Socialisez

FacebookTwitterRSS

Clinton-Obama : une primaire démocrate cruciale en Pennsylvanie

Auteur/Source: · Date: 21 Avr 2008
Catégorie(s): Monde

Tara Sydney et Teri Patterson se sont connues en faculté de droit. Deux jours avant la primaire démocrate du mardi 22 avril en Pennsylvanie, les deux amies sont venues de Washington faire du porte-à-porte pour Barack Obama à Philadelphie. “La campagne est devenue tellement mesquine que j’ai hésité à venir. J’étais désenchantée”, dit Tara Sydney, avocate dans une association de protection de l’enfance. Teri Patterson, juriste dans une entreprise, a, au contraire, eu envie de s’engager. “Jusqu’à présent, je m’étais contentée d’envoyer de l’argent. Mais après les attaques sur le patriotisme d’Obama, je voulais montrer que nous sommes des gens normaux et que nous ne sommes pas en train de comploter quoi que ce soit contre les Etats-Unis !”
Après six semaines sans scrutin, le vote de la Pennsylvanie va permettre de mesurer l’impact des attaques endurées depuis un mois par le sénateur de l’Illinois Barack Obama, favori de la course à l’investiture de son parti pour l’élection présidentielle de novembre.

Les sondages continuent à donner un avantage de 5 points à la sénatrice de New York, Hillary Clinton, dans cet Etat de tradition ouvrière, emblématique de la classe moyenne en difficulté dont elle entend défendre les intérêts.

Mais l’écart s’est réduit. M. Obama, qui voudrait bien en finir, après quatre mois d’une campagne de plus en plus rude, a investi massivement en publicité télévisée. Et pour la première fois, il a recours, lui aussi, à des attaques fortement négatives. Le dernier clip accuse Mme Clinton de “financer des campagnes de calomnies avec l’argent des lobbies”.
“LA CAMPAGNE L’A CHANGÉ”
La Pennsylvanie compte 3,9 millions d’électeurs démocrates. Si 250 000 nouveaux électeurs ont été enregistrés, la participation ne devrait pas, pas plus que dans les autres Etats, dépasser 50 %. Mme Clinton bénéficie d’un avantage dans la région de Pittsburgh et dans les localités rurales, mais la course est plus disputée à Philadelphie, une ville où la population est mélangée et où se concentrent 20 % des électeurs enregistrés.

Les commentateurs politiques estiment que le tir nourri dont a fait l’objet Barack Obama à propos de ses relations à Chicago ont eu pour effet de diminuer son aura et de le ramener au rang des politiciens ordinaires. “La campagne l’a changé, a estimé le chroniqueur conservateur David Brooks. Il est devenu plus à gauche et il ressemble à un candidat conventionnel échangeant des piques avec son adversaire.”
Si on en juge par les derniers événements de campagne, la popularité de M. Obama ne paraît pas affectée : 35 000 personnes pour un meeting à Philadelphie ; des électeurs enthousiastes aux arrêts du train intitulé “Sur les rails du changement” à bord duquel il a entrepris de parcourir l’Etat.

Sauf coup de théâtre, la position de M. Obama n’est pas menacée. Il a gagné dans 28 Etats (contre 14 pour Mme Clinton) et la devance de 700 000 voix alors qu’il ne reste plus que 9 Etats après la Pennsylvanie. Mais il est condamné à se montrer compétitif, mardi, auprès de l’électorat “col bleu” s’il veut réussir, enfin, à faire basculer dans son camp les super-délégués dont le vote va être décisif, en l’absence d’une majorité absolue à l’issue du vote populaire.

DÉCOMPTE.
Selon le site indépendant RealClearPolitics.com, Barack Obama et Hillary Clinton obtiendraient, à la veille du vote de Pennsylvanie, respectivement le soutien de 1 648 délégués (dont 233 “super-délégués”) et 1 508 délégués (dont 257 “super-délégués”). Pour l’emporter, un candidat a besoin de 2 025 délégués. Les “super-délégués” (796 au total) sont des responsables du parti ou des élus libres de leur choix.
SONDAGE.
D’après Newsweek, M. Obama recueillerait, au niveau national, 54 % des voix des électeurs démocrates contre 35 % pour Mme Clinton.
 


SUR LE MÊME SUJET
Comme cela avait été annoncé au cours des derniers jours, la sénatrice de New York, Hillary Clinton, a profité d'un rassemblement, jeudi 7 juin à Washington, pour mettre un terme à sa campagne pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle et apporter son "plein soutien" à son ancien rival Barack Obama en vue du scrutin de novembre. Devant ses partisans et amis rassemblés au National Building Museum de Washington, Mme Clinton a déclaré qu'il était désormais temps de "mettre notre énergie, notre passion et nos forces pour faire tout ce que nous pouvons pour faire élire Barack Obama, le futur président des ...
Lire l'article
La sénatrice démocrate Hillary Clinton va apporter son soutien à Barack Obama en vue de l'élection présidentielle de novembre et appeler à l'unité du Parti démocrate contre le républicain John McCain vendredi 6 juin, a annoncé, mercredi, son équipe de campagne, dans un communiqué. "La sénatrice Clinton organisera vendredi à Washington une réunion au cours de laquelle elle remerciera ses partisans et apportera son soutien au sénateur Barack Obama ainsi qu'à l'unité du parti", indique le texte. Cette déclaration ne précise pas si Mme Clinton mettra formellement un terme à sa campagne ou suspendra seulement ses activités, mais semble confirmer que ...
Lire l'article
Avant la fin des primaires démocrates, mardi 3 juin, deux incertitudes subsistent : quand Barack Obama va-t-il décrocher définitivement la nomination du parti ? Et la fracture entre ses partisans et ceux de Hillary Clinton pourra-t-elle être réduite avant l'élection de novembre ? Ni l'écrasante victoire de Mme Clinton dimanche à Porto Rico (68% contre 32%), ni le compromis décidé samedi par une commission d'arbitrage à propos des délégués de la Floride et du Michigan n'ont modifié le tableau d'ensemble : le retard de Mme Clinton est trop insurmontable pour menacer la position de M. Obama. Le sénateur de l'Illinois a ...
Lire l'article
L'Oregon et le Kentucky ont ouvert leur bureaux de vote, mardi 20 mai, pour départager à leur tour Barack Obama et Hillary Clinton de la course à l'investiture démocrate. Passé ce cap, il ne restera plus que trois primaires : Puerto Rico, dimanche 1er juin ; le Montana et le Dakota du Sud, mardi 3 juin. Quelles sont les chances de chacun ? Hillary Clinton est la favorite dans le Kentucky, Obama n'y ayant quasiment pas fait campagne. Dans l'Oregon, terre traditionnellement démocrate, le sénateur de l'Illinois jouit d'une avance dans les sondages, mais la sénatrice refait peu à peu son ...
Lire l'article
Forte de sa large victoire en Virginie Occidentale, Hillary Clinton a réaffirmé sa détermination à rester dans la course à l'investiture démocrate. Une grande part de ses espoirs repose désormais sur l'influence du Comité national démocrate (CND) qui doit se réunir le 31 mai à Washington pour décider, entre autres, si oui ou non les primaires en Floride et au Michigan peuvent être réhabilitées. Sanctionnés pour avoir avancé la date de leur scrutin avant le "Super Mardi" du 5 février, ces deux Etats ne peuvent envoyer aucun délégué à la Convention nationale démocrate le 3 juin. Une décision positive de la ...
Lire l'article
"Il y a un homme. Il y a un homme qui sait et comprend que le temps est venu pour une gestion audacieuse du pays. Il y a un homme qui sait comment générer le changement, le changement durable qu'il faut bâtir à partir de la base. Il y a un homme qui sait dans son coeur que le temps est venu de créer une Amérique et non deux. Et cet homme c'est Barack Obama", a dit M. Edwards au cours d'une réunion publique à Grand Rapids, dans le Michigan, au côté de M. Obama. Après la victoire remportée par ...
Lire l'article
Un cap peut-être décisif a été franchi ce week-end dans la course à l'investiture démocrate. En s'assurant, vendredi 9 mai, du soutien de sept "superdélégués", puis de trois autres samedi, Barack Obama a fait un pas de géant vers une victoire face à sa rivale Hillary Clinton. En tête dans la course aux délégués "simples", vainqueur des primaires dans un plus grand nombre d'Etats, plus populaire au plan national que Mme Clinton, le sénateur de l'Illinois est en passe de franchir le seul obstacle qui pouvait encore lui barrer la route de l'investiture : obtenir le ralliement d'une majorité de ...
Lire l'article
Barack Obama a fait un pas décisif, mardi 6mai, vers l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine, en réussissant à "survivre", selon le mot d'un de ses aides, à une période de plusieurs semaines sans victoires, marquée par des polémiques sur la race et la religion dont personne n'était en mesure de prédire les conséquences sur l'électorat. "Ce soir, nous sommes à moins de 200 délégués de la nomination, a annoncé Barack Obama, visiblement rasséréné, dans son discours de victoire à Raleigh, en Caroline du Nord. Et grâce à vous, nous voyons qu'il est possible de surmonter la politique de division, de ...
Lire l'article
Barack Obama a réaffirmé, lundi 10 mars, son intention d'être président, sans se contenter d'une éventuelle vice-présidence de Hillary Clinton, alors qu'il espère donner un nouveau souffle à sa campagne mardi lors d'une primaire dans le Mississippi. "J'ai gagné plus de voix que la sénatrice Clinton, j'ai plus de délégués, donc je ne comprends pas comment une personne qui est en seconde position peut proposer d'être vice-président à celui qui est en première position", a lancé Barack Obama pendant un rassemblement électoral. Le sénateur a relevé un paradoxe : l'équipe Clinton "vient de passer les deux, trois dernières semaines (...) à ...
Lire l'article
Barack Obama a remporté, samedi 8 mars, les caucus qui ont eu lieu dans l'Etat du Wyoming devant sa rivale Hillary Clinton, selon plusieurs médias américains. Après dépouillement de 96 % des votes, M. Obama obtenait 59 % des voix contre 40 % à Mme Clinton, ont rapporté les chaînes de télévision Fox et CNN. Le Wyoming, un des Etats les plus républicains et les moins peuplés des Etats-Unis, désigne douze délégués sur les 2 025 requis pour obtenir l'investiture comme candidat du parti démocrate. Sept étaient désignés samedi et les cinq autres le seront lors d'une convention locale prévue le ...
Lire l'article
Hillary Clinton met un terme à sa campagne et apporte son soutien à Barack Obama
Hillary Clinton va soutenir Barack Obama
Barack Obama-Hillary Clinton, la dernière bataille
Barack Obama espère une victoire dans l’Oregon pour mettre un terme à la bataille démocrate
Les espoirs de Hillary Clinton reposent désormais sur le Comité national démocrate
John Edwards, ex-candidat démocrate, se rallie à M. Obama face à Mme Clinton
Barack Obama passe devant Hillary Clinton dans la course aux superdélégués
Barack Obama, favori démocrate pour la Maison Blanche
Barack Obama ne se voit pas en co-listier d’Hillary Clinton en novembre
Barack Obama remporte les caucus démocrates du Wyoming


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Avr 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*