Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les ONG réclament une enquête parlementaire sur les biens de Bongo

Auteur/Source: · Date: 17 Mar 2008
Catégorie(s): Politique

Un regroupement d’ONG gabonaises a réclamé vendredi la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire franco-gabonaise sur “l’origine” des “fortunes” immobilières en France appartenant notamment au président Omar Bongo Ondimba.

Dans un communiqué publié le 14 mars à Libreville, les organisations membres de la coalition internationale Publiez ce que vous payez (PCQVP) se disent “indignées” par la réaction de Libreville, qui a dénoncé les autorités françaises en raison de la diffusion le 3 mars par la chaîne publique France 2 d’un reportage sur le luxueux patrimoine immobilier en France de plusieurs chefs d’Etat africains, dont le président Bongo.

Pour PCQVP, qui milite pour la transparence de la gestion des revenus pétroliers au Gabon, dirigée par Marc Ona Essangui (voir photo) ce reportage relève “de la libre expression de la presse” et la réaction gabonaise cache “le problème de fond que révèle ce document, le détournement massif des finances publiques”.

“S’il est prouvé que les informations diffusées par France 2 relèvent de la pure désinformation (…) les instances judiciaires du pays (…) se doivent d’ester (de poursuivre, NDLR) en justice les auteurs d’une telle méprise”, estiment les ONG.

Mais si la réaction gabonaise ne vise qu’à éviter de “justifier l’origine de ces fortunes (…) pas seulement par le chef de l’Etat mais aussi tous les coupables des acquisitions révélées par (…) France 2”, les organisations plaident pour la création d’une “commission d’enquête parlementaire conjointe entre l’Assemblée nationale gabonaise et l’Assemblée nationale française”.

Cette commission devrait également s’intéresser aux “complices de toutes les opérations de blanchiment en Occident de l’argent détourné par toute la classe politique gabonaise”, poursuivent les ONG.

Selon des procès-verbaux de la police française récemment rendus publics par le quotidien français Le Monde et France 2, le président Bongo et sa famille possèdent en France 33 résidences, dont un hôtel particulier acheté en 2007 pour 18,8 millions d’euros à Paris.

L’enquête préliminaire de la police a été réalisée sur la base d’une plainte déposée en mars 2007 par plusieurs associations qui accusaient cinq présidents africains, et notamment Omar Bongo, d’avoir acquis en France des biens immobiliers de luxe avec de l’argent public détourné dans leur pays.

“Le combat mené par la société civile française contre le blanchiment des fonds détournés au Gabon vise à reconnaître aux populations gabonaises le droit de jouir des revenus de nos ressources naturelles”, souligne PCQVP.

Cette affaire envenime les relations d’ordinaire très amicales entre la France et le Gabon. Après la diffusion du reportage de France 2, le Gabon a affirmé réfléchir “à la suite à donner aux relations franco-gabonaises”.


SUR LE MÊME SUJET
Ali Bongo ne pouvait rester insensible dans l’affaire des biens mal acquis déclenchée par une plainte de Transparency International sur le patrimoine en France de trois dirigeants africains dont son défunt père Omar Bongo Ondimba. Le président gabonais s’est publiquement prononcé sur la question le 18 novembre à Libreville en dénonçant notamment une «attitude arrogante et prétentieuse» des plaignants. Le président Ali Bongo s’est prononcé le 18 novembre à Libreville sur l’affaire des biens mal acquis, relative au patrimoine en France de trois dirigeants africains dont son défunt père Omar Bongo Ondimba son prédécesseur à la tête du pays. ...
Lire l'article
COMMUNIQUE DE PRESSE Dans un communiqué rendu public le 19 mai 2010, la Présidence de la République gabonaise annonçait l’acquisition « en toute transparence » d’un bien immobilier à Paris en France, un « bien » révélé par la suite dans les médias privés français comme un hôtel particulier de grand standing que la Présidence gabonaise s’est maladroitement évertuée à présenter comme une acquisition pour le compte de l’Etat, et au profit de l’Ambassade du Gabon à Paris. Cette information serait évidemment passée inaperçue si le Canard Enchaîné, dans son édition du 26 mai 2010 n’avait signalé le caractère troublant de ...
Lire l'article
L'ONG Transparence internationale avait porté plainte en 2008 concernant les biens acquis en France par Omar Bongo du Gabon, Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang de Guinée Equatoriale. Clos avant d’être ouverte ? La Cour d'appel de Paris a refusé jeudi qu'un juge d'instruction lance une enquête sur l'affaire dite des «biens mal acquis» présumés par les présidents du Gabon, du Congo et de Guinée équatoriale et de leur entourage, a-t-on appris de source judiciaire et auprès de l'un des avocats. La chambre de l'instruction de la cour d'appel a jugé irrecevable la plainte de l'ONG Transparence International, spécialisée dans la ...
Lire l'article
La justice française va se pencher sur les biens acquis en France par Omar Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et Théodore Obiang (Guinée-Equatoriale). La justice française va enquêter sur les biens acquis en France par trois chefs d'Etat africains. Un juge d'instruction a en effet décidé d'instruire la plainte déposée notamment pour "blanchiment" par une association, Transparence internationale France, a-t-on appris mardi 5 mai de source judiciaire. "C'est une décision sans précédent. C'est la première fois qu'une enquête est possible s'agissant de chefs d'Etat en exercice", s'est félicité Me William Bourdon, l'avocat de Transparence internationale France. L'avocat se dit confiant, en dépit d'un ...
Lire l'article
Un juge d'instruction de Paris a décidé d'ouvrir une information judiciaire pour "recel de détournement de fonds publics" concernant le patrimoine détenu en France par trois présidents africains en exercice. Parmi eux, le Gabonais Omar Bongo. C’est contre l'avis du parquet que la doyenne des juges du pôle financier de Paris, Françoise Desset, a décidé mardi d'ouvrir une information judiciaire pour "recel de détournement de fonds publics" concernant le patrimoine détenu en France par trois personnalités influentes, trois présidents africains de pays producteurs de pétrole : le dirigeant du Congo-Brazzaville Denis Sassou-Nguesso, celui de Guinée équatoriale Teodoro Obiang et le Gabonais ...
Lire l'article
Contre l'avis du parquet, un juge d'instruction de Paris a décidé mardi d'ouvrir une information judiciaire pour "recel de détournement de fonds publics" concernant le patrimoine détenu en France par trois présidents africains de pays producteurs de pétrole, a-t-on appris mardi auprès du bureau du procureur. Contre l'avis du parquet, Françoise Desset, la doyenne des juges d'instruction du pôle financier de Paris, a décidé d'ouvrir une information judiciaire pour recel de détournement de fonds publics concernant le patrimoine détenu en France par trois présidents africains de pays producteurs de pétrole et leurs proches: Omar Bongo, président du Gabon (à gauche), Teodoro ...
Lire l'article
Le parquet de Paris va s'opposer à l'ouverture d'une information judiciaire après une plainte visant trois chefs d'Etat africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Déposée le 2 décembre par les associations Transparency International France (TI) et Sherpa ainsi qu'un ressortissant gabonais, cette plainte avec constitution de partie civile concerne les chefs de recel de détournement de fonds publics, de blanchiment, d'abus de bien social, d'abus de confiance et de complicités. Elle vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en ...
Lire l'article
L’ONG gabonaise, "Brainforest", a demandé lundi à Paris, la création par le parlement gabonais, d’une commission d’enquête pour faire "toute la lumière" sur le patrimoine immobilier acquis en France par le président gabonais Omar Bongo Ondimba. "On ne peut pas opposer le mépris aux informations parues récemment dans la presse et attribuant au président Bongo un énorme patrimoine immobilier. Pour nous, la création d’une commission d’enquête parlementaire est nécessaire pour démêler le vrai du faux", a déclaré Marc Ona Essangui, président de "Brainforest", une ONG spécialisée dans la défense de l’environnement. S’exprimant lors d’une conférence de presse, M. Essangui a critiqué la ...
Lire l'article
L’ONG gabonaise, "Brainforest", a demandé lundi à Paris, la création par le parlement gabonais, d’une commission d’enquête pour faire "toute la lumière" sur le patrimoine immobilier acquis en France par le président gabonais Omar Bongo Ondimba. "On ne peut pas opposer le mépris aux informations parues récemment dans la presse et attribuant au président Bongo un énorme patrimoine immobilier. Pour nous, la création d’une commission d’enquête parlementaire est nécessaire pour démêler le vrai du faux", a déclaré Marc Ona Essangui, président de "Brainforest", une ONG spécialisée dans la défense de l’environnement. S’exprimant lors d’une conférence de presse, M. Essangui a critiqué la ...
Lire l'article
Un regroupement d'ONG gabonaises a réclamé vendredi la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire franco-gabonaise sur "l'origine" des "fortunes" immobilières en France appartenant notamment au président Omar Bongo Ondimba. Dans un communiqué publié le 14 mars à Libreville, les organisations membres de la coalition internationale Publiez ce que vous payez (PCQVP) se disent "indignées" par la réaction de Libreville, qui a dénoncé les autorités françaises en raison de la diffusion le 3 mars par la chaîne publique France 2 d'un reportage sur le luxueux patrimoine immobilier en France de plusieurs chefs d'Etat africains, dont le président Bongo. Pour PCQVP, qui ...
Lire l'article
Gabon : Ali Bongo se prononce sur les biens mal acquis
La coalition Publiez Ce Que Vous Payez exige une enquête parlementaire sur l’immeuble acquis à Paris par Ali Bongo
Biens mal acquis : la justice refuse l’ouverture d’une enquête
Enquête sur les biens de 3 chefs d’Etat africains
Gabon: La France enquête sur le patrimoine d’Omar Bongo
Gabon: Enquête en France sur les biens de trois présidents africains
France – Afrique: Biens de présidents africains en France: le parquet opposé à une enquête
“Brainforest” demande une enquête sur le patrimoine de Omar Bongo Ondimba
Gabon: Une ONG réclame une enquête sur le patrimoine de Bongo Ondimba
Gabon : Les ONG réclament une enquête parlementaire sur les biens de Bongo

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Mar 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*