Socialisez

FacebookTwitterRSS

Deux mois après avoir dénoncé la “Françafrique”, Jean-Marie Bockel est débarqué de la coopération

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2008
Catégorie(s): Afrique

Repêché de justesse après le remaniement ministériel du mardi 18 mars, Jean-Marie Bockel, l’un des symboles de l’ouverture, a perdu son secrétariat d’Etat à la coopération, pour un dossier encore moins en vue, celui des anciens combattants. Dans l’entourage de cet ex-socialiste réélu maire de Mulhouse sous la bannière de l’UMP, on tente de faire contre mauvaise fortune bon coeur. “Jean-Marie Bockel, assure-t-on, est tout au bonheur de sa nouvelle fonction.”
Officiellement, le ministre, colonel de réserve, est “passionné” par les dossiers du ministère de la défense auquel son secrétariat d’Etat est rattaché. Il souligne qu’il officiera “dans un ministère régalien” et réfute l’idée d’une rétrogradation. Plutôt que de considérer sa mutation forcée comme une conséquence des aléas de la politique d’ouverture, les proches de M. Bockel estiment qu’il a été “victime de la Françafrique”.

“RUPTURE”

Le discret secrétaire d’Etat, locataire de la “rue Monsieur”, lieu symbolique de l’attachement de la France à son “pré carré” africain, s’était signalé en janvier par des déclarations tonitruantes. “La Françafrique est moribonde. Je veux signer son acte de décès, déclarait-il alors dans un entretien au Monde le 16 janvier. Certains pays ont d’importantes ressources pétrolières, mais leur population n’en bénéficie pas.”

Ces propos visant implicitement le Gabon, le Congo et le Cameroun, pièces maîtresses du dispositif français en Afrique, avaient suscité d’intenses protestations auprès de l’Elysée. Le chef de l’Etat gabonais Omar Bongo avait jugé “inacceptables” les propos de M. Bockel. Le président Nicolas Sarkozy, qui, après avoir promis la “rupture” avec la Françafrique, avait fait étape au Gabon lors de son premier voyage en Afrique, avait soutenu M. Bockel du bout des lèvres.

Dans les milieux franco-africains, la thèse d’un limogeage sous pression africaine ne fait pas de doute.

“Bockel débarqué par les “émirs””, titre ainsi La Lettre du continent tandis que le site Afrik.com ironise : “Le secrétaire d’Etat ne signera pas l’acte de décès de la Françafrique.”

Le parallèle avec le sort de Jean-Pierre Cot, ministre de la coopération de François Mitterrand qui avait dû démissionner en 1982 après avoir tenté de changer les relations franco-africaines, vient à l’esprit, même s’il paraît excessif.

Car M. Bockel, qui ne cachait pas son peu d’attirance pour les dossiers africains, a pu aussi pâtir de la volonté de M. Sarkozy de promouvoir des proches. Son successeur, Alain Joyandet, ex-secrétaire national de l’UMP chargé des fédérations, est considéré comme un “hypersarkozyste” de très longue date.


SUR LE MÊME SUJET
Jean-Marie Bockel : “Les accusations de Bourgi sont le chant du cygne de la Françafrique”
L’ancien secrétaire d’État à la Coopération avait appelé "au décès de la Françafrique", en janvier 2008. Deux mois plus tard, il était débarqué. Jeune Afrique l'a consulté pour avoir son sentiment sur les récentes déclarations de Robert Bourgi, qui affirme avoir fait transité des mallettes "pleines de billets" entre des présidents africains et des personnalités politiques françaises, dont Jacques Chirac. Jeune Afrique : Les accusations de Robert Bourgi sont-elles crédibles ? Jean-Marie Bockel : L’existence de financements occultes était un secret de polichinelle. Mais durant mon passage à la Coopération, je n’avais pas connaissance de qui recevait, combien et comment. Je n’étais pas dans ces ...
Lire l'article
Deux leaders des syndicats de la mairie de Libreville, Alexandre Nzengui et Olui Nzué Memine, qui ont purgé six mois de prison réclament le paiement de leur salaire et la régularisation de leur situation professionnelle, ayant été blanchis par la justice, a appris l’AGP. ‘’Le rendu de la justice nous a blanchis, ce qui prouve que nous n’avons jamais fait ce qui nous est reproché’’, a expliqué l’un d’eux. ‘’Cela fait plus de neuf mois que nous sommes sans salaire et nous ne comprenons pas, alors que le contentieux que nous avions avec le maire a été vidé ...
Lire l'article
Jean Paul Neyer Anguilé, Secrétaire Général de l’Association Amitié Gabon–Chine, dans une interview accordée à GABONEWS, a déclaré que ce groupe venait appuyer la coopération entre les deux pays qui célèbrent ce lundi 20 avril, le 35ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. GABONEWS (GN): - Quel est le but de votre association ? Jean-Paul Neyer Anguilé (JPNA): - Comme son nom l’indique, l’Association Amitié Gabon–Chine a pour but de promouvoir l’amitié entre les peuples gabonais et chinois GN: - Quelle est sa portée ? JPNA: - « Nous ne pouvons pas parler en tant que tel de portée. Disons que l’association a ...
Lire l'article
La pêche de la sardine dans la province de l'Estuaire a repris depuis le 1er novembre dernier, après deux mois de suspension. La pêche de la sardine avait été suspendue pour permettre à cette espèce prisée, encore appelée « ethmalose », de se reproduire. Pendant cette suspension aucune pirogue, n'avait le droit de circuler dans la zone de pêche de la sardine. La suspension avait causé une pénurie de la sardine sur le marché, alors qu'à Libreville comme à l'intérieur du pays, la sardine est l'aliment le plus consommé par les ménages, notamment les plus démunis, du fait de son faible coût; ...
Lire l'article
Un reportage E-D-I-F-I-A-N-T sur la Françafrique diffusé sur Canal + le 13/04/2008. Autrefois, la Françafrique se cachait. A présent, tout se fait au grand jour sans que personne ne semble trouver à y redire. Reportage sur la visite à Libreville du secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant et du secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet le 10 avril dernier. Voir article AFP.
Lire l'article
Avant de parler, il faut retourner sa langue 7 fois dans la bouche. Conseil du doyen des chefs d'Etat africains à ceux qui, à l'instar de Jean Marie-Bockel, ancien secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, ont la témérité de s'attaquer aux racines insondables de la Françafrique. Mieux, après avoir offert la tête de Bockel à son ami Bongo, Nicolas Sarkozy a vite fait de lui dépêcher son remplaçant Alain Joyandet pour lui présenter les excuses de Paris. La messe est donc dite, ce n'est pas la rupture qui viendra à bout de la Françafrique. Ce serait illusoire d'attendre ...
Lire l'article
Jean-Marie Bockel a exprimé, mercredi dernier à Paris, ses regrets de quitter le secrétariat d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, tout en assurant être heureux d'avoir désormais à s'occuper des questions de Défense et des Anciens combattants dans le nouveau gouvernement français formé mardi soir, rapporte la PANA. "Evidement, ce serait faire de la langue de bois que de voir que je ne regrette pas de quitter le travail que je fais à la Coopération", a-t-il dit, lors de la passation de pouvoir avec M. Alain Joyandet, nouveau secrétaire d'Etat français à la Coopération. "Je voudrai dire que nous ...
Lire l'article
Jean-Marie Bockel a affirmé jeudi "ne pas retirer un mot" de ce qu'il avait pu dire sur les relations entre la France et les régimes africains au secrétariat d'Etat à la Coopération, récusant toute idée de "rétrogradation" dans son passage à celui des Anciens combattants. "Je ne retire pas un mot de ce que j'ai pu dire dans mes fonctions. Je considère que ce que j'ai pu faire et dire a été utile et que mon passage n'aura pas été indifférent et que j'aurai modestement contribué à ce changement de la relation entre la France et l'Afrique", a déclaré MM. Bockel ...
Lire l'article
Le Gabon, dont le président Omar Bongo Ondimba est un des piliers des relations franco-africaines, a jugé "inacceptables" les propos du secrétaire d'Etat français à la Coopération sur la nécessité de signer "l'acte de décès de la Françafrique". "De tels propos ne peuvent être mus que par l'ignorance des réalités de la coopération franco-africaine", note sèchement vendredi un communiqué du Conseil des ministres, présidé par M. Bongo, au pouvoir depuis 1967. Le communiqué, essentiellement consacré à répliquer aux déclarations de Jean-Marie Bockel, affirme sa "surprise" que "soient véhiculés à un tel niveau de responsabilité des clichés méprisants faisant des Etats africains de ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a vigoureusement réagi jeudi aux propos de rupture dans les relations France-Afrique, prononcés récemment par le Secrétaire d'Etat français à la coopération Jean Marie Bockel. «Des tels propos ne peuvent être mus que par l'ignorance des réalités de la coopération franco-africaine », souligne un communiqué publié à l'issue du conseil des minitres réuni dans la journée par le président Omar Bongo Ondimba. Le Gabon s'est senti indexé par M. Bockel lorsque le secrétaire d'Etat français a affirmé: « ... céder à un certain nombre de caprices, un certain nombre de demandes incohérentes de certains pays qui ont d'un côté ...
Lire l'article
Jean-Marie Bockel : “Les accusations de Bourgi sont le chant du cygne de la Françafrique”
Deux leaders syndicaux de la mairie de Libreville réclament le paiement de leur salaire, après six mois de prison
Gabon: « Nous sommes un groupe d’appui à la coopération entre nos deux pays » (Jean Paul Neyer Anguilé, Secrétaire Général de l’Association d’Amitié Gabon
Gabon: Reprise de la pêche de la sardine après deux mois de suspension
Françafrique: La non rupture: La Françafrique a de beaux jours devant elle
FRANçAFRIQUE: aveux de Bongo, excuses de Paris
Gabon: Coopération: Jean-Marie Bockel regrette son départ du gouvernement français
Bockel maintient ses critiques, des pays africains approuvent son départ
Le Gabon juge inacceptables les propos de Bockel sur la Françafrique
Françafrique: Le Gabon dénonce “l’ignorance” et le “cliché méprisant” d’un secretaire d’Etat francais

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mar 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*