Socialisez

FacebookTwitterRSS

Sarkozy an I: quel bilan pour les relations France-Afrique?

Auteur/Source: · Date: 5 Mai 2008
Catégorie(s): Françafrique

La politique africaine de la France a été oubliée par Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée du 24 avril dernier. Par manque de temps (j’ose le croire), le journaliste Vincent Hervouët de LCI n’a pas pu placer une question qui aurait amené le Président à reconnaître ses erreurs sur ce plan.

Lui qui avait durant la campagne électorale promis “la rupture” avec les anciennes pratiques des relations franco-africaines, déclarant:

“Il faut débarrasser nos relations des réseaux d’un autre temps […] Il faut tourner la page des complaisances, des secrets et des ambiguïtés.”

Comme sur d’autres points, un an après, le bilan de Sarkozy est très mitigé. On ne peut pas réduire les relations franco-africaines à la question de l’immigration sur laquelle s’acharne le gouvernement. Et “l’aggiornamento” dans les relations France-Afrique est loin d’être commencé.

Divergences entre l’Elysée et le secrétariat d’Etat à la Coopération

La politique africaine de la France manque toujours de visibilité et de clarté, empêtrée d’abord dans des entre la cellule diplomatique de l’Elysée (dirigée par Jean-David Levitte et Bruno Joubert), le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant, “plus enclin à ménager les dirigeants africains de la Francafrique” et l’ancien Secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie Jean-Marie Bockel issu du parti socialiste.

Avec le miniremaniement ministériel du 18 mars 2008, au lendemain des élections municipales, Jean-Marie Bockel a fait les frais de ces divergences. Il a été remplacé par le sarkoziste Alain Joyandet trop pressé d’aller “faire allégeance” au président Bongo dès le 10 avril. On se rappelle que l’ancien Secrétaire d’Etat avait dénoncé lors de ses vœux en début d’année, la lenteur dans la rupture prônée par le Président et avait mis en exergue les mots qui minent le développement de l’Afrique à savoir; mauvaise gouvernance, gaspillage des fonds publics, prédation de certains dirigeants africains… Revenant à la charge, dans une interview au journal Le Monde du 16 janvier 2008, il déclarait:

“La Françafrique est moribonde. Je veux signer son acte de
décès.”

Il ne fait aucun doute que Sarkozy a dû subir des pressions de la part de certains dirigeants africains que l’ex- Secrétaire d’Etat dénonçait sans pour autant mentionner les noms.

L’erreur de Bockel: vouloir “liquider la Françafrique” ou avoir réclamé “la rupture” promise?

Que peut-on reprocher à Jean-Marie Bockel’ Quel couac a-t-il commis dans ce gouvernement d’ouverture? Est-ce le fait de vouloir “liquider la Françafrique” ou d’avoir réclamer “la rupture” promise par le Président’

Bernard Debré, ancien ministre de la Coopération a désavoué Bockel en déclarant dans Valeurs actuelles, daté du 14 mars 2008:

“Par mimétisme mais sans méchanceté, il a voulu lui aussi utiliser le mot rupture employé par Nicolas Sarkozy en France. Bockel vient de la gauche avec cette culture très ambiguë de la gauche qui a été le plus souvent le chantre de la colonisation. Quand on ne connaît pas bien l’état d’esprit des relations franco-africaines, faites d’amitiés, de connivences, de culture identique, on risque effectivement de commettre quelques impairs.”

Et il semble que l’ancienne garde chiraquienne de la Françafrique est toujours dans l’entourage de Sarkozy.

La promesses de rupture dans la politique africaine de la France ne se nourrit pour l’instant que de discours. Notamment de celui prononcé en Afrique du Sud le 28 février 2008 portant sur la renégociation des accords militaires avec certains pays africains (qui n’ont servi qu’à maintenir certains dirigeants africains au pouvoir durant plusieurs décennies) et leur publication en toute transparence, avec la promesse “d’associer étroitement le Parlement français aux grandes orientations de la politique de la France en Afrique”.

Sarkozy a dit lors de l’émission:

“Je vois très bien les mécontentements, mais je sais où je vais. Je suis persuadé qu’il n’y a pas d’autre stratégie et je sais que mon rendez-vous, c’est la fin de mon quinquennat.”

Espérons qu’il tiendra ses promesses quant à “la rupture” dans les relations entre la France et l’Afrique avant la fin de son mandat. Mais pour l’heure, on devra se contenter des discours. Qu’on ne s’étonne pas que l’image de la France soit très dégradée en Afrique comme l’a révélé Le Monde dans son édition du 26 avril, s’appuyant sur un ensemble de télégrammes rédigés à la demande du Quai d’Orsay à l’automne 2007 par 42 ambassadeurs en poste sur le continent.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les "relations exclusives" entre le Gabon et la France font partie du passé, a affirmé le président gabonais Ali Bongo Ondimba mercredi quelques jours après la signature de gros contrats avec des entreprises indiennes et singapouriennes. "La France a des partenaires, les Etats africains ont aussi des partenaires, ce ne sont pas des relations exclusives. Cela, ça n'existe plus", a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse depuis qu'il a remporté l'élection présidentielle en octobre 2009, à l'issue des festivités du cinquantenaire de l'indépendance, célébrées mardi. "Quand nous disons que le Gabon est ouvert au business, c'est vrai sans exclusive", a-t-il ...
Lire l'article
Par Elise Colette, envoyée spéciale à Nice. Le premier sommet Afrique-France de Nicolas Sarkozy s'ouvre à 14 heures, ce lundi 31 mai, à Nice. Le président français y accueille 38 chefs d'Etat et de gouvernement. « Trente-huit chefs d'Etat et de gouvernement seront présents. C'est exactement le même nombre que lors du dernier sommet de Cannes, en 2007 », tient-on à préciser à l'Élysée. Sous-entendu : Nicolas Sarkozy ne fait pas moins bien que son prédécesseur, Jacques Chirac, que l'on disait pourtant plus proche des Africains. Alors que, depuis plusieurs années, la perte d'influence de la France en Afrique est constatée et commentée, ...
Lire l'article
A l’occasion de la visite au Gabon que vient d’effectuer le président français, Nicolas Sarkozy, la rédaction de GABONEWS s’est rapprochée et obtenu du Professeur Jean-Marc Misso, enseignant à l’Université Omar Bongo, spécialiste des relations internationales, une interview exclusif dans laquelle nombre de questions d’intérêt capital ont été abordées. GABONEWS: Le président français, Nicolas Sarkozy, vient de séjourner au Gabon dans le cadre d’une visite- éclair, d’une journée. Est-ce que cela symbolise le contenu à la fois historique et passionnel des relations entre la France et le Gabon. PROFESSEUR JEAN-MARC MISSO: C'est un constat en termes de gestion du temps, ...
Lire l'article
Le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) a salué sur le plateau de la Radiodiffusion Télévision Gabonaise première chaine (RTG1), l’excellence des relations entre le Gabon et la France. Voici le contenu intégral lu par Charles Mvé Ella (Secrétaire national et porte parole du parti). Visite au Gabon de Nicolas Sarkozy. Celle – ci fait suite à ces multiples rencontres avec le Président Ali  Bongo Ondimba depuis l’accession de celui –ci à la magistrature suprême. C’est une fierté pour le peuple Gabonais de voir le chef de l’Etat Français, choisir notre pays pour sa première visite en terre africaine en ...
Lire l'article
Comme annoncé, le chef de l’État français se rendra donc au Gabon et au Rwanda les 24 et 25 février prochains. À Franceville, il ira se recueillir au mausolée de l’ancien président gabonais – une suggestion de son conseiller Robert Bourgi, qui devrait être de l’étape –, avant de s’entretenir avec Ali Bongo Ondimba et de passer la nuit à Libreville. Ce dernier, ravi de la venue – et donc du soutien – de Nicolas Sarkozy, fait préparer minutieusement la visite d’État depuis plusieurs semaines. L’accueil sera beaucoup plus sobre à Kigali, parfaitement étranger à tout ce qui relève du folklore ...
Lire l'article
Le président français avait salué un ami fidèle de la France et une haute figure de l'Afrique après la mort lundi d'Omar Bongo et exprimé beaucoup de "tristesse et d'émotion". "La France, fidèle à sa longue relation d'amitié, demeure, dans cette épreuve, aux cotés du Gabon, de ses institutions et de son peuple", écrivait-il. La mort d'Omar Bongo, survenue à Barcelone à l'âge de 73 ans après 41 ans au pouvoir, a relancé en France le débat sur la "Françafrique", les relations des hommes politiques français avec les dirigeants des pays d'Afrique de l'Ouest, notamment les accusations de financement occulte. L'ex-président Valéry Giscard ...
Lire l'article
Un an après un voyage éclair de six heures à Luanda, Nicolas Sarkozy renoue jeudi et vendredi avec l'Afrique pour un périple tout aussi minuté à Kinshasa, Brazzaville et Niamey conçu comme un exemple des liens rénovés qu'il veut instaurer avec le continent noir. En visite en Afrique du Sud en février 2008, le chef de l'Etat avait jeté les bases d'un nouveau "modèle de relations" franco-africaines, enfin débarrassé des outrances de la "Françafrique". Mais la rupture annoncée reste balbutiante, illustrée par le départ précipité il y a un an du secrétaire d'Etat à la Coopération, Jean-Marie Bockel. C'est donc avec ...
Lire l'article
"L'armée française n'est pas là pour soutenir des régimes" en Afrique, a affirmé mercredi le président français Nicolas Sarkozy, qui s'est en revanche engagé à soutenir "les régimes démocratiques". Nicolas Sarkozy, qui s'exprimait à l'occasion de la 16e conférence des ambassadeurs, a renouvelé son engagement à réviser de manière systématique les accords de défense qui lient la France et les Etats africains. "J'ajoute que tous ces accords, je souhaite qu'ils soient publiés", a-t-il dit. "Nous voulons soutenir les régimes démocratiques", a cependant ajouté le chef de l'Etat français, citant en exemple l'action française en Mauritanie.
Lire l'article
Mise en œuvre par de Gaulle après les indépendances africaines, la Françafrique a été un instrument d’une politique hégémonique de la France vis-à-vis de ses anciennes colonies, hégémonie qui se développera quelque temps après dans d’autres pays non francophones. Mais cette Françafrique, que Nicolas Sarkozy ne voulait plus à cause des relations opaques entre ses prédécesseurs et certains dirigeants africains, a résisté à la tempête de la rupture et continue sa mission dominatrice sur la politique et l’économie du continent. De De Gaulle à Sarkozy, la politique française en Afrique, s’est caractérisée par un impérialisme politique et économique par le biais ...
Lire l'article
Gabon – France : Paris cherche à dégripper les relations franco-gabonaises
Pour son premier déplacement en Afrique, le nouveau secrétaire d’Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, est en visite le 10 avril au Gabon, accompagné du secrétaire général de la présidence, Claude Guéant, pour se présenter et s’entretenir avec le président Bongo Ondimba et tenter de raffermir l’axe Paris-Libreville mis à mal par de récentes tensions diplomatiques entre les deux pays. Après l’éviction le 18 mars dernier de l’ancien secrétaire d’Etat français à la Coopération, Jean Marie Bockel, sur fond de tensions dans les relations franco gabonaises, son successeur, Alain Joyandet, effectue ce 10 avril son premier déplacement ...
Lire l'article
Gabon: les “relations exclusives” avec la France, du passé pour Ali Bongo
Sommet Afrique-France : la toute première fois pour Sarkozy
« Dans les relations entre Etats, il y a à obéir à trois éléments essentiels », Jean-Marc Misso, enseignant à l’UOB, Spécialiste des relations internationales
Le PDG salue l’excellence des relations entre le Gabon et la France
France-Afrique : Sarkozy, de Libreville à Kigali
Gabon – France: Sarkozy assistera aux obsèques de Bongo mardi à Libreville
Sarkozy de retour en Afrique pour y réaffirmer le virage de la rupture
La France “n’est pas là pour soutenir des régimes” en Afrique, plaide Nicolas Sarkozy
France – Afrique : la rupture… dans la continuité
Gabon – France : Paris cherche à dégripper les relations franco-gabonaises


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Mai 2008
Catégorie(s): Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*