Socialisez

FacebookTwitterRSS

La blogosphère approuve la décision d’Obama de rompre avec le pasteur Wright

Auteur/Source: · Date: 3 Mai 2008
Catégorie(s): Monde

Quelques jours après la conférence de presse du révérend Jeremiah Wright, le candidat démocrate Barack Obama n’a pas eu le choix : il a dû couper définitivement les ponts avec un homme qu’il connaissait depuis vingt ans.
Eric Scheie, un avocat républicain qui écrit pour le site Pajama, se félicite de la décision du sénateur Obama. Selon lui, les discours de l’ancien pasteur du candidat démocrate, teintés de vieille rhétorique désuète, sont dangereux lorsqu’ils sont proférés par des gens considérés comme les “maîtres du christianisme” .
Pour le conservateur Ed Morrissey, qui écrit sur Hot Air, les médias s’en prennent uniquement au pasteur Wright, l’accusant d’être un provocateur narcissique, parce qu’il cause du tort à Barack Obama.
QUELS EFFETS SUR LA CAMPAGNE ?
Est-ce que cette affaire pèsera défavorablement dans la suite de sa campagne ? Cette rupture peut-elle froisser les Afro-Américains, s’inquiètent les internautes de TalkLeft, un site favorable au Parti démocrate.
Sur son Blog, Andrew Sullivan, un grand supporteur de M. Obama, explique que le sénateur a su montrer lors de sa dernière conférence qu’il pouvait encore se battre malgré les peines personnelles et les difficultés politiques.
Au-delà des réactions par rapport à la déclaration de M. Obama, beaucoup critiquent la couverture médiatique tapageuse autour de cet événement. Pour les internautes de Daily Kos, les médias se sont jetés sur cette affaire de manière vicieuse : sous prétexte que M. Obama est candidat à la présidentielle, les médias s’en sont donnés à cœur joie pour attiser la polémique.
Bob Cesca, qui écrit pour l’Huffington post, critique la manière dont les médias couvrent certains événements futiles au lieu de couvrir l’actualité plus importante, comme la guerre en Irak ou la récession économique. Pourquoi Barack Obama est-il attaqué pour ses relations alors que les deux autres candidats ont eux aussi des relations embarrassantes ? “Parce que Wright est un homme en colère, qu’il est noir, effrayant, et parce qu’il hurle des discours enflammés”, pense-t-il.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les sénateurs et les députés ont approuvé le projet de loi portant révision de la Constitution de la République gabonaise à l’issue d’un vote de 177 voix pour, 16 voix contre et 0 abstention. Le Parlement gabonais, composé de 193 députés, a adopté cette modification de la loi fondamentale portant notamment sur trois paragraphes et articles et qui était très critiquée par l’opposition. La révision, adoptée à la majorité des 2/3 des votants à la demande du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, prévoit, notamment, de nouvelles dispositions, "en cas de force majeure constatée par la Cour constitutionnelle". Luc Marat Abila, du Parti ...
Lire l'article
L'Assemblée générale ordinaire de la Société Total Gabon (Paris:EC) réunie le vendredi 28 mai 2010 à Libreville a approuvé les comptes de l'exercice 2009 qui font apparaître un résultat net de 141 millions de dollars. L'Assemblée a approuvé la distribution d'un dividende net d'impôts de 22,50 dollars par action au titre de l'exercice 2009. Le Conseil d'Administration réuni ce même jour, vendredi 28 mai 2010, a adopté les modalités suivantes de paiement de ce dividende. * Le dividende de 22,50 dollars par action sera payé en euros à compter du 11 juin 2010 pour une contre valeur de 18,17 ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la Communication, de la poste et de l’économie numérique a finalement approuvé la vente de Zain Afrique dont Zain Gabon fait partie au groupe Bharti Airtel, indique un communiqué de cet opérateur de téléphonie mobile dont l’AGP a reçu copie lundi. Cette approbation du gouvernement gabonais fait suite à une requête introduite le 23 mars dernier par la direction de Zain Gabon. Lors de l’annonce du rachat du portefeuille Zain Afrique, les autorités gabonaises avaient exprimés leur désapprobation estimant que cette transaction était en violation avec les accords régissant les deux parties. ‘’Après examen de cette requête, le ...
Lire l'article
Face à la persistance des coupures d'eau et d'électricité dans de nombreux quartiers de la capitale gabonaise malgré l'obligation de résultat assignée à la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG), le gouvernement a mis en demeure Veolia d'assurer l'approvisionnement continue d'eau et d'électricité à Libreville sous peine de rompre de la convention de concession. Réuni en Conseil des ministres le 29 décembre dernier, le gouvernement a vertement fustigé les insuffisances de la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG) qui privent encore d'eau de nombreux quartiers de la capitale gabonaise. «Selon les premiers éléments de l'audit amorcé, le système de distribution ...
Lire l'article
Le pasteur Ernest Tomo, candidat indépendant à l'élection présidentielle du 30 août, a tenté de convaincre le 19 août dernier au «Débat» de la RTG1, en présentant aux électeurs gabonais ses «100 solutions» aux maux des Gabonais. L’ex-conseiller en Affaires religieuses du défunt président Bongo Ondimba a notamment insisté sur les allocations familiales et le soutien à la création d'entreprises. Les «100 solutions» du Pasteur Tomo était à l'honneur le 19 août dernier sur le plateau des «Débats» de la RTG1, où le candidat indépendant a présenté les clés de voûte de son programme politique, notamment le ...
Lire l'article
Le gouvernement congolais a salué jeudi la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'ouverture d'une information judiciaire sur le patrimoine en France de trois président africains dont celui du Congo, Denis Sassou Nguesso, répétant que ce dossier était "vide". "Pour nous, c'est une décision de bon sens", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement, Alain Akouala Atipault, également ministre de la Communication. Selon une source judiciaire, le parquet de Paris va requérir un "refus d'informer" et s'opposer ainsi à l'ouverture d'une enquête à la suite d'une plainte d'ONG visant les présidents du Congo, du Gabon et de Guinée équatoriale. Aucune ...
Lire l'article
En apparence, "l'Afrique de Papa" a eu raison de Nicolas Sarkozy. Trois ans après le discours de Cotonou (Bénin), où le candidat à l'Elysée avait promis l'avènement d'"une relation nouvelle (...), équilibrée, débarrassée des scories du passé", le président, qui s'envole jeudi 26 mars pour son quatrième voyage en Afrique noire, n'agite plus la bannière de la "rupture" avec la tradition d'opacité des relations africaines de la France postcoloniale. Dès juillet 2007, le Gabon, dont le chef de l'Etat a été installé par le général de Gaulle en 1967, avait eu le privilège de son premier déplacement. Aujourd'hui, le Congo de ...
Lire l'article
Au cours du Conseil des ministres présidé vendredi par le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, entre autres sujets abordés, la question du Gabonais économiquement faible a été traitée et le décret fixant les modalités d’attribution du statut à cette catégorie de personne a été approuvée lors de ce tour de table ministériel. Pour bénéficier de ce statut, des conditions et des critères préalables doivent être remplis par toutes les personnes désirant acquérir les services y afférant.
Lire l'article
Le premier ministre Eyeghe Ndong Le Premier ministre gabonais, Jean Eyéghé-Ndong a fait acte de pédagogie répétitive, vendredi, à l'endroit de son nouveau cabinet rassemblé à l'Hôtel Okoumé Palace Intercontinental, en rappelant une ultime fois à ses membres l'obligation de résultats à laquelle ils sont astreints dorénavant à la tête de leurs départements ministériels d'une part, et en fixant à son tour le cap jugé à ses yeux atteignable, à condition de « rompre avec les intrigues, les cloisonnements, l'égocentrisme (et) l'immobilisme » d'autre part. On aurait pu croire d'avance, en écoutant la vice Premier ministre, en Charge de l'Environnement, du Développement ...
Lire l'article
Tsir?Ella-Nguéma Bordeaux Au Gabon ou partout ailleurs dans le monde, toute chose moralement juste est et sera bonne à faire. Signer un pacte ou faire appel aux puissances occidentales pour entériner le glas des dictateurs dans le monde entier, et au Gabon en particulier n'est pas de l'ingérence, ce n'est qu'une question des Droits de l'Homme. En effet, Albert Pike a écrit: ? Lucifer, Dieu de lumière et Dieu du bien, lutte pour l'humanité contre Adonaï, dieu des ténèbres et du mal ». Les bons principes de tolérance et de fraternité de la Franc-maçonnerie en prennent là, un sacré coup. Ghislaine Ottenheimer et Renaud Lecadre ...
Lire l'article
Gabon : Le Parlement approuve la révision de la Constitution
Total Gabon (Paris:EC) a approuvé les comptes de l’exercice 2009
Téléphonie : Le Gabon approuve la vente de Zain Afrique au groupe Bharti Airtel
Gabon : Le gouvernement menace de rompre le contrat de la SEEG
Gabon : Le pasteur Tomo promet 40 milliards F CFA pour créer des entreprises
Le Congo approuve le parquet de Paris dans l’affaire des biens de présidents africains
La politique africaine de Nicolas Sarkozy tarde à rompre avec une certaine opacité
Gabon: Le Conseil des ministres approuve le décret fixant les modalités d’attribution du statut du Gabonais économiquement faible
Gabon: Gouvernement : Jean – Eyéghé Ndong enjoint son nouveau cabinet à « rompre avec les intrigues et l’immobilisme »
Rompre avec le régime putride des Bongo est un devoir national


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Mai 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*