Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Bongo sollicité au chevet de la crise centrafricaine

Auteur/Source: · Date: 23 Avr 2008
Catégorie(s): Afrique

Le président centrafricain François Bozizé est arrivé en fin d’après midi du 22 avril dans la capitale gabonaise pour une visite officielle au cours de laquelle il doit rencontrer son homologue gabonais pour solliciter son soutien et sa médiation dans le processus de résolution de la crise militaro-politique en République centrafricaine.

Dans le cadre du dialogue politique inclusif censé mettre un terme définitif à la crise militaro-politique en République centrafricaine, le président François Bozizé est en visite officielle à Libreville pour solliciter le soutien du président gabonais Bongo Ondimba dans la résolution de cette crise.

Le président Bozizé a prévu de réunir toute la classe politique centrafricaine, la société civile, les partis politiques de la majorité, ceux de l’opposition, y compris l’opposition armée, autour d’une même table pour un débat national où chacun devrait pouvoir exprimer ses revendications et les concessions envisageables pour sortir de la crise qui perdurent dans ce pays.

Dans cette logique, Bangui cherche à impliquer le président Bongo Ondimba dans ce processus pour le poids que le statut du chef de l’Etat gabonais pourrait peser dans la résolution pacifique de la crise centrafricaine.
Le président Bongo Ondimba a déjà joué un rôle déterminant dans la stabilisation et le retour de la paix en République centrafricaine par le passé. C’est à Libreville que les centrafricains avaient négocié et signé un accord sur l’élection présidentielle du 13 février 2005. La liste des candidats avait été revue à la hausse et la date du scrutin repoussée d’un mois grâce à la médiation du président gabonais.

Lors des élections présidentielles de 2005, le président Bongo Ondimba avait été sollicité par les leaders politiques centrafricains qui cherchaient à s’opposer aux décisions de la Cour constitutionnelle qui n’avait retenu que cinq candidatures sur la quinzaine qui lui avait été soumise.
 


SUR LE MÊME SUJET
Invité à Paris pour prendre part aux festivités de la fête nationale française ce 14 juillet, le président gabonais, Ali Bongo, s’est entretenu la veille avec une délégation du Groupe Electricité de France (EDF). Il s’agissait d’étudier des pistes de coopération entre Véolia et EDF pour le renforcement des capacités de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Présent dans la capitale française pour assister au défilé du 14 Juillet dans le cadre de la fête nationale de la France, le président gabonais en a profité pour s’entretenir le 13 juillet avec le PDG du Groupe Electricité de ...
Lire l'article
Les présidents du Gabon et du Congo se trouvaient toujours lundi à Rabat au chevet d'Edith Lucie Bongo, l'épouse du chef de l'état gabonais hospitalisée depuis plusieurs semaines dans une clinique de la capitale marocaine, a-t-on appris de sources concordantes. "Omar Bongo et Denis Sassou Nguesso, dont la fille Edith Lucie est la femme du président gabonais, se trouvent toujours au Maroc", a indiqué à l'AFP une source proche des services de sécurité. Selon cette source, des rumeurs faisant état du décès d'Edith Lucie Bongo sont "fausses". "C'est un mensonge, a affirmé cette source à l'AFP, elle est toujours en vie". Contactée lundi ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a quitté précipitamment Libreville jeudi soir pour Rabat, au Maroc, avec quelques-uns de ses enfants et des membres de sa famille, pour se rendre au chevet de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba, a appris la PANA vendredi matin de source bien informée. Depuis deux ans, la Première dame du Gabon vit entre la France et le Maroc où elle suit des soins médicaux intensifs. Son état de santé s'est «sérieusement dégradé» et le président Bongo en a été informé pendant qu'il présidait le traditionnel conseil des ministres, au palais présidentiel, rapporte une source proche de ...
Lire l'article
Le corps diplomatique accrédité à Libreville a demandé mardi l’implication du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, dans la résolution des conflits qui frappent actuellement la Palestine et la République démocratique du Congo (RDC). « Nous demandons au président de la République de mettre sa sagesse et son expérience au profit des populations en détresse à Gaza (Palestine) et en RDC où des nombreuses pertes en vies humaines sont enregistrées ces derniers jours », a déclaré le doyen du corps diplomatique, l’ambassadeur d’Angola, Emilio Guerra, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au président gabonais. Par ...
Lire l'article
Les protagonistes de la crise centrafricaine, réunis dans la capitale gabonaise du 19 au 20 novembre dans le cadre de la 3ème réunion du comité de l'accord de paix global, ont décidé d'accélérer le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR). Les acteurs politiques centrafricains ont appelé au strict respect des modalités de lancement du processus DDR, qui comprend une phase préparatoire de regroupement, de mise en œuvre du désarmement et de la reconversion. ''Je crois qu'on vient d'ajouter une pierre de plus à l'édification de la paix dans notre pays. On a un programme DDR avec les composantes et les ...
Lire l'article
La médiation gabonaise a de nouveau été sollicitée pour accompagner le processus de mise en place du dialogue politique inclusif en République centrafricaine (RCA), enlisé par des dissensions sur les termes de la loi d’amnistie générale préalable au dialogue. Les représentants du pouvoir, de l’opposition et des mouvements rebelles étaient réunis les 24 et 25 octobre à Libreville pour la réunion du comité de suivi de l’accord global de paix du 21 juin dernier, dont les résultats pourraient rétablir le consensus entre les acteurs de la crise politique centrafricaine pour une reprise effective du processus de paix. Un consensus est-il ...
Lire l'article
Présents lundi à Libreville à la table de la réunion de suivi des accords globaux de paix sur la République centrafricaine, l’opposition armée, représentée par Jean-Jacques Demafouth de l’Armée populaire pour la restauration de la Démocratie (APRD) et Djarnib Grebaye de l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), a affiché sa volonté de poursuivre le dialogue inclusif en vue d’une réelle sortie de crise dans ce pays. Pour le représentant de l’APRD, Jean-Jacques Demafouth, l’application des Accords bloquait simplement parce qu’il y avait des incompréhensions au niveau de l’Assemblée nationale centrafricaine. Mais, souligne –t-il, l’APRD veut aller vers un accord ...
Lire l'article
Le ministre camerounais des Relations Extérieures, Henri Eyebe Ayissi, a été reçu le 2 septembre par le chef de l’Etat gabonais pour porter une requête de son homologue camerounais Paul Biya, sollicitant le soutien du Gabon à la candidature du camerounais Maurice Kamto au poste de Juge à la Cour internationale de Justice (CIJ). Le chef de la diplomatie camerounaise a rappelé le prestigieux parcours du postulant camerounais, couronné tout dernièrement par la rétrocession de la péninsule de Bakassi dont il a conduit le dossier. Sous la bannière de la francophonie, le soutien du Gabon à la candidature camerounaise pour ...
Lire l'article
Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Centrafrique, François Lonseny Fall, a appelé le 5 août dernier à une nouvelle médiation du président gabonais Bongo Ondimba pour ramener le consensus sur la tenue du dialogue politique inclusif censé ramener la paix en République centrafricaine. Malgré l’accord de paix signé le 21 juin dernier à Libreville, quatre des mouvements rebelles ont décidé de suspendre leur participation au processus de paix suite à une tentative de dilution du principe d’amnistie. Le processus de paix s’enlise à Bangui depuis que le gouvernement tente d’amender le principe d’amnistie acquis à ...
Lire l'article
Une délégation togolaise dépêchée à Libreville par le président togolais Faure Gnassingbé Eyadema et conduite par son ministre conseiller spécial, Barry Moussa Barqué, a été reçue par le président gabonais Bongo Ondimba. Cette délégation est venue faire le point sur la médiation du chef de l’Etat gabonais dans la crise de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Porteur d’un message de remerciement de son président, le ministre togolais conseiller du président Faure Gnassingbé, Barry Moussa Barqué, est récemment arrivé à Libreville à la tête d’une importante délégation dans le cadre du ...
Lire l'article
Gabon : Ali Bongo au chevet de la SEEG ?
Maroc: les présidents du Gabon et du Congo au chevet d’Edith Lucie Bongo
Gabon: Le président Bongo à Rabat au chevet de son épouse
Gabon: Bongo sollicité dans la résolution des conflits en Palestine et en RDC
Gabon: Gabon/ Crise Centrafricaine: accélération du processus de désarmement des belligérants
Gabon : Libreville de nouveau sollicitée au chevet de la crise centrafricaine
Gabon: A Libreville, l’opposition centrafricaine affiche ses ambitions pour une sortie de crise
Gabon : Biya sollicite le soutien de Bongo au candidat camerounais à la CIJ
Gabon : Bongo sollicité par l’ONU pour mener à bien le dialogue politique en RCA
Gabon : Le Togo salue l’intervention de Bongo Ondimba dans la crise de l’ASECNA


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Avr 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*