Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement fixe les marges bénéficiaires sur le riz et la farine

Auteur/Source: · Date: 7 Mai 2008
Catégorie(s): Economie

Pour permettre une bonne application des mesures prises par le gouvernement le 24 avril dernier pour contrer la flambée des prix de première nécessité et protéger le pouvoir d’achat des Gabonais, le ministère des Finances a pris le 30 avril dernier un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine.

Renforcer les mesures fiscales et budgétaires du gouvernement contre la vie chère en limitant la spéculation des commerçants sur les produits de première nécessité, tel est le but de l’arrêté pris par le ministère gabonais des Finances le 30 avril dernier qui plafonne les marges bénéficiaires des commerçants sur le riz et la farine.

L’arrêté pris pour une durée de six mois renouvelable, stipule que les marges bénéficiaires maximales sur le riz pour les importateurs ne pourra excéder 10% du prix de revient et 6% du prix de revient sur les sacs de 50 kg de farine boulangère de la Société Meunière et Avicole du Gabon.

Les marges bénéficiaires des demi grossistes sur la vente du riz ne devra pas excéder 6% du prix de revient et 3% du prix de revient sur les sacs de 50kg de farine boulangère de la SMAG.

Les détaillants seront quant à eux tenus de pratiquer des marges bénéficiaires maximales de 6% sur le riz, toutes quantités confondues, à l’exception du sachet d’un kilogramme sur lequel les marges bénéficiaires ne pourront excéder 5%.

L’arrêté du ministère des Finances stipule en outre dans son article 3 au titre de l’application effective de ces mesures sur le terrain, que «les importateurs et les distributeurs sont tenus de détenir par devers eux et de les présenter à l’administration, chaque fois que requis, l’ensemble des documents et pièces comptables afférents à l’acquisition des produits cités», mais également que «les différentes remises et ristournes non liées à la prestation préalable par le distributeur d’un service véritablement spécifique doivent être consentis sur factures et déduites du montant total dû par le distributeur à son fournisseur».

A l’intérieur du pays, l’arrêté stipule que le prix de vente maximum de ces produits doit être déterminé en ajoutant un différentiel de transport ne pouvant excéder 10% du prix en vigueur à Libreville.

Les infractions constatées à cet arrêté ministériel seront poursuivies conformément aux dispositions de la loi portant réglementation des prix au Gabon. Le ministère des Finances a mandaté à cet effet le directeur général de la Concurrence et de la consommation, les officiers généraux, les commandants en chef des forces de sécurité et les gouverneurs de provinces de veiller à l’application de cet arrêté sur le terrain.
 


SUR LE MÊME SUJET
Alors que le paiement de la Prime d’incitation à la fonction d’enseignante (PIFE) est effectif depuis le 1er juin, le ministère du Budget a clairement défini les conditions à remplir pour bénéficier de cet avantage. Qui a droit à la Prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE) ? Pour dissiper le flou relatif à cette interrogation, le ministère du Budget vient de spécifier les principes pour empocher plus value. Dans son communiqué du 1er juin, le ministère du Budget précise d’abord que «la PIFE a pour finalité de susciter la vocation en attirant les bonnes volontés vers la fonction enseignante, ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo’o Obiang, rendant public le communiqué final du Conseil des ministres de ce jeudi, a fait part des orientations au nouveau gouvernement « d'ouverture, de mission et conquérante » fixées par le chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba. Citant Jean Eyéghé Ndong, premier ministre, lors des travaux, René Ndemezo’o Obiang a déclaré que « cette équipe doit, pour y parvenir, s'approprier véritablement, méthodiquement et avec détermination des dossiers dont elle est chargée notamment les chantiers de construction des infrastructures routières, ceux de la remise à niveau des aéroports provinciaux, de la Coupe d'Afrique des ...
Lire l'article
Après sa sévère mise en garde aux hauts cadres de l'Administration, le chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong, invite l'ensemble des administrations à s'adapter à l'exigence de la bonne gouvernance. C'était à l'ouverture, le 16 septembre, des travaux de l’atelier de validation du Programme national de bonne gouvernance (PNBG) qui doit marquer le saut qualitatif de l’administration vers une gestion efficace et transparente du pays. Quelques heures après sa volée de bois vert en direction de hauts cadres de l'Administration qui à force de clientélisme, de lourdeur, de gabegie, d'arrogance, etc. ont rendu l'appareil administratif improductif, Jean Eyéghé Ndong a ouvert ...
Lire l'article
Une délégation de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) est récemment descendue sur le terrain pour vérifier les prix pratiqués par les importateurs et les grossistes sur les produits de premières nécessités concernés par le plafonnage des marges bénéficiaires décidées par le gouvernement pour contrer la flambée des prix des denrées alimentaires. La première étape de cette tournée d’inspection, menée par le directeur général, Michel Lelaga, concernait le premier importateur de riz du pays, l’entreprise Afrique-Europe-Asie. Face à la sensible montée prix enregistrée dans certains quartiers périphériques de la capitale gabonaise, la Direction générale de la ...
Lire l'article
Plus d’une douzaine de femmes qui avaient reçu, Il y a quelques semaines, des mains de la présidente de l’Association gabonaise des œuvres sociales (AGOS), Claudette Ndagui, la somme de 13.000.000 de francs CFA, repartie entre toutes les femmes en vue de booster leurs activités, ont procédé mercredi dernier au remboursement de la première tranche de leurs emprunts. Les fonds octroyés par cette ONG aux femmes en vue de les aider à renforcer leur activité économique ou à monter des affaires n’ont pas été sujets à des taux d’intérêt. Ainsi, cette initiative qui porte déjà ses fruits, à en croire les ...
Lire l'article
Le plan d’action contre la vie chère de l'Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) a mené les responsables de l’ONG à Makokou, chef lieu de l’Ogooué Ivindo, le 30 mai dernier pour prévenir la parafiscalité qui enraye la lutte contre la flambée des prix. Le 22 mai dernier, l’ONG avait annoncé le lancement d’un plan de relais sur le terrain des mesures gouvernementales du 30 avril dernier visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. Prévenir la spéculation et la parafiscalité pour garantir l’effectivité sur le terrain des mesures gouvernementales contre la flambée des ...
Lire l'article
Le président de l'Organisation gabonaise des consommateurs (OGC), Ibrahim Tsiendjet Mboulou Abagha, a tenu une conférence de presse le 22 mai dernier à Libreville pour annoncer son plan de lutte contre la vie chère qui vise à relayer sur le terrain les mesures prises par le gouvernement pour enrayer la flambée des prix. Le 30 avril dernier, le gouvernement avait pris un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. L’OGC veille au grain. Pour garantir l’application effective des mesures gouvernementales visant à mater la flambée des prix des produits ...
Lire l'article
Gabon : La Coalition contre la vie chère demande une concertation avec le gouvernement
Après l'annonce des mesures gouvernementales face à la vie chère prises par le conseil des ministres du 24 avril et l'arrêté du ministère des Finances du 04 mai 2008 plafonnant "pour une durée de six mois renouvelable", les marges bénéficiaires applicables au riz blanc, au riz parfumé, à la farine boulangère et à la farine "le coq"; les ONG contre la vie chère invitent le gouvernement à mettre en place un groupe de travail intégrant toutes les parties prenantes aux fluctuations des prix des denrées de première nécessité au Gabon pour traduire dans les faits ces mesures. ...
Lire l'article
Le président directeur général de la Société meunière et avicole du Gabon (SMAG), Jean-Pierre Békalé Be Nzoghé, dont l’entreprise est hâtivement pointée du doigt par le consommateur en cette période de pénurie de farine de blé vécue sur le marché national, où le sac de ce produit est vendu au bas mot à 15.000 francs CFA par les mêmes grossistes qui le revendent sur d’autres marchés à 21.000 francs CFA au prix le moins disant, accuse ces opérateurs économiques d’orchestrer la crise actuelle observée à l’échelle du pays, tout en s’en employant à assurer que devant les pertes enregistrées par ...
Lire l'article
La farine, le riz, le maïs, le lait et d'autres denrées de base ne sont plus dorénavant accessibles à Libreville qu’au prix fort de grands sacrifices consentis par des couches de population dont les revenus trop faibles n‘offrent pas la possibilité d’entrer en possession de ces denrées qui enregistrent au fil du temps des coûts sans cesse croissant à l’instar de ceux du sac de farine ou de riz de 50 Kg qui ont ces derniers mois connu de nombreux rebondissements en passant respectivement de 8000 à 11000 francs CFA et de 13000 à 18000francs CFA, à constaté GABONEWS. ...
Lire l'article
Gabon : L’Etat cible les bénéficiaires de la PIFE
Gabon: Bongo Ondimba fixe des orientations au nouveau gouvernement « d’ouverture et de mission »
Gabon : Le gouvernement fixe le cap de la bonne gouvernance
Gabon : La Direction générale de la concurrence et de la consommation veille au grain
Gabon: Les premières bénéficiaires de la micro finance octroyée par l’AGOS remboursent la première tranche, très satisfaites
Gabon : Les croisés de l’OGC s’attaquent à la parafiscalité à Makokou
Gabon : Les croisades de l’OGC contre la vie chère
Gabon : La Coalition contre la vie chère demande une concertation avec le gouvernement
Gabon: Pénurie de Farine / grosses pertes financières à la SMAG, la crise orchestrée sur le marché national
Gabon: La farine, une denrée rare à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Mai 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*