Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Le Programme alimentaire mondial s’insurge contre la hausse des prix en Afrique

Auteur/Source: · Date: 22 Avr 2008
Catégorie(s): Economie,Monde

D’après un communiqué parvenu, mardi à la rédaction de GABONEWS, le Programme alimentaire mondial, (PAM) institution des Nations Unies, considère la hausse des prix dans le continent africain comme un « Tsunamie silencieux », une réaction que les Associations gabonaises qui luttent contre la Vie chère, trouvent salutaire, à l’exemple de l’Association « Cri des Femmes » qui attend pour la cause organiser une marche de protestation dans la capitale gabonaise.

e PAM estime que « c’est un nouveau visage de la faim en Afrique » car, « les millions de personnes qui n’étaient pas dans une catégorie urgente, il y a six mois, le sont désormais ». Le Programme alimentaire mondial des Nations unies signale que la hausse des prix constitue son plus important défi depuis ses 45 ans d’existence, et représente un « Tsunami silencieux » qui menace de faire basculer dans le gouffre de la faim plus de 100 millions de personnes sur chaque continent.

L’analyse faite par le PAM fait écho aux estimations de la Banque Mondiale (BM) qui montrent que près de 100 millions de personnes ont été encore plus précarisées en raison de la hausse des prix de la nourriture. La semaine prochaine, le PAM communiquera de nouvelles données sur le nombre de personnes supplémentaires qui ont maintenant besoin d’une aide alimentaire urgente.

Il entend mener des actions sur la problématique, de concert avec les partenaires, centrées sur la recherche des fonds pour renforcer les filets de sécurité alimentaire ciblés et les programmes de santé maternel et infantile dans les situations extrêmes, et étendra les programmes d’alimentation scolaire en les utilisant comme plateforme d’intervention nutritionnelle d’urgence.

Le PAM compte soutenir les politiques de réforme et donnera conseils et soutien techniques aux gouvernements s’engageant dans des programmes de développement agricoles, dans le même temps, recherchera des contrats d’achats locaux, en permettant aux petits producteurs d’augmenter leurs investissements et leur productivité.

Au Gabon, une rude flambée des prix a été enregistrée dans les marchés et supers marchés. La hausse touche notamment l’huile de table, le lait, le riz, le poisson, les produits carnés ainsi que certains fruits et légumes importés des pays voisins.

Par exemple, le litre d’huile se vend désormais à 1 300 FCFA au lieu de 850 FCFA. Le lait vendu auparavant à 1650 FCFA est passe à 2200 FCFA. Le riz n’est pas resté en marge. Le sac de 25 kg est passé de 8 000 à 11 500 FCFA. Celui du riz parfumé coûte désormais à 17 500 FCFA au lieu de 13 000 FCFA. Une condition difficilement vécue par les populations. 


SUR LE MÊME SUJET
Le directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), Pierre Guy Boudianguela, a commercé avec les opérateurs économiques, le 22 septembre dernier, de la rétention des stocks par certains importateurs et grossistes, entraînant par conséquent une pénurie artificielle des produits sur le marché et donc une hausse injustifiée des prix de détail. Les opérateurs économiques de la capitale gabonaise ont été sensibilisés, le 22 septembre au cours d’une séance de travail animée par Pierre Guy Boudianguela, directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), sur les questions se rapportant à la pénurie artificielle et à ...
Lire l'article
Comme l’avait annoncé la Direction générale de l’économie en janvier, les prix à la consommation connaissent effectivement une hausse en 2011. Depuis quelques semaines, les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine ou encore le sucre, connaissent effectivement une hausse significative. Les prévisions de la Direction générale de l’économie dans son rapport "Tableau de bord : situation 2009 et perspectives 2010-2011", se sont avérées justes concernant la hausse des prix à la consommation en 2011. Il a été, en effet, enregistré ces dernières semaines, à Libreville notamment, une augmentation des prix ...
Lire l'article
L'Organisation non gouvernementale (ONG) Sos Consommateurs a dénoncé, vendredi à Libreville, la décision unilatérale prise par les boulangers d'augmenter de dix francs le prix de la baguette de pain de 200 grammes. Les boulangers ont justifié la hausse du prix de la baguette de pain, de 125 à 135 francs CFA, par celle du prix de la farine de blé, argument rejeté par le gouvernement. Le ministre gabonais de l’Economie, Magloire Ngambia, a indiqué que le prix du pain est réglementé vu que la farine de blé est subventionnée à raison de 17 milliards de FCFA par l’Etat ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a déploré mercredi l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national, malgré les dispositions prises par le gouvernement pour faire respecter les prix. Le directeur général-adjoint de la Consommation, Fidèle Angoué Mba, a accusé "les commerçants véreux", tout en appelant les consommateurs à la vigilance. Le carton de 10 poulets en provenance du Brésil est passé de 11.000 francs CFA à 12.000 FCFA, alors que le carton 20 kg de viande de b?uf a augmenté de plus de 30 pour cent. Selon l'Indice harmonisé ...
Lire l'article
Plusieurs semaines après la période des fêtes du nouvel an, au cours de laquelle il avait déjà connu des fluctuations, le prix du poisson est de nouveau en hausse à Lambaréné (Moyen-Ogooué), au grand dam des consommateurs locaux, a constaté le correspondant de GABONEWS. Parmi les diverses espèces de ce produit alimentaire, celle communément appelée « sans nom », qui jadis faisait le bonheur des familles nombreuses, est désormais facturée, selon le poids, entre 2000 et 2500 francs CFA, une envolée par rapport au prix initial qui ne dépassait pas les 2000 francs. Même constat pour le poisson le ...
Lire l'article
Les prix des produits pétroliers enregistrent depuis vendredi, de nouveaux prix au Gabon conformément au mécanisme d’indexation des prix de ces produits, selon une nouvelle tarification publiée samedi dans le quotidien l’Union. Pour ce mois de mai, le ministère des Finances, le prix du litre de gasoil baisse, puisque de 435 FCFA en avril, il est vendu désormais à 430 FCFA dans les stations services, soit une baisse de 5 FCFA. En janvier et février derniers, les prix affichés à la pompe étaient respectivement de 450 FCFA et 435 FCFA. En revanche, l’essence super est vendue depuis vendredi à la pompe à 480 ...
Lire l'article
Le prix de la bonbonne de gaz enregistre depuis dimanche une hausse à Libreville où elle est désormais vendue à 6000 FCFA au lieu de 5625 FCFA, alors qu'à l'intérieur du pays où elle atteignait déjà 10.000 FCFA l'unité, connaît une baisse et doit se vendre à 6000 FCFA comme à Libreville, indique un communiqué du gouvernement parvenu lundi à l'AGP. Selon le communiqué, l'augmentation de 7% ne touche que Libreville et ses environs, alors qu'à l'intérieur du pays le prix de la bouteille de gaz butane connaît une baisse de 40%. Pour les observateurs avisés, cette baisse annoncée du prix de ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Le prix du kilogramme de la viande de bœuf connaît ces derniers temps à Libreville une augmentation, passant de 1800 francs CFA à 2000 francs CFA, remettant sur la table la grande question de la hausse des prix des produits de première nécessité. Cette augmentation de prix, selon plusieurs bouchers interrogés est due à l'augmentation des prix d’achat des bœufs qui sont passés de 600.000 francs CFA à 700.000 francs CFA voire 800.00 francs CFA selon les corpulences des animaux. Par contre certains grossistes expliquent que le transport de ce bétail est devenu en plus cher, de même que les tracasseries policières n’épargnent ...
Lire l'article
Le prix du poisson salé connaît une hausse dans les campements des pêcheurs et au marché municipal de Cocobeach, à plus de 120 km au nord de Libreville, a constaté lundi le correspondant de l'AGP. Vendu habituellement à 1800 FCFA, le kg de Thon et du Mâchoiron est passé à 2300 FCFA, alors que celui du Bar, de la carpe noire, du Capitaine et du poisson rouge est passé de 1900 à 2500 FCFA le kg. Ces prix sont fixés unilatéralement par les commerçants, qui, non seulement ne tiennent pas compte de la mercuriale municipale mais ne donnent aucune raison justificative. Ces derniers ...
Lire l'article
Gabon : La DGCC en guerre contre la hausse spéculative des prix
Gabon : Hausse des prix des produits alimentaires de première nécessité
Une ONG gabonaise dénonce la hausse du prix du pain
Hausse des prix des produits alimentaires au Gabon
Moyen Ogooué : Nouvelle hausse du prix du poisson à Lambaréné
Gabon: Les prix des carburants enregistrent une nouvelle tarification à la pompe depuis vendredi
Gabon: Le prix du gaz enregistre une hausse à Libreville et une baisse à l’intérieur du pays
Programme Meeting de Paris
Gabon: Le prix du kilogramme de viande de bœuf à la hausse à Libreville
Consommation : Le prix du poisson salé en hausse à Cocobeach


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Avr 2008
Catégorie(s): Economie,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*