Socialisez

FacebookTwitterRSS

Mamboundou Chez Bongo Ondimba: Touchez Pas à Mon Pote Omar!

Auteur/Source: · Date: 23 Mar 2008
Catégorie(s): Commentaire,Politique

Dans une interview plutôt nuancée suite à la polémique sur les biens immobiliers d’Omar Bongo en France déclenchée par un documentaire de France 2 diffusé le 3 mars dernier, Pierre Mamboundou, le 6 mars dernier, semblait désormais, après une énième visite chez son nouveau pote Omar Bongo, chercher ses mots sur un sujet qui touche pourtant au centre de la débâcle bongoïste vieille de 40 ans au Gabon. L’ancien Mamboundou de 2005 aurait sans doute fustigé Omar Bongo sur ce qui saute pourtant aux yeux comme l’enrichissement illicite d’un homme qui a rassemblé en France une fortune immobilière personnelle qui a laissé le Gabon totalement paupérisé. Il ne faut pourtant pas être sorcier pour savoir le lien ombilical qui existe entre la fortune personnelle d’Omar Bongo et ses biens au Gabon et à l’étranger, biens dont l’évaluation globale indique qu’ils peuvent rembourser près de 50% de la dette gabonaise d’aujourd’hui (3,6 milliards de dollars).

La surprise, c’est d’entendre le nouveau Pierre Mamboundou prendre la défense de son nouvel allié Omar Bongo, qu’il désigne désormais par le titre élogieux de « président de la République », et appeler « cabale qui est organisée contre le président de la République » un documentaire qui ne fait que révéler des faits pourtant connus de tous et que lui-même critiquait encore il y a à peine deux ans ! Pourtant, tout le monde sait qu’Omar Bongo devrait être considéré comme un criminel ayant mis son pays entièrement à genoux à cause de détournements et d’une corruption devenus endémiques au Gabon.

Bizarrement, Mamboundou n’est plus sûr de rien du tout sur la corruption et les détournements commis par Omar Bongo puisqu’il utilise désormais le conditionnel pour parler des « biens que le président de la République aurait acquis pendant 40 ans». Pire, le Mamboundou qui aimait jadis agiter les textes de lois pour fustiger son ancien adversaire semble devenu tout d’un coup très ignorant sur les lois gabonaises et les accords signés avec la France, jugeant maintenant, en plus, que le débat sur les biens de Bongo ne peut pas être extérieur au Gabon et doit demeurer un débat national. Ah bon ? Et que diront Mamboundou et son ami Omar Bongo si la France se décidait à bloquer les « avoirs » d’Omar Bongo en France pour cause d’origine inconnue ou douteuse, surtout quand, pour payer la limousine de plus 390.000 Euros (256 millions de F CFA) à sa femme, Omar Bongo utilise des chèques émis par le trésor public gabonais par l’entremise du compte de l’ambassade de France à Paris’ France 2 parle même d’une Bugatti de 1,1 million d’Euros (722 millions de F CFA).

Bongo et son ami Pierre Mamboundou

A titre indicatif, le reportage de France 2 incriminé ici révèle que Bongo possède près de 33 propriétés en France pour une valeur totale de 150 millions d’Euros (près de 100 milliards de FCFA). Et ce ne sont là que les propriétés traçables. Cela n’inclut pas les propriétés dissimulées sous des noms d’emprunt ou de complices. Et cela n’inclut pas non plus d’autres composantes de la fortune entière du bonhomme, qui , par exemple, dispose de comptes bancaires et de propriétés dans d’autres pays du monde, y compris la Suisse, les Etats-Unis et le Maroc, sans parler d’autres types d’investissements comme les prises de part dans des entreprises marocaines, gabonaises et autres.

Ekié, ah Mamboundou Mamboundou, an toh fe n’nah va ? Doit-on désormais comprendre que Mamboundou trouve désormais normale la confusion avérée qui est faite entre les affaires personnelles d’Omar Bongo et les comptes de l’état gabonais ?

Bon, c’est vrai que Mamboundou a lui-même reçu quelques milliards pour aller développer sa poche… euh pardon, pour aller développer Ndendé à la place de l’état. Sa culture de la chose publique n’est peut-être pas, à ce titre, si différente que cela de celle d’Omar Bongo. Omar Bongo, c’est l’état et Mamboundou, c’est Ndendé. Qui se ressemble s’assemble, dit-on souvent… Et c’est vrai qu’aux dernières nouvelles, Mamboundou circulait désormais en grosses Hummers (Bongo lui en aurait offert trois, avec quelques petits milliards saupoudrés par-dessus, juste pour la route…).

Ô que les voies de la politique gabonaise restent bien insondables pour le commun des mortels que nous, pauvres Gabonais, sommes !


SUR LE MÊME SUJET
Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, a été reçu en audience le 6 décembre à Libreville par le président Ali Bongo. Les deux hommes ont échangé sur «l’état général de la Nation». Le chef de l’Etat Ali Bongo et l’opposant historique Pierre Mamboundou, se sont une nouvelle fois rencontrés le 6 décembre au palais de bord de mer de Libreville. «La rencontre de ce jour s’inscrit dans la logique de celle de Paris», a commenté le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi. Le secrétaire général du PDG a ajouté que l’Union ...
Lire l'article
L'affaire dite des "Biens mal acquis" fait des vagues au Gabon. Les produits de la compagnie Total sont boycottés depuis lundi en guise de représailles Au Gabon, l’organisation Génération Omar Bongo Ondimba a déclenché lundi une semaine de boycott des produits vendus par la compagnie pétrolière française Total en rapport avec l’affaire dite des biens mal acquis de certains chefs d’Etat africains. Le groupe Génération Omar Bongo Ondimba ou GOBO s’insurge contre la décision de la Cour de cassation française d’autoriser l’ouverture d’une enquête judiciaire sur l’acquisition, en France, d’un important patrimoine par trois présidents africains, dont le défunt dirigeant gabonais ...
Lire l'article
L’opposant Pierre Mamboundou reçu par Ali Bongo Ondimba à Paris
L’opposant gabonais, Pierre Mamboundou et leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a été reçu lundi dernier à Paris (France) par le président Ali Bongo Ondimba, qui effectue une visite d’amitié et de travail dans la capitale française, a rapporté mardi, l’envoyé spécial de l’AGP. «On m’avait dit mort, je suis bien là et je suis d’aplomb pour reprendre le combat politique», a déclaré Pierre Mamboundou à sortie d’audience. Interrogé sur la vie politique nationale, M. Mamboundou qui a estimé qu’il était malsain de parler du pays à l’extérieur, s’est plutôt borné à dire qu’il le fera le moment venu dès ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu lundi soir, à Paris (France), où il séjourne actuellement le président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), Pierrre Mamboundou et ce, pour la première fois depuis l’avènement au pouvoir du chef de l’Etat, rapporte, ce mardi, l’Agence Gabonaise de Presse (AGP). L’entretien entre le chef de l’Etat et le leader de l’UPG a gravité autour des récents travaux de la 65ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et du sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), ...
Lire l'article
Après M. Mouloungui cousin de Pierre Mamboundou qui intègre le gouvernement d’Ali Bongo, sa fille aîné Dana Mamboundou promue au poste de expert résidant du ministère dont a la charge son oncle Moulingui ; nous avons maintenant Me Louis Gaston Mayila membre influent de l’ACR, dans une interview accorder au journal l’Union du mercredi 28 avril 2010 dans la rubrique ‘Politique et Economie’, qui dit « Nous ne combattons pas le parti au pouvoir c’est la politique qu’il mène que nous combattons. » et « Au sein de l’ACR, nous ne suspectons personne d’être à la solde ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président élu, Ali Bongo Ondimba, a été reçu jeudi au palais présidentiel par le chef de l’Etat gabonais intérimaire, Rose Francine Rogombé, a appris l’AGP de source proche de la présidence. L’entretien entre les deux personnalités a porté sur certains dossiers importants de la vie la Nation, a indiqué la source. Cette rencontre intervient près d’une semaine après la validation de la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 30 août dernier par la Cour constitutionnelle. M. Bongo Ondimba prêtera serment en qualité de président de la République après que la haute juridiction aura examiné d’éventuels recours introduits ...
Lire l'article
La présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo a été reçu mardi en audience par le président gabonais, Omar Bongo Ondimba. L’entretien entre le numéro un gabonais et Mme Mborantsuo aurait porté sur les activités de la haute juridiction notamment sur la vacance du 3ème siège de député du département du Ntem (nord) qu’elle a rendue après avoir été saisie par le président de l’Assemblée nationale, trois mois après la nomination de son titulaire, Emmanuel Ondo Methogo au poste de président du Conseil national (CNC), une fonction incompatible avec celle d’élu du peuple. Cette visite de Mme Mborantsuo au palais présidentiel, ...
Lire l'article
Solange Yayi Allechi, émissaire du président Béninois, a transmis vendredi au président Omar Bongo Ondimba une invitation pour le sommet des maladies tropicales prévu à Cotonou le 31 mars 2009, rapporte la presse présidentielle. « Le président Omar Bongo Ondimba, m’a confirmé qu’il sera le 31 mars à Cotonou pour l’ouverture du sommet sur les maladies endémiques », a déclaré Solange Yayi Allechi. L’émissaire du président Béninois, Thomas Yayi Boni dirige l’Organisation non gouvernementale (ONG) Water for all children, « de l’eau pour tous les enfants », a dit sa joie d’avoir été reçue par le Chef de l’Etat Gabonais. L’ONG de ...
Lire l'article
Ouvrant ce vendredi au gymnase du complexe omnisport, les assises du 9ème Congrès du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), placées sous le signe de « l’Espoir », le président fondateur du PDG, Omar Bongo Ondimba, a appelé à l’Unité en demandant de rompre avec la création des associations au sein du Parti. Dans son discours d’ouverture des travaux, Omar Bongo Ondimba, n’est pas allé par quatre chemins. Il a ainsi fustigé de nombreux comportements déviants observés dans le parti. « Désormais la discipline et rien que la discipline doit prévaloir », a –t-il dit avant d’ajouter que: « l’heure est désormais à ...
Lire l'article
Gabon : Mamboundou chez Ali Bongo
Gabon : Génération Omar Bongo Ondimba s’insurge
L’opposant Pierre Mamboundou reçu par Ali Bongo Ondimba à Paris
Une première depuis l’investiture du chef de l’Etat : Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou se parlent, à Paris
Gabon / Politique : Mamboundou et l’ACR en négociation avec Ali Bongo Ondimba ?
Bongo Doit Partir
Politique: Le président élu Ali Bongo Ondimba chez le chef de l’Etat Rose Francine Rogombé
Gabon: La présidente de la Cour constitutionnelle chez Omar Bongo Ondimba
Gabon: Solange Yayi Allechi émissaire chez Omar Bongo ondimba
Gabon: 9ème Congrès du PDG / Omar Bongo Ondimba prône l’Unité au sein du Parti

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (11 votes, moyenne 2,91 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mar 2008
Catégorie(s): Commentaire,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

18 Réponses à Mamboundou Chez Bongo Ondimba: Touchez Pas à Mon Pote Omar!

  1. anonyme

    8 Sep 2009 a 08:03

    Pierre Mamboundou avait promis lors d’un meeting de ne plus jamais mettre pied à la présidence tant que Bongo sera président de la République gabonaise c’est dommage que sa parole puisse valoir un clou et vous mr Pernelien c’est pas parce que on agresse un candidat et qu’on châtie certains de ses comportements qu’on devient automatiquement xénophobie, la critique est constructive dit-on et les Gabonais doivent savoir tout d’une personne si ils veulent l’élire à la tête de leur pays. Vous monsieur le passionné, vous voyez le mal partout c’est parce que le bdp dit des vérités sur un x que forcément il y a parti pris car c’est un site qui nous révèle l’état de certaines choses et si il s’avère que PM n’a pas tenu sa parole ce n’est guère de la faute du bdp.

  2. fabrice nkome

    8 Juin 2009 a 08:07

    c’est franchement decevant de savoir q’un homme dont nous avons donner confiance vienne nous decevoir;pierre mamboundou mérite une serieuse lapidation comme dans le temps;c’est imcompréhensif et la population ne comprend pas qu’un homme kom PM ki était contre les manigances d’omar bongo,aujourd’hui ils mangent dans le meme le plat et se sert la main,c’est vrai ke la mort du papi nous affecte,mais quand meme il faut kon dise aussi la vérité ke ce sera une libération de la population oppriméé;disons les choz à ki veut les entendre on en a mar de toutes ces conneries faites par ces dinausores;on veut le changement maintenant

  3. Boum Boum

    9 Mai 2009 a 15:15

    ne vous inquietez pas ,Nous avons retrouvés la vidéo :

    a ce lien

    http://www.dailymotion.com/video/x981zw_pierre-mamboundou_news

    et en html:

    PIERRE MAMBOUNDOUenvoyé par TheEkogaNews videos hot off the press.

  4. ABESSOLO

    19 Déc 2008 a 09:02

    Vous avez un langage à la limite nul, qui vous a dit que le fait d’être opposant au regime BONGO qui est un système pendant 40 ans,et discuter de la fraute electorale justifie qu’on est ami au regime bongo. Comment pouver admettre le type de langage , il dit le RNB etait l’adversaire de tous les partis et le principe est tout sauf les fangs TSB. Celui qui parle ainsi ne connait rien de la politique au Gabon, les fangs ne sont pas un peuple à part,un fang ne peut pas devenir président en s’appuyant sur les fangs du Gabon et l’inverse aussi.Votre MENGARA NE SERA JAMAIS PRESIDENT,IL FAUT QU’IL FASSE SES PREUVENT SUR LE TERRAIN.
    LE GABON EST INDIVISIBLE,VOS AMBITIONS EGOISTE ET ZENOPHOBE TERNI L’IMAGE DE MEGARA.

  5. izangua

    18 Déc 2008 a 06:51

    PM à travers sa visite au palais de l’autre a compromis toutes les chances de garder sa position d’opposant comme se fût le cas en 1998 et en 2005.
    nous courons vers un mono partisme qui cache son nom.
    à la fin si ce dernier arrive à soutenir le chef, qui pourra discuter pour les pauvres???????????????

  6. SYD

    24 Oct 2008 a 07:48

    voici lexemple dun homme ki doit etre pendu en public en remerciement de sa corruption sans scrupule,manboundou est le revelateur meme de la politik ullusionniste,la politik politicienne ki a pour objectif l’assouvissement des egoismes personnels,manboundou merite detre trainé,c un crime,un delit,trompé un peuple ki souffre de sa tete.le gabon juska l’heure actuelle na pas enkor d’hommes d’Etat,alors mr nvouembah arretez vos reactions simiesques pour la defense dun hommes comme manboundou ki constitue aujour dhui et comme par le passé un terminus,un cul de sac,une voie de garage pour le systeme en place afin de fair regner la democratie…cette ordure politique ki manipule le peuple pour satisfaire ces besoins financiers merite pire kune offence des gabonais,et si ceux ki le defendent ojourd’hui ont un peu de lumiere ds leurs esprits ils devaient sen rendre ke manboundou vient datteindre ses objectifs,se faire une place meme ds lombre aupres systeme,au dela de cet objectif il nen a plus un autre,c un veritable dechet politik franchement!!!!!!!!!!!!

  7. amzy

    10 Juin 2008 a 13:01

    Pierro est fini , c’est indéniable…ça saute aux yeux….

  8. Dommage

    1 Juin 2008 a 15:26

    Je me demande bien ce que peut penser , le grand Ordonnateur
    et Défenseur de Pierre Mamboundou le Ci-devant Porte Parole Jean Félix Mouloungui , qui nous a abreuvé dernièrement d’un panégérique digne d’un Film a grand spectacle sur ” Le Patriote Pierre Mamboundou” et sa Stratégie , tellement importante pour l’avenir du Pays.
    Pour l’instant le seul que je vois capable de prendre les rènes , c’est Daniel Mengara Minko , président du BDP Gabon Nouveau qui n’est pas comme Mamboundou un “Illusionniste Politique” mais qui Lui fait preuve d’un “pragmatisme réel et patriote”

  9. mvouambah

    1 Juin 2008 a 13:16

    Il faut dire que la prise de position de Pierre Manboudou en faveur d’Omar n’est que la preuve évidente de sa capitulation face au grand roi nègre du Gabon.Cela ne devrait pas surprendre un bon gabonais suivant de trés prés les activités politiques du pays. Déja ses trés fréquentes visites au palais de marbre à son soit disant adversaire politique, nous démontraient de manière significative que le grand devenait de plus en plus en petit et que le petit devenait de plus en plus grand. Bongo a pillé et continue de piller le pays au détriment du peuple souverain et au plus grand bonheur de sa famille.PM le sait trés bien et de sa part dire que les positions de la France vis à vis d’Omar ne sont que des tentatives désesperées visant à perturber l’intégrité et la stabilité du petit Gabon, est franchement pitoyable!

  10. bibalou

    30 Mai 2008 a 03:52

    Bemba,
    C’est Abessolo qui a fait comme Pierre, car Mamboundou mangeait deja dans les mains de Bongo.
    C’est le cas de Leboumba, Miboto, Mayila et ….Agondjo de son vivant…Ne nous voilons pas la face, le mot d’ordre etait: Tous contre un ou bien TSF

  11. BEMBA

    26 Mai 2008 a 17:21

    Pierre Manboundou a fait comme Abessolo, il est aller manger dans les mains de Bongo.

  12. misha

    29 Avr 2008 a 07:38

    moi je pense qu’il est temps pour nous de comprendre qu’on peut pas continuer à se battre pour des personnes qui dans le fond sont des parfaits amis.ce n’est que du cinema que le presi de l’UPG nous offre.d’abord y’a quelques temps encore il jurait ne jamais mettre les pieds au palais de la republique gabonaise,maintenant on le voit noyer dans les millards de FCFA qu’il n’a cessé de quéter aupres de son meilleur ami,j’ai cité omar bongo.vraiment c’est comique.

  13. alann

    18 Avr 2008 a 20:04

    il n’y a jamais eu d’opposition a gabon .Mr Pierre Mamboundou n’a jamais été opposant.On est opposant et c’est lorsque l’on passe au pouvoir quon ne l’est plus.Qui au gabon peut dire qu’il est opposant? Je suis contre la maniere dont se font les choses au gabon bref je préfere ne pas aller plus loin on ne sait pas qui es qui meme sur ce site.

  14. Libre Penseur

    7 Avr 2008 a 03:52

    Ne retenir de Pierre Mamboundou que cette interview incongrue au sortir du palais du bord de mer, c’est faire preuve de mémoire sélective. C’est un épiphénomène, vous devez lire entre les lignes l’intégralité de cette interview.

    Les incessants commentaires à ce sujet, sur notamment le site du BDP, ont pour seul objectif de brouiller l’image de Pierre Mamboundou qui devient leur cible préférée. Pierre Mamboundou, l’homme à abattre par le BDP, pseudo opposition virtuelle au régime de Bongo.

    Les déclarations de Pierre Mamboundou n’ont rien de consensuelles, il n’a pas voulu faire de surenchère politique.
    S’ il est aujourd’hui sujet de polémique, vous êtes libre de l’enfler.

    Je pense que ce qu’il y a de plus important aujourd’hui, ce sont les élections locales avec des fraudes qui pointent à l’horizon. Ce sujet ne vous préoccupe guère.

  15. Obo

    6 Avr 2008 a 19:01

    mamboundou qui défend bongo, c’est à dire qu’il cautionne le pillage du Gabon par bongo et sa clique….
    enfin voilà koi….

  16. bibalou

    4 Avr 2008 a 11:25

    Le PM a toujours ete ds l’opposition conviviale, au meme titre que les agonjo etc….
    la seule opposition au gabon c’etait a l’epoque du RNB qui a vite compris que c’etait fang contre tous les bilop’s reunis….
    en 40 ans de pouvoir bilop,sans partage, le gabon n’a jamais decole…quelle honte….
    les masques tombent.Qui vivra verra

  17. le patriote

    3 Avr 2008 a 17:51

    eh oui PM est rentré dans une opposition conviviale…
    le doute subsiste.

  18. Cyprien

    2 Avr 2008 a 19:02

    Je partage cette analyse. Mamboundou n’est plus ce qu’il etait. Quel dommage que nos gars soient si inutiles en politique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*