Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les habitants du village Mveng Ayong à Angondjé menacés de déguerpissement

Auteur/Source: · Date: 6 Mai 2008
Catégorie(s): Société

Les populations du village Mveng Ayong, après Agondjé dans la banlieue nord de Libreville, sont depuis quelques jours sommés de déguerpir les lieux, et pour cause, une décision gouvernementale prévoie la construction sur ce site, du nouveau stade de foot-ball, une réalisation qui entre dans le cadre de la construction des infrastructures sportives en vue de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football que le Gabon abritera conjointement avec la Guinée- équatoriale en 2012, cette décision qui autorise l’entreprise adjudicataire à démarrer les travaux dans les brefs délais plonge les habitants de cette bourgade, qui entendent désormais rencontrer les autorités compétentes, dans le désarroi, , a constaté GABONEWS.

Surpris par cette nouvelle, les habitants de Mvong Ayong qui pensaient être épargnés ne savent plus à quel saint se vouer, d’où la multiplication des rencontres entres villageois, en vue de trouver des voies et moyens de se faire entendre par les autorités compétentes.

Déguerpis premièrement sur le site de l’actuel aéroport international de Libreville en 1970, Jean Claude Menvié et les siens disent éprouver de la peine à aller s’installer ailleurs, abandonnant tout leur patrimoine: « c’est difficile pour nous de recommencer ailleurs, en laissant notre village, nous avons grandit ici, et nous sommes des grands pères, qu’allons nous devenir sans nos plantations ? », interroge – t-il.

Dans tous les cas, les habitants de ce village attendent encore le début des travaux pour se rendre compte de l’effectivité de cette décision qui, de toute évidence, n’émane pas de certaines personnes mal intentionnées reconnues comme des ravisseurs de parcelles; alors que les travaux sont prévu pour démarrer au courant de cette semaine. 


SUR LE MÊME SUJET
Les soldats gabonais de la 2ème région militaire du Woleu-Ntem, dans la province nord du Gabon, ont rendu hommage, mardi, à leurs frères d’armes, tombés pendant la première guerre mondiale à Mimbeng, un village situé à 45km d’Oyem, le chef-lieu de la province, sur la route menant à Libreville. Après avoir nettoyé les cimetières où reposent les disparus, les soldats se sont recueillis sur le site, conformément à une tradition militaire, afin de rendre hommage aux combattants ayant donné leurs vies pour la patrie. Une messe de requiem a été ensuite co-célébrée par l’aumônier diocésain des militaires dans ...
Lire l'article
Les habitants de Mindoubé-rails, exigent leur indemnisation avant de quitter ce site choisi pour abriter l’usine de traitement des ordures ménagères de la capitale gabonaise, Libreville. « Nous ne sommes pas contre l’installation de l’usine, mais nous disons qu’avant toute chose, l’Etat doit nous indemniser et nous trouver un autre lotissement. Sinon, aucun engin ne pourra travailler ici », a prévenu un habitant. Ce terrain identifié à Mindoubé-rails et viabilisé en partie par la Société de valorisation des ordures du Gabon (SOVOG) pour un montant de 5 millions de francs CFA dans le but de l’implantation de cette usine est ...
Lire l'article
L’image vétuste et insalubre que présente la mairie de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville, qui abrite certaines infrastructures devant servir à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football 2012 (CAN), préoccupe les habitants de cette agglomération qui attendent un coup de pousse des plus hautes autorités du pays. Vitrine du 6ème arrondissement de la commune de Libreville, l’un des plus grands quartiers de la capitale gabonaise, la mairie de Nzeng-Ayong se dégrade chaque jour malgré quelques bonnes actions entreprises par les autorités municipales. Vue de l’extérieur, cette mairie souffre de plusieurs carences ...
Lire l'article
Les populations du village Ivinda, dans le département du Cap Estérias (25 km au nord de Libreville) ont réclamé de l’eau potable ce mercredi au cours d’une réunion dans cette bourgade, a constaté surplace un journaliste de l’AGP. L’adjoint du chef de ce village, François Tanian qui s’exprimait au nom des populations souhaite voir les nouvelles autorités du pays doter cette localité où vivent plus de 400 âmes, des bornes fontaines. Il estime que cela est possible, mais que les gouvernants, faute d’avoir un contact direct les villageois ignorent souvent les problèmes que rencontrent ces derniers au quotidien. C’est dans ce sens qu’il ...
Lire l'article
Les cultivateurs dont les plantations se trouvent entre le cimetière municipal et la 7ème région militaire sur la route de l’aéroport Mikouélengui de Tchibanga (Sud) sont menacés de déguerpissement par le Cadastre qui leur a donné un délai de deux semaines allant du 25 mars au 8 avril 2009 pour quitter les lieux, a rapporté mercredi le correspondant de GABONEWS. Par cet ultimatum, les autorités du Cadastre rappellent que ceux qui ne s’exécuteront pas verront toutes leurs cultures purement et simplement détruites, a confié à GABONEWS, Roger Tsanga Bandoungou, Directeur provincial des travaux topographiques et du Cadastre. Selon lui, cet appel aux ...
Lire l'article
Les habitants du village Nkok (PK 27 de Libreville), ont déploré mardi dernier la fermeture de la Société industrielle des bois du Gabon (SIBOGA), dans leur localité, rapporte le correspondant de l'AGP. " Notre village a des problèmes, puisse que la Société qui était le poumon de celui-ci a fermé ses portes. Ce qui veut dire que les populations ne vivent plus. ", a déploré Jean Fidèle Mahombo au cours d'un entretien avec l'AGP. Face à cette situation, les populations souhaitent que cette société revienne s'installer pour continuer à faire la fierté du village, du reste très populeux. Mais, cela est-t-il encore possible ...
Lire l'article
Les commerçantes du quartier Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville ont brûlé mardi, des objets de toutes natures sur la voie express, au niveau du feu tricolore de ce quartier pour protester contre le déguerpissement brutal effectué par les agents municipaux.Ces commerçants déguerpis occupaient anarchiquement certains trottoirs, causant l'embouteillage et l'insalubrité au feu tricolore et au rond point de Nzeng-Ayong. D'après les autorités compétentes, les occupants de cette zone avaient été avertis et il est question désormais de détruire les petits marchés qui encombrent les abords des routes et de les obliger à occuper les marchés construits par la mairie ...
Lire l'article
Les populations du quartier Mindoubé, (cinquième arrondissement de Libreville), résidants à proximité de l'actuel décharge des ordures ménagères sont appelés à quitter les lieux pour cause d’agrandissement. Selon les populations, la décision de déguerpissement viendrait de la mairie de Libreville et la principale société gabonaise de valorisation des ordures ménagères du pays (SOVOG). Cependant, les habitants exigent, au préalable, des autorités compétentes des mesures d'accompagnement adéquates avant de déguerpir. « Nous ne sommes pas contre la décision, mais nous voulons juste que ces mesures soient suivies. Nous voulons de nouveaux logements », a déclaré un riverain, Bertrand Moussirou, résidant depuis plus de ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Nzeng – Ayong (Fin goudron), l’un des plus grands quartiers du 6ème arrondissement de la capitale gabonaise, victimes du mauvais état dans lequel se trouve la route, sont exposés depuis le début de la saison sèche, à de nombreuses maladies au point de ne plus savoir à quel saint se vouer pour échapper à cette situation qui trouble tant la bonne santé des populations. Dans l’ensemble, cette situation, est tristement vécue par les personnes ayant construit en bordure de route non bitumée ou qui a perdu considérablement son bitume au fil des années. « Si nous, les grandes ...
Lire l'article
Les habitants du plus grand quartier de la capitale gabonaise, Nzeng Ayong au niveau de l’école « Sainte Rita » dans le 6ème arrondissements de Libreville, ont érigé jeudi, des barricades pour protester et réclamer du bitume sur la principale voie d’accès à ce coin du quartier où la poussière, soulevée par les vents de la saison provoque d’énormes dégâts dans les maisons et sur la santé des populations. Les populations véritablement en colère, ont érigé des barricades avant de brûler des pneus sur la route pour manifester leur mécontentement, empêchant totalement la circulation des véhicules. Ces derniers branlaient des banderoles ...
Lire l'article
Hommage aux soldats tombés pendant la première guerre mondiale dans un village du nord Gabon
Implantation d’une usine de traitement des ordures à Mindoumbé: les habitants exigent une indemnisation avant le déguerpissement
Société / L’image de la mairie de Nzeng-Ayong préoccupe les habitants de cet arrondissement de Libreville
Estuaire-social : Les populations du village Ivinda réclament de l’eau potable
Gabon: Les cultivateurs se trouvant entre le cimetière municipal et la 7e région militaire menacés de déguerpissement
Gabon: Société : Les habitants du village Nkok déplorent la fermeture de la société Siboga
Gabon: Les commerçantes de Nzeng-Ayong protestent contre le déguerpissement brutal de la mairie
Gabon: Extension de la décharge de Mindoubé: le déguerpissement des habitants en vue
Gabon: Les habitants de Nzeng – Ayong victimes du mauvais état de la route
Gabon: Les habitants de Nzeng Ayong barricadent la route principale et réclament du bitume


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Mai 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*