- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Pose symbolique de scellés sur un hôtel particulier d’Omar Bongo à Paris

Des militants français et gabonais ont symboliquement posé jeudi des scellés sur un hôtel particulier présenté comme appartenant à la famille du président Omar Bongo à Paris, pour protester contre la visite du secrétaire d’Etat à la Coopération Alain Joyandet au Gabon.

“Joyandet va faire des courbettes devant Bongo”, alors que ce dernier est responsable du “pillage de son pays” et a “obtenu l’éviction de Jean-Marie Bockel qui avait dit trop fort son intention d’en finir avec la Françafrique”, a dénoncé l’un des militants de l’association “Cellule Françafrique” qui organisait cette mise en scène.

Il faisait référence à l’ancien secrétaire d’Etat à la Coopération, Jean-Marie Bockel, dont le départ en mars avait été salué par Libreville.

Une pancarte “Bien mal acquis” a été scotchée sur l’imposante porte de l’hôtel particulier dans le très chic 8ème arrondissement et des rubans d’adhésifs appliqués pour en bloquer l’entrée.

“Nous souhaitons saisir symboliquement cet hôtel particulier acheté en 2007 par la famille Bongo pour la modique somme de 18.875 millions d’euros (…) pour interroger la France et nos hommes politiques sur les relations actuelles avec certains potentats et régimes corrompus en Afrique”, a déclaré un militant, déguisé en huissier.

Il a “symboliquement” remis “le contrat de restitution de ce bien” à Marc Ona Essangui, un des principaux représentants de la société civile gabonaise, en visite en France. “Nous voulons des relations beaucoup plus saines d’Etat à Etat”, a déclaré ce dernier.

Un membre de la [1]

Selon l’association, cet hôtel particulier fait partie des nombreuses résidences que la famille Bongo possède en France et au sujet desquelles une enquête de police avait été ouverte après une plainte d’associations.

Des ONG affirmaient que ces biens avaient été acquis avec de l’argent public détourné. Ce dossier a été classé sans suite. Des responsables gabonais ont dénoncé une “campagne de dénigrement” contre M. Bongo.

Le Gabon est le 84e pays le plus riche au monde si on considère son Produit intérieur brut (PIB) par habitant, mais il dégringole à la 119e place, sur 177 Etats, dans le classement de l’Indicateur du développement humain (IDH).


SUR LE MÊME SUJET
Le ministère gabonais de la Santé a placé sous scellés, la semaine dernière, la pharmacie de "La Peyrie" à Libreville, point de ventre unique, sous préparation magistrale, de l’IM28, médicament controversé du Pr Donatien Mavoungou qui aiderait à lutter contre le Sida. Idem pour le Centre de recherche sur les pathologies hormonales (CRPH) où ce chercheur effectue ses travaux. Le Pr Mavoungou qui affirme que le CRPH ne dépend pas du ministère de la santé mais plutôt de celui de l’Enseignement supérieur, s’étonne de cet acharnement tandis qu’un groupe de chercheurs gabonais, installés au Canada et en Allemagne, a tenu ...
Lire l'article [2]
Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Ida Reteno Assonouet a reçu ce lundi en audience le syndicat national des greffiers (SYNAGREF), en vue d’examiner la question de leur statut particulier qui est à l’origine de la récente grève. A côté du principal point d’achoppement, les deux parties ont aussi parlé de l’octroi d’une indemnité conséquente de logement et de la violation des dispositions de la loi 29/93 du 27 aout 1993. La revendication liée aux fonds communs également revendiquée par les greffiers avait trouvé une solution favorable auprès du ministre de la Justice. Cette énième rencontre fait suite à la ...
Lire l'article [3]
Les Gabonais des USA lancent la campagne “Get Him Out” (Sortez-le de là) pour déloger Ali Bongo de son hôtel à New York
Les Gabonais des USA commenceront dès ce mercredi une campagne "Get Him Out" (sortez-le de là) visant à noyer tous les hôtels de New York où Ali Bongo est susceptible de rester de tracts contenant un seul message: "Get Him Out". Le tract confectionné par les Gabonais des Etats-Unis montrent un Ali Bongo en tenue de mujahidin sur corps de gorille et pose la question aux hôteliers: "Hébergez-vous cet animal dans votre hôtel? Son nom est Ali Bongo Ondimba". Suit alors une litanie de piques contre le dictateur. La Communauté gabonaise des Etats-Unis encourage tous les Gabonais à faxer ce tract à ...
Lire l'article [4]
Selon un article du Canard Enchaîné du mercredi 26 mai 2010 et intitulé Ali Bongo bien plus fort que papa, l’Etat gabonais a payé 100 millions d’euros pour s’offrir un pied-à-terre parisien. Cette somme devrait augmenter, l’immeuble en question (un hôtel particulier sis rue de l’Université dans le VIIe arrondissement) devant être rénové. Comme l’écrit Le Canard : "A l’arrivée, la facture devrait largement excéder cette centaine de millions puisque le Gabon achète aussi l’immeuble mitoyen pour y loger des bureaux et une partie de l’ambassade", des dépenses estimées à "un peu plus de 3% du budget gabonais." Au départ, c’est ...
Lire l'article [5]
L’Etat gabonais vient de faire l’acquisition d’un luxueux hôtel particulier, rue de l’Université, à Paris. Fait inédit, la transaction a été annoncée par la présidence gabonaise via un communiqué diffusé le 19 mai. Ali Bongo Ondimba « vient de faire procéder en toute transparence à l’acquisition d’un bien immobilier à Paris, rue de l’Université, dans le 7e arrondissement, pour le compte de l’Etat », indique le texte, relayé par lexpress.fr. L’investissement vise à « réduire notablement les frais d’hôtels lors des missions officielles », ajoute le texte. Le Palais du Bord de Mer ne dévoile, toutefois, ni le coût de ...
Lire l'article [6]
Le chef de l’Etat Ali bongo Ondimba a symboliquement inauguré, mercredi, l’usine de la compagnie des bois du Gabon (CBG) Ali Bongo Ondimba a coupé le ruban symbolique, avant d’actionner une machine. La CBG fait également de la transformation du bois, au travers de ses activités de déroulage et de placage du bois, et la fabrication des contreplaqués. La présence, à cette cérémonie, de l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, en disait long sur le sens de cette inauguration, quelques jours après la visite au Gabon du président français Nicolas Sarkozy. Le président directeur général de la CBG, Guillaume ...
Lire l'article [7]
Bongo Doit Partir
Lire l'article [8]
Où est donc passé Omar Bongo Ondimba? Le mouvement “Bongo Doit Partir” pose la question à Rio ce Samedi à 15h00
En considération de la mystérieuse absence d'Omar Bongo qui semble avoir déserté ses fonctions dans le plus grand des secrets et sans que le peuple ait été informé des conditions de son absence, et de l'immobilisme des institutions de la République (Parlement et Cour constitutionnelle) n'osant déclarer la vacance pourtant plus qu'évidente du pouvoir au Gabon conformément aux injonctions de l'Article 13 de la Constitution gabonaise, la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au Gabon a décidé de commencer à Rio, dès ce samedi 23 mai 2009 à 15h00, le débat de l'alternance politique démocratique au Gabon. La Coordination Nationale est ainsi ...
Lire l'article [9]
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article [10]
Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a procédé vendredi à Franceville à la pose de la première pierre de la construction du stade municipal de la capitale provinciale du Haut – Ogooué (sud - est). C'est dans la perspective de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2012, que la Gabon organisera conjointement avec la Guinée Equatoriale que le Président de la République a effectué ce geste marquant le démarrage des travaux liés aux constructions et réhabilitations des infrastructures sportives devant accueillir la compétition dans la localité. Le même geste sera effectué par le Chef de l'Etat dans les autres villes ...
Lire l'article [11]
Gabon : Quatre scientifiques réagissent à la mise sous scellés du laboratoire du Pr Mavoungou
Justice: le statut particulier des greffiers au centre d’une rencontre entre le Garde des Sceaux et le Synagref
Les Gabonais des USA lancent la campagne “Get Him Out” (Sortez-le de là) pour déloger Ali Bongo de son hôtel à New York
Ali Bongo : pour lui l’Etat gabonais investit 100 millions dans un hôtel particulier à Paris
Gabon : Ali Bongo annonce l’acquisition d’un luxueux hôtel particulier à Paris
Inauguration symbolique de l’usine de la CBG par Ali Bongo Ondimba
Bongo Doit Partir
Où est donc passé Omar Bongo Ondimba? Le mouvement “Bongo Doit Partir” pose la question à Rio ce Samedi à 15h00
Programme Meeting de Paris
Gabon: Bongo Ondimba a procédé à la pose de la première pierre du stade de Franceville
4 Comments (Open | Close)

4 Comments To "Pose symbolique de scellés sur un hôtel particulier d’Omar Bongo à Paris"

#1 Comment By BEMBA On 11 Avr 2008 @ 00:23

Très bien, je trouve cette initiative très bien. Se sont des actions comme celle là qu’il faut contre les despotes africains, et partout dans le monde, et notamment dans les pays riches, pour humilier les chiens vorace et primitif au pouvoir en Afrique noire. Se sont des actions symbolique comme cela qui risquerons de faire comprendre à nos rois nègres imbéciles, qu’ils sont ridicules puisque, ceux chez qui ils achètent les biens, les trouvent simplet. Les hôpitaux manquent de tout au Gabon, et le petit pygmée complexé au pouvoir depuis 40 ans au Gabon, achète un hôtel particulier à Paris en 2007 pour plus de dix huit millions huit cent mille euros, quel primitif. Le petit macaque ne savait même pas dire biodiversité devant l’assemblée générale de l’ONU en 2005, il a dit : biosité, une preuve d’illettrisme de sa part, qui a provoqué l’hilarité générale des autres délégations. Pour Bongo, développé le Gabon c’est d’avoir beaucoup de biens en France. Cela constitue pour lui une forme de réussite, de bonne gestion, d’un grand PDG américain, européen où asiatique, il ne se trouve même pas ridicule. Et pourtant, pour nous, il est lamentablement ridicule, car nous pensons le contraire. Pour nous un bon gestionnaire, c’est celui qui a développé son pays. Nous donnerons son âme aux chiens, pour être bien sûr qu’il ne reviendra pas après sa mort.

#2 Comment By Jules Arnaud On 12 Avr 2008 @ 03:58

ONG « BIEN ÊTRE ENVIRONNEMENT »

PORT-GENTIL, LE 12 MARS 2008
————————————-

Le Président Actif
___________

A

Monsieur Le GOUVERNEUR
Province de L’Ogooué Maritime

Objet : Affaires ROBERT MARINE SERVICES

Monsieur Le Gouverneur

Plusieurs semaine nous sépare de la dernière visite à Port-gentil de Monsieur le MINISTRE de la MARINE MARCHANDE & des EQUIPEMENTS PORTUAIRES, et de la décision prise en conseil de ministre en ce qui concerne la destruction d’une partie du quai et l’enlèvement de conteneurs enfoncés dans la mer sur le site de la base ROBERT MARINE SERVICES près de la SOGARA.

Nous remarquons simplement la non application des décisions du ministère de tutelle par la dite société de passer à la phase exécutoire, ce qui constitue pour nous une violation des principes du code international de l’environnement en matière de protection du DOMAINE PUBLIC MARITIME, et une volonté affichée de Monsieur ROBERT CHAMI d’ignorer la décision prise en conseil de ministre sous l’autorité du chef de l’état son Excellence EL HADJ OMAR BONGO ONDIMBA.

Monsieur le Gouverneur, dans cette partie du littoral les dégâts sont considérables et ils vont être plus considérables en ce qui concerne la qualité de la biodiversité et la préservation de l’écosystème dans la baie du cap, autant d’élément qui constituent notre environnement si nous ne prenons pas en considération les décisions prises par les pouvoirs publique.

Aussi, l’action de L’ONG « BIEN ETRE ENVIRONNEMENT » est d’aider et accompagner le développement tout en préservant le capital naturel dans le respect des textes pris en application.

La préservation de l’environnement ne veut pas dire arrêter le cours du développement, c’est fort de cela que nous demandons aux intervenants en faveur du dossier ROBERT MARINE SERVICES d’arrêter d’interférer aux décisions gouvernementales, et plutôt se placer dans la cause d’un intérêt majeur commun pour le bien des générations futures.

Dans l’attente, et avec mes remerciements anticipés, et l’espoir de la fin du dossier environnemental socio-écologique ROBERT MARINE SERVICES, je vous prie de croire Monsieur le Gouverneur de la Province de L’Ogooué Maritime, à l’expression de mon profond respect.

Edgar AWORE BOUMAH

ONG ” BIEN ÊTRE ENVIRONNEMENT ”
Port-Gentil
BP : 2547 TEL. : +241 05 98 86 10

Copies :
1. Mr. Le DPAM
2. Canal Delta
3. Radio Mandji
4. Tv+ Gabon
5. L’union

Les espaces, ressources et milieux naturels, les sites et paysages, la qualité de l’air, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres biologiques auxquels ils participent font partie du patrimoine commun de la nation …

#3 Comment By Guerriero On 16 Avr 2008 @ 13:28

Il n y a que la force pour faire partir un dictateur. Karl Marx,le Che et bien d’autres l’avaient compris depuis longtemps. On ne peut pas détruire un régime de l’intérieur alors que tu l’avais combattu de l’extérieur:ils ont un regard attentif sur toi. On ne peut pas chasser le régime Bongo par les votes,il sera perpétué par son fils. Les biens de la famille Bongo en France c’est une goute d’eau dans la mer, 1/1000000 de son patrimoine dans le monde entier. Ecoutez,le Gabon a été béni par Dieu et maudit par le régime Bongo. Il appartient aux gabonais de laver cette malédiction.
Guerriero

#4 Comment By nyck On 3 Juin 2008 @ 13:09

tous les biens de bongo dans le monde c’est l’argent du gabon. les dirigeants de la france doivent montrer leur bonne foi en saisissant les biens mals acquis du président le moins intelligent du monde.
malgré les 40 ans au pouvoir, il reste toujours villageois.
jai pitié pour les populations gabonaises.
et c’est comme sa qu’il ose vouloir donner des leçons amon président gbagbo.