- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : La SEEG a annoncé vendredi des pertes de près de 6 milliards de F CFA pour 2007

SEEG [1]L’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est tenue vendredi 16 mai à l’hôtel Meridien Re-Ndama de Libreville. Le Conseil d’administration a défendu son bilan 2007 et a annoncé un résultat net déficitaire de -5,9 milliards de francs CFA, soit -5,1% du chiffre d’affaires.

Pour la SEEG, l’année 2007 avait été marquée par une perte de 6 milliards de F CFA. Malgré ces difficultés, la SEEG a investi, avec le concours de l’Etat gabonais, 20 milliards de F CFA pour permettre l’arrivée du gaz à Owendo dans le but de renforcer la puissance de sa Centrale électrique.

Les dépenses de combustibles pour la production d’électricité ont plus que doublé en rapport avec la situation d’exploitation à Libreville et avec la hausse des prix du Gazole intervenue au mois de mars (+ 27%). Ces charges ont atteint 51,5 milliards de F CFA contre 23,2 milliards de F CFA en 2006, souligne le rapport de l’Assemblé générale ordinaire.

Toutefois, le résultat d’exploitation ressort à 3,2 milliards de F CFA contre 1,4 milliard de F CFA en 2006. Le résultat financier est une charge de 2,6 milliards de F CFA.

Le chiffre d’affaires augmente de 12,8% par rapport à l’exercice précédent, passant de 101 à 114 milliards de F CFA. Cette augmentation concerne les ventes d’électricité et d’eau.

Le niveau des investissements de 20,3 milliards de F CFA est en baisse sensible (31 milliards de F CFA en 2006 et 34 milliards de F CFA en 2005) mais constitue un effort significatif au regard des tensions de trésorerie qui ont marqué l’exercice.

Les investissements ont concerné le renforcement et le renouvellement des capacités de production et de distribution d’électricité et d’eau, ainsi que l’acquisition de compteurs et disjoncteurs. Les travaux nécessaires au fonctionnement au combustible gaz de la centrale d’owendo ont revêtu une grande attention.

L’intérieur du pays est également concerné par les renforcements des capacités de production de la SEEG.

L’objectif majeur de la société, filiale de Veolia eau, est d’arrimer sa capacité de production électrique à la croissance économique.

Depuis de nombreuses années, la SEEG inscrit sa croissance dans le cadre d’une stratégie de développement durable : son savoir-faire concilie efficacité industrielle, création de valeur, respect des hommes et des cultures, protection de l’environnement, économie des ressources naturelles et de l’énergie.

La SEEG détient le monopole de la distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon. Elle place le service client au cœur de ses préoccupations et offre aux professionnels et au grand public un service de confort et de qualité dans le cadre de vie au quotidien.

La SEEG est une société anonyme avec Conseil d’Administration au capital de 15 milliards de francs CFA dont le siège se trouve à Libreville. Elle a été créée en 1950. Son capital est réparti entre Veolia Eau (51%), des personnes morales (26,3%), des personnes physiques (22,7%). 


SUR LE MÊME SUJET
La direction générale de la société d’énergie et d’eau du Gabon, (SEEG) a souhaité une nouvelle fois, que l’Etat gabonais s’acquitte de sa dette de 18 milliards de francs CFA. Une somme qui représenterait les consommations 2009 et 2010 entre autres, a appris Afriscoop à Libreville. Fort de cette dette, la SEEG a dressé une nouvelle mise en demeure au gouvernement au début du mois d’Avril. Pour rappel, le pic du désamour avait été atteint lorsqu’en février dernier la société avait publié les résultats de son audit. Il en ressortait que la société aurait rempli ses engagements et obligations contractuels principaux en ...
Lire l'article [2]
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est engagée à injecter cette année 47 milliards de FCFA pour améliorer la qualité de ses services aux clients, selon un rapport du conseil d’administration de l’entreprise dont copie est parvenue lundi à l’AGP. Les sommes l’investies en 2010 (27,5 milliards de FCFA) et en 2009 (18 milliards de FCFA) se sont révélées insuffisantes pour réaliser certains travaux nécessaires à l’amélioration de la distribution de l’eau et de l’électricité sur l’ensemble du territoire national, indique le rapport publié à l’issue du conseil d’administration réuni vendredi dernier à Libreville. Par ailleurs, le ...
Lire l'article [3]
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est engagée à injecter cette année 47 milliards de FCFA pour améliorer la qualité de ses services aux clients, selon un rapport du conseil d’administration de l’entreprise dont copie est parvenue lundi à l'AGP. Les sommes l’investies en 2010 (27,5 milliards de FCFA) et en 2009 (18 milliards de FCFA) se sont révélées insuffisantes pour réaliser certains travaux nécessaires à l’amélioration de la distribution de l’eau et de l’électricité sur l’ensemble du territoire national, indique le rapport publié à l’issue du conseil d’administration réuni vendredi dernier à Libreville. Par ailleurs, ...
Lire l'article [4]
Electricité de France (EDF) a acquis la moitié des parts (51%) détenue depuis 1997 par Veolia dans sa filiale gabonaise de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), a appris l'AGP EDF a racheté 25% des parts de Veolia pour un montant de 975 milliards de FCFA, a indiqué une source proche de la SEEG. La Commission de l’Union européenne (UE) a notifié en début de semaine la transaction autorisant l’acquisition en commun, par Electricité de France (Edf) et Veolia, de 51% du capital de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Au directoire de la SEEG, on ...
Lire l'article [5]
Les habitants de Libreville vivent depuis plusieurs semaines au rythme des délestages en eau et électricité en raison des travaux de renforcement opérés sur le réseau par la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG). Alors que l’audit technique et financier de la société a débuté le 26 avril dernier, le responsable local de la maison-mère, Veolia, annonce pour 2010 le redéploiement total des moyens financiers de la SEEG, soit plus de 30 milliards de francs CFA, pour renforcer ses capacités. La polémique fait rage à Libreville depuis 2007 : «Que fait la SEEG ?», s’insurgent chaque jour les habitants ...
Lire l'article [6]
Le gouvernement a signé le 11 janvier dernier au Palais présidentiel à Libreville une convention de financement à hauteur de 15 milliards de francs CFA avec la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) pour l'amélioration de ses services dans les quartiers Nord de Libreville. «Les Gabonais ne peuvent plus attendre», avait déclaré le chef de l'Etat lors de la cérémonie de vœux du Nouvel An le 3 janvier dernier. On lisait bien entre les lignes de ce discours l'exaspération pesante des populations quant à certaines défaillances patentes du service public, en tête desquelles la fourniture ...
Lire l'article [7]
Le Conseil d'administration de la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) vient de dévoiler le coup du programme d’investissement pour le renforcement de sa capacité de production électrique au Gabon. La modernisation des installations a été évaluée à 600 milliards de francs CFA et planifiée sur trois ans, durant lesquels les coupures continueront à perturber le réseau. La SEEG a d’ores et déjà appelé les populations à rationaliser leur consommation d’électricité pour limiter la saturation de la demande. Trois années et 600 milliards de F.CFA seront nécessaires à la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) pour ...
Lire l'article [8]
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG)évalue à 600 milliards de francs CFA ses besoins pour renforcer l’ensemble de ses équipements. C’est ce que l’adjoint au Directeur général en charge du département industriel Estuaire, M. Jean-Prosper Moussouamy, a déclaré en fin de semaine. « Le coût global du programme d’investissement pour le renforcement ou le renouvellement de l’ensemble de l’équipement de production, correspond à un investissement lourd et à un coût énorme que la SEEG et la maison mère Veolia ne peuvent pas exécuter seuls pour faire face à la croissance vertigineuse de la demande », a indiqué M. Moussouamy. Ce ...
Lire l'article [9]
Il y a quelques jours, la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) tenait son Conseil d'Administration avec un bilan plutôt déficitaire, la SEEG qui, par ailleurs, a annoncé avoir investi près de 20 milliards de francs CFA pour le renforcement de ses capacités techniques et l'amélioration de ses services, éprouve des difficultés à satisfaire entièrement une clientèle qui ne cesse de se plaindre. En effet, au sortir de son Conseil d'Administration tenu à son siège de Libreville, la Société d'Energie et d'Eau du Gabon, filiale du Groupe Veolia, depuis sa privatisation en 1997, a affirmé avoir enregistré un déficit de ...
Lire l'article [10]
Au cours de l'exercice 2007, la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a dépensé 70 milliards de CFA pour faire face à la forte demande du marché et renouveler ses équipements pour renforcer sa capacité de production. Des efforts qui sont loin de résorber délestages et pénurie d'eau. La SEEG a terminé l'année avec 6 milliards de FCFA de pertes sèches. A l’issue du conseil d’administration de la société du 12 mars dernier, les responsables de la SEEG ont déclaré que leur société, avec le concours de l’Etat, poursuit ses investissements pour pouvoir répondre à la demande croissante. La réunion ...
Lire l'article [11]
Gabon : La SEEG somme l’Etat à s’acquitter de sa dette de 18 milliards de FCFA
La SEEG va investir 47 milliards de FCFA pour améliorer ses prestations
La SEEG va investir 47 milliards de FCFA pour améliorer ses prestations
EDF dans le capital de la SEEG
Gabon : la SEEG investira plus de 30 milliards FCFA en 2010
Gabon : 15 milliards FCFA pour les travaux de la SEEG au Nord de Libreville
Gabon : 600 milliards de F.CFA pour moderniser la SEEG
Gabon : La SEEG évalue à 600 milliards de francs CFA ses besoins pour renforcer l’ensemble des équipements
Gabon: SEEG : un déficit de 6 milliards en 2007 et l’équation des délestages à résoudre
2007, une année noire pour la SEEG