Socialisez

FacebookTwitterRSS

Emeutes de la faim : la Banque mondiale tire la sonnette d’alarme

Auteur/Source: · Date: 14 Avr 2008
Catégorie(s): Monde

La Banque mondiale (BM) a décidé d’octroyer une aide de 10 millions de dollars à Haïti et d’y envoyer des experts pour aider les autorités haïtiennes à répondre à la crise alimentaire, qui a généré de violentes émeutes (5 morts et 200 blessés) et coûté son poste au premier ministre, Jacques Edouard Alexis. L’aide débloquée vise à permettre au gouvernement de “réagir à la hausse des prix de l’alimentation, qui deviennent inabordables pour les familles pauvres”, explique la Banque mondiale dans un le communiqué. Samedi le président haïtien René Préval a annoncé une réduction du prix du riz pour éviter une répétition des violences des derniers jours.

Ces événements soulignent encore une fois l’importance de la crise alimentaire qui frappe actuellement les pays pauvres. Les assemblées de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, qui se sont tenues ce week-end à Washington, ont manifesté leurs préoccupations à cet égard. Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI prévient qu’une poursuite de la flambée des prix aura des “conséquences terribles” : “comme nous l’avons appris dans le passé, ce genre de situation se finit parfois en guerre”, a-t-il dit.

ROBERT ZOELLICK : “NOUS NE POUVONS PAS ATTENDRE”

Le monde se dirige “vers une très longue période d’émeutes” et de conflits liés à la hausse des prix et à la pénurie des denrées alimentaires, estime aussi Jean Ziegler, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, dans un entretien à Libération publié lundi. “On va vers une très longue période d’émeutes, de conflits, des vagues de déstabilisation régionale incontrôlable”, déclare-t-il. “Avant la flambée des prix déjà (…) 854 millions de personnes étaient gravements sous-alimentées. C’est une hécatombe annoncée”, met en garde M. Ziegler.

D’après un rapport de la Banque mondiale publié la semaine dernière, la hausse des prix du blé atteignait 181% à l’échelle mondiale en février sur 36 mois, et la hausse mondiale des prix alimentaires 83% sur la même période. Cette flambée des prix a entraîné des manifestations violentes en Egypte, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Mauritanie, en Ethiopie, à Madagascar, aux Philippines, en Indonésie, entre autres. Mais la Banque mondiale considère que ce sont au moins 33 Etats dans le monde qui sont menacés de troubles politiques et de désordres sociaux.

Le dossier sera discuté lors du G8 Finances, en juin au Japon. “Mais, franchement, nous ne pouvons pas attendre jusque là”, a estimé Robert Zoellick, le patron de la Banque mondiale. Pour lui, il est temps de proposer une nouvelle matière de politique alimentaire, réellement ambitieuse. Il demande avec vigueur aux pays donateurs de fournir immédiatement au moins 500 millions de dollars dont a besoin le Programme alimentaire mondial pour faire face à la crise. La Banque mondiale prévoit de presque doubler ses prêts agricoles en Afrique en les portant à 800 millions de dollars. M. Zoellick veut aussi que les fonds souverains développent leurs investissements en Afrique, parmi d’autres mesures destinées à apaiser l’impact du ralentissement économique mondial sur les pays les plus pauvres.

source: le monde avec AFP et reuters 


SUR LE MÊME SUJET
La Banque mondiale prépare son nouveau cadre de partenariat avec le Gabon pour la fin de cette année, a annoncé à Libreville le Directeur des opérations de l'institution, M. Gregor Binkert. L’appui qui y est prévu sera de trois à quatre fois supérieur à l’intervention actuelle, a indiqué M. Binker, à l’occasion de la signature, mardi dernier à Libreville, d’une convention de financement de 7 millions 436 000 euros (4 milliards 878 millions 024 230 FCFA) représentant la seconde tranche de l’opération DPL (Development Policy Loan). La priorité sera donnée aux infrastructures routières et communautaires, à l’amélioration du ...
Lire l'article
Une délégation du bureau régional de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, basé à Yaoundé au Cameroun, a séjourné samedi dernier à Port-Gentil, la capitale économique (ouest), pour visiter les infrastructures réalisées dans le cadre du projet de développement des infrastructures locales (PDIL), financé de concert par la Banque mondiale et l’Etat gabonais. Conduite par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, M. Grégor Binkert, la délégation comprenait Mme Zouera Youssoufou, représentant résident de la Banque mondiale pour le Gabon et non-résident pour la Guinée-Equatoriale, M. Idriss Deffry, consultant à la Banque mondiale. Des membres de la ...
Lire l'article
Gregor Binkert, nouveau directeur des opérations à la Banque mondiale pour le Gabon, le Cameroun, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale, est attendu à Libreville où il séjournera du 20 au 26 juillet pour une prise de contacts avec partenaires locaux au développement. Cette visite va également permettre de poser les bases de l’orientation du nouveau cadre de partenariat entre le Gabon et l’institution. Le nouveau directeur des opérations à la Banque mondiale pour le Gabon, le Cameroun, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale, Gregor Binkert, séjournera à Libreville du 20 au 26 juillet prochain. Il s’agit d’une ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, vient de recevoir à Libreville une délégation du Fonds monétaire international (FMI) venue faire le point sur la situation économique et financière du pays, accablé par la crise et toujours enlisé dans ses vieilles failles de gestions. Ces travaux ont notamment permis de mettre en exergue le problème de la masse salariale qui grève le budget de l'Etat et la prépondérance du secteur pétrolier dans le revenu national, pour lesquels des programmes de planification et de restructuration devraient être élaborés avec le FMI. Face aux difficultés enregistrées cette année pour élaborer un budget viable ...
Lire l'article
Le directeur général du Fonds monétaire International (FMI), Dominique Strauss-Khan, a alerté la communauté internationale sur les retombées aggravées de la crise financière mondiale sur les pays les plus démunis. Pour éviter que la crise économique ne se mue en crise humanitaire pour les pays les plus pauvres de la planète, le directeur général du FMI a estimé qu’il fallait débloquer dans les plus brefs délais au moins 25 milliards de dollars pour aider ces pays à surmonter la crise. Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, vient à nouveau de tirer la sonnette d’alarme à l’occasion ...
Lire l'article
La ministre du Tourisme et des Parcs nationaux, Yolande Bike, a reçu le 11 février à Libreville le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, pour faire le point sur la mise en œuvre du projet d’appui à la gestion des ressources naturelles et à la préservation de la biodiversité, financé par l’institution bancaire à hauteur de plus de 2,6 milliards de francs CFA. Le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, assure le suivi des projets mis en œuvre par son institution au Gabon, notamment dans le secteur de l’environnement, pour lequel il ...
Lire l'article
L’Union africaine (UA) et la Banque mondiale ont signé le 3 octobre à Washington un mémorandum d'accord portant extension de leur collaboration multisectorielle pour le développement du continent. Cet accord définit un cadre général de collaboration sur une période initiale de cinq ans dans les domaines de l’intégration régionale, de la gouvernance, des pays sortant de conflit, des relations avec la diaspora, du VIH/Sida et des autres maladies transmissibles. Le président de la Banque Mondiale, Robert Zoellick, et le président de la Commission de l'Union Africaine, Jean Ping, ont réaffirmé le 3 octobre dernier à Washington leur volonté de renforcer leur ...
Lire l'article
Dans le cadre du Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) opérationnel depuis le 25 juin dernier, la Banque mondiale vient de sélectionner quatorze pays en développement et neuf pays industrialisés pour bénéficier de ce mécanisme financier international contre la déforestation et les changements climatiques. Ce système devrait permettre de soutenir les efforts contre la déforestation des pays en développement et de promouvoir le marché du carbone forestier. Le dernier pas pour le lancement du Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) de la Banque mondiale vient d'être franchi avec la sélection des quatorze pays bénéficiaires de ce ...
Lire l'article
A la suite du président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, qui prône un « new deal » alimentaire à l’échelle mondiale, les appels se multiplient en faveur d’initiatives des pays riches pour aider les pauvres à faire face à la hausse des prix des denrées alimentaires, à l’exemple du premier ministre britannique, Gordon Brown, qui a écrit une lettre à son homologue japonais, dont le pays préside le G8, appelant notamment à examiner l’impact des biocarburants sur les prix alimentaires, lors du sommet des huit nations les plus industrialisées, qui se tiendra au Japon en juillet prochain, alors que ...
Lire l'article
Les responsables de la Banque Mondiale se félicitent de la coopération active développée au fil des années avec le Gabon en vue de renforcer ce partenariat à visage humain, à en croire le Représentant résident de cette Institution de Bretton Woods, Olivier Fremon vantant, mercredi à Libreville, devant les médias nationaux et étrangers, le niveau d’engagement de cet Organisme en terre gabonaise, à savoir 22 milliards 500 millions de francs CFA décaissés depuis près de trois ans jusqu’à ce jour pour contribuer, aux côtés du gouvernement, à lutter contre la précarité et la misère galopantes à l’échelle de l’arrière-pays. Dressant, ...
Lire l'article
La Banque mondiale prépare un nouveau cadre de partenariat avec le Gabon
La Banque mondiale visite ses projets à Port-Gentil
Gabon : Nouvelle coopération à l’horizon avec la Banque mondiale
Gabon : Le FMI tire la sonnette d’alarme
APD : Le FMI tire la sonnette d’alarme pour les pays pauvres
Gabon : La Banque mondiale suit ses projets pour la biodiversité
UA : Ping signe un accord avec la Banque mondiale pour le développement de l’Afrique
Déforestation : Le plan de bataille de la Banque mondiale
Les pays riches promettent d’agir face à la flambée des prix des denrées alimentaires dans les pays pauvres
Gabon: Banque Mondiale ‘ Gabon : En près de 3 ans, l’Institution de Bretton Woods a investi 22 milliards 500 millions de Francs CFA en


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Avr 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*