Socialisez

FacebookTwitterRSS

Promotion des droits de l’homme et de la démocratie : les diplomates d’Afrique centrale s’impliquent

Auteur/Source: · Date: 3 avr 2008
Catégorie(s): Afrique

Un échange a eu lieu hier à Yaoundé entre les Ambassadeurs de la sous-région et les responsables du Centre des Nations Unies.

Evaluer et arrêter un plan d’action pour la période qui court jusqu’en 2009 en matière de promotion et de respect des droits de l’homme et des libertés en Afrique centrale. Tel est l’objectif de la rencontre entre les responsables du Centre des Nations Unies pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique centrale (CNUDHL) et les ambassadeurs de six pays de la sous-région, tenue hier à Yaoundé. Les deux parties travaillent, en effet, depuis l’an dernier dans le cadre du développement d’une stratégie de promotion des droits de l’homme et de la démocratie en Afrique centrale dont l’exécution est en cours. Il était donc question, hier, de dégager les possibles voies de collaboration en vue de la mise en œuvre des priorités identifiées à cette occasion au niveau sous-régional et national pour l’année 2008.

Le plan d’action en question, présenté par Marie-Hélène Petrus-Barry, la représentante régionale, comporte, en effet, quatre grands axes : le renforcement des organismes nationaux en matière des droits de l’homme et des libertés ; le soutien à l’éducation avec l’introduction des droits de l’homme dans les programmes scolaires ; la protection des minorités et des personnes en difficulté ; et la question des populations vulnérables. Les ambassadeurs des pays de la sous-région ou leurs représentants, présents hier à Yaoundé, s’accordent donc à reconnaître la nécessité d’intensifier les programmes de renforcement des capacités des catégories sociales à l’instar des parlementaires et des magistrats en matière de démocratie et de droits de l’homme.

Au cours des travaux hier, il a également été question du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui va se célébrer le 10 décembre 2008. « Il est basé sur la justice pour tous. Il sera l’occasion de rappeler que tout le monde est égal en droits et que tout le monde a accès à la justice », a déclaré Marie-Hélène Petrus-Barry, pour qui il est alors important de s’assurer que « cette justice est effectivement mise en œuvre ». Les travaux se sont achevés par un déjeuner d’échanges avec les journalistes qui sont, pour le Centre des Nations Unies pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique centrale, les acteurs incontournables de la liberté d’expression. « L’accès à l’information et la liberté d’expression sont des principes fondamentaux dans les droits de l’homme », a conclu la représentante régionale.
 


SUR LE MÊME SUJET
Afrique Centrale : Les défis du nouveau directeur de la BVMAC
Le nouvel homme fort de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’appelle Pascal Houangni. En effet le gabonais a été nommé nouveau directeur général de la Bourse sous-régionale, et aura pour mission d’une part de dynamiser un marché languissant et d’autre part d’œuvrer au renforcement des relations entre la place de Libreville et celle de Douala. M. Houangni qui prônait déjà depuis des années que « seule une sous-région soudée pourrait mieux coopérer avec des marchés financiers extérieurs et bénéficier des innovations technologiques », continuerait sûrement dans cette logique d’unification. La question de la fusion des Bourses de ...
Lire l'article
Tous les hauts responsables de l'Organisation des nations unies (ONU) opérant en Afrique centrale se retrouvent à Libreville du 10 au 11 octobre pour une concertation sur la paix en Afrique centrale, a annoncé dimanche un bureau onusien dans un communiqué. La rencontre de Libreville regroupera notamment les représentants spéciaux du secrétaire général de l'ONU, les directeurs régionaux et les résidents coordonnateurs du système des Nations Unies en Afrique centrale ainsi que le département des affaires politiques de l`ONU, précise le communiqué du Bureau Régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), à l' origine de cette initiative. L'enjeu de la ...
Lire l'article
L'Union européenne (UE) a débloqué une enveloppe de 20 milliards de FCFA pour financer un programme de gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale, a appris dimanche l'AGP. Dans le cadre de ce programme, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) organise à Libreville un atelier sur le programme indicatif régional (10ème FED) de gestion des ressources naturelle renouvelables en Afrique centrale. C'est l'un «des trois volets principaux du programme indicatif régional doté de 30 millions d euros (20 milliards de FCFA) sous forme de dons qui font suite à des actions qui ont déjà été entreprises depuis une douzaine ...
Lire l'article
Les ministres et hauts fonctionnaires civils et militaires des États membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale sont réunis depuis le 4 mai dernier à Libreville pour la 28e session du Comité consultatif permanent des Nations Unies sur les questions de sécurité en Afrique centrale. Cette réunion doit permettre d'évaluer la situation sécuritaire de la sous-région et le contrôle des armements, notamment à travers l'Initiative de Sao Tomé pour le renforcement de la législtation sur les armes légères. La capitale gabonaise accueille depuis le 4 mai dernier la 28e session du comité consultatif permanent des Nations Unies sur ...
Lire l'article
La 28ème réunion ministérielle du Comité permanent des Nations Unies sur les questions de paix et de sécurité en Afrique centrale s’ouvre lundi prochain dans la capitale gabonaise, sous le thème « la bonne gouvernance du secteur de la sécurité en Afrique centrale », a appris ce samedi GABONEWS d’un communiqué parvenu à la Rédaction. Selon le communiqué, la réunion qui va durer cinq jours débattra du cadre continental, africain, de la gouvernance du secteur de la sécurité à l’exemple du Burundi qui connaît une situation d’après conflit, mais également, les experts aborderont le cas d’un pays qui n’est pas en ...
Lire l'article
Les experts et la délégation du Bureau Afrique centrale de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) se réunissent ce mercredi à l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville pour des travaux sur les bourses de mobilité internationale et les missions d’enseignement et de recherche de cette institution, a-t-on appris auprès de la représentation locale de l’AUF. Selon Antoine Perrier Cornet, le directeur du campus numérique francophone de Libreville (CNLF), les travaux des experts de l’Agence universitaire de la francophonie s’articuleront autour du classement des candidatures aux bourses de mobilité internationale ainsi que de l’attribution des missions d’enseignement et de recherche. Par ailleurs, a-t-il ...
Lire l'article
Les représentants des Parlements d’Afrique francophone étaient réunis à Libreville du 4 au 6 mars pour un séminaire régional sur le renforcement du rôle des parlementaires dans la promotion des Droits de l’Homme et la mise en œuvre des recommandations des traités auxquels ont adhéré ces pays. Ces travaux ont permis aux participants de recentrer le rôle des parlementaires dans la protection des Droits de l’Homme à travers la concrétisation dans les législations nationales des recommandations internationales et le suivi de l’application des dispositions législatives qui découlent des traités internationaux de protection des droits humains. Le séminaire régional des ...
Lire l'article
Le professeur Mathurin Coffi Nago, président de l’Assemblée nationale du Bénin et représentant le président de l’Union interparlementaire (UIP) au séminaire de Libreville ouvert ce mercredi matin a invité les parlementaires à accroître la stratégie nationale sur la promotion des Droits de l’homme. Ce séminaire se tient sous le thème « pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux Droits de l’homme ». Le professeur Mathurin Coffi Nago a insisté sur le respect « obligatoire » des Droits de l’homme au regard du rôle qu’ils jouent et de la place qu’ils occupent au sein des parlements. « En ...
Lire l'article
Le séminaire régional des parlementaires des pays d’Afrique francophone sur les droits de l’homme, ouvert ce mercredi à Libreville, a démontré à la communauté des mécanismes de promotion des droits de l’homme privilégiés par le Haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCNUDH) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Il en est ainsi de la nouvelle procédure d’Examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Cette procédure, usitée à la fois au Haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme, à l’Organisation internationale de la francophonie et à l’Union interparlementaire (UIP), dont les ...
Lire l'article
Paris, le 1 août 2008 Monsieur le Président, Les excellents rapports que vous entretenez avec le président du Gabon sont de notoriété publique. Or, comme vous le savez, des responsables d’organisations de la société civile gabonaise – de longue date victimes d’innombrables harcèlements et menaces sur leurs personnes et leurs droits – sont à nouveau visés par le pouvoir gabonais en raison de leur combat contre la pauvreté, la corruption, l’opacité de l’utilisation des revenus miniers et le détournement de l’argent public. Pour avoir dénoncé un scandale financier dans lequel serait impliqué le Procureur de la République du Tribunal de première instance de ...
Lire l'article
Afrique Centrale : Les défis du nouveau directeur de la BVMAC
Gabon : l’ONU organise à Libreville une concertation sur la paix en Afrique centrale
Financement de l’UE pour la gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale
Gabon : Libreville planche sur la sécurité en Afrique centrale
Gabon: La 28ème réunion sur la paix et la sécurité en Afrique centrale s’ouvre lundi à Libreville
Gabon: Les experts Afrique centrale de l’AUF se concertent ce mercredi à l’Université Omar Bongo (UOB)
Gabon : Libreville implique les parlementaires dans la promotion des Droits de l’Homme
Gabon: Les parlementaires gabonais invités à accroître la stratégie nationale sur la promotion des Droits l’homme
Gabon: Promotion des Droits de l’Homme – Nations Unies et Organisation de la Francophonie : des mécanismes communs
Les militants pour la démocratie et des droits de l’Homme au Gabon en danger


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 3 avr 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>