Socialisez

FacebookTwitterRSS

JO: manifestations à San Francisco, le relais mondial maintenu

Auteur/Source: · Date: 9 Avr 2008
Catégorie(s): Monde

Des manifestants ont dénoncé mardi dans les rues de San Francisco la répression chinoise au Tibet, alors que la flamme olympique des Jeux de Pékin doit parcourir mercredi la ville californienne pour sa seule étape aux Etats-Unis.
Les manifestants, dont beaucoup brandissaient des drapeaux tibétains, scandaient “Honte à la Chine”. Leur parcours les a notamment menés devant le consulat de Chine.
Après les manifestations qui ont émaillé le parcours de la torche à Londres puis à Paris, le président du Comité international olympique Jacques Rogge a assuré que l’annulation du relais international n’était pas envisagée.
La municipalité de San Francisco craint une répétition de ces événements, et a indiqué avoir consulté des responsables français et britanniques pour mieux se préparer à accueillir le relais olympique.
Rogge, qui répondait à une interview du Wall Street Journal, a assuré que les rumeurs selon lesquelles le CIO envisageait de couper court au relais international était “fondées sur une méprise”.
“Je suis attristé qu’un symbole aussi beau que la flamme, qui unit des personnes de religions, d’origines ethniques, de systèmes politiques, de cultures et de langues différents, ait été attaqué”, a déclaré Rogge.
Les manifestations ont été vivement critiquées par Pékin, et de nombreux Chinois pensent qu’elles politisent de façon injustifiée un événement sportif qui devrait au contraire célébrer le développement de la Chine et son ouverture au monde.
Les dirigeants occidentaux tâchent de leur côté de trouver l’équilibre diplomatique entre Pékin et les voix qui les appellent à boycotter la cérémonie d’ouverture des JO.
Le Premier ministre australien Kevin Rudd a estimé mercredi qu’il fallait reconnaître les “importants problèmes de droits de l’homme au Tibet”, mais s’est redit opposé à un boycottage des JO dans leur ensemble.
“Je pense que les Jeux olympiques sont importants pour l’engagement de la Chine dans la communauté internationale”, a-t-il estimé.
PRÈS D’UN MILLIER D’ARRESTATIONS
La police chinoise a arrêté au total 953 suspects pour leur implication présumée dans les émeutes survenues au Tibet le mois dernier, a annoncé mercredi le gouverneur de la région, précisant qu’il s’agissait d’une minorité qui ne représentait pas le peuple tibétain ou les religieux bouddhistes.
Qiangba Puncog, président du gouvernement de la région autonome du Tibet, a ajouté que quiconque tenterait de s’en prendre au relais olympique lors du passage de la torche au Tibet s’exposerait à de sévères sanctions.
“Si quelqu’un ose saboter le relais de la torche au Tibet ou lors de l’ascension du Mont Everest, nous le punirons sévèrement et nous n’aurons pas la main légère”, a-t-il prévenu.
Quinze moines bouddhistes tibétains ont interrompu mercredi un voyage de presse organisé par l’Etat chinois dans une région de l’ouest de la Chine qui avait été le théâtre auparavant d’émeutes, exigeant le retour en Chine du dalaï lama et criant à la privation de leurs droits.
Les moines sont sortis brusquement d’un bâtiment du monastère de Labrang à Xiahe, dans la province de Gansu, et ont traversé une place en courant pour s’approcher d’un groupe de vingt journalistes chinois et étrangers.
“Le dalaï lama doit revenir au Tibet. Nous ne demandons pas l’indépendance du Tibet, nous demandons seulement des droits humains, nous n’en avons pas actuellement”, a déclaré un moine en chinois.
Plusieurs des moines, dont l’un portait un drapeau tibétain – interdit en Chine – s’étaient recouvert le visage de leurs robes.
A Hong Kong, premier territoire chinois où doit passer la flamme olympique, les autorités envisagent de prononcer des interdictions de séjour afin de garantir l’ordre public, a annoncé le responsable de la sécurité.
Certaines personnes “ne sont certainement pas les bienvenues à Hong Kong si elles viennent spécialement pour détruire l’ordre public”, a déclaré Ambrose Lee, cité par le South China Morning Post.
Le relais, qui passera le 2 mai dans l’ancien territoire britannique, devra être “solennel et pacifique”, a souhaité Lee. “Nous ne voulons pas que le relais soit affecté par des manifestations ou de quelconques actions violentes.”
Avec Guo Shipeng et Nick Mulvenney à Pékin, Lucy Hornby à Xiahe, Adam Tanner à San Francisco et John Ruwitch à Hong Kong, version française Gregory Schwartz
 


SUR LE MÊME SUJET
L’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD) va prendre le relais du Projet de développement agricole et rural (PDAR) dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, a appris l’AGP. ‘’Nous allons achever nos activités en 2014’’, a déclaré le directeur du PDAR, Dieudonné Moundouga Bouanga, qui a justifié le choix porté sur l’IGAD par le fait que cette ONG possède déjà une longue expérience sur le terrain dans les filières manioc, banane et arachide. L’IGAD a même déjà eu à travailler dans la province avec le PDAR, un projet financé par le Fonds international de développement ...
Lire l'article
Le prix de la baguette de pain de 200 grammes est maintenu à 125 FCFA sur toute l'étendue du territoire national, a annoncé le gouvernement gabonais, dans un communiqué de presse rendu public mardi à Libreville. (Le prix de la baguette de pain de 200 grammes est maintenu à 125 FCFA sur toute l'étendue du territoire national, a annoncé le gouvernement gabonais, dans un communiqué de presse rendu public mardi à Libreville. Le communiqué a été publié par le ministère de l'Economie et du commerce à la suite des informations faisant état d'une hausse unilatérale du prix ...
Lire l'article
Le Syndicat des artistes (SYA) du Gabon, en campagne pour le respect des droits d'auteur, a réitéré samedi aux médias émettant dans le pays son appel à suspendre la diffusion de musique sur leurs antennes à compter du 1er octobre pour une durée non déterminée. Lors d'une assemblée générale à Libreville, le SYA a redemandé aux responsables des médias "de suspendre provisoirement la diffusion de la musique sur leurs antennes à partir du 1er octobre", pour une durée non déterminée, parce que leurs chaînes exploitent les oeuvres musicales sans verser de droits d'auteur, a expliqué à l'AFP Norbert Epandja, président du ...
Lire l'article
L'Assemblée générale de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) qui devait avoir lieu le 19 septembre dernier a été reportée au mois de décembre prochain. Le report a été motivé par l’importance du match décisif que l’équipe nationale doit livrer contre la Libye le 11 octobre pour le compte des éliminatoires combinées CAN/Mondial 2010. Les prétendants au siège de Léon Ababe devront attendre décembre pour être départagés. Les assises de l’assemblée générale de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) ont été reportées en octobre. Cette décision a été prise pour éviter un chamboulement à deux semaines d’un match capital qui va ...
Lire l'article
Après trois années d’inactivité suite au problème de délabrement, l’hôtel le ‘’ Relais de la Nyanga ’’ de Tchibanga (sud – ouest), est depuis le 17 août dernier à nouveau opérationnel. Situé au bord de la rivière Moukalaba, le ‘’Relais de la Nyanga ’’ a été réhabilité pour une première fois en 2002 grâce à la relance, sur l’ensemble des neuf provinces du pays, des fêtes nationales tournantes, initié par le Président de la République, Omar Bongo Ondimba. La Nyanga avait été l’une des deux premières provinces à recevoir cette manifestation importante. En 2002, une enveloppe de 25 milliards de ...
Lire l'article
Les athlètes gabonais ont quitté Libreville, le week – end dernier pour Pékin, en République populaire de Chine, où ils participeront aux Jeux Olympiques dont le coup d'envoi est prévu le 8 août prochain.Quatre athlètes issus de trois disciplines sportives représenteront le Gabon aux Jeux olympiques à Pékin (Chine): Wilfrid Bingangoye (100 et 200 m homme), Rudie Zang Milama (100 et 200 m dame), Sandrine Ilindou Mboumba (judo) et Lionel Baguissi (taekwondo), défendront en Chine les couleurs gabonais. Mélanie Engouang, ancienne championne du monde militaire (1995) de judo, a été désignée par le Comité olympique national gabonais, comme porte étendard du ...
Lire l'article
"Nous somme dans l'attente de simplement vivre la fièvre des Jeux olympiques de Beijing (...) Le Gabon comme le monde va véritablement découvrir la Chine à travers ces jeux", a dit le président du Comité national olympique gabonais (CNOG), Léon-louis Folquet à Xinhua à plus de deux semaines de l'ouverture des Jeux olympique qui s'ouvriront le 8 août prochain à Beijing en Chine. Pour M. Folquet, les Jeux olympiques de Beijing, c'est un moment d'activités sportives, de solidarité et de fête que des milliers de gens venant des cinq continents vivent avec délices. Il a souhaité sa réussite. Le Gabon enverra une ...
Lire l'article
Après Angela Merkel et Gordon Brown, le secrétaire général de l'ONU a fait savoir qu'il ne se rendrait pas à la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin. S'il est élu à la Miason Blanche, John McCain n'ira pas non plus. Par ailleurs, la prix Nobel de la paix 2004, la Kényane Wangari Maathai, a annoncé jeudi qu'elle annulait sa participation au relais de la flamme dimanche en Tanzanie. Alors que la flamme olympique poursuit son parcours plus que chaotique (elle est arrivée à Buenos Aires sous haute protection policière), la prix Nobel de la paix 2004, la Kényane Wangari Maathai, a annoncé ...
Lire l'article
La police chinoise a arrêté au total 953 suspects pour leur implication présumée dans les émeutes survenues au Tibet le mois dernier et plus de 400 ont été inculpés, a annoncé, mercredi 9 avril, le gouverneur de la région himalayenne, précisant que ces personnes n'étaient pas représentatives du peuple tibétain. Qiangba Puncog, président du gouvernement de la Région autonome du Tibet, a néanmoins précisé que les émeutiers ne représentaient qu'"une toute petite minorité" des Tibétains et que les moines qui avaient participé aux manifestations n'étaient de même qu'"une toute petite minorité" du clergé bouddhiste. "Ils ne représentent pas, ils ne ...
Lire l'article
Après les incidents qui ont émaillé le passage de la flamme olympique à Londres et à Paris, le Comité international olympique (CIO) prévoit de se réunir cette semaine à Pékin pour discuter d'un éventuel abandon du parcours mondial de la flamme. "Nous devons revoir l'ensemble de la question", a estimé mardi Gunilla Lindberg, vice-présidente du CIO. Les manifestations contre la politique répressive de la Chine, en particulier au Tibet, ternissent en effet chaque jour un peu plus l'image des JO, et déjà le passage de la flamme mercredi à San Francisco s'annonce mouvementé. "Nous sommes extrêmement désespérés", a déclaré Kevan Gosper, ...
Lire l'article
L’IGAD va prendre le relais du PDAR dans la province du Woleu-Ntem
Le prix du pain maintenu à 125 FCFA (gouvernement)
Gabon: appel au silence musical à l’antenne maintenu pour le 1er octobre
Gabon : Le bureau de la FEGAFOOT maintenu jusqu’en décembre
Gabon: Découverte/Tourisme: l’hôtel le ‘‘ Relais de la Nyanga ’’ de Tchibanga à nouveau opérationnel
Gabon: Jeux Olympiques 2008: les athlètes gabonais ont quitté Libreville pour Beijing
Le Gabon comme le monde va découvrir la Chine à travers des JO de Beijing, a déclaré
JO Pékin 2008 – Cérémonie d’ouverture : la liste des absents s’allonge
La Chine annonce 953 interpellations au Tibet, où les manifestations se poursuivent
Le CIO envisage de mettre fin au périple mondial de la flamme olympique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Avr 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*