Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Parution / « L’Afrique et ses élites: les clichés occidentaux à l’épreuve de la vérité » bientôt en librairie

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2008
Catégorie(s): Afrique

Journaliste, originaire du Sénégal, Abou Abel Thiam devrait, dans des délais raisonnables, publier un ouvrage au titre volontiers provocateur, à savoir « l’Afrique et ses élites : les clichés occidentaux à l’épreuve de la vérité » qui tente, d’après lui, de mettre un faisceau de lumière crue sur des clichés et des faits qui pointent, plus qu’à leur tour, le continent noir et ses dirigeants.
Autant qu’on sache, cet ouvrage est né de l’incompréhension grandissante chez ce fils d’Afrique, de voir une certaine presse occidentale dénigrer souvent les dirigeants et les élites du continent, en particulier des chefs d’Etat victimes de « traitements tendancieux », à l’instar du récent épisode malheureux orchestré par des médias publics de l’Hexagone, ouvrant un feu de « critiques infondées contre le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, au motif que ce dernier aurait acquis des biens immobiliers considérables en France.
Dans le même temps, l’auteur s’interroge sur le fondement du silence coupable des « chiens de garde du capital » en occident devant le patrimoine mirobolant des « acquéreurs étrangers, arabes, ou occidentaux » qui s’offrent des propriétés immobilières, qu’il juge parmi les plus prestigieuses et les plus chères de la place parisienne.
D’emblée, Abou Abel Thiam s’estime fondé à révéler que « les palaces les plus huppés de la capitale française appartiennent à des personnalités non françaises ». Et d’égrener :
Le Bristol, Faubourg Saint Honoré (famille Oetker – Allemagne), le Crillon (Starwood Capital – Etats-Unis), le Georges V, avenue du même nom (Prince Al-Wali – Arabie Saoudite), le Meurice, Rue de Rivoli (Sultan de Brunei), le Plaza Athénée, avenue Montaigne (Sultan de Brunei), le Ritz, Place Vendôme (Mohamed al-Fayed (Egypte-Grande Bretagne)…
Du coup, l’interrogation qui vient à l’esprit est fort partagée : a quand un reportage abondant dans les médias occidentaux sur ces fortunes ?
Néanmoins, à ce propos, ce journaliste sans cesse engagé dans la recherche de l’information note qu’après avoir racheté le Georges V en 1996, pour 140 millions d’Euros, le prince saoudien Al Walid déboursa 114 millions d’Euros en plus pour les seuls travaux d’embellissement.
Soucieux de lever le voile sur ces vérités volontairement cachées, il entend donc aller plus au fond des choses que ne l’a fait le pourtant très respectable journal français L’Express en évoquant, sur un ton curieusement respectueux, le cas de l’Hôtel le Crillon, devenu la propriété d’une entreprise américaine en 2005 :
« Avec le rachat du Capital-le fonds d’investissement de Barry Sternlicht, tous les palaces français sont désormais aux mains de propriétaires étrangers. Et ils ne s’en portent pas plus mal ! Ces milliardaires, souvent du Moyen Orient, ont su redonner une seconde jeunesse à nos joyaux de luxe ».
A contrario, l’empressement, et surtout le ton irrévérencieux de la presse hexagonale, le Monde et la télévision publique France 2, en l’occurrence, ont beaucoup choqué l’opinion avertie du continent lorsqu’il s’est agi de révéler des enquêtes de la police française sur les propriétés immobilières des chefs d’Etats africains « amis » de la France.
« A quel aune juge-t-on qu’une dépense de 18 millions d’Euros, celle prêtée à un dirigeant africain, est plus spectaculaire que celle de 254 millions d’Euros acquittée rubis sur l’ongle par le Sultan de Brunei » se demande justement Abou Abel Thiam ?
Ou encore, est-ce le coût de ladite acquisition, en comparaison avec la richesse de l’acquéreur, ou bien serait-ce seulement la région d’origine, selon que l’acquéreur soit de l’Orient ou de l’Afrique, qui importerait pour que les commentateurs occidentaux s’en félicitent ou portent la plume dans la plaie, s’interroge-t-il encore ? Avant de promettre de répondre, loin de tout conformisme politique ou culturel, dans son ouvrage à venir.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’Intersyndicale de l’Ogooué-Maritime (ouest) a dénoncé, dimanche à Port-Gentil, la capitale économique, le comportement raciste et discriminatoire de près de 99% des employeurs occidentaux au Gabon, à l’occasion de la célébration de la fête du travail, le 1er mai. ‘’Les travailleurs européens ont tout et bénéficie de tout dans notre pays", a déclaré M. John Nicaise Aywegomuwangole, le secrétaire provincial de la Confédération gabonaise des syndicats libres (CGSL) qui fait partie des quatre centrales syndicales membres de l’Intersydicale de l’Ogooué-Maritime, avec la CDSA, la COSYGA (Confédération syndicale gabonaise) et la CSAG. ‘’Avec ou sans diplômes, tous les Blancs ...
Lire l'article
Libye: L’Union Africaine reproche aux Occidentaux de miner sa médiation
L'Union africaine (UA) a reproché ce mardi aux pays occidentaux de miner ses efforts pour trouver une solution continentale au conflit libyen et prédit que la guerre civile actuelle allait aboutir à une impasse. Le ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelati Obeïdi, et des émissaires des insurgés rencontrent séparément depuis lundi des responsables de l'UA dans la capitale éthiopienne, siège de l'organisation panafricaine. «J'aimerais souligner que la poursuite d'autres efforts en Libye, par des acteurs non africains, a eu des répercussions sur la mise en oeuvre de la feuille de route de l'UA», a déclaré le commissaire de l'Union pour la ...
Lire l'article
De Philippe RATER (AFP) PARIS — Les Occidentaux, et singulièrement la France, se sont engagés ce week-end dans une opération militaire en Libye avec pour but avoué la chute de Mouammar Kadhafi, une mission à l'issue incertaine. "Ca peut être relativement long mais on ne peut pas exclure non plus une issue rapide", résume sybillin un responsable français sous couvert d'anonymat. En fait, tout dépendra du dirigeant libyen, imprévisible, irrationnel et fantasque. Celui-ci a prédit dimanche une "longue guerre", affirmant que "tout le peuple libyen porte des armes" et qu'il allait "vaincre" dans un message sonore diffusé sur la télévision officielle. Dans l'Histoire ...
Lire l'article
Le parti au pouvoir et le gouvernement de la République du Congo ainsi que la presse locale fustigent cette semaine l’injustice des organes occidentaux contre l’Afrique, après que la Cour de cassation française eut annoncé mardi que la justice pouvait poursuivre l’enquête sur le patrimoine en France de trois présidents africains, soit l’affaire dite des "biens mal acquis". La plainte visant les présidents gabonais Omar Bongo, congolais Denis Sassou Nguesso et équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, avait été sollicitée en mars 2007 par l’organisation non-gouvernementale, Transparence Internationale (TI) France. Selon l’accusation de l’ONG, les trois chefs d’Etats ont détourné des fonds publics pour ...
Lire l'article
Réuni le 28 octobre à Tunis, en Tunisie, un groupe des promoteurs ont annoncé la mise en place d’un Fonds africain pour le cinéma et l'audiovisuel. Une initiative qui vise à «financer la production d'images de l'Afrique par l'Afrique» dès 2012. Des promoteurs africains ont indiqué le 28 octobre dans la capitale tunisienne qu’un Fonds africain pour le cinéma et l'audiovisuel se met en place et devrait commencer à financer la production d'images de l'Afrique par l'Afrique en 2012. «C'est un projet africain à 100% pour que l'Afrique parle de l'Afrique», a déclaré Frédéric Bouilleux, expert de l'Organisation ...
Lire l'article
Le ministre de la Défense doit présenter cet après-midi les évolutions du dispositif militaire français en Afrique aux députés de la commission des affaires étrangères. Au terme des évolutions en cours, liées à la rénégociation des accords de défense, on devrait compter moins de 5000 militaires sur le continent, contre 30.000 au moment des indépendances, dont on fête cette année le cinquantenaire. Concernant les forces de présence, trois pays sont concernés : Djibouti, Gabon et Sénégal. Au Sénégal, les forces françaises, en très forte diminution (de 1200 à 300) pourraient voir leur statut évoluer, avec la disparition programmée du 23ème ...
Lire l'article
L'inventivité répressive issue du coup d’Etat électoral de septembre 2009 est toujours sans limites. Alors qu’aucune mesure n’est intervenue en faveur de l’amélioration des conditions du peuple gabonais, que les déplacements du putschiste pour rendre compte à ses maîtres en France sont de plus en plus fréquents, que les membres de l’opposition sont eux interdits de voyager, la propagande de « l’émergence » (ils n’ont toujours pas compris que l’émergence concerne des Etats de la taille de l’Inde et de la Chine) a rendu publique une mesure qui a une apparence d’évidence : faire travailler davantage les Gabonais. Pourtant, si, ...
Lire l'article
Après les épreuves théoriques de la semaine passée, les candidats au Certificat de formation professionnelle (CFP) pour les filières pâtisserie, mécanique automobile, restauration et tourisme sont évalués dans la pratique de leurs spécialités respectives depuis le 25 juin dernier. Les épreuves pratiques qui se déroulent au Centre de formation Basile Ondimba à Libreville, visent à mettre les étudiants en situation dans les domaines professionnels qu’ils exerceront après l’obtention de leurs diplômes. Les candidats issus des différents centres privés d'enseignement technique et professionnel de Libreville sont évalués depuis le 25 juin dernier au centre Basile Ondimba, sis à ...
Lire l'article
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Faustin Boukoubi est plus que jamais confronté à une épreuve politique à la tête de ce département ministériel avec le conflit devenu presque interminable qui l’oppose au Syndicat national des professionnels de l’Agriculture (Synpa) dont les membres, invités à prendre part à une réunion voulue par la tutelle, se sont volontiers fermés au dialogue en refusant de répondre à sa main tendue, alors qu’il souhaitait les rencontrer lors de la réunion de Restitution de la coordination générale des contrôles à l’inspection générale de l’Agriculture, sise à Batavéa. Cette réunion convoquée par le ministre ...
Lire l'article
La deuxième édition du Guide des Professionnels de la Culture de l’Art et du Spectacle au Gabon vient de paraître, a-t-on appris dimanche de source proche de l’éditeur. Le communiqué de presse parvenu à notre rédaction, souligne que « La deuxième édition du guide « Le Ngombiste » vient de paraître aux éditions Com’action CGI ». « Le Ngombiste » est une publication de l’Association Les Ngombistes créée à la suite de la publication d’une première édition en 2004 entièrement consacrée à la musique. Aujourd’hui, l’Association est établie à Gamba et elle envisage de soutenir la création artistique locale « par la ...
Lire l'article
L’Intersyndicale de l’Ogooué-Maritime dénonce le racisme des employeurs occidentaux au Gabon
Libye: L’Union Africaine reproche aux Occidentaux de miner sa médiation
Issue incertaine pour l’opération militaire des Occidentaux en Libye
Affaire « bien mal acquis »: Le Congo fustige l’injustice des organes occidentaux contre l’Afrique
Afrique : Bientôt un Fonds pour le cinéma et l’audiovisuel
Secret Défense: Il y aura bientôt moins de 5000 militaires français en Afrique
En finir avec les clichés sur les Gabonais et le rapport au travail par Mengue M’Eyaà
Gabon : Les prétendants au CFP à rude épreuve
Gabon: Agriculture: Faustin Boukoubi (ministre) confronté à une épreuve politique, le SYNPA se ferme au dialogue
Parution du Guide des Professionnels de la Culture de l’Art et du Spectacle au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*