Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Libreville célèbre la 48e Journée sud africaine des droits de l’Homme

Auteur/Source: · Date: 1 Avr 2008
Catégorie(s): Afrique,Société

La capitale gabonaise a célébré le 29 mars dernier la 48e Journée sud africaine des droits de l’Homme, parrainée par le vice premier ministre gabonais en charge des droits de l’Homme, Paul Mba Abessole. La célébration de la Journée sud africaine des droits de l’Homme est célébrée en souvenir du massacre du peuple noir en Afrique du Sud le 21 mars 1960 à la suite d’une marche pacifique de protestation contre l’apartheid.
Le Beach Club de Libreville, sis au quartier de la Sablière, a servi de cadre à la célébration, le 29 mars dernier, de la 48è journée sud africaine des droits de l’Homme, parrainée par le vice premier ministre gabonais en charge des droits de l’Homme, Paul Mba Abessole.

La journée été marquée par une conférence débat autour du thème : «cultiver la notion des droits de l’Homme et construire un citoyen à part entière, la nécessité d’une solidarité active entre l’Afrique du Sud et le Gabon».

La présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsouo, les organismes spécialisés des Nations Unis, des membres du corps diplomatique ainsi que des organisations non gouvernementales engagées dans la lutte pour le respect des droits de l’homme ont pris part à cette conférence débat.

L’ambassadeur d’Afrique du Sud au Gabon, Jomo Johnson Khasu, a expliqué que des principes tels que l’égalité devant la loi, le droit à la dignité et aux libertés fondamentales doivent être au cœur des programmes de développement des deux pays. Il a ainsi incité les dirigeants à intégrer les droits de l’Homme dans les constitutions respectives des deux pays.

«Les citoyens doivent être les premières forces de ce projet. C’est pourquoi il faut les former dès la naissance et au-delà, afin qu’ils s’imprègnent de ces valeurs qui seront ensuite enracinées dans nos constitutions et nos vies nationales», a déclaré l’ambassadeur d’Afrique du Sud.

Le parrain de l’évènement, Paul Mba Abessole, a expliqué qu’une culture des droits des droits de l’Homme nécessite la mise en place d’un ensemble de mécanismes de sensibilisation, vulgarisation et éducation des citoyens aux droits humains.

La présidente de la Cour constitutionnelle a quant à elle rappelé que la constitution gabonaise comportait 23 paragraphes reprenant les droits et libertés fondamentales des citoyens gabonais. Mais elle a insisté sur le fait que ces droits ne sont pas toujours respectés en expliquant que le Gabon a «encore du chemin à faire et avec le concours de tout le monde, nous pouvons à défaut d’avoir le respect des lois, plutôt réduire les inégalités».

La célébration de la journée sud africaine des droits de l’Homme est célébrée en souvenir du massacre du peuple noir en Afrique du Sud le 21 mars 1960 à la suite d’une marche pacifique de protestation contre l’apartheid. Pour rappel, Ce n’est qu’en 1994 qu’une nouvelle constitution multiraciale a été adoptée.


SUR LE MÊME SUJET
Pour la première fois depuis son institution, la Journée internationale des droits de l’enfance ne sera pas particulièrement marquée cette année au Gabon par des actions concrètes de l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), pour des raisons de programmation interne à l’institution, a appris GABONEWS auprès de cet organisme international. « Cette année, nous ne nous sommes pas vraiment focalisés sur la journée du 20 novembre en tout cas pour le bureau du Gabon étant entendu que nous sommes lancés dans des opérations d’envergure nationale dans plusieurs domaines : étude sur les orphelins, étude sur les enfants de ...
Lire l'article
Un séminaire de sensibilisation sur les missions de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, organisé par le gouvernement et le barreau gabonais en collaboration avec l’Union Africaine, vient de se tenir dans la capitale gabonaise à l’intention des fonctionnaires et organisations œuvrant sur les questions de justice. Le séminaire a pour objectif de mieux connaître la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples afin de préparer la formalisation à venir, par notre pays, de la « Déclaration de reconnaissance de compétence de la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples ». Il ...
Lire l'article
Une délégation de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples arrivera jeudi prochain à Libreville, dans le cadre d’une mission de sensibilisation sur le rôle et l’utilité de cette nouvelle institution de l’Union africaine (UA). Au cours de cette visite, un colloque sur le thème ‘’La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples : votre nouveau partenaire pour la protection des droits de l’homme en Afrique’’, animé entre autre par le président de la Cour africaine des droits de l’homme, Gérard Niyungeko. En marge de cet important colloque, M. Niyungeko et sa suite, mèneront ...
Lire l'article
La journée nationale des droits de l'homme a été célébrée lundi au Gabon sous le thème "Ethique et déontologie des défenseurs des droits de l'homme". "La célébration de cette journée vise à faire le point des acquis réalisés dans notre pays en matière des droits de l’homme et nous interpelle sur nos devoirs et nos responsabilités, en vue de renforcer les droits de l’homme dans notre pays", a expliqué le secrétaire général du ministère gabonais des droits de l’homme, Mme Christiane Leckat. Selon Mme Leckat, les critères de reconnaissance d’un défenseur de droit de l’homme repose sur le ...
Lire l'article
Les étudiants du Département de Littératures Africaines organisent ce vendredi, en collaboration avec le Cercle de réflexion des étudiants en Littératures Africaines (CRELAF) de l’Université Omar Bongo (UOB), une "Journée hommage à Pierre Monsard" dont le thème est « Littérature africaine vers une rationalisation plurielle ». Selon les organisateurs, cette Journée commémorative marque le début des activités académiques et culturelles de ce département de littératures, mais commémore aussi le troisième anniversaire de la disparition du fondateur du benjamin des départements de l’UOB, Pierre Monsard Siégu. Pour cette année, cette célébration a permis aux enseignants et aux étudiants épris de la culture ...
Lire l'article
Le 10 décembre 1948, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait à Paris la Déclaration universelle des droits de l’Homme. En ce 60ème anniversaire, de nombreuses manifestations ont été organisées à Libreville et rehaussées par la présence de Mme Marie Evelyne Petrus Barry, représentante du Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la démocratie en Afrique centrale (CNUDHD) dont le siège est à Yaoundé (Cameroun). Célébrée sous le thème "Dignité et Justice pour tous", la journée a démarré avec la clôture, à l’Ecole supérieure des Arts et des Métiers (ESAM), de la campagne de sensibilisation et de vulgarisation ...
Lire l'article
La Confédération gabonaise des syndicats libres (CGSL) a célébrée mardi à Libreville, la journée mondiale pour le travail décent, a appris mercredi l'AGP. A cette occasion, le secrétaire général de la CGSL, Etienne Francis Mayombo a défini le travail décent comme un concept et un axe de travail développé par l'Organisation internationale du travail (OIT) pour apporter à chaque être humain, un socle minimum de droits vitaux. L'OIT encourage les décideurs nationaux et partenaires sociaux à mieux concevoir et mettre en oeuvre des stratégies nationales, afin de réaliser l'objectif du plein emploi productif et d'assurer un travail décent pour tous, en stimulant ...
Lire l'article
Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la Femme organise, en différé, du 6 au 7 septembre, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au Centre hospitalier de Libreville (CHL), la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle. Selon la Chargé de l’information et de la promotion de la santé de l’OMS/Gabon, Gislène Moussouamy, le thème de cette année est « le rôle des tradipraticiens dans les soins de santé primaires ». Ainsi, elle révèle qu’il y aura des conférences débats sur les thèmes suivants: « Le médecin traditionnel ...
Lire l'article
Le mouvement de redressement national (MORENA), a organisé mardi à Libreville, les manifestations commémorant la Journée de l'enfant africain, célébrée chaque 16 juin depuis 1976 sur le continent. Cette journée a commencée par une conférence de presse animée par le président de MORENA. Au Gabon, « la situation de l'enfant demeure stagnante et surtout caractérisée par de nombreuses violations de ses droits notamment les droits à l'éducation, à la santé et aux loisirs sains et appropriés », a déclaré Luc Bengono. La commémoration de la Journée de l'enfant africain donne l'opportunité au MORENA « de se prononcer brièvement sur différents sujets d'actualité, ...
Lire l'article
Ouverture lundi à Gabon Expo de Libreville des activités marquant la semaine Sud-africaine, initiée dans le cadre de la promotion des accords culturels et économiques, liant l’Afrique du Sud au Gabon, a constaté GABONEWS. Une semaine durant, les visiteurs auront droit à une projection de films sud-africains et pourra bénéficier des informations sur le tourisme ou l’histoire de Afrique du sud, notamment, le combat des noirs pendant l’apartheid, tout cela accompagné d’une multitude de chansons engagées, composées par les opprimés, comme un cri de révolte aux souffrances vécues. Des activités commerciales ont lieu à Gabon Expo, où certains opérateurs économiques ...
Lire l'article
Journée internationale des droits des enfants / L’UNICEF Gabon sur de nombreux chantiers
La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en séminaire de sensibilisation à Libreville
Une mission de la Cour africaine des droits de l’homme attendue jeudi prochain à Libreville
La journée nationale des droits de l’homme célébré au Gabon sur le thème éthique et déontologie
Gabon: Une journée hommage à Pierre Monsard Siégu, homme de lettres gabonais disparu en 2005
Gabon : Libreville célèbre les Droits de l’Homme
Gabon: Société : Une centrale syndicale célèbre la journée mondiale pour le travail décent à Libreville
Gabon: Santé / OMS: Célébration en différé de la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle à Libreville
Gabon: Le Morena originel célèbre la Journée de l’enfant africain
Gabon: Ouverture à Libreville de la semaine sud-africaine dans le cadre du 14ème anniversaire de la Journée de la liberté

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Avr 2008
Catégorie(s): Afrique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

3 Réponses à Gabon : Libreville célèbre la 48e Journée sud africaine des droits de l’Homme

  1. BEMBA

    4 Avr 2008 a 00:26

    Bongo qui fête les droits de l’homme, et il n’a même pas honte de lui. Il ce dit “sage”, le “père” de la nation, l’homme qui “aime” son peuple, mais qui pille les richesses de son pays pour le bien de la France et des français, bien souvent racistes. Bongo a fait un pacte avec le diable, il ruinera son pays puisqu’il doit tenir la promesse fait à satan. Sinon c’est lui qui disparaît.

  2. GO THE REVOLUTIONS

    2 Avr 2008 a 11:16

    Mba quoi? ministre de quoi???
    Un voleur né qui a fait du bruit pour berné les gabonais!
    Bouma yé!

  3. tinemar

    2 Avr 2008 a 08:44

    Bonjour,

    Je suis etudiante en Afrique du Sud. Je suis tres honoree de voir qu’au moins nous, nous avons le respect et donnons aux habitants d’autres parts du monde une certaine place dans nos vies. Nous avons toujours honore les Sud-Africains, mais je vous demenderai de venir en Afrique du Sud pour voir comment nous sommes traite(e)(s). Ces gens nous haissent, et la seule chose qui me tienne a coeur maintenant est de rentrer au pays. Je suis ici depuis cinq ans, et je ne peux vous donner aucun souvenir positif que j’ai de cet endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*