Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Comment transformer la malédiction du pétrole en bénédiction’

Auteur/Source: · Date: 1 Mai 2008
Catégorie(s): Afrique,Economie

Le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, Bassary Touré, a estimé, en marge du séminaire régional sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers, que l’actuel prix élevé du pétrole doit aider les pays africains producteurs à “transformer la malédiction du pétrole en bénédiction”. Selon Bassary Touré c’est jouable, tout est question de la volonté politique.

Avec un prix du baril à 120 dollars, les pays producteurs bénéficient d’une manne inespérée?

R: Les prix sont hauts, c’est vrai. Il y a une manne pétrolière pour les pays africains avec la nuance qu’il faut prendre en compte, l’évolution croisée de l’euro et du dollar. Une certaine partie est proportionnellement perdue, presque 40%, d’après certains experts. Mais cela reste un apport. Il s’agit d’en tirer le meilleur parti, de l’orienter vers des secteurs productifs, d’avoir une vision, de diversifier. Où investir pour savoir ce que l’on fera quand il n’y aura plus de pétrole? Ces nouvelles ressources doivent contribuer au développement économique et social des pays.

Quand on regarde certains pays producteurs, on peut s’étonner du faible niveau de vie

C’est exact, il y a une différence entre l’argent généré par le pétrole et les mines d’un côté, et le développement qu’on aurait pu attendre de l’autre. Au point où, et c’est exagéré à mon sens, certains parlent de la “malédiction du pétrole”. Il faut constater qu’on a eu beaucoup de ressources dans certains pays mais que le niveau de développement de ces pays-là n’est pas très différent des pays très pauvres. Ce qui veut dire dans une certaine mesure que les ressources n’ont pas été utilisées de manière optimale, c’est-à-dire pour réduire la pauvreté dans ces pays-là. Il faut transformer cette malédiction en bénédiction. Les populations locales doivent voir les résultats des produits tirés de leurs sous-sols.

On pointe souvent du doigt les contrats pétroliers mal négociés mais aussi la mal gouvernance des pays.

Il y a quelques décennies, le secteur était complètement opaque. Parfois des ministères des Finances n’avaient pas connaissance des ressources liées au secteur… Mais il y a une exigence croissante de transparence de la part des pays et de leurs populations. Il y a une plus grande voix de la société civile aussi. Cela permet de savoir combien on a, et comment on l’utilise. C’est un grand progrès par rapport au passé. Quant aux contrats, il y a un grand déséquilibre entre les compétences techniques et en ressources humaines des pétroliers et celles des pays.

On peut se référer à l’exemple cité par la Banque mondiale: la capitalisation boursière d’Exxon-Mobil avoisine 500 milliards de dollars contre 10 ou 20 milliards de dollars pour le budget gabonais. Cela indique le rapport de forces dans une certaine mesure. Quand les pays africains vont en négociation, ils sont assez souvent mal préparés, ils manquent de compétences pointues et ne sont pas suffisamment organisés. Il faut corriger cela.

Source: AFP/GabonEco


SUR LE MÊME SUJET
Le russe IFD Kapital s’intéresse au pétrole gabonais
Le groupe russe IFD Kapital, spécialisé dans l’exploitation pétrolière, souhaite s’investir dans le secteur pétrolier gabonais, selon un communiqué du journal l’Union à Libreville. La directrice générale d’IFD Kapital, Olga Plaksina (photo), a été reçue par le ministre gabonais du Pétrole, Alexandre Barro Chambrier et a indiqué à cette occasion que sa structure souhaite investir au Gabon dans plusieurs domaines, notamment dans le secteur pétrolier. Selon Mme Plaksina le groupe IFD est l’un des sponsors de la CAN 2012 et compte poursuivre sa contribution sur une période de deux ans en apportant son soutien au sport gabonais. (Agence Ecofin)
Lire l'article
Lettre d’amour et de bénédiction aux dictateurs d’Afrique
Par ITONDE DIBOUA Je voudrais vous dire combien je vous aime et je soupire pour vos méthodes de gouvernement. J’aime KADHAFI, j’aime GBAGBO. Je vous adore tous. J’aime tous les hommes de sang. Même ceux qui parmi vous n’ont pas beaucoup tué, je les porte aussi dans mon cœur. En vous opposant à toute intervention militaire en Afrique, vous avez défendu notre souveraineté et prouvé votre Amour pour nous. Mention spéciale à l’Union africaine ! Comme vous, comme beaucoup de mes pairs intellectuels, j’ai compris que massacrer les populations n’était rien de grave. En revanche, ce ...
Lire l'article
Les recettes hors pétrole du Gabon ont atteint 486 milliards de francs CFA (environ 1 milliard de dollars), soit une hausse de 8% par rapport aux prévisions budgétaires, a annoncé ce week-end le directeur général des Impôts, Joël Ogouma. Selon le directeur général des Impôts, en 2010 les recettes des impôts du secteur hors pétrole se sont élevées à 486 milliards de francs CFA. Les prévisions de la loi des finances tablaient sur 448 milliards de francs CFA (922 millions de dollars). Ces bons résultats sont cependant en recule par rapport à 2009, année où les impôts ont collecté 553 milliards de ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Mines, du Pétrole et des Hydraocarbures, M. Julien Nkoghe Bekalé, a reçu mardi à Libreville, une délégation russe conduite par le directeur général de la société russe IFD Kapital, Mme Olga Plaksina, a rapporté la première chaîne de télévision gabonaise RTG1. « Le groupe russe est intéressé par l’exploration et l’exploitation du pétrole gabonais et nous venons discuter des modalités de mise en œuvre de ce projet », a déclaré Mme Plaksina à la presse. « Ma société participera à l’Appel d’Offres lancé récemment par le gouvernement gabonais pour l’exploration en mer profonde et qui porte sur 41 ...
Lire l'article
Réunis à Kinshasa, en RDC, à l’occasion du 4e Congrès africain du pétrole exposition (CAPE IV), les 16 pays producteurs africains planchent depuis le 24 mars sur la meilleure manière de valoriser les réserves pétrolières du continent, estimées à plus de 100 milliards de barils, face aux grandes firmes internationales. Le potentiel africain en pétrole est énorme, plus de 100 milliards de barils en réserve ! Les 16 pays africains producteurs du pétrole sont actuellement en congrès dans la capitale congolaise pour élaborer des politiques qui permettraient de valoriser ces ressources en arrimant l’industrie africaine du pétrole aux normes internationales. Le thème ...
Lire l'article
L’attaque terroriste perpétrée le 8 janvier contre le car des joueurs de l’équipe nationale togolaise dans l’enclave angolaise de Cabinda a légitimement choqué. Sans prétendre le prédire, ce type d’événement condamnable n’est pas surprenant pour autant. En septembre 2006, soit seulement quatre années après la fin de la guerre civile ayant ravagé le pays pendant un quart de siècle, l’Angola a été désignée par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour organiser cette 27ème Coupe d’Afrique des nations de football, la principale compétition sportive africaine. Ce choix était à l’époque et reste aujourd’hui assez incompréhensible. Si certains Etats africains comme le ...
Lire l'article
Monsieur le président Omar Bongo, On se rappelle tous à la Brigade territoriale à Libreville du passage en 2006 de la jeune dame, élégante, belle, et grande... trop grande de taille pour être votre fille… Seulement, après le départ un peu mystérieux et surtout très discret de la jeune dame Isabelle, nous avions continué l'enquête sur sa paternité. On se rappelle tous et nous avions tous lus le livre que cette jeune dame avait écrit sur vous, notre président. Elle prétendait être votre fille de sang. Elle disait être une Bongo Ondimba, la fille d’Omar Bongo Ondimba. Tout le monde ...
Lire l'article
Le ministère gabonais des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures, de l’Energie, des Ressources hydrauliques, et de la Promotion des Energies nouvelles organise le 14 Mai prochain à Gabon Expo de Libreville, une journée d'information sur les métiers des mines, destinée aux jeunes élèves, aux étudiants,et aux chercheurs, en vue d'attirer et d’encourager les populations, les investisseurs et particulièrement ceux qui sont intéressés par l'exploration au Gabon, en les assurant du potentiel économique encore attractif, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, Bassary Touré, a estimé, en marge du séminaire régional sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers, que l'actuel prix élevé du pétrole doit aider les pays africains producteurs à "transformer la malédiction du pétrole en bénédiction". Selon Bassary Touré c'est jouable, tout est question de la volonté politique. Avec un prix du baril à 120 dollars, les pays producteurs bénéficient d'une manne inespérée? R: Les prix sont hauts, c'est vrai. Il y a une manne pétrolière pour les pays africains avec la nuance qu'il faut prendre en compte, l'évolution ...
Lire l'article
La compagnie d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures Perenco Gabon SA, basée à Port-Gentil, a annoncé la découverte de pétrole brut sur le puits d’exploration « Loche East Marine-1, dans le permis d’exploration dénommé « Ebene » situé à 50 km au sud de Port-Gentil, a-t-on appris dimanche de source officielle. La découverte de pétrole a été réalisée sur le puits d’exploration Loche East Marine-1, localisé dans le permis Ebene du réservoir de N’Tchengué Océan. Le puits a été foré le 21 mars et le 5 avril 2007 jusqu’à une profondeur de 1870 mètres. Selon le directeur général de Perenco, Eric Josseron, « ...
Lire l'article
Le russe IFD Kapital s’intéresse au pétrole gabonais
Lettre d’amour et de bénédiction aux dictateurs d’Afrique
Gabon : 486 milliards de francs CFA de recettes hors pétrole en 2010
Gabon : Le géant russe IFD Kapital voudrait investir 100 millions de dollars US dans le secteur pétrole gabonais
Pétrole : Comment valoriser un potentiel de 100 milliards de barils en Afrique ?
Angola : du pétrole et du foot
Gabon: Rumeur: La malédiction d’Isabelle, fille ignorée et défunte de Bongo, s’est abattue sur vous, Monsieur le Président
Gabon: Une journée d’information sur les métiers des mines, du pétrole, de l’hydraulique et des énergies est prévue le 14 Mai prochain à Libreville
Gabon : Comment transformer la malédiction du pétrole en bénédiction’
Nouvelle decouverte de pétrole au Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Mai 2008
Catégorie(s): Afrique,Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*