Socialisez

FacebookTwitterRSS

Jean Boniface Assélé en lice pour la mairie de Libreville

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2008
Catégorie(s): Politique

Le président fondateur du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), Jean Boniface Assélé, a annoncé sa candidature à la mairie de Libreville pour les élections locales du 27 avril prochain à l’occasion d’une conférence tenue le 25 mars dernier au quartier Dragon à Libreville.

Dans le cadre des élections locales d’avril 2008 pour le renouvellement des conseils départementaux et communaux du Gabon, Jean Boniface Assélé, maire sortant du 3e arrondissement de Libreville et président fondateur du Cercle des libéraux réformateurs (CLR) a officiellement présenté sa candidature à la mairie de Libreville, lors d’une conférence de presse animée le 25 mars dernier au quartier Dragon, à Libreville.

Au cours de cette rencontre, Jean Boniface Assélé a également renouvelé sa candidature au siège du 3e arrondissement de la capitale gabonaise et, face aux habitants de Dragon, il a déclaré : “je suis venu vous dire que cette fois, si je suis candidat, ce n’est pas pour être simple maire du troisième arrondissement. Je suis candidat pour être maire de la ville de Libreville. Je veux être le maire de Libreville pour que nous construisions les routes afin de désenclaver les quartiers sous intégrés, pour que vous ayez l’eau et l’électricité. Je voudrais être maire pour qu’il y ait des écoles, des marchés comme je le fait déjà avec mes petits moyens”.

Pour raflerles suffrages, Jean Boniface Assélé compte sur l’adhésion des populations à ses idéaux de rénovation. En permettant au CLR d’obtenir au moins 51 conseillers municipaux au terme du scrutin d’avril prochain, Assélé garantit son élection à la mairie de Libreville.

“Il y a deux élections le 27 avril prochain. Il faut d’abord voter les conseillers municipaux et ensuite se sont ces conseillers qui voteront le maire, à savoir que c’est une élection avec des listes. Ainsi chaque arrondissement a son nombre de conseillers et de sièges. Le CLR présente six listes dans les six arrondissements de Libreville et nous devons remporter une large victoire parce qu’Assélé est candidat à la mairie de Libreville. Donc sur les 98 conseillers que nous devons élire, il faut qu’au moins 51 d’entre eux soient avec nous” a expliqué le président du CLR.

Au terme de cette rencontre avec les habitants du quartier Dragon et après la planification de la stratégie du CLR aux prochaines élections locales, Jean Boniface Assélé a par ailleurs procédé à l’installation de Samuel Bobebete Mintong au poste de président de la cellule B du CLR au quartier Dragon de Libreville.

Le CLR qui ne dispose pour l’instant que de deux députés à l’assemblée nationale et de quatre sénateurs peut-il battre le PDG, le parti au pouvoir, distancé l’UPG de pierre Mamboundou, ou le RPG de Paul Mba Abessole? La bataille de la mairie de Libreville s’annonce rude et les jeux sont ouverts.


SUR LE MÊME SUJET
Jean-Boniface Assélé parle: “Le PDG n’avait pour programme que le terrorisme” (Vidéo)
L'oncle du dictateur, Jean-Boniface Assélé, parle, dans une vidéo enregistrée avant le vote: "Le PDG n'avait comme programme que le terrorisme" Testament de l'oncle? L'oncle se sentirait-il menacé par le neveu biafro? La vérité sur le terrorisme du parti état, connu comme le Parti Démocratique Gabonais, mais devant probablement être rebaptisé "Parti Terroriste Gabonais", n'a plus de tombe. Maintenant que l'oncle se rebiffe, à qui le tour? http://www.youtube.com/watch?v=l4XqyaQfOVY Source texte: Bongo Doit Partir (http://www.bdpgabon.org)
Lire l'article
Alors que la campagne bat son plein dans l’ensemble du pays, à Koulamoutou dans le chef lieu provincial de l’Ogooué-Lolo (sud-est), où la tension est très vive, le Directeur de campagne des candidats du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) de la commune et du département de la Lolo-Bouenguidi, Blaise Louembé a déclaré dans un entretien à la presse dont nous vous proposons l’intégralité que « Si Jean Boniface Assélé boxe Boukoubi, c’est le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qu’il boxe ». GABONEWS (GN): La tension est très forte à Koulamoutou entre les militants du PDG et ceux du Centre ...
Lire l'article
En attendant le verdict des contentieux en cours de jugement à la Cour Constitutionnelles, le président du Centre des Libéraux réformateurs, Jean Boniface Assélé a présenté mardi face à la presse les candidats de son parti aux prochaines élections législatives. Le président du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR), Jean Boniface Assélé a présenté au siège de son parti au Cabaret des Artistes, les 38 candidats, dont les candidatures ne souffrent d’aucune contestation, sur les 51 précédemment validés et publiés les 17 novembre dernier par la Commission nationale autonome et permanente (CENAP). En effet, six candidats du CLR sont passés hier en ...
Lire l'article
Après avoir invité une première fois les hommes de médias pour donner son point de vue sur certains sujets brulants de l’actualité nationale parmi lesquels « l’opération libérez les trottoirs » et « les élections législatives 2011 », le président fondateur du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR), Jean Boniface Asselé, est une nouvelle fois sortie de sa réserve pour dénoncer les manœuvres déloyales orchestrées par le Parti démocratique gabonais (Locomotive de la majorité républicaine) contre sa formation politique à l’approche des législatives. Au cours d’un point de presse mardi dernier au siège de son parti, le fondateur du Centre des ...
Lire l'article
Le leader du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Jean Boniface Assélé, élu lundi lors de l'élection des membres du bureau du sénat, a renoncé à son poste de 4ème Vice-président de cette institution, rapporte mercredi le quotidien national l'union, citant le directoire du parti. ''Au-delà de la 3ème Vice-présidence, le CLR +ne pouvait que+ décliner l'offre'' de faire partie du bureau du Sénat, explique le journal qui estime que les ''consignes données en ce sens n'ont pas été appliquées'' par les sénateurs. Absent lors de cette élection qui a vu pour la première fois une femme à la tête de ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a révélé mardi aux conseillers municipaux, les raisons de la tenue tardive du premier Conseil municipal de la mairie depuis sa prise de fonction le 19 juin dernier. Selon l’édile de Libreville, le retard accusé durant deux mois serait principalement dû à la conjugaison d’événements indépendants de la volonté conjointement au souci de la mairie d’observer et de mieux réorganiser ses services. Le maire a laissé entendre que l’hôtel de ville, construite depuis 1977 par feu, Martial Ntoutoume Lubin, n’a jamais subit de cure de jouvence. « Le maintien des locaux relève ...
Lire l'article
Le ministre centrafricain de la Communication, Cyriaque Gonda, chargé du dialogue politique inclusif, est en visite à Libreville où il a rencontré le 9 septembre son homologue gabonais, Jean Boniface Assélé. Cette rencontre a permis au ministre Gonda de faire le point avec son homologue gabonais sur le processus de paix en République centrafricaine afin d’identifier les outils de la communication susceptibles de soutenir la stabilisation de la paix en RCA. La coopération gabonaise au développement et à la stabilisation de la République centrafricaine (RCA) a de nouveau été sollicitée avec la visite du ministre centrafricain de la Communication, Cyriaque Gonda, ...
Lire l'article
Le ministre de la Communication, Jean-Boniface Assélé, a déclaré être fier du « joyau architectural Maison Georges Rawiri ». C’était lors de la présentation officielle jeudi de la nouvelle charte visuelle de la RTG 1, fruit de la coopération sino-gabonaise. Selon le ministre Assélé, la « Maison Georges Rawiri » constitue une fierté nationale. Raison pour lui de saluer la diplomatie clairvoyante du président de la République car, affirme-t-il « la Maison Georges Rawiri est le fruit de la politique d’ouverture du président de la République Concernant la qualité du bâtiment et de ses installations, le ministre de la Communication ...
Lire l'article
A l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse ce 3 mai, le ministre de la Communication, Jean Boniface Asselé, a restitué le cadre normatif dans lequel évoluent les journalistes gabonais et les mesures gouvernementales plus ou moins récentes visant à garantir la rigueur et la liberté de l’exercice journalistique au Gabon. Le ministre de la Communication, Jean Boniface Assélé a saisi le prétexte de la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse pour se prononcer sur le cadre de l’exercice de la liberté de la ...
Lire l'article
Fort de ses réalisations antérieures dans la métropole gabonaise qui ont concouru à donner aux Librevillois un peu plus de fierté, le leader du Centre des Libéraux réformateurs (CLR – majorité), Jean Boniface Assélé, tête de liste aux élections locales du 27 avril prochain, dans le troisième arrondissement de Libreville, a, lors de l’ouverture officielle de sa compagne, dimanche dernier, au gymnase d’Oloumi, affiché ses ambitions de briguer clairement la mairie de Libreville en critiquant d’un revers de la main les supputations selon lesquelles Libreville ne doit être gérée que par les natifs de l’Estuaire, mais aussi, il a souligné ...
Lire l'article
Jean-Boniface Assélé parle: “Le PDG n’avait pour programme que le terrorisme” (Vidéo)
Législatives 2011-Ogooué-Lolo / « Si Jean Boniface Assélé boxe Boukoubi, c’est le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qu’il boxe », Blaise Louembé
Gabon / Politique : Jean Boniface Assélé à fait connaître ses 38 candidats pour législatives
Jean Boniface ASSELE crie à la calomnie
Gabon: Sénat : Jean Boniface Assélé renonce au poste de 4ème vice-président
Gabon: Mairie de Libreville / Jean-François Ntoutoume Emane révèle les raisons du retard de son premier Conseil municipal
Gabon : Gonda chez Jean Boniface Assélé
Gabon: Jean-Boniface Assélé fier du complexe audiovisuel « Maison Georges Rawiri »
Gabon : La liberté de la presse selon Jean Boniface Assélé
Gabon: Locales 2008 / A Libreville, Assélé prône la « rupture » avec « les pactes non écrits » d’un maire Fang ou Mpongwè à

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*