Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’UPG s’attaque au BDP-Gabon Nouveau, accuse le mouvement de chercher la “mort” de Pierre Mamboundou

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2008
Catégorie(s): BDP@Médias,Lamentations,Politique

Dans un article bizarroïde intitulé “Pierre Mamboundou: Le Président de l’UPG, l’homme à abattre par le «Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau » du Dr MENGARA”, article sorti tout droit d’un esprit animé par la science-fiction, un certain Jean Félix MOULOUNGUI, ci-devant représentant et porte parole personnel de Pierre Mamboundou et de l’UPG, attaque le BDP-Gabon Nouveau et son président, le Dr. Daniel Mengara, qu’il accuse de chercher la “mort de Pierre Mamboundou”. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le fantasme de Monsieur Mouloungui le conduit à lancer pêle-mêle des accusations au rocambolesque le plus fantasmagorique, mélangeant patates et manioc, têtes de singe et pate d’arachide, intolérance politique et incohérence, le tout servi dans une salade bongoïste arosée de milliards trop salée pour notre goût.

N’a-t-on jamais appris à Monsieur Mouloungui que quand un « GRAND » parti politique comme l’UPG se permet de suivre les « petits » que nous sommes dans nos mesquins « égarements », c’est le « grand » parti qui y laisse des plumes en se faisant aussi petit que les « ouistitis » que nous sommes’ Votre liste comparative, qui contraste implicitement et explicitement la « virtualité existentielle » du BDP-Gabon Nouveau à l’incommensurable grandeur de l’UPG, le montre bien : A vos yeux, nous n’avons rien d’un mouvement qui mérite l’attention du très illustre parti qui est le vôtre.

Et pourtant, nous y voilà, le grand UPG ose s’abaisser au « petit niveau » de notre petit BDP, pour cracher le venin anti-BDP de la bouche même du très personnel porte-voix de Pierre Mamboundou, nous avons cité, le très grandiose Jean Félix Mouloungui, homme qui ne supporte pas que de petits trouffions en mal de net, de démocratie et de libre expression viennent de partout dans le monde s’exprimer librement sur les forums libres du BDP-Gabon Nouveau, où pourtant les insultes contre Daniel Mengara lui-même pleuvent sans pour autant que l’on voit Daniel Mengara lui-même s’en offusquer outre-mesure! Mamboundou ne permettrait pas qu’on l’insulte sur son propre site, alors de quel droit ce Mengara se permet-il de laisser des gens dire n’importe quoi sur le grand Mamboundou sans les chasser de son site? C’est sans doute une machination de Mengara pour “tuer” le grandiose Mamboundou, ça, non’ Alors, que l’on pende tout de suite Daniel Mengara, l’homme qui a osé faire du site de son fantômatique mouvement un ilôt de liberté politique sur le Net!

Notez quand-même, Monsieur le porte parole, que vous nous faites trop d’honneur de nous croire, dans la même foulée où vous nous dites inexistants, capables de défaire le si grandiose Mamboundou, au moment même où, par le miracle même du Dieu du Bord de Mer, il circule dans le pays à bord de grosses Hummers sorties par miracle d’on ne sait trop où, alors que les “pétits” que nous sommes en compagnie des “pôvres Gabonais”, tirons le diable par la queue. On ne peut tout de même pas se permettre l’outrecuidance de défaire les GRANDS qui roulent en grosses Hummers! Ah ça, non, respect des miracles oblige!

Ne vous inquiétez pas. Nous ne dérangerons pas le sommeil ni l’arrogance des “grands” autoproclamés qui mangent bien et se pavanent avec le bras posé tranquillement à la fenêtre d’une Hummer sortie du sang du peuple, et quelques milliards dans la poche pour aller développer eux-mêmes et qui Ndendé, et qui Lékoni, et qui Bongoville! Mais il va tout de même falloir leur faire vomir tout ça un jour, non’ Pour le bien du petit peuple en souffrance, non’ Vous ne trouvez pas cela nécessaire, Monsieur le grand porte parole?

Et nous ne prêterons surtout pas attention aux paroles qui sortent de la bouche de Mamboundou dans une vidéo où il accuse les journalistes français de cabale injuste contre le très GRAND “présida”, grand “papa” de la république manioc du Gabon. Ah ça, jamais! D’ailleurs, cela, Monsieur Jean Félix Mouloungui ne le permettra jamais car comme Mamboundou le dit dans la même vidéo, le linge sale gabonais doit se laver en famille. A bas les Français qui veulent priver les anciens opposants en retard au repas familial de quelques milliards bien mérités. Mais bon, nous sommes sûrs que le très illustre Monsieur Mouloungui va maintenant nous sortir que ces paroles qui défendent papa Bongo contre les insolents Français ne sont pas sorties de la bouche de son illustre Mamboundou. Il dira que c’est le BDP qui a traffiqué la vidéo, pour “tuer” Mamboundou.

Les démocrates que nous sommes se sont, bien évidemment, sentis obligés de partager, comme nous le faisons toujours, cet texte féerique de Monsieur Jean Félix Mouloungui avec le public, pour que la constipation mentale qui embrume son cerveau se révèle à tous dans sa plus grandiloquente fureur. Qu’a donc fait le « pétit » BDP-Gabon Nouveau à Monsieur le grandiose Jean Félix Mouloungui et à son très grandiose parti UPG pour mériter le torrent de lave qui vient ainsi de se déverser sur notre mouvement’

Nous nous réservons le droit, bien évidemment, de revenir très bientôt sur ce texte de l’UPG, que nous considérons officiel puisque pondu et signé par le très officiel représentant personnel et porte parole du Président de l’U.P.G, Pierre MAMBOUNDOU. Si les titres qu’il présente sont vrais, il faut donc croire que Monsieur le représentant personnel Jean Félix Mouloungui est bel et bien ici en train de porter très haut et fort la voix personnelle de Pierre Mamboundou et de l’UPG, révélant ainsi une opinion officielle de Pierre Mamboundou mûrement réfléchie et autorisée par lui. Notre réponse à cette logorrhée se fera donc également par le canal officiel de notre site, au moment choisi par nous.

En attendant, nous vous laissons lire, ci-dessous, le texte de Sieur Jean Félix MOULOUNGUI.

Bureau du Porte Parole
BDP-Gabon Nouveau


TEXTE INTEGRAL DE JEAN FELIX MOULOUNGUI
Mamboundou, Mengara, Bongo

PIERRE MAMBOUNDOU : Le Président de l’UPG, l’homme à abattre par le «Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau » du Dr MENGARA

A lire les différents commentaires sur le site de « Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau », force est de constater que le Président de l’UPG est présenté comme un gangster, c’est l’ennemi public numéro 1 du peuple gabonais, voilà en substance le traitement qui est réservé au Président de l‘ UPG sur le site de «Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau » du Docteur MENGARA .Campagne médiatique de dénigrement, divers « commentaires » diffamatoires et anonymes, consacrés à Pierre MAMBOUNDOU reviennent en boucle sur le dit site. Des pamphlets à épisodes retraçant les turpitudes réelles ou supposées de Pierre MAMBOUNDOU. Les auteurs n’ont évidemment pas le courage de leurs écrits, ils signent sous la cagoule. Mais en tout état de cause, la responsabilité incombe au Dr MENGARA, propriétaire du site.

Avec « Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau », pas besoin d’agiter avant de servir, le mélange est déjà tout prêt. C’est Dallas, le fast food à penser et à agir.

C’est une constante : l’anti Bongo et maintenant l’anti Mamboundou nouvelle cible, chaque mensonge sur Pierre Mamboundou est l’enchaînement des sincérités.

Dans ce va-de-la-gueule qui ressemble à un foutriquet, où se situe le « Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau » du Dr MENGARA sur l’échiquier politique gabonais ?

Il est temps de sortir du caniveau, que toutes les quilles soient comptées :

  • Ø Peut-on créer un parti politique en parjurant un nom patronymique ?
  • § Qui sont les fondateurs ?
  • § Combien de militants et sympathisants ?
  • § Quelle profession de foi ?
  • § Quelles sont ses sources de financement ?
  • § Est-il un parti politique ?
  • § Quel est son programme politique ?
  • § Quel est son projet de société ?
  • § Est-il simplement un groupe de pression existant à l’étranger ? Et qui le manipule ?

Comment peut-on de bonne foi se dire porteur d’un idéal de développement et incarner l’intolérance, souvent la haine et toujours la démagogie, l’ostracisme et l’absence de programme.

Ce n’est pas avec ce genre de sentiment que l’on peut construire le Gabon. IL est curieux que « Bongo Doit Partir, Gabon Nouveau » ressemble au « Beaujolais Nouveau » dont la recette tient en un seul objectif : rendre ivre et saouler les gabonais par des tissus de mensonges et des attaques personnelles.

L’histoire nous enseigne que les attaques personnelles sont l’apanage des groupuscules extrémistes qui jouent sur les réflexes de peur, stratégie héritée des groupuscules néo nazis et fascistes.

Cette violence portée par les mots, qui est celle de l’intolérance, du dogmatisme ou encore celle des exclusions fondées sur le rejet de l’autre. Par des dérives sectaires et fascistes, il faut inventer virtuellement un MAMBOUNDOU wanted, voyou, voleur, criminel, cancre, crétin, incapable, idiot, dangereux, etc…

Ces techniques de manipulation de foules, empruntées à la psychologie, à la psychiatrie et à l’hypnose comme du temps des nazis. Par ce viol de conscience, l’on crée une bulle médiatique qui entraîne les foules dans un délire collectif de persécution. Cette phase de paranoïa collective valide et légitime le scénario de lynchage, de lapidation et la vindicte populaire consacre le passage à l’acte d’élimination de celui qui est présenté comme Ennemi Public N° 1

Le comble en revanche, aucune cabale contre EYEGHE NDONG, MBA ABESSOLE, MBA OBAME, NDEMEZO, PING, Ali BONGO etc…., cette alliance des prédateurs qui plombent le Gabon !!

Vous êtes libres de critiquer Pierre MAMBOUNDOU sur ses idées et sur son projet de société, mais ne faut-il pas vous rappeler qu’il n’a aucun bilan d’exercice du pouvoir. Pourquoi le jeter en pâture ? Point d’attaques personnelles.

Quel intérêt à vouloir assassiner son adversaire politique, parce qu’il n’est pas d’accord avec vous ?

C’est vrai en plus d’un intérêt pécuniaire évident, les bourreaux jouissent de sentir leur emprise sur la population, de l’aliéner, de la rendre ivre, pour que leur influence soit totale. Il est temps de siffler la fin de la récréation. N’en déplaise à ces marchands d’usines à gaz et autres armes de destruction massive.

La démocratie est un état d’esprit, un débat d’idées contradictoire dans le respect de la différence et de l’autre. Ce n’est pas la guerre.

Il est temps d’enterrer ces égarements de guerre de tranchée néfastes et nuisibles à la paix dans notre pays. Ne faudrait-il pas vous rappeler que la « rumeur » est une arme criminelle redoutable ! Je ne me reconnais pas dans ce programme de la haine, de la jalousie, de la méchanceté gratuite, du complot ourdi, etc…, cela m’interpelle non seulement tous les matins en me rasant, mais toute la journée.

Il faut arrêter cette culture de la violence du terrorisme intellectuel, d’assassinat, de la fatwa, du tribalisme, de l’hydre totalitaire, de parjure, de mensonge, de faux, d’intrigues, et de discrimination qui n’engendre que guerres civiles, tribales, ethniques et génocides.

A tous ceux qui seraient tentés par des aventures criminelles et génocidaires, un avertissement et une mise en garde à tous ses intrigants et instigateurs : les génocidaires, les criminels de guerre, les auteurs et les commanditaires répondent de leurs actes devant le tribunal pénal international. Charles Taylor, ancien président du Libéria ; Milosevic, ancien président de Yougoslavie ; les seigneurs de guerre de la R.D. Congo, du Kosovo et, les génocidaires du Rwanda, en sont l’illustration de ces coupables devant la cour pénale internationale. Alors, prenons-en conscience !

L’ U.P.G. n’a pas vocation de diviser, ni d’exclure. Il ne faut pas que le Gabon se libère du sectarisme et de l’intolérance du PDG et ses alliés pour retomber dans une sorte d’intolérance et de sectarisme.

« Res publica », étymologiquement l’ « affaire » ou la « cause commune » a pour seul objectif de combattre le hasard pour répondre aux nécessités du développement et du progrès et en assurer la maîtrise. Alors, rendons à la politique ses lettres de noblesse.

La gravité de ma prise de position est un « plaidoyer pour une démocratie apaisée », c’est toute la quintessence qu’il faut retenir.

Les plus belles aventures humaines se sont forgées dans l’adversité, comme aujourd’hui. C’est la dureté des temps qui fait jaillir les promesses de bonheur et les espérances de progrès.

Etre homme politique, ce n’est pas un métier, c’est une charge. Il ne faut pas seulement en connaître les ficelles, il faut en remplir les devoirs dans la concorde et dans la paix, avec sagesse – N’est pas homme politique qui veut !

Jean Félix MOULOUNGUI
Représentant Personnel et Porte Parole du Président de l’U.P.G, Pierre MAMBOUNDOU, Europe & Etats-Unis d’Amérique.

Source: UPG


SUR LE MÊME SUJET
L’UPG décrète trois mois de deuil après la mort de Pierre Mamboundou
L’Union du peuple gabonais (UPG) a décrété trois mois de deuil pour tous ses partisans après le décès de son leader historique, Pierre Mamboundou survenu le 15 octobre dernier des suites d’une crise cardiaque. Cette décision fait suite à celle de ne pas prendre part aux législatives de décembre prochain pour des raisons déjà évoquées par Pierre Mamboundou de son vivant, notamment les conditions de transparence qui passeraient pour l’UPG, par l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. L’UPG soutient que la biométrie est la meilleure garantie pour la tenue d’une élection propre, transparente et équitable. Pour ce parti de l’opposition, ...
Lire l'article
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, visage de l'opposition gabonaise pendant 20 ans et ancien candidat à la présidentielle, est mort à l'âge de 65 ans, a annoncé le président Ali Bongo. Dans une déclaration lue à la radio d'Etat, le fils et successeur du défunt Omar Bongo a rendu lundi hommage à Pierre Mamboundou, un "patriote". Le communiqué lu par le porte-parole de la présidence parle d'une "énorme perte pour le Gabon". Selon un responsable de son parti Thomas Ibinga, la famille de Pierre Mamboundou a précisé qu'il avait succombé à une crise cardiaque. Fer de lance de l'opposition au Gabon pendant 20 ans, Pierre Mamboundou ...
Lire l'article
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” pleure le départ de Pierre Mamboundou
C'est avec la plus grande consternation que le mouvement "Bongo Doit Partir" a appris le décès, ce samedi 15 octobre 2011, de Pierre Mamboundou, opposant historique au régime des Bongo. Aux familles éprouvées par cette grosse et soudaine perte, et au peuple gabonais qui pleure avec nous son plus digne fils, notre mouvement transmet ses condoléances les plus émues. En Pierre Mamboundou vient de s'éteindre prématurément un monument national, un héros citoyen dont l'action politique désormais inachevée laisse dans le deuil et le désarroi un peuple qui attendait encore de lui le parachèvement de l'oeuvre de libération nationale commencée. Parmi tous les opposants ...
Lire l'article
La Famille de Pierre Mamboundou Mamboundou, a officialisé, ce dimanche sur la télévision nationale (RTG1), son décès par un communiqué dont en voici l’intégralité : Les Clans Badjema et Dibamba , les familles de feu Mamboundou Jean et de Mboumba Elisabeth ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis, connaissances, aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, au Peuple gabonais, aux autorités gabonaises, aux autorités diplomatiques accréditées au Gabon, au peuple africain et au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et Député à l'assemblée nationale. Décès survenu dans la nuit du ...
Lire l'article
Le Mouvement « Bongo Doit Partir » répond favorablement à l’appel à l’unité de Pierre Mamboundou et de la Société Civile Gabonaise
Pour obtenir le PDF, Cliquez ici Prenant acte des appels à l’unité lancés, d’une part, par Pierre Mamboundou, président de l’UPG, et, d’autre part, par la société civile gabonaise par le biais de la coalition associative «Ça suffit comme ça », le mouvement politique en exil « Bongo Doit Partir » (BDP) affirme son adhésion totale et inébranlable à ces appels. Saluant le rapprochement actuellement en cours entre la société politique et la société civile au Gabon, le BDP tient cependant à mettre en garde les acteurs de ce rapprochement contre toute attitude de naïveté qui consisterait, comme cela a souvent été le cas, à ...
Lire l'article
De retour au Gabon en provenance de Paris en France il y a quelques semaines, le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, a promis de rendre public dans les prochains jours sa nouvelle approche politique, en disant espérer le soutien du peuple et de ses alliés politiques, citant notamment sa formation politique, l’Union du Peuple Gabonais (UPG), et la plate forme qui l’a soutenu lors de la présidentielle du 30 août 2009, l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR). La question que d’aucuns se posent est de savoir si Pierre Mamboundou serait tenté par une nouvelle aventure ? Est-il prêt ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), chef de file de l’opposition a déclaré à la première chaîne de Radio Télévision Gabonaise (RTG1) que « face à la mort, nous devons mettre de côté les clivages politiques personnels » en présentant ce lundi soir ses condoléances au président de la République, Omar Bongo Ondimba et à sa famille à la suite du décès de la Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba. « Nous demandons au chef de l’Etat d’être fort. Nous pensions que la science aurait permis le rétablissement d’Edith Lucie Bongo Ondimba mais malheureusement les choses ...
Lire l'article
Gabon : Pierre Mamboundou en danger de mort’
Le président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, a révélé le 8 août à Libreville « les preuves » d’un complot savamment organisé visant, selon lui, à l’élimination physique de sa personne. Une élimination qui devait avoir lieu le « 15 » ou le « 17 août 2008 », en pleine commémoration de la fête de l'indépendance. Pierre Mamboundou est certain que ses jours sont comptés. Au cours d'une conférence de presse qu'il a animé le 8 août à Libreville, le président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) a révélé qu'un complot visant son ...
Lire l'article
Agrandir Image Bongo-Mamboundou: Alliance des fossoyeurs (Montclair, le 11 juin 2007 - BDP-Gabon Nouveau) - Il n'y a rien de plus pathétique qu'un peuple vaincu qui, pour se consoler, s'évertue à transformer en victoire les échecs de ses leaders. Il n'y a rien de plus malheureux que des militants qui, pour masquer leur désarroi, s'exercent désespérément à trouver, dans les trahisons et les compromissions de leurs leaders, les excuses et les palliatifs qui leur permettraient de continuer à justifier leurs engagements et leurs espoirs, même quand les actes de leurs leaders présentent toutes les évidences d'une fin de combat. Et il n'y ...
Lire l'article
L’UPG décrète trois mois de deuil après la mort de Pierre Mamboundou
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
Mort de l’opposant gabonais Pierre Mamboundou
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” pleure le départ de Pierre Mamboundou
La famille de Pierre Mamboundou Mamboundou annonce officiellement son décès
Le Mouvement « Bongo Doit Partir » répond favorablement à l’appel à l’unité de Pierre Mamboundou et de la Société Civile Gabonaise
Gabon / Remaniement gouvernemental : Pierre Mamboundou Mamboundou, l’heure du choix
Gabon: « Face à la mort, nous devons mettre de côté les clivages politiques personnels », Pierre Mamboundou (Opposition)
Gabon : Pierre Mamboundou en danger de mort’
Omar Bongo, Pierre Mamboundou et les 11 milliards de Ndéndé: Une alliance de fossoyeurs qui consacre la mort de l’état et de la démocratie au

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne 4,20 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Avr 2008
Catégorie(s): BDP@Médias,Lamentations,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

27 Réponses à L’UPG s’attaque au BDP-Gabon Nouveau, accuse le mouvement de chercher la “mort” de Pierre Mamboundou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*