Socialisez

FacebookTwitterRSS

John Edwards, ex-candidat démocrate, se rallie à M. Obama face à Mme Clinton

Auteur/Source: · Date: 15 Mai 2008
Catégorie(s): Monde

“Il y a un homme. Il y a un homme qui sait et comprend que le temps est venu pour une gestion audacieuse du pays. Il y a un homme qui sait comment générer le changement, le changement durable qu’il faut bâtir à partir de la base. Il y a un homme qui sait dans son coeur que le temps est venu de créer une Amérique et non deux. Et cet homme c’est Barack Obama”, a dit M. Edwards au cours d’une réunion publique à Grand Rapids, dans le Michigan, au côté de M. Obama.

Après la victoire remportée par Hillary Clinton mardi en Virginie-Occidentale, le soutien de John Edwards, ex-candidat aux primaires démocrates, est venu renforcer, mercredi 14 mai, la position de Barack Obama. Candidat à l’investiture démocrate, puis à la vice-présidence, en 2004, de nouveau engagé dans la compétition en 2008 jusqu’à son retrait le 30 janvier, l’ancien sénateur de Caroline du Nord se veut le champion de cette population ouvrière blanche que le sénateur de l’Illinois peine à rallier à sa cause. Le choix de M. Edwards ne faisait guère de doute. Le moment choisi pour l’annoncer est destiné à casser la nouvelle tentative de Mme Clinton – qui a obtenu 67% des voix contre 26% à M. Obama en Virginie-Occidentale – pour relancer sa campagne.

Le scrutin de mardi a donné 20 délégués de plus à la sénatrice de New York, contre 8 au sénateur de l’Illinois, mais celui-ci reste en tête avec 1886 délégués élus contre 1719. En outre, M. Obama a maintenant l’appui d’un nombre de super-délégués, membres de droit de la Convention, supérieur à celui des partisans de Mme Clinton : 287 contre 273, alors que 237 d’entre eux n’ont pas encore pris position.
“Quand cette bataille pour l’investiture sera terminée, et elle le sera bientôt (…), nous devrons nous rassembler et faire front ensemble, en tant que démocrates, pour ce qui importe en Amérique”, a déclaré M. Edwards au cours d’un meeting organisé pour M. Obama à Grand Rapids, dans le Michigan. Prenant sa part des efforts visant à amadouer Mme Clinton et ses partisans, il a fait l’éloge de “cette femme d’acier” qui tient bon alors que la majorité des électeurs s’est détournée d’elle et que les pressions se multiplient pour qu’elle reconnaisse sa défaite.
Dans un entretien accordé à CNN, Mme Clinton a confirmé son intention de disputer les cinq primaires restantes, jusqu’au 3 juin. En même temps, elle a pris soin de promettre qu’elle travaillera “de tout son cœur pour le candidat investi, quel qu’il soit”, et que, tout en essayant d’être ce candidat, elle entend bien “faire tout son possible pour s’assurer que toute personne qui \[la\] soutient comprend quelle erreur grave ce serait de ne pas voter pour le sénateur Obama” en novembre, s’il est désigné.

La sénatrice de New York a confirmé qu’elle cherchera à obtenir de la commission des statuts du Parti démocrate, à la fin du mois, l’homologation des primaires du Michigan et de Floride, qui n’ont pas respecté le calendrier fixé par la direction. L’un de ses collaborateurs a pourtant reconnu, il y quelques jours, que, même en tenant compte de ces scrutins, Mme Clinton n’aurait pas la majorité des délégués élus. Mais elle agit comme si elle ne renonçait pas à convaincre un nombre suffisant de super-délégués de se déterminer selon d’autres critères que l’addition des voix obtenues et des délégués désignés au cours des primaires.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le camp de Barack Obama commence à croire à une victoire écrasante lors de l'élection présidentielle en novembre prochain. Et le dernier sondage réalisé par le magasine Newsweek qui donne une avance de 15 points à Barack Obama face à son rival républicain, John McCain, ne viendra pas ternir cet espoir. 51 % pour M. Obama contre 36 % pour M. McCain. Ce sondage, réalisé sur un échantillon de 1 010 électeurs, montre trois choses. Premièrement, le bon report des intentions de vote des électeurs de Clinton. Les incorruptibles pro-Clinton se sont finalement ralliés au sénateur de l'Illinois, renforçant ainsi le ...
Lire l'article
La sénatrice démocrate Hillary Clinton va apporter son soutien à Barack Obama en vue de l'élection présidentielle de novembre et appeler à l'unité du Parti démocrate contre le républicain John McCain vendredi 6 juin, a annoncé, mercredi, son équipe de campagne, dans un communiqué. "La sénatrice Clinton organisera vendredi à Washington une réunion au cours de laquelle elle remerciera ses partisans et apportera son soutien au sénateur Barack Obama ainsi qu'à l'unité du parti", indique le texte. Cette déclaration ne précise pas si Mme Clinton mettra formellement un terme à sa campagne ou suspendra seulement ses activités, mais semble confirmer que ...
Lire l'article
Avant la fin des primaires démocrates, mardi 3 juin, deux incertitudes subsistent : quand Barack Obama va-t-il décrocher définitivement la nomination du parti ? Et la fracture entre ses partisans et ceux de Hillary Clinton pourra-t-elle être réduite avant l'élection de novembre ? Ni l'écrasante victoire de Mme Clinton dimanche à Porto Rico (68% contre 32%), ni le compromis décidé samedi par une commission d'arbitrage à propos des délégués de la Floride et du Michigan n'ont modifié le tableau d'ensemble : le retard de Mme Clinton est trop insurmontable pour menacer la position de M. Obama. Le sénateur de l'Illinois a ...
Lire l'article
Ils ont, tous deux, commencé leur allocution, mardi soir 20 mai, par évoquer avec émotion le nouveau "combat" de Ted Kennedy. Le matin, on avait appris que le sénateur du Massachusetts depuis 1963 et supporter déclaré de Barack Obama était atteint d'une tumeur maligne au cerveau. Mais les termes, presque identiques, qu'ils ont utilisés pour soutenir cette figure démocrate historique symbolisaient aussi une thématique sur laquelle le sénateur de l'Illinois et son adversaire, Hillary Clinton, ont également insisté au soir des résultats des primaires dans le Kentucky et l'Oregon : "l'unité" – du parti, d'abord, et de la nation autour de ...
Lire l'article
L'Oregon et le Kentucky ont ouvert leur bureaux de vote, mardi 20 mai, pour départager à leur tour Barack Obama et Hillary Clinton de la course à l'investiture démocrate. Passé ce cap, il ne restera plus que trois primaires : Puerto Rico, dimanche 1er juin ; le Montana et le Dakota du Sud, mardi 3 juin. Quelles sont les chances de chacun ? Hillary Clinton est la favorite dans le Kentucky, Obama n'y ayant quasiment pas fait campagne. Dans l'Oregon, terre traditionnellement démocrate, le sénateur de l'Illinois jouit d'une avance dans les sondages, mais la sénatrice refait peu à peu son ...
Lire l'article
Forte de sa large victoire en Virginie Occidentale, Hillary Clinton a réaffirmé sa détermination à rester dans la course à l'investiture démocrate. Une grande part de ses espoirs repose désormais sur l'influence du Comité national démocrate (CND) qui doit se réunir le 31 mai à Washington pour décider, entre autres, si oui ou non les primaires en Floride et au Michigan peuvent être réhabilitées. Sanctionnés pour avoir avancé la date de leur scrutin avant le "Super Mardi" du 5 février, ces deux Etats ne peuvent envoyer aucun délégué à la Convention nationale démocrate le 3 juin. Une décision positive de la ...
Lire l'article
Un cap peut-être décisif a été franchi ce week-end dans la course à l'investiture démocrate. En s'assurant, vendredi 9 mai, du soutien de sept "superdélégués", puis de trois autres samedi, Barack Obama a fait un pas de géant vers une victoire face à sa rivale Hillary Clinton. En tête dans la course aux délégués "simples", vainqueur des primaires dans un plus grand nombre d'Etats, plus populaire au plan national que Mme Clinton, le sénateur de l'Illinois est en passe de franchir le seul obstacle qui pouvait encore lui barrer la route de l'investiture : obtenir le ralliement d'une majorité de ...
Lire l'article
Barack Obama a fait un pas décisif, mardi 6mai, vers l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine, en réussissant à "survivre", selon le mot d'un de ses aides, à une période de plusieurs semaines sans victoires, marquée par des polémiques sur la race et la religion dont personne n'était en mesure de prédire les conséquences sur l'électorat. "Ce soir, nous sommes à moins de 200 délégués de la nomination, a annoncé Barack Obama, visiblement rasséréné, dans son discours de victoire à Raleigh, en Caroline du Nord. Et grâce à vous, nous voyons qu'il est possible de surmonter la politique de division, de ...
Lire l'article
Tara Sydney et Teri Patterson se sont connues en faculté de droit. Deux jours avant la primaire démocrate du mardi 22 avril en Pennsylvanie, les deux amies sont venues de Washington faire du porte-à-porte pour Barack Obama à Philadelphie. "La campagne est devenue tellement mesquine que j'ai hésité à venir. J'étais désenchantée", dit Tara Sydney, avocate dans une association de protection de l'enfance. Teri Patterson, juriste dans une entreprise, a, au contraire, eu envie de s'engager. "Jusqu'à présent, je m'étais contentée d'envoyer de l'argent. Mais après les attaques sur le patriotisme d'Obama, je voulais montrer que nous sommes des gens ...
Lire l'article
Barack Obama a réaffirmé, lundi 10 mars, son intention d'être président, sans se contenter d'une éventuelle vice-présidence de Hillary Clinton, alors qu'il espère donner un nouveau souffle à sa campagne mardi lors d'une primaire dans le Mississippi. "J'ai gagné plus de voix que la sénatrice Clinton, j'ai plus de délégués, donc je ne comprends pas comment une personne qui est en seconde position peut proposer d'être vice-président à celui qui est en première position", a lancé Barack Obama pendant un rassemblement électoral. Le sénateur a relevé un paradoxe : l'équipe Clinton "vient de passer les deux, trois dernières semaines (...) à ...
Lire l'article
Barack Obama creuse l’écart dans les sondages face à son rival John McCain
Hillary Clinton va soutenir Barack Obama
Barack Obama-Hillary Clinton, la dernière bataille
Barack Obama obtient une majorité de délégués élus du Parti démocrate
Barack Obama espère une victoire dans l’Oregon pour mettre un terme à la bataille démocrate
Les espoirs de Hillary Clinton reposent désormais sur le Comité national démocrate
Barack Obama passe devant Hillary Clinton dans la course aux superdélégués
Barack Obama, favori démocrate pour la Maison Blanche
Clinton-Obama : une primaire démocrate cruciale en Pennsylvanie
Barack Obama ne se voit pas en co-listier d’Hillary Clinton en novembre


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Mai 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*