Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: visite de Guéant et Joyandet pour aplanir les différends

Auteur/Source: · Date: 10 Avr 2008
Catégorie(s): Françafrique

Alain JoyandetLe secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant et le secrétaire d’Etat français à la Coopération Alain Joyandet, dont c’était le premier déplacement à l’étranger, ont effectué jeudi une visite express à Libreville pour aplanir les différends après une crise diplomatique.

“Quelques nuages ont traversé le ciel de nos relations. Ils sont derrière nous. C’est ce que nous pouvons dire aujourd’hui après un temps passé avec le président de la République du Gabon (Omar Bongo Ondimba). Les relations sont au beau fixe”, a affirmé M. Joyandet.

Le nouveau secrétaire d’Etat a remplacé le 18 mars Jean-Marie Bockel qui voulait signer “l’acte de décès de la Françafrique” et dont les autorités gabonaises avaient salué l’éviction.

Les deux hommes sont arrivés à Libreville peu avant midi (11H00 GMT). Le président Bongo s’est d’abord entretenu en tête à tête avec le secrétaire général de l’Elysée avant d’accueillir la délégation française dans son ensemble avec le secrétaire d’Etat.

“Je dirais les choses très clairement, il y a eu (…) quelques incompréhensions entre la France et le Gabon”, a souligné M. Guéant. “Il y a eu quelques crispations (…), le président Sarkozy s’en est expliqué par téléphone avec le président Bongo. Et il a tenu à ce que le nouveau secrétaire d’Etat à la Coopération et son secrétaire général viennent à Libreville pour dire au président et au peuple gabonais l’estime, la gratitude (…) le reconnaissance” de la France.

Les deux hommes, qui ont affirmé que les échanges avec le président Bongo avaient été “chaleureux”, ont précisé que la remise à plat de la présence militaire française en Afrique, annoncée fin février au Cap par le président Nicolas Sarkozy, n’avait pas été évoquée. La France dispose d’une base militaire au Gabon.

Les relations entre Paris et Libreville s’étaient tendues après la reconduite aux frontières françaises en février de deux étudiants gabonais, et de la diffusion par une télévision française d’un reportage sur le luxueux patrimoine immobilier en France du président Bongo, doyen des chefs d’Etats avec plus de 40 ans au pouvoir.

Claude Guéant a souligné, “hasard du calendrier”, que l’Assemblée nationale française a donné jeudi son vert à la ratification par Paris d’un accord France-Gabon sur “la gestion concertée des flux migratoires et le codéveloppement”. Libreville avait demandé à plusieurs reprises à Paris d’appliquer cet accord signé en juillet 2007.

Le Gabon s’était également senti visé par le discours, en janvier, de Jean-Marie Bockel promettant la fin de la “Françafrique”.

Des sources française et gabonaise avaient indiqué à l’AFP que Libreville avait oeuvré au départ de M. Bockel, nommé secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens combattants.

Interrogé sur la “Françafrique”, Claude Guéant a notamment affirmé: “Il faut s’entendre sur le terme de Françafrique. Si la Françafrique c’est une relation post-coloniale, elle est derrière nous. Si la Françafrique, c’est la recherche par les partenaires d’une amitié, solide, réelle dans le respect des peuples et des souverainetés, oui c’est une Françafrique qui a de l’avenir. C’est celle que nous souhaitons de part et d’autre”.  


SUR LE MÊME SUJET
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Alors qu'Alassane Ouattara est attendu dans la capitale française en décembre, des proches de Nicolas Sarkozy se rendront en Côte d'Ivoire entre fin octobre et novembre. Réception à l’hôtel de ville de Paris, probable discours à l’Assemblée nationale, entretien en tête à tête avec Nicolas Sarkozy… Le programme de la prochaine visite d’État en France (19-20 décembre) d'Alassane Ouattara s’annonce chargé, d’autant que le président ivoirien devrait également signer un nouvel accord de défense, qui sera du même type que ceux récemment conclus par la France avec le Gabon et le Sénégal. Il prévoit notamment le stationnement de 300 militaires (rebaptisés ...
Lire l'article
Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat français à la Coopération ne s’entretiendra pas avec le collectif des organisations Libres de la société Civile gabonaise, Marc Ona et le siens ont décliné l’offre de rencontre que le Premier Secrétaire d’Ambassade de France au Gabon leur a faite mardi,arguant ne vouloir comme seul interlocuteur que le président Nicolas Sarkozy . C’est un niet catégorique que Marc Ona a donné mardi après –midi au Premier Secrétaire de l’Ambassade de France au Gabon. Au téléphone, puis par courriel. Non,le Collectif des organisations Libres de la société civile gabonaise ne souhaite pas rencontrer le Secrétaire d’Etat français à ...
Lire l'article
Le secrétaire d’État à la Coopération a été, vendredi, le premier représentant étranger reçu par le nouveau président du Gabon, Ali Bongo, dans l’ancien bureau de son père. «Tu me vois dans le bureau qu’occupait mon père. Je me sens impressionné par l’importance de mes responsabilités», lui a dit Ali, la larme à l’œil. «Il n’y a pas de fatalité. Tu es le fils de ton père, mais tu peux aussi être plus juste, et résoudre le problème de redistribution des richesses qu’il y a dans ce pays», lui a répondu Joyandet.
Lire l'article
Le secrétaire d'Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, est arrivé à Libreville depuis le 15 octobre dernier pour prendre part à l'investiture du nouveau chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba. La France avait été un des premiers pays à adressé ses félicitations à Ali Bongo après l'annonce des premiers résultats le 3 septembre dernier. La France est représentée à l'investiture d'Ali Bongo par son secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet, arrivé à Libreville depuis le 15 octobre dernier. Près d'une dizaine de chefs d'Etats sont attendus à cette passation de pouvoir entre Rose Rogombé, qui assure l'intérim depuis le ...
Lire l'article
Le nouveau secrétaire d’Etat à la coopération, Alain Joyandet, refuse le terme "Françafrique" au motif qu’il daterait des années 60. Certes, l’épouvantail agité par Paris n’est plus le bloc soviétique, mais la Chine. A cette réserve près, le père du néocolonialisme français, Jacques Foccart, aurait pu tenir, mot pour mot, le même discours que le petit soldat africain de Sarkozy. Jugez-en plutôt. La tête de Bockel tombée pour plaire à Bongo, Sarkozy a voulu le maire de Vesoul. Et on a le maire de Vesoul - pour paraphraser le grand Jacques. Deux semaines après sa nomination, le premier fait d’arme de ...
Lire l'article
Mardi, le nouveau sous-ministre de la Coopération et de la Francophonie doit se rendre dans les Alpes-Maritimes à l’occasion du 61e festival de Cannes. « Bakchich » s’interroge. Le bon Joyandet serait-il victime de ses propres ambitions ? Le tout frais Secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie, Alain Joyandet, n’est pas là que pour prêter allégeance aux pontes de la Françafrique. Installé là en remplacement de Jean-Marie Bockel – jugé un peu trop offensif contre les grands démocrates et fin gestionnaires des ressources de leurs pays que sont le président Bongo du Gabon ou Sassou du Congo ...
Lire l'article
L'Economie française dépend de ses possessions dans les ex-colonies. Mettre fin aux relations françafricaine c'est plonger la France dans la recession économique. De Air France à Areva , en passant par Total, Bolloré... l'économie française est pour plus de la moitié dépendante de l'Afrique francophone. Le gabon en est un exemple frappant où les hommes politiques français au pouvoir sont obligés d'aller pour faire allégeance et permettre une continuation du pillage des matiers premieres gabonaise (Petrole, bois...). Toute autorité française remettant en cause ce rapport inégalitaire entre la France et le gabon, est tout bonnement ecarté. Jean-Marie Bockel vient d'en ...
Lire l'article
"L’un des premiers freins au développement, c’est la mauvaise gouvernance, le gaspillage des fonds publics, l’incurie de structures administratives défaillantes, la prédation de certains dirigeants, la Françafrique est moribonde. Je veux signer son acte de décès". Paroles martelées le 15 janvier 2008 par Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d’Etat à la Coopération de France. Et ce n’était pas tout : plusieurs semaines après, 2 étudiants gabonais étaient expulsés, et, surtout, France 2, l’une des chaînes publiques, diffusait une élément sur les biens immobiliers d’Omar Bongo Ondimba, un documentaire repris du reste par TV5. De même, Denis Sassou N’Guesso ne sera pas épargné, ...
Lire l'article
Gabon: le tandem Guéant-Joyandet travaille à faire oublier la Françafrique
La visite à Libreville du secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant et du secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet a aplani les différends avec le Gabon mais, malgré les déclarations de rupture, elle démontre que la "Françafrique" a la peau dure. "Il y a une symbolique forte puisque le représentant du président de la République et le représentant du gouvernement que je suis viennent rendre visite au président Bongo. C'est la première visite officielle du nouveau secrétaire d'Etat", a souligné M. Joyandet. La "symbolique" est d'autant plus forte que M. Joyandet rend ainsi hommage au président Bongo, une des plus ...
Lire l'article
Joyandet se rend au Gabon, pour sa première visite en Afrique
Pour sa première visite en Afrique, le secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet ira jeudi au Gabon, dont les autorités avaient salué l'éviction de son prédécesseur, Jean-Marie Bockel, qui avait promis la fin de la "Françafrique". Accompagné du secrétaire général de la présidence Claude Guéant, M. Joyandet s'entretiendra avec le président Omar Bongo Ondimba durant cette visite de quelques heures, ont annoncé mercredi ses services. "Je vais aller faire mon premier déplacement africain au Gabon pour rendre visite au président, parce que je veux renouer les fils partout, je veux que l'ambiance constructive soit là", a déclaré M. Joyandet à ...
Lire l'article
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Alain Joyandet débouté par la société civile gabonaise
Confidentiel Joyandet, 1er invité de Bongo
Gabon : Alain Joyandet à Libreville pour l’adoubement d’Ali Bongo
Foccart est mort, vive Joyandet: Néocolonialisme décomplexé à la française
SARKO & Cie : Les grandes fautes de Joyandet
Claude Guéant et Alain Joyandet à Libreville pour que le système de pillage puisse continuer sans heurts
Françafrique: Joyandet est allé faire allégeance à Bongo
Gabon: le tandem Guéant-Joyandet travaille à faire oublier la Françafrique
Joyandet se rend au Gabon, pour sa première visite en Afrique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Avr 2008
Catégorie(s): Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*