- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : Ali Bojji veille au grain des intérêts marocains à Gabon Télécom

Gabon Télécom [1] L’ambassadeur du Maroc au Gabon, Ali Bojji, a rencontré le ministre gabonais de la Communication, Jean Boniface Assélé, le 2 avril pour faire le point sur la reprise des activités au sein de Gabon Télécom.

Suite au retour au calme et à la reprise normale des activités au sein de Gabon Télécom et de sa filiale Libertis, l’ambassadeur du Maroc au Gabon, son excellence Ali Bojji, a rencontré le ministre gabonais de la Communication, Jean Boniface Assélé, le 2 avril dernier pour faire le point sur la situation économique et le climat social au sein de l’entreprise contrôlée par Maroc Télécom.

Les deux hommes ont procédé à l’état des lieux de Gabon Télécom et de sa filiale Libertis, notamment aux séquelles laissées par plusieurs mois de grève des agents qui réclamaient de meilleures conditions de vie et de travail.

“Nous avons abordé la question de Gabon Télécom et de Libertis. Nous nous sommes réjouis du fait que les choses marchent bien aujourd’hui et que du point de vue des deux côtés, l’expérience s’avère riche car l’expertise de Maroc Télécom marche bien pour Gabon Télécom” a expliqué le diplomate marocain au sortir de l’audience.

Pour rappel, suite à la privatisation de Gabon Télécom et sa filiale Libertis, la protection sociale et médicale avaient été interrompues faute de paiement à deux reprises, respectivement en 2004 et 2006, ce qui a été à l’origine de houleuses revendications et de mouvements de grève répétés des agents durant l’année 2007.

Ce conflit social qui paralysait les activités de l’entreprise n’a trouvé d’issue qu’au début du mois de mars dernier avec l’annonce de la direction générale du remboursement de la dette de l’entreprise à la Caisse nationale de sécurité sociale et l’instauration d’une nouvelle couverture maladie. La résolution de cette crise interne aura nécessité l’intervention du chef de l’Etat gabonais et des dirigeants marocains de la maison mère de Gabon Télécom, le groupe Maroc Télécom.

Son excellence Ali Bojji a par ailleurs expliqué avoir procédé à “un tour d’horizon de la coopération entre le Gabon et le Maroc dans le secteur des télécommunications notamment. Nous avons abordé un projet d’implantation d’une société marocaine au Gabon dans le cadre de l’inter connexion et d’un bureau de poste, des télécommunications par satellite”. Il reste à espérer que les engagements pris par les uns et les autres soient respectés afin que cette entreprise et sa filiale sortent définitivement de la zone de turbulence. 


SUR LE MÊME SUJET
L’entreprise Gabon Télécom, filiale du groupe Maroc Télécom, a enregistré, en 2010, un résultat financier négatif de l’ordre de 14% par rapport à l’année 2009, a indiqué un rapport de sa maison mère Maroc Télécom. Selon des chiffres communiqués par le groupe, le chiffre d’affaires de l’opérateur historique des télécommunications au Gabon (Gabon Télécom) est en repli de 61,1 milliards de FCFA soit 14,4%. Cette contre performance, explique Marco Télécom, est due à un contexte fortement concurrentiel, marqué notamment par une percée de l’opérateur de téléphonie mobile Bharti Airtel qui a fortement revu à la baisse les tarifs ...
Lire l'article [2]
Près de trois années après avoir remporté l’appel d’offres lancé par l’état Gabonais pour privatiser son opérateur télécom historique, Maroc Telecom vient de signer un gros chèque à Libreville de 35 millions d’euros pour finaliser cette opération de rachat. Maroc Telecom détient désormais officiellement 51% des parts de Gabon Telecom et de sa filiale Libertis, après avoir procédé à une restructuration et modernisation de l’entreprise durant les trois dernières années. Un plan social pris en charge par l’état gabonais avait été négocié entre les parties, permettant l’accélération du calendrier stratégique de l’opérateur marocain, qui a fait de l’Afrique sa zone ...
Lire l'article [3]
Après la signature de l’accord clôturant le processus de privatisation de de Gabon Télécom, l’opérateur de téléphonie mobile a décidé d’acquérir dès le début 2011 la licence de téléphonie mobile de troisième génération, dite 3G, a-t-on appris du Communiqué parvenu ce jeudi à GABONEWS. Selon cette note, l’acquisition de la 3G va offrir à cet opérateur de belles perspectives pour son repositionnement. Cette annonce a été précédé par la signature par le Gouvernement gabonais et le représentant de l’acquéreur Maroc Télécom d’un accord qui clôt le processus de privatisation de Gabon Telecom amorcé par la Convention de cession d’Actions (CCA) du 9 ...
Lire l'article [4]
Le président du conseil d’administration de Gabon Télécom Libertis, Patrice Tonda, qu’accompagnait l’ensemble des administrateurs a présenté les conclusions du Conseil d’administration extraordinaire tenu , mardi , au siège de l’institution, sise à Angondjé, au ministre de la Communication, des Postes et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, en sa qualité de premier garant des télécommunications sur le territoire national. La rencontre entre l'autorité de tutuelle et les membres du conseil d’administration extraordinaire de Gabon Télecom Libertis , privatisé en 2007 et majoritairement détenu par Maroc Télecom, a également permis aux deux parties de faire un tour d’horizon des difficultés ...
Lire l'article [5]
Le ministre de la communication, Laure Olga Gondjout, a débattu vendredi au cours d’audience, avec une délégation de Maroc Télécom, conduite par le président du directoire de la société, Ahizoune, de la situation qui prévaut à Gabon Télécom et à Libertis, rapporte communiqué de presse parvenu à l’AGP. Au menu de l’entrevue, qui s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du royaume du Maroc au Gabon, Ali Bojji, et du directeur général de Gabon Télécom/Libertis, Nourredine Boulmene, la situation de Gabon Télécom et Libertis a été débattu sur la base d’un projet de plan d’action global présenté par la partie marocaine. Le ...
Lire l'article [6]
Le ministre de la Communication, des Postes et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, a accordé, ce jeudi, une audience à la délégation de Maroc Télécom conduite par le président du Directoire de l’entreprise, Ahizoune Abdelsalam, accompagné notamment de l’Ambassadeur du royaume du Maroc près le Gabon, Ali Borji et du Directeur général de Gabon Télécom/Libertis, Nourredine Boulmène, a constaté GABONEWS. Placé sous le signe de la « compréhension mutuelle » et de la « franche collaboration », l’entretien a permis aux deux parties « d’aborder la situation de l’opérateur Gabon Télécom et Libertis sur la base d’une action globale ...
Lire l'article [7]
Vivendi et Maroc Telecom chercheraient des relais de croissance et s’intéresserait de près aux actifs africains de l’opérateur koweïtien Zain. "Maroc Telecom est le meilleur véhicule de Vivendi pour investir dans Zain Africa", souligne Exane BNP Paribas à l’agence Reuters. "La combinaison du potentiel de croissance de Zain Africa et l’expertise de la direction de Maroc Telecom réduiraient les risques d’exécution et accroîtraient la probabilité d’une création de valeur pour tous ses actionnaires, dont Vivendi, tant que le prix payé reste raisonnable". Vivendi par sa filiale Maroc telecom est présent au Burkina Faso , Gabon,Mauritanie et enfin au Malie avec l’acquisition récente de ...
Lire l'article [8]
La société de télécommunication ''Gabon Télécom'' et sa filiale de téléphonie mobile Libertis ont clôturé l'année 2008 avec des résultats en hausse, selon le quotidien l'Union relayant le quotidien marocain en ligne ''Le matin''. Portée par l'impact de ses réajustements tarifaires, la filiale du groupe Maroc Télécom a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires net de 67,9 milliards de FCFA, en hausse de 18,6 % par rapport à 2007. Grâce à ses multiples promotions, l'activité Mobile a réalisé un chiffre d'affaires brut de 40,2 milliards de FCFA, alors que le parc Mobile a enregistré une croissance de 15,8 % avec près de ...
Lire l'article [9]
Deux mois après sa nomination à la direction générale de Gabon Télécom et sa filiale Libertis, Noureddine Boulmene, a été reçu pour la première fois ce lundi par le ministre de la communication, Jean Boniface Assélé. Le partenariat qui lie Maroc Télécom, Gabon Télécom et sa filiale Libertis avec l’Etat gabonais a constitué l’essentiel des échanges entre les deux hommes. Les problèmes techniques rencontrés ces derniers temps entre Libertis et ses concurrents ont également figuré en bonne place lors de cette rencontre. On rappelle que Noureddine Boulmene, avait succédé à, Mostapha Laarabi, appelé à d’autres fonctions au sein du groupe Maroc Telecom.
Lire l'article [10]
La société de télécommunications, Maroc Télécom a pris le contrôle de Gabon Télécom, en entrant dans le capital de l'opérateur historique gabonais à hauteur de 51%, rapporte le journal local "L'Economiste", spécialisé dans les milieux d'affaires. L'offre de Maroc Télécom présentait "de nombreux avantages, notamment l'injection d'un capital conséquent en vue de développer la qualité de services de Gabon Télécom en modernisant son réseau de télécommunication, faciliter l'accès des populations aux technologies de l'information à des prix compétitifs et utiliser au mieux les potentialités qu'offre le câble sous-marin", selon un officiel gabonais cité par le journal marocain. Le montant alloué à cette ...
Lire l'article [11]
Résultat financier négatif de 14% en 2010 pour Gabon Télécom
Maroc Telecom finalise le rachat de Gabon Telecom
Gabon Télécom va acquérir la licence 3G début 2011
Le conseil d’administration de Gabon Télécom Libertis chez le ministre de la Communication
La situation de Gabon Télécom et Libertis débattue au ministère de la communication
Le ministre de la Communication devise avec une délégation de Maroc Télécom
Gabon: Vivendi et Maroc Telecom sur Zain Afrique
Télécommunication : Le chiffre d’affaires de Gabon Télécom en hausse de 18,6 % en 2008
Gabon: Premier face à face entre le nouveau directeur général de Gabon Télécom et le ministre de la communication
Maroc Télécom prend le contrôle de Gabon Télécom