Socialisez

FacebookTwitterRSS

Barack Obama entre en campagne directe contre John McCain

Auteur/Source: · Date: 13 mai 2008
Catégorie(s): Monde

Ils y ont intérêt tous les deux : Barack Obama et John McCain s’accordent donc pour attirer l’attention des médias en faisant campagne dès maintenant l’un contre l’autre. Le candidat républicain, dont la désignation par la convention, en septembre, est acquise depuis deux mois, a besoin de revenir dans l’actualité après avoir profité de la tranquillité que lui a value l’affrontement des deux rivaux démocrates. Quant à M. Obama, il s’emploie, avec un luxe ostensible de prévenances, à faire entendre que les primaires sont pour lui terminées et qu’il n’a plus à débattre avec Hillary Clinton.
La tactique du sénateur de l’Illinois ne va d’ailleurs pas de soi. L’équipe de Mme Clinton n’est pas seule à se demander pourquoi M. Obama a choisi de ne pas faire campagne en Virginie-Occidentale, où les électeurs démocrates étaient appelés à voter mardi 13 mai. La réponse est, en partie, dans les sondages, qui donnaient à la sénatrice de New York une avance de 25 à 40 points sur son concurrent, incitant celui-ci à lui accorder d’avance un triomphe sans gloire.
Mais il y a une autre raison à cette attitude : la Virginie-Occidentale, comme le Kentucky où l’on votera le 20 mai, est un Etat à forte population ouvrière blanche, auprès de laquelle la candidature de M. Obama suscite des réactions racistes. Ces Etats des Appalaches – Ohio, Pennsylvanie, Virginie-Occidentale, Kentucky –, marqués par la vieille industrie, sont des régions de cohabitation hostile entre deux prolétariats, blanc et noir. Des sondages ont montré que la motivation “raciale”, dans le vote des électeurs démocrates aux primaires est fréquente, surtout dans les Etats à dominante ouvrière où est présente une forte minorité africaine-américaine.
Parce qu’il sait que la bataille sera difficile dans cette partie du pays face à M. McCain, M. Obama veut franchir les frontières dessinées depuis les années 1980 entre Etats “rouges”, républicains, et “bleus”, démocrates. Il cherche à traverser les lignes adverses en allant vers l’ouest et le sud, et en s’adressant aux électeurs indépendants. Il a prévu de commencer, cette semaine, dans le Missouri, le Michigan et la Floride, une tournée destinée à mettre en valeur son programme présidentiel.
M. Obama a par ailleurs accordé au mensuel The Atlantic une longue interview sur le Proche-Orient. Il a répété qu’il est impossible, à ses yeux, d’avoir des discussions avec le Hamas tant que ce mouvement n’aura pas changé de position sur le droit d’Israël à exister. L’un des experts de son équipe de politique extérieure, Robert Malley, ayant eu des rencontres avec des responsables du Hamas au titre de l’International Crisis Group – une ONG basée à Bruxelles –, l’équipe de campagne de M. Obama a indiqué que cet ancien conseiller de Bill Clinton avait décidé lui-même de suspendre toute relation avec elle.
Mais, accusé par M. McCain d’être le candidat préféré du Hamas, M. Obama a répondu que le candidat républicain “perdait le nord”, propos qui a été compris comme une allusion à l’âge du sénateur de l’Arizona, qui aura 72 ans en août. M. McCain a d’ailleurs déclaré que c’était un sujet de discussion légitime, ce qui montre comment les deux hommes, qui se comportent déjà comme les adversaires de l’automne, veulent s’y prendre pour séduire l’électorat centriste : pas de cadeaux, mais respect mutuel.
L’équipe de M. McCain a proposé une série de débats sans modérateurs, en public, à travers le pays, idée que M. Obama a jugée intéressante. Dans le même temps, il a reproché à l’ancien militaire, membre de la commission de la défense du Sénat, de ne pas avoir soutenu une proposition démocrate visant à aider davantage les soldats qui quittent l’armée à faire des études. Il a critiqué comme excessivement timide le plan de lutte contre le réchauffement climatique que le candidat républicain a exposé, en condamnant ceux qui ont “aissé passer huit longues années sans action sérieuse face à des défis sérieux”, propos dans lesquels chacun a reconnu George Bush.

 


SUR LE MÊME SUJET
Le président élu américain, Barack Obama, et son rival malheureux à la présidentielle, le républicain John McCain, se sont rencontrés, lundi 17 novembre, pour discuter de la possibilité de travailler ensemble. A l'issue de leur première réunion depuis les élections, ils ont tous deux appelé à des réformes d'envergure. "En ce moment fondateur de l'histoire, nous croyons que les Américains de tous partis souhaitent et ont besoin que leurs responsables travaillent ensemble pour changer les mauvaises habitudes de Washington, de telle sorte que nous puissions résoudre les défis communs et urgents de notre temps", ont expliqué les deux hommes dans ...
Lire l'article
Question : L'économie donnant des signes de fléchissement, comment les Américains qui prennent leur retraite et les salariés qui perdent leurs revenus, comment les Américains vont-ils pouvoir sortir de ce désastre économique ? Quelle est la solution que vous proposez pour les sortir de cette situation ? Barack Obama : (...) Je crois que tout le monde sait désormais que nous connaissons la pire crise financière depuis la Grande Dépression, et je crois que beaucoup d'entre vous sont inquiets pour leur emploi, leur retraite, leur prévoyance, leur capacité à envoyer les enfants ou les petits-enfants à l'université. Et je crois que ...
Lire l'article
John McCain et Barack Obama ont rendez-vous,mardi 7 octobre au soir, à Nashville, dans le Tennessee, pour la deuxième manche des débats entre candidats à la Maison Blanche. Leurs échanges sont très attendus côté républicain : le sénateur de l'Arizona cherche à faire dérailler la machine Obama qui continue de creuser l'écart dans les sondages, au point de faire vaciller des Etats traditionnellement républicains. Il a promis de révéler aux électeurs américains la "vraie" nature de son adversaire. En plein crise financière, le débat sera crucial pour John McCain. C'est en tout cas l'une des meilleures chances qu'il lui reste ...
Lire l'article
Le plan de sauvetage de Wall Street a été voté vendredi par le Congrés et signé par Bush , il est devenu loi. Jeudi soir, le débat entre les deux candidats à la vice-présidence s'est bien mieux passé pour la républicaine Sarah Palin qu'on ne s'y attendait. Mais la crise économique est très loin d'être terminée. Et les chances de John McCain continuent de diminuer de jour en jour. À J-32 de l'élection, le candidat républicain à la Maison Blanche, distancé par son rival démocrate Barack Obama, "doit absolument changer le sujet dominant de la campagne" explique le commentateur politique ...
Lire l'article
Question:Commençons par ce qu'a dit le général Eisenhower, pendant la campagne de 1952 : "Nous devons atteindre à la fois la sécurité et la solvabilité. En fait, le fondement de la force militaire et la force économique". Avec cette citation à l'esprit, la première question est la suivante : à ce stade, aujourd'hui, sénateur quelle est votre position en ce qui concerne le plan de sauvetage financier ? Barack Obama : Merci à la commission et à notre hôte du Mississippi et je pense que le moment est venu à point nommé pour parler de l'avenir de notre pays. Nous ...
Lire l'article
Surprendre les Américains. C'est ce qu'a choisi John McCain pour faire oublier aux électeurs le discours de Barack Obama. Le candidat républicain a désigné, vendredi 29 août, Sarah Palin, gouverneuse de l'Alaska, comme candidate à la vice-présidence. "J'ai cherché ce qu'il y avait de mieux pour faire bouger Washington [...]. Elle est exactement celle dont nous avons besoin", a lancé John McCain en présentant Mme Palin au public lors de la foire de l'Etat de l'Ohio à Dayton. Cette femme de 44 ans a fait des questions environnementales et énergétiques ses préoccupations principales. Elle a l'avantage d'attirer le vote féminin, dont ...
Lire l'article
Le camp de Barack Obama commence à croire à une victoire écrasante lors de l'élection présidentielle en novembre prochain. Et le dernier sondage réalisé par le magasine Newsweek qui donne une avance de 15 points à Barack Obama face à son rival républicain, John McCain, ne viendra pas ternir cet espoir. 51 % pour M. Obama contre 36 % pour M. McCain. Ce sondage, réalisé sur un échantillon de 1 010 électeurs, montre trois choses. Premièrement, le bon report des intentions de vote des électeurs de Clinton. Les incorruptibles pro-Clinton se sont finalement ralliés au sénateur de l'Illinois, renforçant ainsi le ...
Lire l'article
Selon John McCain, le futur candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre, son adversaire démocrate, Barack Obama, augmenterait les impôts de "tous les Américains" s'il était élu. Ce dernier juge pour sa part "injuste" de comparer la politique fiscale préconisée par M. McCain à celle menée par George Bush : les propositions du sénateur de l'Arizona sont pires, selon lui. Entre les deux prétendants, le fer est engagé sur le terrain économique. M. McCain propose de pérenniser les baisses d'impôts générales accordées sous M. Bush, d'augmenter encore celles des plus fortunés, de réduire l'imposition d'une partie des classes moyennes de 2000 ...
Lire l'article
Comme cela avait été annoncé au cours des derniers jours, la sénatrice de New York, Hillary Clinton, a profité d'un rassemblement, jeudi 7 juin à Washington, pour mettre un terme à sa campagne pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle et apporter son "plein soutien" à son ancien rival Barack Obama en vue du scrutin de novembre. Devant ses partisans et amis rassemblés au National Building Museum de Washington, Mme Clinton a déclaré qu'il était désormais temps de "mettre notre énergie, notre passion et nos forces pour faire tout ce que nous pouvons pour faire élire Barack Obama, le futur président des ...
Lire l'article
Les dernières élections primaires auront lieu le 3 juin dans le Montana et le Dakota du Sud mais, depuis des semaines déjà, ont commencé aux Etats-Unis les spéculations sur l'identité des colistiers que présenteront, cet été à la convention de leur parti, les futurs candidats démocrate et républicain à l'élection présidentielle de novembre. Côté républicain, John McCain a réuni dans son ranch de l'Arizona, samedi 24 et dimanche 25 mai, trois candidats potentiels à la vice-présidence : le gouverneur de Floride Charlie Crist, le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal et l'ex-gouverneur du Massachusetts et ancien rival du sénateur de l'Arizona dans ...
Lire l'article
Obama et McCain se rencontrent pour “travailler ensemble”
L’intégralité du débat Barack Obama/John McCain
La crise financière au cœur du débat Obama-McCain
À J-32 : John McCain en perte de vitesse prie pour une “surprise d’Octobre”
Premier débat Barack Obama/John McCain
John McCain choisit une femme pour la vice-présidence
Barack Obama creuse l’écart dans les sondages face à son rival John McCain
Aux Etats-Unis, le débat électoral entre M.McCain et M.Obama se focalise sur la fiscalité
Hillary Clinton met un terme à sa campagne et apporte son soutien à Barack Obama
John McCain et Barack Obama lancent la “bataille des vice-présidents”


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 13 mai 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>