Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La police gabonaise évacue un bâtiment public assiégé par des grévistes

Auteur/Source: · Date: 4 avr 2008
Catégorie(s): Economie

Libreville (Gabon) Des policiers gabonais cagoulés et puissamment armés ont évacué dans la nuit de jeudi à vendredi, une cinquantaine d’anciens employés de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) qui occupaient l’entrée principale l’établissement, a constaté APA à Libreville.

Les travailleurs occupaient les lieux depuis le 18 février dernier, pour exiger le paiement intégral de leurs droits, après la liquidation de leur ancienne administratioon.

C’est aux environs de minuit (23 h TU) que “les policiers ont débarqué par surprise”, raconte le président du syndicat de la CNDS, Jean de Dieu Ndong, soulignant que les forces de l’ordre “ont agi avec une extrême brutalité même s’ils n’ont pas fait usage de leurs armes ».

« Ils ont soulevé des femmes endormies pour les vider des lieux. Des hommes qui ont tenté de résister ont été violentés », a Ndong.

Alors que les policiers prenaient possession des lieux, les ex-occupants se réfugiaient dans un bâtiment privé en pleine réfection.

Les grévistes revendiquent un meilleur calcul de leurs droits et la priorité d’être embauché dans la future Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) appelée à remplacer la CNGSS.

En décembre dernier, le gouvernement avait décidé liquider la CNGS, l’une des deux institutions de sécurité sociale du pays.

Une enveloppe de plus d’un milliard de FCFA a été versée pour le paiement des droits, mais le personnel qui affirme n’avoir reçu de cet argent qu’une “portion congrue”, demande à avoir “plus d’informations” sur le mode de calcul de ce qui a été remis à chacun

« A ancienneté égale et salaire égal, l’enveloppe versée n’est pas la même », fustigent ces anciens employés s’estimant floués par leur tutelle et le comité de liquidation de l’entreprise.

La CNGS s’occupait exclusivement des retraités de la fonction publique, des travailleurs indépendants et des indigents.

Les retraités de la fonction publique ont tout de suite été reversés au Trésor public où ils perçoivent leur pension. Les indigents et les travailleurs indépendants ont été laissés sans solution de rechange.

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), restée en fonction, s’occupe uniquement des employés du secteur privé.

L’Etat peine à faire démarrer les activités de la CNAMGS alors que les principaux dirigeants de cette structure, ont été désignés.

L’institution est appelée à offrir une assurance maladie universelle, à tous les Gabonais économiquement faibles 


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement a rendu public le 17 février dernier un communiqué faisant état de la dégradation du climat social au sein du service public, paralysé par des grèves des agents dans plusieurs secteurs. Le gouvernement a rappelé l’obligation pour les grévistes d’observer un service minimum, de surcroît dans le secteur sensible de la santé, et de laisser les non-grévistes accéder à leur lieu de travail. Brandissant les nombreuses concessions accordées par le gouvernement depuis le début des négociations avec les centrales syndicales des différents secteurs en grève, le gouvernement a décidé de priver de salaires les agents grévistes et de ...
Lire l'article
Les retraités de l’ancienne Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) percevront désormais leurs pensions chaque 1er du mois dans les différents postes comptables du trésor à travers le Gabon, indique un communiqué de la direction générale du trésor publié mardi dans le quotidien l’Union. Le communiqué annonce par ailleurs à ces retraités qu’ils ont aussi la possibilité de se faire établir une carte de paiement trésor, ou de domicilier leur pension dans une banque commerciale. Avant cette décision, ces pensionnaires étaient gérés par l’ancienne CNGS aujourd’hui dissoute et remplacé par la Caisse nationale assurance maladie et de Garantie sociale (CNAMGS). La CNGS administrait ...
Lire l'article
Le syndicat national de la fonction publique et de la réforme administrative (SYNAFOPRA) a conditionné, jeudi, l'ouverture de l'entrée principale du ministère à la satisfaction de ses principales revendications contenues dans le cahier de charge. Grégoire Manfoumbi, secrétaire général du SYNAFOPRA, a confié à GABONEWS que « depuis longtemps nos primes de logement sont restées à 75 000Frs pour les A1, 45000 Frs B et 18 000Frs pour les catégories C. « Nous exigeons, pour la catégorie A 300 000 Frs, pour les B 250 000Frs et 200 000Frs pour les agents de la catégorie C », a-t-il ajouté. Les agents de ...
Lire l'article
La littérature gabonaise s’est à nouveau enrichi avec la présentation officielle, au palais Léon Mba, par l’Union des écrivains gabonais (UDEG) en présence de l’auteur, Nadia Origo, de son 3ème œuvre littéraire: « Le royaume de Longo (Tome 1) », de 19 pages, édité en France, a constaté GABONEWS. « Cette œuvre fait le sacre du roi ‘’Muntu Nene’’ en ethnie vili, signifiant littéralement, quelqu’un de très sage et d’intelligent. C’est pourquoi on disait de lui qu’il avait l’intelligence pour amie et la sagesse pour sœur » explique l’écrivaine Nadia Origo tout en lisant un passage du contenu ...
Lire l'article
Le syndicat de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) a dénoncé le 23 juin dernier à Libreville de nouvelles opérations frauduleuses dans le processus de liquidation de l'institution, dont les agents s'enlisent depuis février dernier dans une crise dont l'issue semble toujours incertaine. Les subventions de l'Etat seraient toujours régulièrement versées à la direction alors que les agents sont privés de salaires depuis six mois pour des raisons budgétaires. Le processus de liquidation de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) est une nouvelle fois indexé par les agents déflatés qui se sont insurgés le 23 juin dernier ...
Lire l'article
Le syndicat de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) a dénoncé lundi dernier à Libreville, au cours d'une conférence de presse « la mauvaise liquidation » de leur entreprise, qui continue a être subventionnée par l'Etat, alors quelle a été liquidée à cause de la mauvaise conjoncture économique, a constaté GABONEWS. Selon le syndicat, malgré sa liquidation la CNGS continue de percevoir pour l'exercice 2008, une enveloppe de plusieurs milliards de francs CFA, un budget qu’elle recevait déjà avant sa liquidation. En effet les agents ne comprennent pas cette attitude. Pour le président du syndicat, Jean de Dieu Ndong, le ...
Lire l'article
"Fraudes administratives, complaisances claniques"… Le torchon continue de brûler à la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) où le syndicat des agents s’est à nouveau insurgé le 7 mai dernier contre l’opacité et l’irrégularité du plan de liquidation de l’institution, dont les responsables tenteraient, aux dires des syndiqués, de flouer la Cour de Comptes qui veut éclaircir ce conflit. Alors que la Cour des Comptes cherche à décanter la brouille qui oppose, depuis le 18 février dernier, les agents de l’ancienne administration de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) et son comité de liquidation en réunissant des pièces justificatives, ...
Lire l'article
Suite à l’abattage musclé du piquet de grève des agents de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) au début du mois d’avril, les membres du syndicat de la CNGS qui réclament le paiement de leurs droits depuis le 18 février dernier, ont sollicité le 24 avril dernier l'arbitrage personnel du chef de l'Etat gabonais Bongo Ondimba pour une issue consensuelle à ce bras de fer avec l’administration. Entrés en grève le 18 février dernier pour réclamer le paiement intégral de leurs droits après la liquidation de leur ancienne administration, les agents de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) ...
Lire l'article
En grève depuis le 18 février, les anciens employés de la Caisse Nationale de Garantie Sociale (CNGS) qui occupaient les lieux ont été évacués dans la nuit du 3 au 4 avril par un détachement cagoulé et armé des forces de l’ordre gabonaises. Une faction cagoulée et puissamment armée des forces de l’ordre gabonaises ont procédé dans la nuit du 3 au 4 avril dernier à l’évacuation forcée d’une cinquantaine d’anciens employés de la Caisse Nationale de Garantie Sociale (CNGS) qui occupaient l’entrée principale de l’établissement depuis le 18 février dernier pour exiger le paiement intégral de leurs droits, ...
Lire l'article
Les agents de la Caisse Nationale de Garantie Sociale (CNGS) désabusés, ont élu domicile depuis lundi à leur lieu de travail, en barricadant l’accès au bâtiment, afin d’attirer l’attention des autorités publiques sur leurs revendications relatives au paiement intégral de leurs droits de travail. Des pancartes qui en disent long sur la situation des employés sont posées à l’entrée du siège, avec des messages qui laissent transparaître la colère, tels que : « Nous voulons le paiement intégral de nos droits et frais de mission ». Le président du syndicat des agents de la Caisse nationale de garantie sociale, Jean De Dieu ...
Lire l'article
Gabon : Le gouvernement coupe les vivres aux grévistes
Gabon: Les retraités de l’ex CNGS percevront désormais leurs pensions chaque 1er du mois
Gabon: Fonction Publique : les grévistes disent niet à l’ouverture du portail
Gabon: Littérature: le royaume de Longo, (Tome 1) 3ème œuvre de l’écrivaine gabonaise Nadia Origo présentée au public
Gabon : Le brouillard s’épaissit pour les agents de la CNGS
Gabon: Le syndicat de la CNGS hausse le ton et dénonce une « mauvaise liquidation » de l’entreprise
Gabon : Les agents de la CNGS dénoncent une liquidation opaque de l’institution
Gabon : Les employés de la CNGS toujours aux abois
Gabon : La police abat le piquet de grève de la CNGS
Gabon: Les agents de la CNGS désabusés, barricadent l’entrée principale du bâtiment administratif


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 avr 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>