y suis, j’y reste” soutient le président Ali Bongo Ondimba à Tchibanga face à
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
France: Allocution du Président à l’occasion du dîner offert par Ali Bongo Ondimba
Bongo Doit Partir
Gabon: Le PSD interpelle la France sur les attaques portées contre le président Bongo Ondimba dans la presse
Le gouvernement gabonais condamne le battage des médias français contre le président Bongo Ondimba
Gabon: La riposte du gouvernement gabonais face à la « campagne pernicieuse » contre la personne du président Bongo
Programme Meeting de Paris
Société : Un mouvement pour la défense des intérêts du président Bongo Ondimba dépose une pétition à l’ambassade de France à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Mar 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*