Socialisez

FacebookTwitterRSS

2007, une année noire pour la SEEG

Auteur/Source: · Date: 13 Mar 2008
Catégorie(s): Economie

Au cours de l’exercice 2007, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a dépensé 70 milliards de CFA pour faire face à la forte demande du marché et renouveler ses équipements pour renforcer sa capacité de production. Des efforts qui sont loin de résorber délestages et pénurie d’eau.

La SEEG a terminé l’année avec 6 milliards de FCFA de pertes sèches. A l’issue du conseil d’administration de la société du 12 mars dernier, les responsables de la SEEG ont déclaré que leur société, avec le concours de l’Etat, poursuit ses investissements pour pouvoir répondre à la demande croissante.

La réunion du conseil d’administration de la SEEG du 12 mars, conduite par son président directeur général, François Ombanda, a permis de faire le point sur les nombreuses difficultés rencontrées en 2007 et le suivi des investissements réalisés pour pallier à ces insuffisances.

L’exercice 2007 de la SEEG a été notamment marqué par une série de délestages à Libreville aux mois de février et mars, consécutifs aux pannes survenues à la centrale électrique de Kinguélé. Pour pallier ces insuffisances, la SEEG avait dû recourir à une production énergétique à partir du gazole, engageant des dépenses évaluées à 50 milliards de francs CFA, contre 26 milliards en 2006.

Malgré ces difficultés, la SEEG, avec le concours de l’Etat, a investi 20 milliards de francs CFA pour préparer l’arrivée du gaz à Libreville et renforcer la centrale d’Owendo avec deux groupes d’une puissance de 15 Mégawatts en mars et juin derniers. Deux turbines à combustion sont également en cours de réhabilitation à Libreville et Port-Gentil, et une troisième a été commandée à la fin de l’année dernière.

L’intérieur du pays est également concerné par le renforcement des capacités de production de la SEEG. Au lendemain de six mois de délestages intempestifs, la commune de Lambaréné a récemment reçu deux nouveaux groupes électrogènes pour pallier ces insuffisances.

Grâce à ces investissements, la SEEG peut espérer dans les prochains mois disposer d’une capacité de production électrique proche de celle des barrages de Kinguélé et Tchimbélé à Libreville. Le défi de la SEEG demeure d’arrimer sa capacité de production électrique à la croissance économique. Le cas de l’Afrique du Sud, qui subit actuellement un fort ralentissement de sa croissance économique en raison d’une pénurie électrique, met tristement en lumière les enjeux des capacités de productions des infrastructures énergétiques d’un pays.


SUR LE MÊME SUJET
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est engagée à injecter cette année 47 milliards de FCFA pour améliorer la qualité de ses services aux clients, selon un rapport du conseil d’administration de l’entreprise dont copie est parvenue lundi à l’AGP. Les sommes l’investies en 2010 (27,5 milliards de FCFA) et en 2009 (18 milliards de FCFA) se sont révélées insuffisantes pour réaliser certains travaux nécessaires à l’amélioration de la distribution de l’eau et de l’électricité sur l’ensemble du territoire national, indique le rapport publié à l’issue du conseil d’administration réuni vendredi dernier à Libreville. Par ailleurs, le ...
Lire l'article
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est engagée à injecter cette année 47 milliards de FCFA pour améliorer la qualité de ses services aux clients, selon un rapport du conseil d’administration de l’entreprise dont copie est parvenue lundi à l'AGP. Les sommes l’investies en 2010 (27,5 milliards de FCFA) et en 2009 (18 milliards de FCFA) se sont révélées insuffisantes pour réaliser certains travaux nécessaires à l’amélioration de la distribution de l’eau et de l’électricité sur l’ensemble du territoire national, indique le rapport publié à l’issue du conseil d’administration réuni vendredi dernier à Libreville. Par ailleurs, ...
Lire l'article
Electricité de France (EDF) a acquis la moitié des parts (51%) détenue depuis 1997 par Veolia dans sa filiale gabonaise de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), a appris l'AGP EDF a racheté 25% des parts de Veolia pour un montant de 975 milliards de FCFA, a indiqué une source proche de la SEEG. La Commission de l’Union européenne (UE) a notifié en début de semaine la transaction autorisant l’acquisition en commun, par Electricité de France (Edf) et Veolia, de 51% du capital de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Au directoire de la SEEG, on ...
Lire l'article
L’audit diligenté par le gouvernement en vue de mettre en lumière les défaillances et les impairs de la Société d’énergie et d’eau Gabon (SEEG) devrait être publié à la mi-novembre, a indiqué le ministre de l’Energie, des Ressources hydrauliques, Régis Immongault qui a par ailleurs relevé que des contingences techniques et financières sont l’origine du report de ces résultats qui devaient être rendus public en fin août dernier. Ce rapport est très attendu car il déterminera si l’Etat gabonais maintiendra ou non la concession avec la société, face aux carences patentes qu’elle accuse dans la production et la distribution d’eau ...
Lire l'article
Face à la demande croissante des populations, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) vient d’acquérir pour près de 12 milliards de francs CFA deux groupes d’une capacité totale de 30 mégawatts pour renforcer ses capacités de production électrique à Libreville et Owendo. Mise en demeure par les autorités gabonaises de renforcer ses capacités, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) vient de se doter de deux nouveaux groupes d’une puissance cumulée de 30 mégawatts. «L’acquisition de ces deux groupes permettra d’accroître la capacité de production d’électricité de la centrale électrique d’Owendo», a expliqué le directeur général adjoint chargé ...
Lire l'article
Le gouvernement a signé le 11 janvier dernier au Palais présidentiel à Libreville une convention de financement à hauteur de 15 milliards de francs CFA avec la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) pour l'amélioration de ses services dans les quartiers Nord de Libreville. «Les Gabonais ne peuvent plus attendre», avait déclaré le chef de l'Etat lors de la cérémonie de vœux du Nouvel An le 3 janvier dernier. On lisait bien entre les lignes de ce discours l'exaspération pesante des populations quant à certaines défaillances patentes du service public, en tête desquelles la fourniture ...
Lire l'article
Le Conseil d'administration de la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) vient de dévoiler le coup du programme d’investissement pour le renforcement de sa capacité de production électrique au Gabon. La modernisation des installations a été évaluée à 600 milliards de francs CFA et planifiée sur trois ans, durant lesquels les coupures continueront à perturber le réseau. La SEEG a d’ores et déjà appelé les populations à rationaliser leur consommation d’électricité pour limiter la saturation de la demande. Trois années et 600 milliards de F.CFA seront nécessaires à la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) pour ...
Lire l'article
Suite aux importantes perturbations du système du réseau électrique à Libreville les 14 et 15 décembre derniers, le président directeur général de la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG), François Ombanda, a tenu une conférence de presse le 17 février pour lever le voile sur les problèmes qui entravent l’état du réseau. Selon le PDG de la SEEG les ressources de la société ne permettent pas de dégager la totalité des investissements annuels nécessaires à l’arrimage des capacités de production et d’adduction électrique à la croissance des besoins, décidé lors de la renégociation en 2007 du contrat qui lie ...
Lire l'article
Gabon : La SEEG a annoncé vendredi des pertes de près de 6 milliards de F CFA pour 2007
L’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est tenue vendredi 16 mai à l’hôtel Meridien Re-Ndama de Libreville. Le Conseil d’administration a défendu son bilan 2007 et a annoncé un résultat net déficitaire de -5,9 milliards de francs CFA, soit -5,1% du chiffre d’affaires. Pour la SEEG, l’année 2007 avait été marquée par une perte de 6 milliards de F CFA. Malgré ces difficultés, la SEEG a investi, avec le concours de l’Etat gabonais, 20 milliards de F CFA pour permettre l’arrivée du gaz à Owendo dans le but de renforcer la puissance ...
Lire l'article
Il y a quelques jours, la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) tenait son Conseil d'Administration avec un bilan plutôt déficitaire, la SEEG qui, par ailleurs, a annoncé avoir investi près de 20 milliards de francs CFA pour le renforcement de ses capacités techniques et l'amélioration de ses services, éprouve des difficultés à satisfaire entièrement une clientèle qui ne cesse de se plaindre. En effet, au sortir de son Conseil d'Administration tenu à son siège de Libreville, la Société d'Energie et d'Eau du Gabon, filiale du Groupe Veolia, depuis sa privatisation en 1997, a affirmé avoir enregistré un déficit de ...
Lire l'article
La SEEG va investir 47 milliards de FCFA pour améliorer ses prestations
La SEEG va investir 47 milliards de FCFA pour améliorer ses prestations
EDF dans le capital de la SEEG
Economie / Le rapport de l’audit de la SEEG est pour la mi-novembre
Gabon : Plus d’électricité pour Libreville
Gabon : 15 milliards FCFA pour les travaux de la SEEG au Nord de Libreville
Gabon : 600 milliards de F.CFA pour moderniser la SEEG
Gabon : La SEEG fait la lumière sur ses zones sombres
Gabon : La SEEG a annoncé vendredi des pertes de près de 6 milliards de F CFA pour 2007
Gabon: SEEG : un déficit de 6 milliards en 2007 et l’équation des délestages à résoudre

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 2,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Mar 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*