- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Libreville : plus d’entrain au deuxième jour

Les listes conduites par André Dieudonne Berre, Patrice Lémina, Jean-Francois Malolas, Paul Mba Abessole, Michel Leslie Teale, Jean-François Ntoutoume Emane, ont, respectivement, aux 1er, 2e, 4e et 5e arrondissements, fait leur entrée dans l’arène en organisant d’imposantes manifestations.

LE deuxième jour de la campagne électorale pour les locales du 27 avril ouverte, samedi, a connu un peu plus d’entrain que la veille au cours d’imposants rassemblements organisés par le Parti démocratique gabonais, l’indépendant Patrice Jean-Claude Lemina, l’Union Républicaine du Développement et du Progrès (URDP), le Rassemblement pour le Gabon, aux 1er, 2e, 4e et 5e arrondissements.

Au 1er arrondissement, précisément à Okala, quartier situé au nord de la capitale, André Dieudonné Berre, naguère maire de Libreville au terme des élections locales de 2002, sur le thème: “Notre engagement, agir pour le mieux-être des populations”, a saisi le lancement de la campagne pour dresser le bilan des précédents exercices de la majorité d’arrondissement sortante que détenait le parti au pouvoir. IL a aussi présenté les grandes lignes du projet de la circonscription en vue de recueillir le plus de suffrages possibles, et partant le plus grand nombre de conseillers d’arrondissement. Un exercice auquel s’est également prêté Victoire Lasseny Duboze, colistière, qui a invité les populations à ne pas faire fausse route, mais à voter pou la liste PDG sur laquelle figurent des hommes et des femmes expérimentés, ayant fait leurs preuves dans la gestion des affaires. Un message de sensibilisation et de mobilisation relayé dans les différentes langues locales.

Non loin de là, l’indépendant Patrice Jean-Claude Lemina, qui conduit une liste opposée, a lui aussi, tenu en haleine les populations du quartier Ntchowina. II a présenté un projet en cinq points, comportant la lutte contre l’insalubrité en milieu urbain, la lutte contre l’insécurité, la création d’une administration de proximité, la réorganisation des services, la prise de conscience de certains acquis, etc.

Toujours dans le même arrondissement, Jean-Marcel Malolas de l’URDP a rassemblé du côté de P Ecole normale supérieure (ENS), militants et sympathisants. Comme projet, il préconise une purification de tous les niveaux de la capitale gabonaise.. Cela, dit-il, à cause de la dépravation des mœurs, la précarité, la misère et du sous-développement qui l’empêchent d’être à la hauteur des autres grandes cités du monde.

GESTION MUNICIPALE Un discours quasiment identique de celui de Paul Mba Abessole, au cours de son meeting organisé non loin de l’église de Nkembo. La liste conduite par le leader du Rassemblement pour le Gabon (RIS) au deuxièmement affronte, une fois encore, au cours de ces locales, celle du PDG de Jean Eyeghé Ndong. Dans tous les cas, tous se proposent de promouvoir le travail et la justice pour tous, afin de permettre à notre capitale de sortir de son sommeil profond. Car, la ville de demain doit savoir exporter son image vis-à-vis de l’extérieur, tout en garantissant à ses citoyens, un mieux-être social permanent. Notons que tous les intervenants au meeting du RPG, ont milité pour la poursuite de l’œuvre entamée et inachevée.

Dimanche également, la liste menée par Michel Leslie Teale, au 4e arrondissement, n’a pas raté son entrée dans l’arène avec un meeting monstre rehaussé par la présence de hauts responsables du PDG, notamment, Jean Eyeghé Ndong, venu apporter son soutien à ses camarades. Aussi bien Michel Teale, Eyeghé Ndong, Jacques Adiahénot qu’Alexandre Barro Chiambrier, tous ont demandé aux électeurs de porter leur choix sur la liste pédégiste. Une liste qui traduit la diversité, l’engagement, l’écoute, la proximité et la solidarité et se propose de poser de nouveaux actes en direction des populations. Le PDG entend, dans cette circonscription poursuivre le renforcement des acquis en matière d’équipements socio-collectifs, notamment, la création de bornes fontaines, l’extension de l’adduction d’eau, la multiplication des points lumineux et le renforcement du réseau électrique, la réhabilitation et les fournitures diverses pour les écoles et les dispensaires. Des équipements structurants (profilage, bitumage ou pavage des voiries, des ponts, buses, passerelles, etc), L’encadrement des jeunes, au plan social et de solidarité agissante, un programme cohérent à même de contribuer au bien-être social et environnemental des populations.

RASSENIBLEMENT Au 5e arrondissement, l’ancien Premier ministre, et vice- président du PDG, Jean-François Ntoutoume Emane, n’a pas fait dans la dentelle pour battre le rappel des troupes lors de l’imposant rassemblement politique organisée sur l’esplanade de la mairie de cette circonscription territoriale. Prestation des majorettes du fan club éponyme, celle des artistes de l’arrondissement, ont donné un cachet particulier à cette grand-messe politique. La tête g liste du PDG s’est targuée d’avoir entamé la traduction en actes des engagements du président fondateur du PDG, Omar Bongo Ondimba, par des aides multiformes. On peut citer: la distribution du matériel didactique dans les écoles, La distribution du matériel informatique et de reprographie, l’organisation des cours de soutien, du concours des meilleurs élèves, des cours de conduite, des stages en entreprises, l’institutionnalisation de récompense des meilleurs élèves, l’organisation des activités socioculturelles et sportives, etc.

De ce fait, conscient de ce que la gestion d’une municipalité requiert une expertise, beaucoup plus en amont, Jean-François Ntoutoume Emane s’est fait le porte-étendard des treize mille (73 000) habitants du 5e arrondissement, pour traduire leurs préoccupations les six prochaines années, avant de lancer: « Au 5e arrondissement, avançons tous unis dans la justice sociale, le dialogue, la tolérance et la fidélité au père de la nation Bongo Ondimba » une invite aux électeurs à faire preuve de maturité et de pragmatisme politique.
« Ne vous trompez pas et votez franc et massif pour cette liste d’hommes et de femmes expérimentés et rompus à la gestion de la chose publique » a conclu Ntoutoume Emane.

Aujourd’hui, d’autres formations politiques feront également leur entrée pour décliner les grandes lignes de leurs programmes. 


SUR LE MÊME SUJET
La journée officielle de lancement de la campagne électorale pour les élections législatives du 17 décembre prochain a été marquée par un calme total dans les endroits publics et populaires de la ville de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié dans le centre sud du Gabon. Au siège provincial du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) dans le centre-ville, au premier arrondissement, l’ambiance était à l’image des jours ordinaires. Le secrétaire provincial, Fidèle Pango était présent avec l’ensemble de ses collaborateurs demandant à la presse de faire preuve de patience pour obtenir le programme des meetings qui devrait être lancé jeudi ...
Lire l'article [1]
Entamée le 21 juillet dernier, la révision de la liste électorale s’achèvera le 3 septembre prochain, avant une deuxième révision qui interviendra à quelques semaines de la tenue du scrutin. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a précisé à quels types d’électeurs s’adresse cette seconde opération, qui contrairement à la première, ne concerne pas l’ensemble des citoyens. Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation a rappelé aux électeurs, dans un communiqué publié ce 27 août, que «la révision de la liste électorale, entamée le 21 juillet 2011 dernier et ...
Lire l'article [2]
Effective depuis ce mardi (02 novembre-16 décembre 2010), sur l’ensemble du territoire national, l’opération de révision annuelle de la liste électorale a démarré timidement dans la capitale gabonaise. Un manque d’engouement a été observé dans les maries du 6ème, 1er et 3ème arrondissement de la commune de Libreville, sillonnées, ce jour, par un reporter de GABONEWS qui s’est également rendu dans l’agglomération d’Owendo (au sud de Libreville). Ce « timide démarrage » s’expliquerait, a-t-on souligné, par l’attitude des « Gabonais qui sont habitués à se manifester vers les derniers jours de l’opération » d’une durée de ...
Lire l'article [3]
Après 41 années passées à la tête du Gabon, Omar Bongo a rendu l'âme le 8 juin 2009 mort à l'âge de 73 ans, des suites d'un cancer, indiquait les médias français. Après avoir suspendu ses pouvoirs à Libreville le 6 mai 2009, le plus ancien chef d'État africain avait été admis dans une clinique de Barcelone. Nicolas Sarkozy avait été immédiatement informé de son décès.Son épouse Édith Lucie Bongo quant à elle était décédée le 14 mars 2009 des suites d'une longue maladie, à Rabat, au Maroc. Pour rendre hommage à leur ancien président, le peuple ...
Lire l'article [4]
L’ouverture de la campagne pour le compte des élections sénatoriales et législatives partielles, dimanche, dans les différentes localités où les sièges sont en jeu, a mis en exergue deux candidats de poids, Paul Mba Abessole du Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité) et Jean Eyéghé Ndong, membre de l’Union Nationale (UN, opposition) qui devront s’affronter, le 6 juin prochain, pour décrocher le siège du deuxième arrondissement de Libreville, a constaté GABONEWS. Pour ce lancement officiel de la campagne, chaque camp a battu le rappel des troupes. Ainsi, à Nkembo où Jean Eyéghé Ndong a pris la parole pour se présenter officiellement, ...
Lire l'article [5]
Le deuxième Conseil national d’orientation du Campus numérique francophone de Libreville (CNFL), co-présidé par le Directeur du Bureau Afrique centrale de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), Jean Gratien Zanouvi et le recteur de l’Université Omar Bongo (UOB), Fidèle-Pierre Nze Nguema, s’est ouvert lundi à Libreville. Le Directeur du Bureau Afrique centrale de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), Jean Gratien Zanouvi co-président de ce Conseil, ouvrant ces assises a déclaré que « la réunion de ce jour a pour objet de présenter le bilan des activités du CNFL sur la période 2007-2008 ». Ainsi, a-t-il précisé: « Mes collaborateurs chargés de ...
Lire l'article [6]
La deuxième édition de la caravane du théâtre municipal a pris fin, dimanche dernier, à la mairie du 1er arrondissement de Libreville en présence des organisateurs et des partenaires de l’événement. L’essentiel des pièces et des sketches offerts au public, qui a répondu massivement à ce rendez-vous culturel, par les différentes troupes, notamment Ogouée-drama, initiatrice du projet, ont porté sur les questions de l’heure, particulièrement la protection de l’environnent, la lutte contre la corruption, etc. Ainsi, en dépit de quelques difficultés qui ont émaillé le déroulement de cette deuxième édition, c’est globalement satisfaits que les organisateurs, partenaires acteurs et spectateurs, après ...
Lire l'article [7]
La deuxième édition de « la caravane du théâtre municipal » ouverte le 17 août dernier connaît, selon le comité d’organisation, des problèmes techniques. Ce qui expliquerait l’annulation, dimanche, de la deuxième des trois représentations prévues cette année. La deuxième programmation de la « caravane du théâtre municipal », prévue pour dimanche dernier, n’a pas pu avoir lieu faute, selon le chargé de la communication du comité d’organisation, Cédric Boukandja, de problèmes techniques. Par conséquent, les amoureux de théâtre qui ont fait le déplacement de l’esplanade de la mairie du premier arrondissement ont dû rebrousser chemin. Toutefois, « si le spectacle ...
Lire l'article [8]
Gabon: Politique: Clôture de la caravane de l’UPG à Libreville
L’Union du peuple gabonais (U.P.G) a clôturé sa caravane de sensibilisation, dimanche dernier, dans le 5ème arrondissement de Libreville, qui avait pour objectif de présenter aux populations la liste des candidats retenus pour les échéances électorales du mois d’avril prochain. Le président du parti de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, a présenté dimanche dernier aux populations, les hommes et les femmes qui ont été choisis pour représenter le parti dans le 5ème arrondissement. Une liste de 16 candidats, en tête desquels, l’honorable député Jean Claude Ndembi. Selon Pierre Mamboundou, le 5ème arrondissement représente le symbole du changement. Raison pour laquelle, ...
Lire l'article [9]
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau tient sa deuxième conférence de presse à Libreville
Le BDP-Gabon Nouveau, mouvement politique d'opposition radicale au régime Bongo a tenu sa deuxième conférence de presse "déjeuner de presse" avec les journalistes à Libreville samedi 16 février 2008 à 10h00 du matin au restaurant Le Calypso. Le but de la conférence de presse était de : Présenter les grandes lignes des "entretiens citoyens" prévus par le mouvement dans le cadre de la "Tournée du patriote "qu'il prépare et qui, dès le mois de mars 2008, verra le mouvement aller au contact des populations un peu partout dans le pays ; Discuter des sujets urgents qui préoccupent les populations, notamment les inondations, les ...
Lire l'article [10]
Pas de meeting à Mouila au premier jour de la campagne électorale
Gabon : Précisions sur la deuxième révision de la liste électorale
Politique / Révision des listes électorales: Pas d’engouement au premier jour
Gabon : Bientôt un an , jour pour jour que le président Omar Bongo décédait
Elections Partielles 2010: Paul Mba Abessole et Jean Eyéghé Ndong à l’assaut du siège du deuxième arrondissement de Libreville
Gabon: Le deuxième Conseil d’orientation du Campus numérique francophone tient ses assises à Libreville
Gabon: Tombée de rideaux sur la deuxième édition de la caravane du théâtre municipal
Gabon: Culture / La deuxième édition du théâtre municipal connaît des difficultés
Gabon: Politique: Clôture de la caravane de l’UPG à Libreville
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau tient sa deuxième conférence de presse à Libreville