Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La CENAP accusée d’abus de pouvoir

Auteur/Source: · Date: 29 Mar 2008
Catégorie(s): Politique

Quelques heures seulement après avoir publié dans la matinée du 27 mars la liste des candidatures pour les élections locales d’avril, la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) s’est déjugée dans la nuit du même jour, en révisant celle-ci. Cette révision a écarté plusieurs candidatures indépendantes dont celles des candidats de l’Alliance de maître Ndaot Rembogo, l’ex président du PGP, qui protesté contre l’irrégularité de cette opération de la CENAP.
Serait-ce le premier couac de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) dans l’organisation des élections locales du mois d’avril’ La liste des candidatures pour les prochaines élections locales, officiellement admises par la CENAP dans la matinée du 27 mars dernier, a été révisée contre toutes attentes dans la soirée du même jour, écartant les candidatures de nombreuses listes indépendantes, dont celles de l’Alliance de maître Ndaot Rembogo.

La CENAP a invoqué le motif du manque de signes distinctifs entre les différentes listes conduites par les partisans de l’ancien maire de Port-Gentil. Pourtant, la CENAP était réunie en assemblée plénière le 26 mars dernier pour procéder à l’examen des dossiers de candidatures, examen au cours duquel cette anomalie n’aurait pas été remarquée.

Ce n’est que tard dans la nuit que la CENAP est revenu sur la validation de nombreuses candidatures indépendantes, dont les listes du PGP de Séraphin Ndaot rembogo, finalement jugée trop similaires, faute de distinction spécifique.

L’ancien maire de Port Gentil a protesté contre cette décision qui serait un abus de pouvoir de la CENAP selon le code électoral. Une fois officiellement validées, la CENAP ne disposerait pas de la compétence de revenir sur sa décision, conformément à l’article 66 alinéas 2 du code électoral qui stipule qu'”une fois rendues publiques, les candidatures ne peuvent faire l’objet d’un recours que de la part d’un candidat devant la juridiction administrative compétente saisie dans les quarante huit heures de cette publication.

Le tribunal administratif ou la Cour constitutionnelle, selon le cas, statue dans les huit jours de sa saisine”. Maître Ndaot Rembogo explique donc que conformément à cet article, après la publication, la CENAP est dessaisie de toute compétence de recours. L’ancien maire de Port- Gentil a par ailleurs expliqué que le fait que cette décision ait été rendue en fin de semaine pouvait laissé pensé à une volonté d’empêcher un recours à la haute juridiction.

D’autres listes telles que celles de l’Evêque Mike Steeve Dave Jocktane ou Gabriel Tchango, qui se présentent aussi à Port-Gentil, ont également été écartées lors de ce recours litigieux de la CENAP. Les responsables de la CENAP n’ont par ailleurs pas souhaité répondre à l’argument juridique avancé par l’ancien maire de Port- Gentil.

La controverse née autour de cette révision hors délai de la CENAP relance les interrogations et les doute sur l’impartialité de la CENAP et la transparence des prochaines élections locales dont le scrutin a été fixé au 27 avril 2008, après déjà maints rebondissements.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le président de la Commission électorale autonome et permanente (CENAP), René Aboghe Ella, a annoncé le report de la date limite des dépôts de candidatures au samedi 5 novembre au lieu du 31 octobre, a-t-on appris de source officielle. Le gouvernement a demandé ce report pour permettre à d’autres candidats de s’inscrire pour l’élection après le retrait de la plupart des candidats de l’opposition. La CENAP est chargée d’organiser les élections au Gabon. Vendredi, l’Union du peuple gabonais (UPG) principal parti de l’opposition dont le leader Pierre Mamboundou est décédé le 15 octobre à Libreville, avait annoncé qu’il ne participerait pas aux élections ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) a conservé la mairie de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon (ouest), grâce à l'élection de son candidat Bernard Apérano par 62 voix sur 63, à l'issue d'un vote à bulletin secret qui s'est déroulé mercredi. Unique candidat en lice pour le scutin, M. Apérano, par ailleurs, secrétaire provincial du PDG, a été élu au premier tour. Il succède à M. André Jules Ndjambé, un autre cadre du parti au pouvoir, dont la gestion était fortement contestée par les conseillers municipaux de l’opposition, notamment ceux de l’Union du peuple gabonais (UPG) et de l’Alliance ...
Lire l'article
Libreville, 29 août (GABONEWS) – A l’issue du premier congrès ordinaire du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDS, opposition), tenu samedi à Libreville, Me Séraphin Ndaot Rembogo, ancien président du mouvement politique de l’Alliance Nationale des bâtisseurs (ANB), a été porté à la tête de cette formation politique, a constaté GABONEWS. Après le choix de Me Séraphin Ndaot Rembogo, avocat de carrière, le parti a procédé aux exclusions des de deux co-fondateurs  ayant voulu empêcher l’organisation desdites  assises. Il s’agit d’Alfred Yeyet et Jean – Marie Manfoumbi disposant de mandats électifs en cours et en qualité d’indépendants; des hommes ...
Lire l'article
Au terme de la première convention nationale de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) tenue le week-end dernier à Port-Gentil, Guy Roger Reteno Ndiaye, a été porté à la présidence du parti. L’ancien président, Séraphin Ndaot Rembogo, est quant à lui pressenti pour prendre les rennes du Parti pour le développement et la solidarité (PDS, opposition). Guy Roger Reteno Ndiaye a été porté à la tête de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) au terme la convention nationale de ce parti tenue le week-end écoulé dans la capitale économique. Il remplace le fondateur et leader charismatique de ce parti, Séraphin ...
Lire l'article
Comme dit l’adage : « il n’ya pas de fumée sans feu ». En effet, la capitale Economique, la Cité Pétrole vit au rythme de la « psychose » d’une rumeur persistante selon laquelle : deux mercenaires Européens seraient depuis un mois logés dans les bâtiments qui abritent la Présidence de la République construite lors des festivités de la fête de l’indépendance 2005. Il ressort que lesdits locataires de la Présidence auraient pour mission d’éliminer physiquement le Président de l’Alliance des Bâtisseurs, Maître Séraphin NDAOT REMBOGO. Depuis le holdup up de certains leaders de l’opposition Gabonaise du 27 Mai 2008 conclu au ...
Lire l'article
Gabon: L’opposant Mamboundou scelle son premier accord politique avec le pouvoir de Libreville
L’ancien opposant radical gabonais Pierre Mamboundou a, à la faveur des élections locales du 27 avril 2008, franchi le rubicond qui le séparait du régime, portant à son tour une estocade fatale à une opposition gabonaise à la dérive qui retrécit chaque jour comme peau de chagrin. Comme l’ont fait avant lui bien d’autres opposants considérés comme irréductibles mais qui aujourd’hui ont intégré le gouvernement et les hautes sphères du pouvoir, Mamboundou a amorcé son rapprochement avec le pouvoir. Le processus a été enclenché au sortir des élections présidentielle de décembre 2005. En fait, Mamboundou a cessé toute opposition radicale depuis sa ...
Lire l'article
Dans son discours inaugural à la tête du Conseil municipal de la cite pétrolière, le Maire de la commune de Port – Gentil, André Jules Ndjambé s’est voulu rassembleur et déterminé à redorer l’image dégradée de la capitale économique où sévit la précarité galopante, en prenant soin de décliner les grands axes de son mandat (cinq ans) qui s’articulent autour de l’accroissement des investissements pour promouvoir les infrastructures sociales de base devenues obsolètes en précisant que fort du soutien politique élargi non seulement à l’ensemble des partis de la Majorité présidentielle (PDG, ADERE) en plus du Groupe Tchango (Indépendants), mais ...
Lire l'article
L’Alliance du Groupe les Bâtisseurs dont le leader est Me Séraphin Ndaot Rembogo (maire central sortant de la commune de Port – Gentil), après s’être désistée, dimanche au vote des maires du 2ème et 3ème arrondissement de la capitale économique du pays, a finalement pris sa revanche lundi en remportant les postes en jeu dans ces deux circonscriptions électorales où il a obtenu 19 conseillers sur les 28 qui composent cette circonscription politique, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Gabon: André – Jules Djambé succède à Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête du Conseil municipal de Port–Gentil
Le nouveau maire de la grande commune de Port – Gentil, André - Jules Djambé succédant à Me Séraphin Ndaot Rembogo, a été élu samedi à la majorité absolue des conseillers grâce au collège électoral constitué par le PDG, l’UPG, l’UGDD, l’ADERE et le groupe indépendant Tchango, a constaté GABONEWS. Comme annoncé vendredi dernier, c’est sans surprise que le nouveau maire de la commune de Port – Gentil, André – Jules Djambé a été élu samedi par l’ensemble des 35 conseillers municipaux ayant signé un accord de cogestion, à la veille de ce scrutin, à la Présidence de la ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais ( PDG, au pouvoir) et l'opposition ont conclu jeudi à Libreville un accord politique pour diriger la mairie de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon généralement acquise à l'opposition. L'accord a été signé au palais présidentiel en présence du président gabonais Omar Bongo Ondimba. Outre le PDG, le document a été paraphé par l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition radicale), l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), l'Alliance démocratique et républicaine (ADER, majorité présidentielle) et l'indépendant Tchango. Grâce à cet accord, le PDG dirigera pour la première fois depuis le retour de la démocratie en 1990, ...
Lire l'article
Gabon : La CENAP reporte la date de déclaration des candidatures pour les législatives
Le parti au pouvoir conserve la mairie de Port-Gentil, la 2ème ville du Gabon
Le premier congrès ordinaire du PDS (opposition) porte Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête de ce parti
Gabon : Séraphin Ndaot cède le fauteuil de l’ANB
Gabon: Qui veut éliminer l’ancien édile, Maître Séraphin NDAOT ?
Gabon: L’opposant Mamboundou scelle son premier accord politique avec le pouvoir de Libreville
Gabon: Le Maire élu de Port – Gentil s’engage à impliquer le secteur privé (SOGARA et Total…) dans le développement durable de la ville
Gabon: A Port-Gentil, l’Alliance des bâtisseurs de Me Séraphin Ndaot Rembogo prend sa revanche avec les mairies du 2ème et 3ème arrondissement
Gabon: André – Jules Djambé succède à Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête du Conseil municipal de Port–Gentil
L’opposition et le pouvoir concluent une alliance pour gérer la capitale économique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Mar 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*