- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : Libreville proteste contre le reportage de France 2

En réaction au reportage diffusé par la télévision France 2, le lundi 3 mars, sur le patrimoine immobilier du président Bongo Ondimba en France, le gouvernement gabonais a convoqué l’ambassadeur de France pour lui exprimer son “étonnement”. La rencontre a fait l’objet du communiqué de presse publié ci-après in extenso.
La télévision France 2 a diffusé le lundi 3 mars dernier un reportage sur le patrimoine immobilier détenu par le président gabonais en France. Ce reportage s’appuyait sur un article publié en janvier dernier par “Le Monde” sur la base d’une enquête de la police française. La diffusion de ce reportage intervient dans un contexte diplomatique tendu, résultant du rapatriement par la France de deux étudiants gabonais. Acte dont le Gabon s’est déclaré “indigné” et pour lequel il a menacé “d’appliquer la réciprocité” à l’égard des Français en situation irrégulière au Gabon.

Voici, in extenso, le communiqué de presse du gouvernement gabonais consécutif au reportage de France 2 et à la convocation de l’ambassadeur de France au Gabon.

Communiqué de presse

Sur instructions du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Monsieur l’Ambassadeur, Directeur des Affaires Européennes a convoqué le Chargé d’Affaires a.i de l’Ambassade, Haute Représentation de la République Française au Gabon, pour lui remettre une note verbale de protestation du Gouvernement Gabonais.

Celle•ci vient dénoncer la diffusion par les médias d’Etat Français d’un reportage relatif aux accusations des Organisations Non Gouvernentales (ONG) françaises et africaines, concernant l’acquisition des biens immobiliers en France par le Président de la République Gabonaise, Chef de l’Etat Son Excellence, El Hadj Omar BONGO ONDIMBA.

A cette occasion, le Ministère des Affaires Etrangères a exprimé son étonnement sur la diffusion par l’audiovisuel d’Etat d’un dossier qui a fait l’objet d’un non lieu par la justice française, pour “infraction insuffisamment caractérisée”, non sans relever que ladite diffusion se fait au mépris de nos intérêts mutuels, de l’excellence des relations qui lient nos deux pays et du fait que le Gabon est toujours demeuré un allié sûr pour la France.

Dans ce contexte, après avoir constaté que cette vive et hostile campagne de presse s’est intensifiée à l’ensemble des médias publics français, il a été notifié au Chargé d’Affaires a.i, que notre pays se réserve désormais le droit de réagir contre cet acharnement médiatique à l’endroit du Président de la République Gabonaise, conformément aux principes de réciprocité, et réfléchit actuellement sur la suite à donner aux relations Franco• Gabonaises.  


SUR LE MÊME SUJET
Libreville, 28 août (GABONEWS) – Le Consul de Serbie à Libreville a adressé le 25 août dernier, une note au Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l'Intégration Régionale, parvenue jeudi à GABONEWS, dans laquelle, le diplomate conteste « les allégations avancées par le candidat à l'élection présidentielle, Monsieur André MBA OBAME, lors de son meeting tenu à Bitam (Nord du Gabon), le 23/08/2009 ». Texte intégral: « Le Consulat Honoraire de la République de Serbie en République Gabonaise présente ses compliments au Ministére des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et ...
Lire l'article [1]
Signe de refroidissement ? Le Gabon vient de décider d’appliquer la « réciprocité » à la France en reconduisant à la frontière tout ressortissant français qui ne justifie pas d’une carte de séjour. Le 4 mars, un cadre du secteur pétrolier venant de Paris a été refoulé à son arrivée à Libreville. À l’origine de la colère des autorités gabonaises, l’expulsion jugée « abusive et humiliante » par la presse locale de deux étudiants gabonais à dix jours d’intervalle. La première concerne Raissa Mengué Ondo, 29 ans, étudiante en droit à Toulouse (Sud-Ouest) qui s’est vu refuser le renouvellement de ...
Lire l'article [2]
Pour protester contre l'expulsion de deux étudiants gabonais et les reportages réalisés par les chaînes de télévisions "France 24", "France 2" et "TV5 monde" sur le patrimoine privé du chef de l'Etat gabonais Bongo Ondimba en France, des manifestants ont fait des tags sur la barrière de l'ambassade de France au Gabon pour réclamer des excuses publiques. Les relations entre Libreville et Paris sont envenimées depuis bientôt trois semaines par deux faits : l'expulsion de deux étudiants gabonais dans une intervalle d'une dizaine de jours et la diffusion dans les médias français d'un reportage sur les avoirs du président Bongo ...
Lire l'article [3]
Plusieurs dizaines de manifestants ont inscrit vendredi des slogans anti-français sur l'enceinte de l'ambassade de France à Libreville pour protester contre la reconduite de deux étudiants gabonais et un reportage sur le patrimoine du président Bongo en France. La télévision France 2 a diffusé le lundi 3 mars dernier un reportage sur le patrimoine immobilier détenu par le président gabonais en France. Ce reportage s’appuyait sur un article publié en janvier dernier par "Le Monde" sur la base d’une enquête de la police française. La diffusion de ce reportage intervient dans un contexte diplomatique tendu, résultant du rapatriement par la France ...
Lire l'article [4]
Le ministère des affaires étrangères du Gabon a protesté, dans un communiqué publié mercredi 5 mars, contre un reportage de France 2 sur les biens immobiliers détenus en France par le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, et « réfléchit à la suite à donner aux relations franco-gabonaises ». Le gouvernement gabonais a « convoqué » l'ambassadeur de France pour lui exprimer son « étonnement sur la diffusion » de ce reportage. « Dans ce contexte », le Gabon « se réserve désormais le droit de réagir contre cet acharnement médiatique (...) conformément aux principes de réciprocité », a ajouté le ...
Lire l'article [5]
La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Pascale Andréani, a tenté jeudi 6 mars à Paris de dédramatiser la convocation mercredi de l’ambassadeur de France à Libreville par les autorités gabonaises rendues furieuses par un reportage sur les biens immobiliers du président Omar Bongo Ondimba. "Nous avons pris note des préoccupations exprimées par les autorités gabonaises avec lesquelles nous avons d’excellentes relations", a-t- elle répondu à la PANA lors d’un point de presse. Le gouvernement gabonais a indiqué mercredi qu’il "réfléchit actuellement à la suite à donner aux relations franco-gabonaises", jugeant inamicales le reportage de France 2 (chaîne publique française) sur ...
Lire l'article [6]
Le ministère des affaires étrangères du Gabon a protesté, dans un communiqué publié mercredi 5 mars, contre un reportage de France 2 sur les biens immobiliers détenus en France par le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, et « réfléchit à la suite à donner aux relations franco-gabonaises ». Le gouvernement gabonais a « convoqué » l'ambassadeur de France pour lui exprimer son « étonnement sur la diffusion » de ce reportage. « Dans ce contexte », le Gabon « se réserve désormais le droit de réagir contre cet acharnement médiatique (...) conformément aux principes de réciprocité », a ajouté le ...
Lire l'article [7]
Plusieurs dizaines de manifestants ont inscrit vendredi des slogans anti-français sur l'enceinte de l'ambassade de France à Libreville pour protester contre la reconduite de deux étudiants gabonais et un reportage sur le patrimoine du président Bongo en France. La télévision France 2 a diffusé le lundi 3 mars dernier un reportage sur le patrimoine immobilier détenu par le président gabonais en France. Ce reportage s’appuyait sur un article publié en janvier dernier par "Le Monde" sur la base d’une enquête de la police française. La diffusion de ce reportage intervient dans un contexte diplomatique tendu, résultant du rapatriement par la France ...
Lire l'article [8]
Pour les diplomates gabonais en France, la conviction est forte que le Gabon est encore dans la ligne de mire des « chiens de garde » du grand capital dans l’Hexagone, qui recèle bien des dangers de déstabilisation pour le pays, à en croire la double protestation envoyée mardi au Quai d’Orsay et à la Rédaction de France 2 par l’ambassade, choquée par un « Reportage » orienté, diffusé en direct, lundi 3mars, au journal de 20 heures sur France 2, essentiellement consacré à « l’acquisition des biens mobiliers » onéreux en France, d’après ce média, par le chef de ...
Lire l'article [9]
Gabon – France : A Paris, l’ambassade du Gabon « proteste vivement » face aux « attaques » orchestrées contre le président Bongo Ondimba sur France 2
Pour les diplomates gabonais en France, la conviction est forte que le Gabon est encore dans la ligne de mire des « chiens de garde » du grand capital dans l’Hexagone, qui recèle bien des dangers de déstabilisation pour le pays, à en croire la double protestation envoyée mardi au Quai d’Orsay et à la Rédaction de France 2 par l’ambassade, choquée par un « Reportage » orienté, diffusé en direct, lundi 3mars, au journal de 20 heures sur France 2, essentiellement consacré à « l’acquisition des biens mobiliers » onéreux en France, d’après ce média, par le chef de ...
Lire l'article [10]
Gabon: Le Consul de Serbie à Libreville proteste contre « les allégations d’André Mba Obame à Bitam le 23/08/2009 »
Gabon – France: Paris expulse, Libreville menace…
Gabon : L’ambassade de France à Libreville victime des tags
Les gabonais manifestent contre la France à Librev
Protestation après un reportage sur le patrimoine de Bongo
France 2 : la colère de Bongo
Protestation après un reportage sur le patrimoine de Bongo
Les gabonais manifestent contre la France à Libreville
Gabon: Gabon-France : A Paris, l’ambassade du Gabon « proteste vivement » face aux « attaques » orchestrées contre le président Bongo Ondimba sur France
Gabon – France : A Paris, l’ambassade du Gabon « proteste vivement » face aux « attaques » orchestrées contre le président Bongo Ondimba sur